AccueilAccueil  FAQFAQ   Aides  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vraiment désolée, je ne regardais pas [PV:Angelo M. Silvestrum] - TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


avatar
I am
Messages : 186
Points : 215
Date d'inscription : 22/07/2014


Sam 26 Juil - 23:51







Vraiment désolée, je ne regardais pas



Il devait être neuf heures du matin quand je m'éveillais ce matin. Nous étions samedi et par conséquent, nous n'avions rien de prévu. Je restais quelques minutes dans mon lit, à regarder le plafond d'un air songeur, me revoyant dans les bras de Freddie. Je revoyais dans ma tête ses bras m'entourer la taille alors qu'il arrivait dans mon dos discrètement. Je me rappelais sa douce voix me parlant à voix basse et me faisant frémir à longueur de temps. Je me souvenais de son regard bleu glacé qui me fixait amoureusement. Je tressaillis et me redressais. J'avais mal calculé mon coup et je me prenais le mur de derrière en pleine tête. Une douleur sourde m'envahit le crane alors que je me frottais les cheveux en râlant. Je n'étais vraiment pas douée moi le matin! Je sortais tranquillement de mon lit essayant de me vider la tête. Je pris une douche, me lavant les cheveux. Lorsque je sortais de la salle de bain, les regards convergèrent vers moi. Je les regardais, un peu apeuré par leurs yeux révulsés et leurs mines choqués. Je baissais les yeux pour voir que je venais de mettre un t-shirt noir plutôt moulant où l'on voyait mes clavicules. J'avais, sans le faire exprès, pris un ancien vêtement qui était plutôt extravagant pour eux et c'était mal vu ici. Je retournais donc chercher un t-shirt blanc moins voyant et le mettait devant tout le monde, n'ayant pas peur de me dénuder partiellement devant eux. Oui, j'étais bien une audacieuse mais je m'en fichais. Je faisais beaucoup d'effort pour arriver à être une bonne sincère. J'attrapais ma belle veste en cuir, une perfecto bien ajusté et bien cintré au niveau du dos. Après l'avoir enfilée, je faisais un clin d'oeil à un garçon pour aggraver mon cas en rigolant et sortait de la grande pièce. J'entendais quasiment leurs murmures indignés.
Vers onze heures, j'étais dehors, déambulant dans le centre-ville. J'avançais, tête baissée, réfléchissant à mon choix de changer de faction pour Freddie. Avais-je bien fait? Après tout, il était mort et puis j'aurais très bien pus lui rendre hommage en restant avec des gens que je connaissais. Je secouais la tête en shootant dans un caillou. J'étais une lâche, je me sentais mal dans cette faction alors je trouvais un moyen de m'excuser mais non! J'avais fait cela pour Freddie mais j'étais bien contente d'avoir fait ce choix là. Je ne le regretterais jamais! Alors que je continuais à marcher tête basse, j'heurtais quelqu'un de plein fouet. Reculant et tombant au sol, je commençais à m'excuser toute paniquée. Je redressais la tête pour découvrir un bel inconnu, qui ne semblait pas m'en vouloir. Je m'essuyais les mains pleines de minuscules cailloux avant de lui tendre ma paume pour qu'il m'aide à me relever.
-Excusez moi, je ne voulais pas, je ne regardais pas à vrai dire et donc je ne vous avais pas vu.
Je lui souris avant de rajouter, sérieuse et bien concentrée:
-Vous avez de très beaux yeux vous savez?
Je sentis le rouge me monter aux joues alors que je baissais moi même les yeux vers le sol.


© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Dim 27 Juil - 13:20

Ce sont les rayons du soleils se déversant sur ma peau au travers de la fenêtre de ma chambre qui me réveille ce matin. J'ouvre péniblement un œil avant d'ouvrir l'autre et de finir pas me lever, encore endormis. J'attrape le premier t-shirt que je trouve et l'enfile avant de me diriger vers la fenêtre. Le soleil c'est levé il y à peu et il ne doit pas y avoir grand monde de réveillé. Je m'appuis contre la fenêtre et observe quelques oiseaux.

