AccueilAccueil  FAQFAQ   Aides  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mon ancien leader ici? Etrange... [PV: CHRIST] - Rating: 16+ [MOMENT HOT] TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant


avatar
I am
Messages : 186
Points : 215
Date d'inscription : 22/07/2014


Jeu 28 Aoû - 21:36







Mon ancien leader ici? Etrange...



Super! Je suis en retard pour le déjeuner, je viens juste de me réveiller et bien évidemment je suis pas habillée. Ils vont me défoncer au self. Et j'avais promis à Léa d'être à l'heure pour qu'elle me parle de ses problèmes avec son copain. Je sors de mon lit, attrape des vêtements en vrac et va sous la douche. Mes cheveux sont trempés lorsque j'entend des pas près de la salle de bains et fait dépassé ma tête des douches. Je vois Alex arriver, je prend ma serviette et m'entoure avec pour sortir de la douche. Je lui fait un grand sourire sachant très bien que son regard est rivée sur ma peau très peu couverte. En rigolant, je lui dit:
-Tout va bien Alex, je te gène pas trop?
Sur ceux, je quitte la pièce en prenant mes affaires. J'enfile mon jean skinny noir et met ma chemise blanche. Pour que ma tenue semble moins sérieuse je prend les pans de mon haut et fait un nœud avec. Puis par dessus, je met ma  veste en cuir noir. D'un coup d'oeil je vois Alex qui me fixe et je lui fais un clin d'oeil pour l'embêter.
Il y a bien trop de monde au self, je me sens mal à l'aise. Je vois Léa qui me fait des signes et je m'avance vers elle. Je lui souris, totalement absente et incapable de l'écouter mais je fais semblant. Ses lèvres bougent, des paroles jaillissent de sa bouche mais je ne comprend rien. Je secoue la tête quelque fois pour lui faire croire que j'écoute mais en vrai je suis totalement perdue. Au bout d'un moment, sans prévenir, je me lève et quitte la table. Je me dirige vers un couloir sombre et c'est là que je LE vois. Je suis sûre que c'est lui. Que fait-il ici? Je ne les pas revue depuis que j'ai essayé de le sauver. Je m'avance doucement vers lui, et pose ma main sur son biceps.
-Christ?

© Jawilsia sur Never Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Mer 24 Sep - 21:28


Syntara & Christ

" Mon ancien leader ici? Etrange... "

Il arrivait souvent à Christ de se balader dans les quartiers des autres factions après ses heures de travail ou pendant ses jours de congés; surtout depuis qu'il avait changé de poste; cela faisant partit à par entière de son ancien poste de leader. Même s'il était totalement Audacieux, pour lui la sécurité et la paix des autres factions était l'une des priorité bien vite oubliée par son successeur Eric Miller. Certainement trop préoccupé par ses ambitions personnelles. Il arrivait rarement à Christ de devoir intervenir mais il sentait une tension grandissante monter au sein de la société; en particulier entre les Erudits et les Altruistes. Il connaissait assez les érudits pour savoir qu'ils tenteraient par tous les moyens d'obtenir ce qu'ils désirent; et qu'ils y arriveraient si la balance n'était pas rééquilibrée. Au delà de ça, le jeune audacieux appréciait observer le mode de vie de chaque faction et éviter les crimes; après tout les audacieux étaient considérés comme la police de cette nation.
L'ancien leader s'était levé aux aurores, il avait prit une douche avant de revêtir sa tenue d'entraînement et de se rendre à la salle comme chaque matin. Après plusieurs heures passées à se défouler, il retourna à ses quartiers prendre une douche en speed avant d'aller divaguer dans Chicago à la recherche d'une occupation pour sa journée de congé exceptionnelle. Autrefois, il n'en prenait jamais mais depuis sa destitution il y était contraint mais parfois cela lui faisait du bien de pouvoir remarcher sur ses propres pas et se sentir plus utile.

Une fois le quartier des sans-factions arpenté de part en part, les autres quartiers paraissaient être des colonies de vacances. A cette remarque raisonnant étrangement dans son esprit, Christ se dit qu'ils devenaient non seulement résistants aux nombreux fléaux qui les touchaient mais aussi qu'ils seraient sans nul doute un jour plus nombreux que l'ensemble des factions réunies... L'idée le fit légèrement frémir. Même s'il n'avait rien contre les sans-factions; des personnes qu'ils appréciaient en faisait partit; il savait que certains étaient réellement nuisible pour la société par la perte d'équilibre mentale et pourraient entraîner les autres vers une révolte contre eux. Heureusement les armes leurs sont interdites... enfin officiellement. Le nombre fait la force ? Non, l'Union fait la force. L'Union existe t'il encore au sein des audacieux ? Tant d'interrogations traversaient son esprit alors qu'il marchait le long des habitations altruistes. Ce quartier paraissait austère vu de l'extérieur et ses habitants tout autant; pourtant l'audacieux savait qu'il en était autrement. Ne jamais se fier aux apparences; elles peuvent être très trompeuses. Jusque là son inspection matinale ressemblait plus à une promenade de santé qu'autre chose. Quel ennui ! Même pas le moindre mendiant sans-faction trop insistant, ni même un nouvel article des érudits écrasant les altruistes. A croire qu'une trêve avait été voté pour cette journée !