Après quelques minutes, je part vers la salle de bain et enlève mon t-shirt et mon boxer avant de me glisser sous la douche. Je la prend rapidement puis en ressort et m'habille d'un jeans et d'un t-shirt jaune. Je me dirige ensuite vers la cafétéria et y trouve quand même quelques fraternels. Une majorité de membres plus âgés que moi. Je prend mon petit déjeuner qui se compose de pains et de confiture avant de débarrasser mon plateau et de sortir de la salle.

J'arrive au niveaux des portes et monte dans le premier camions venu et je ne peut m'empêcher de jette un léger coup d'œil au train lorsqu'il passe à proximité de la route. Surement remplit de jeune Audacieux qui se dirigent vers le collège ou le Lycée. Je ne suis pas mécontent d'avoir quitté ce mode de vie. Il ne me correspondait vraiment pas.

Bientôt, nous arrivons en ville, j'aide à décharger le camions et à transporter les sacs de blés vers les entrepôt puis je me dirige vers le centre ville. Je marche sans trop regarder devant moi, un peu dans mes pensées jusqu'à ce que l'on me rentre dedans. Je secoue la tête et découvre une jeune sincère au sol :

Excusez moi, je ne voulais pas, je ne regardais pas à vrai dire et donc je ne vous avais pas vu.

Je l'aide à se relevé lorsqu'elle me tend sa mains et nos regard se croisent l'espace de quelques instant.

Vous avez de très beaux yeux vous savez ?

J'esquisse un léger sourire gêné tandis qu'elle regarde ses pieds, d'une voix calme, je lui dit :

Ce n'est rien. Je m'appelle Angelo. Tu à aussi de très beau yeux.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 186
Points : 215
Date d'inscription : 22/07/2014


Dim 27 Juil - 15:34







Vraiment désolée, je ne regardais pas



Il m'aida gentiment à me relever, m'offrant par la même occasion un petit sourire gêné. Je me sentais totalement stupide, à faire des compliments alors que je ne le connaissais pas. La seule chose que je savais c'était son appartenance à la faction de Fraternel car il portait un t-shirt jaune. Je passais une main distraite dans mes cheveux blond soleil, leur redonnant une forme acceptable. Depuis que j'étais petite, j'avais appris à être jolie en toute circonstance, ou plutôt à être présentable. Je tirais sur mon t-shirt blanc qui arriva jusqu'à mes hanches, couvrant la peau de mon bassin qui s'était légèrement découverte lors de ma chute. Je devais sembler bien pitoyable aux yeux de ce beau jeune homme.
-Ce n'est rien. Je m'appelle Angelo. Tu as aussi de très beau yeux.
Je relevais la tête pour le regarder, il avait toujours un petit sourire aux lèvres. Je sentis s'étendre sur mon visage un grand et éclatant rire de joie. Ou plutôt un rire de soulagement. Je n'étais peut-être pas si ridicule finalement. Je lui souris ensuite, gentiment et aimablement.
-Moi c'est Syntara, merci du compliment.
Je m'étais mes mains dans mes poches arrières de mon jean, ne sachant plus trop quoi faire de mon corps. Il semblait très gentil, en même temps, il était un fraternel, et n'est-ce pas un de leur plus grands traits de caractères? Je me décalais légèrement, comme pour lui laisser la place de passer. Pourtant, au fond de moi, je ne voulais pas qu'il parte. Je voulais lui parler, apprendre à le connaitre et peut-être devenir son amie. Oui maintenant que j'avais changé de faction j'étais prête à avoir des amis, et j'essayais d'être un peu moins hostile qu'avant, un peu plus civilisé disons.
-Tu allais quelque part non? Je ne voudrais pas te retenir si tu es pressé.
Je me racle la gorge discrètement, gênée par mes propres actes et paroles. Depuis quand suis-je aussi gentille avec les inconnus? Je secoue la tête pour chasser mes pensées légèrement méchante ainsi que mes idées de solitude. J'ai changé de faction pour changer de vie alors il faut que j'apprenne! Je relève les yeux vers Angelo et lui souris encore une fois, essayant de paraître le plus naturel possible. Puis je vois quelque chose qui me dérange. Ce garçon, je l'ai déjà vu quelque part. En plus il a un tatouage, ce qui me fait pensé qu'il a un moment été chez les audacieux.
-Excuse moi mais... j'ai l'impression de t'avoir déjà vu avant. Est-ce que je me trompe?
J'attend sa réponse, un peu gênée par toute la curiosité qui sors de ma bouche.

© Jawilsia sur Never Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Dim 27 Juil - 17:44
Moi c'est Syntara, merci du compliment.

Syntara se décale légèrement, comme pour me laisser passer puis mes ses mains dans les poches arrière de son jeans, comme si elle était gênée.

Tu allais quelque part non? Je ne voudrais pas te retenir si tu es pressé.

J'hausse légèrement les épaules tandis que Syntara me sourie. J'en fait de même. La jeune blondinette me semble sympathique, de premier abord. Et toute ces questions ne me surprennent guerre, c'est une sincères après tout, et les sincères n'ont jamais leur langues dans leurs poches.

Excuse moi mais... j'ai l'impression de t'avoir déjà vu avant. Est-ce que je me trompe?

Je passe une main sur mon tatouage puis dans mes cheveux, aujourd'hui, plus grand monde chez les fraternels ne fait attention à mon tatouage, ils m'on accepté comme j'était. Comme je suis. Enfin. Je secoue légèrement la tête et me reconcentre sur Syntara :

C'est possible. J'était un Audacieux. Avant.

Je me rend compte que j'ai dit cela un peu brutalement et je m'en veut. Syntara ne ma rien fait, après tout. Je me mord l'intérieur de la bouche et secoue la tête, puis je m'excuse au près de la jeune sincère :

Excuse moi, je ne voulais pas être agressif, c'est juste que ... Bah, on peut pas dire que j'ai passer de bon moment chez les Audacieux. J'était pas fait pour cette faction.

Si, j'ai passer des bons moment, un en particulier. Je me remémore, l'espace de quelques instant, les moments de complicité que nous avons eu, mon frère, Jessica et moi. Et puis ... il y a aussi cette dernière nuit. Jessica me manque. Je ne l'ai pas revue depuis la cérémonie du choix. Cela va bientôt faire 4ans ... Peut être qu'elle ne pense plus à moi après tout. Peut être qu'elle c'est trouver quelqu'un d'autre. Il faut que j'arrête de pensés à tout cela. Il faut que je puisse vivre la vie comme elle viens. Et puis, je n'ais pas envi de finir seul. Je secoue la tête, conscient que je suis en pleine discutions avec Syntara.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 186
Points : 215
Date d'inscription : 22/07/2014


Dim 27 Juil - 18:51







Vraiment désolée, je ne regardais pas



Je vois sa main se porter à son tatouage puis glisser dans ses cheveux. J'ai l'impression d'avoir touché un point sensible de sa vie et je me sens tout de suite confuse. Mon regard est encore une fois attiré par le sol tellement je me sens mal. Pourquoi ai-je dis ça? Je me sens une nouvelle fois totalement minable.
-C'est possible. J'était un Audacieux. Avant.
Sa voix me répond avec une pointe de méchanceté et je me sens un peu vexée. Mon ancien comportement refait surface et je commence à voir rouge. Pour qui il se prend lui?  Je suis pas son chien et puis comment je pouvais savoir qu'il aimait pas les Audacieux? Je sers les poings convulsivement et j'entrechoque ma mâchoire avec énervement. Oui j'ai le sang chaud et je m'énerve très facilement, mais je sais aussi que j'arrive à me calmer en quelques secondes. C'est ce qui se passe en ce moment. Angelo reprend d'une voix plus douce qui m'arrête tout de suite dans mon envie de lui en coller une en pleine figure.
-Excuse moi, je ne voulais pas être agressif, c'est juste que ... Bah, on peut pas dire que j'ai passer de bon moment chez les Audacieux. J'était pas fait pour cette faction.
Et voilà ça recommence, je me sens mal à l'aise à cause de mon envie de le frapper. Je respire profondément en me calmant tout en le fixant avec intensité. Comment arrivé à stopper ces pulsions gênante? Remarque des fois c'est pratique, lorsque quelqu'un te cherche vraiment les poux dans la tête. Au moins, j'ai du répondant et cela personne ne peux me le reprocher. Je secoue la tête exactement au même moment qu'Angelo, me rendant compte que lui aussi était perdu dans ses pensées. Je n'arrive plus à lui sourire, je déteste quand on me parle mal mais il ne l'a pas voulu et je ne peux pas lui en vouloir. Alors je répond d'un ton détaché mais légèrement froid.
-Ce n'est pas grave, j'ai moi aussi un peu d'animosité envers les Audacieux mais je sais retenir ma colère les concernant devant les autres. Ce qui n'a pas l'air d'être ton cas!
J'ai peut-être répondu plus violemment que je l'aurais voulu mais je ne compte pas m'excuser. Les "pardons" ça marche cinq minutes, après c'est saoulant! Je m'appuie contre le mur, plaçant mon pied sous moi pour l'appuyer lui aussi contre la pierre. Mes talons noir ne me gêne en rien dans cette position, c'est pour cela que je me tiens souvent ainsi. En plus, je ne peux pas sortir sans chaussures à talons car je me trouve trop petite. Ainsi Angelo ne me dépasse que d'une tête et je me sens un peu plus à l'aise. Mon regard fixe le vide alors que j'essaye de me re-concentrer sur la conversation.
-Je suis une ancienne audacieuse aussi et j'essaye réellement de prendre sur moi quand la colère m'envahit. Je n'aime pas cette faction mais je me force de ne pas le montrer. Je n'aurais pas du te parler avec tant de brutalité mais à vrai dire je ne regrette pas. Pourquoi détestes-tu autant les Audacieux, si ce n'est pas indiscret bien sur.
Mes yeux reviennent enfin sur lui, sans plus aucune joie ou gentillesse dedans. Il peut me détester autant qu'il veut, je serais surement triste mais je n'en mourais pas. Même s'il m'a l'air sympathique, je sais que c'est un ancien audacieux et qu'il est aussi énervé à l'intérieur que moi. Apparemment nous sommes dans le même cas alors j'essaye de paraître un peu plus... agréable? Je me redresse, reposant mes pieds bien à plat alors que je retrouve un léger sourire timide.

© Jawilsia sur Never Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Mar 5 Aoû - 19:23
Je suis une ancienne audacieuse aussi et j'essaye réellement de prendre sur moi quand la colère m'envahit. Je n'aime pas cette faction mais je me force de ne pas le montrer. Je n'aurais pas du te parler avec tant de brutalité mais à vrai dire je ne regrette pas. Pourquoi détestes-tu autant les Audacieux, si ce n'est pas indiscret bien sur.

Syntara se remet sur ses deux pieds et finit pas esquisser un léger sourire à mon intention. Je fait de même et fourre mes mains dans les poches de mon jeans. Je me mord légèrement la lèvre, je m'en veut d'avoir mit Syntara en colère, ce n'était pas mon intention. Je ne pouvais pas deviner qu'elle était du genre à s'emporter assez vite et qu'elle en voulait autant à son ancienne faction, un peu comme moi. Sauf que moi, je ne le montre pas et le garde pour moi. D'une voix détachée, je répond à sa question :

Je n'ai jamais vraiment été accepté de cette faction. J'était trop timide à l'époque, je n'osais rien faire. Quand j'était petit, rien que de monter dans un train en marche de foutait la trouille de ma vie. Mais je devait avoir 10ans, pas plus.

Je m'arrête la, elle n'a rien de plus à savoir, le reste me regarde moi et seulement moi. Et peut être aussi Léon, mon frère qui à aussi quitté le Audacieux pour les Fraternels. Je secoue légèrement la tête, je n'ai pas envie de penser à cela, tout du moins, pas ici et pas maintenant. J'ai tout le temps d'y réfléchir le matin lorsque je me réveille plus tôt que les autres. Je sort mes mains de mes poches m'en passe une dans les cheveux, un léger silence s'installe entre Syntara et moi.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 186
Points : 215
Date d'inscription : 22/07/2014


Jeu 28 Aoû - 15:13







Vraiment désolée, je ne regardais pas



Lui aussi me sourit, alors qu'il glisse ses mains dans ses poches. Je crois qu'il s'en veut de m'avoir tellement énervé. C'est vrai, j'ai le sang chaud et pour moi, la colère est un sentiment très souvent éprouvé. Je ne sais pas vraiment ce qui m'a pris mais je sais que je ne supporte pas le fait qu'on me parle mal. Angelo reprend d'une voix plus douce.
-Je n'ai jamais vraiment été accepté de cette faction. J'était trop timide à l'époque, je n'osais rien faire. Quand j'était petit, rien que de monter dans un train en marche de foutait la trouille de ma vie. Mais je devait avoir 10ans, pas plus.
J'ai envie de rire, pas pour me moquer de lui mais parce que j'étais pareille. Enfin, je n'avais pas peur, oh non j'adorais ça! Non, juste je n'étais accepté par personne et j'étais timide aussi. Je n'arrive pas à retenir mon fou rire lorsqu'un blanc s'installe entre nous. Il pourrait mal le prendre mais je m'en fiche totalement! Je vais lui expliquer de toute façon. Je me tiens le ventre et essuie les quelques larmes qui ont coulé lors de mon excès d’hilarité. Je relève les yeux vers lui et souris.
-Excuse moi, je trouve la situation plutôt drôle étant donnée que lorsque j'étais dans cette faction, j'étais comme toi, rejeté de tous. La ressemblance de notre histoire est plutôt intéressante.
Soudain je me trouve pitoyable de rire pour cela. Bien sur je sais que c'est le stress et la fatigue qui m'ont fait réagir ainsi mais Angelo, lui ne doit pas savoir. Je me frotte les yeux en baillant avant de me reconcentrer sur le jeune homme.

© Jawilsia sur Never Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Jeu 28 Aoû - 23:04
Angelo arqua un sourcil quand Syntara fut prise d'un violent fou-rire. Cependant, il garda le silence et se mordit la lèvre tandis que la jeune femme était pliée en deux, se tenant les côtes. Après quelques instants, elle se redressa et essuya une larme tant elle avait rit. Angelo s'appuya contre le mur qui se trouvait derrière lui. Le jeune homme esquissa un léger sourire quand Syntara leva à nouveau les yeux vers lui, avant de dire :

Excuse moi, je trouve la situation plutôt drôle étant donnée que lorsque j'étais dans cette faction, j'étais comme toi, rejeté de tous. La ressemblance de notre histoire est plutôt intéressante.

Intéressante ? Angelo haussa les épaules. Il n'avait rien d'intéressant du faite que leurs deux histoires se ressemblaient. Beaucoup de jeunes sont rejetés de tous, au travers des cinq factions. Ca, Angelo l'avait toujours compris, il était un être rejeté parmi temps d'autre, voué à vivre entouré de quelques pauvres amis, pouvant la trahir à tout instant. Pour ce qui est de son cas, Angelo avait passer son enfance avec Jessica et Léon, son frère jumeau. L'ancien Audacieux se rendit compte qu'il était rester silencieux un bon moment, il pris donc la parole :

Tu sais, beaucoup de gamins sont rejeté, exclus de tous, comme on l'était. Cette ressemblance n'a rien de ... d'Intéressant.

Angelo se redressa, touchant à nouveau le sol avec ses deux pieds. Il croisa ensuite les bras.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 186
Points : 215
Date d'inscription : 22/07/2014


Dim 31 Aoû - 17:35







Vraiment désolée, je ne regardais pas



Il haussa les épaules, me donnant l'impression d'être encore plus stupide. Je me sentais mal, j'en avais marre et surtout j'étais fatiguée. La douleur derrière mon oeil gauche me laissait penser qu'une migraine allait venir me narguer. Je détestais avoir mal au crane, je me sentais impuissante et totalement inutile. Heureusement que je n'avais plus de test à passer. J'étais une membre à part entière de ma faction et je n'avais donc plus aucun entrainement. Je commençais à me masser les tempes et fermais les yeux pour qu'ils n'aient pas trop de lumière. J'écoute la voix d'Angelo qui me parle.
Tu sais, beaucoup de gamins sont rejeté, exclus de tous, comme on l'était. Cette ressemblance n'a rien de ... d'Intéressant.
J'attend quelques minutes avant de faire le moindre geste. Ca y est, la migraine vient de s'installer dans ma tête alors que j'ai tout fait pour la déloger. J'ai l'impression de sentir mon coeur battre contre mon crâne et mon oeil. Une douleur lancinante m'envahie alors que j'essaye de me concentrer sur autre chose. Je n'ai toujours pas rouvert les yeux mais je sens un changement d'air. J'en conclu qu'Angelo a bougé et qu'il n'est surement plus appuyé contre le mur. J'ai peur de l'inquiéter puis je réalise que finalement il ne me connait pas et que finalement il doit bien se moquer de se que j'ai. Je finis par respirer par la bouche, pour me changer les idées, et j'essaye de lui répondre en faisant une phrase construite. Ce qui me parait totalement impossible vu que je ne sais même plus comment je m'appelle.
-Pourquoi tu es si... si... euh...
Je m'arrête, ne trouvant plus mes mots. Je fais un pas en avant en ouvrant les yeux pour m'avancer vers lui lorsque mes jambes me quittent et que je m'évanouis. Quelque chose me retiens ou peut-être est-ce le béton mais en tout cas je me laisse emporter par le noir qui enveloppe mon regard.

© Jawilsia sur Never Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Lun 1 Sep - 14:26
Angelo fronça les sourcils lorsque Syntara porta sa main au niveau de sa tempe. Elle semble être perdu et balbute quelques mots :

Pourquoi tu es si... si... euh...

La sincère fit un pas vers Angelo avant que ses jambes ne puisse plus portées son poids. Le fraternel se lança vers elle et la rattrapa avant qu'elle ne tombe violement sur le sol. Angelo posa une main sur le front de syntara, il était brulant. Angelo posa doucement la tête de la sincère sur le sol avant de sortir une bouteille d'eau de son sac. Il prit également le tissu dans lequel était enrobées deux pommes. Il humidifia le tissu d'eau et le posa sur le front de Syntara.

Angelo regarda le ciel, il était assez tard et le soleil commençait à se coucher. Et il n'y avait presque plus personne dans les rues de chicago. Le fraternel maugréa quelques mots avant de relevé légèrement la tête de Syntara en la posant sur sa cuisse. Il lui tapota ensuite légèrement la joue :

Syntara ? Syntara ? Aller, réveille toi.

La meilleure des solution était qu'elle rentre chez elle. Le Fraternel enfila son sac et passa une main sous les genoux de Syntara et l'autre derrière son dos. Il se leva et cala la tête de la jeune femme contre son torse. Il commença ensuite à marcher vers le quartier des Sincère, espérant que Syntara se réveille entre temps.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 186
Points : 215
Date d'inscription : 22/07/2014


Mer 3 Sep - 15:35







Vraiment désolée, je ne regardais pas



C'était le sol que je sentais, maintenant j'en étais sûre. J'essayait de saisir le bord du trottoir mais mes membres ne réagissaient pas aux ordres de mon cerveau. C'était comme si mon esprit était hors de mon corps et qu'il essayait tout de même de le contrôler, c'était assez déroutant. Qu'allais-je faire? J'essayais de me lever mais encore une fois, je n'arrivais même pas à bouger le petit doigt. C'est là que je sentit de l'eau rafraîchir mon front. C'était une sensation magique, comme si on m'enlevait un poids de sur les épaules. Je me sentais déjà un peu mieux mais je savais que je n'arriverais toujours pas à bouger. Je me laissais donc emporter par cette vague de bonheur pour me sentir mieux. Une main me tapota la joue et une voix prononça des mots que je ne comprirent pas. Ce devait-être Angelo. Ce garçon avait bien fait de choisir les Fraternels, il était adorable avec les autres. Je sentis ses mains glisser sous mes genoux et sous mon dos pour me soulever et me porter. Ma tête alla se loger contre son torse alors que je poussais un grognement de douleur. Ma tête me lançait encore mais Angelo ne pouvait rien y faire. Je posais ma main contre son torse et essayait d'articuler quelque chose d'audible.
-Mer...Merci
Puis ma main retomba dans le vide et je refermais mes yeux qui s'étaient ouvert durant un petit instant. Je le laissais m'emmener dans les rues de Chicago, lui faisant totalement confiance. Il me ramenait surement chez les audacieux.
Il continua de marcher encore quelques minutes, jusqu'à ce qu'il stoppe sa route. J'ouvris un oeil, prenant conscience que mon mal de crâne était partit. Devant moi, s'étendait le quartier des Sincères. Je souris à Angelo pour lui montrer toute ma gratitude.
-C'est gentil de m'avoir ramené Angelo!
Avec toute mon agilité, je descendais de ses bras sans lui donner de coups et me retrouver sur pied, face à lui.

© Jawilsia sur Never Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Jeu 4 Sep - 19:32
Le fraternel marchait à un rythme régulier, se concentrant légèrement pour ne pas trébucher et tomber, de plus qu'il portait Syntara dans ses bras. A un moment, La sincère commença à s'éveillée et plaqua sa main contre la poitrine d'Angelo. Elle murmura un faible " Merci " et sa mains retomba dans le vide, tendis que ses yeux se refermèrent peu à peu. Le fraternel continua de marcher, maintenant la sincères dans ses bras en la maintenant du mieux qu'il pouvait. Après plusieurs minutes de marches, le fraternel arriva au niveau du quartier des sincères. A ce moment la, Syntara se réveilla et esquissa un sourire envers le fraternel :

C'est gentil de m'avoir ramené Angelo !

Le fraternel laissa Syntara descendre de ses bras et esquissa un sourire envers la sincère. Le fraternel observa quelques seconde la sincère, elle semblait aller beaucoup mieux qu'auparavant. Le fraternel souris à la sincère avant de lui tendre la main pour la saluer :

C'est normal voyons. Mais je vais maintenant rentré chez moi, il est tard. Peut être nous reverrons nous qui sais.
| C'est très très bof désolé |
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 186
Points : 215
Date d'inscription : 22/07/2014


Jeu 4 Sep - 19:53







Vraiment désolée, je ne regardais pas



Il esquissa un sourire, voyant que j'allais mieux. Il me tendit la main, comme chez les audacieux, pour me saluer. Je compris que nos chemins se séparaient là. Il m'avait ramené saine et sauve chez moi et il était temps pour lui de se sauver. Je ressentis comme un pincement au coeur lorsqu'il approuva mes pensées.
C'est normal voyons. Mais je vais maintenant rentré chez moi, il est tard. Peut être nous reverrons nous qui sais.
Je lui prit la main et la serait. Je lui souris tristement avant de murmurer:
-Merci encore! J'espère que l'on se reverra.
Puis je tournais les talons et m'en allait vers le grand batiment où je logeais. Je me tournais une dernière fois pour le voir et levait ma main pour lui faire un dernier signe d'au revoir. Je m’engouffrais ensuite dans l'immeuble, disparaissant de sa vue et lui disparaissant de la mienne.

© Jawilsia sur Never Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Jeu 4 Sep - 20:27
| Fin o/ |
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 168
Points : 233
Date d'inscription : 24/02/2014
Age IRL : 27
Localisation : Dans les rues de Chicago


Sam 9 Mai - 16:07

ARCHIVAGE DES RPS


Votre RP est terminé, il est donc ARCHIVÉ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://faction-divergent.forumactif.org


I am
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 

Vraiment désolée, je ne regardais pas [PV:Angelo M. Silvestrum] - TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lorsqu'un Air s'énerve... planquez-vous ! [PV Alexander !]
» Journal de Mai 2011 [En retard vraiment désolé aux membres]
» Vraiment Désolée >
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» Jeux vraiment trop drole!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Edge of Future :: Rps terminés-