Il était à peine neuf heure du matin lorsque Christobald pénétra dans les quartiers de la faction des Sincères. Habituellement, il n'aimait pas s'attarder ici mais aujourd'hui tout semblait si calme, si différent de ces derniers jours. Le calme avant la tempête; sans nul doute. Si une vérité, qu'il ignorait, parcourait la nation en ce moment même, c'était bien le lieux où elle serait sur toutes les lèvres. Ainsi, l'audacieux s'aventura plus profondément en ces lieux qui le mettait mal à l'aise. Le jeune homme avait tellement de secrets enfouis au cœur de son âme, que sa simple présence parmi eux paraîtrait aux oreilles de beaucoup comme une bombe à retardement au milieu d'un champ de mine. Enfin... seule Jeanine savait réellement tout ce que son petit soldat renfermait, et elle n'avait pas peur de le voir divaguer au sein de la nation; même si elle n'aimait pas trop qu'il se fasse remarquer. La leader des érudits savait pertinemment que même le plus puissant sérum de vérité des sincères ne surplombait pas la résistance de son petit soldat; elle l'avait entraîné pour ça après tout. Et puis qui pouvait se douter qu'une telle machination se tramait ?
L'audacieux sillonna tout l'extérieur des quartiers Sincères de long en large; tout semblait calme, tous semblaient sereins et les vérités qu'il entendit n'attirèrent pas ses ouïes. A son retour face au centrale des Sincères, il se stoppa face au bâtiment vitré, le scruta de toute sa hauteur avant d'y pénétrer pour la première fois depuis sa destitution du poste de leader. L'entrée était immense et très lumineuse, impossible de passer inaperçu avec sa tenue sombre au milieu des sincères vêtu pour la plus part d'un fin pantalon noir dissimulé par la blancheur de leur chemise. Avant que les regards inquisiteurs et les interrogations ne viennent l'accabler, il se faufila dans un couloir plus sombre mais à peine fût-il entré, qu'une jeune femme lui barra la route visiblement stupéfaite de le voir en ce lieu.

- Christ ?

Il se retourna ôtant instinctivement la main déposé sur son biceps d'un geste défensif, il ne la reconnût pas tout de suite dans sa tenue de sincère toute proprette, elle avait grandit et sa musculature avait légèrement fondue depuis leur dernière rencontre mais cela lui allait plutôt bien. Son visage passa d'une totale placidité à un air presque accueillant. Une légère lueur brillait dans ses yeux et un fin sourire se dessina sur ses lèvres alors qu'il apposa doucement son index sur les lèvres de la blondinette. Il l'attira dans un coin du couloir discrètement, scruta brièvement les alentours avant de se pencher légèrement sur elle et murmura à son oreille.

- Je préfère ne pas trop me faire remarquer ici. Tu connais un endroit discret où nous pourrions discuter en paix ?
Phantasmagøria
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 186
Points : 215
Date d'inscription : 22/07/2014


Dim 28 Sep - 19:07







Mon ancien leader ici? Etrange...



Un sourire est étendu sur mon visage alors que Christ se tourne vers moi. Malgré son geste défensif pour enlever ma main de son bras musclé, je ne perd pas mon enthousiasme. Je vois ses traits se détendre peu à peu alors qu'il commence à me reconnaître. Ma tenue ne doit pas aider étant donné qu'avant je m'habillais qu'avec du noir et surtout mes muscles étaient beaucoup plus saillants. Je finis par entre apercevoir un petit sourire sur ses lèvres alors qu'il pose un doigt sur ma bouche. Je frissonne et me laisse tirer dans le coin du couloir alors que je perd toute notion de la parole. Mes yeux suivent les courbes musclés et attirantes du jeune homme lorsqu'il scrute les alentours. Je sens mon coeur battre la chamade en le regardant, détaillant ses gestes rapides et assurés. Je sais au fond de moi qu'entre lui et moi ça ne sera pas qu'une amitié qui va s'installer ou du moins je vais essayer qu'il se passe autre chose. Il se penche vers moi et me murmure à l'oreille:
- Je préfère ne pas trop me faire remarquer ici. Tu connais un endroit discret où nous pourrions discuter en paix ?
Son souffle contre ma nuque me fait encore plus perdre la tête. Je le fixe un instant, totalement en extase devant lui. Je me force à respirer profondément pour reprendre mes esprits et essaye de me concentrer. Je me frotte la nuque comme pour chasser les souvenirs de sa respiration contre ma peau et lui sourit doucettement.
-Je crois avoir une idée mais je ne suis pas sûre de mon coup!
Je lui fais un clin d'oeil avant de lui attraper le bras et de le tirer un peu plus vers moi. Après quelques mètres, je le lâche et poursuis en me tenant plus éloignée de lui. Je sais que si je commence à m'approcher trop près de Christ je ne saurais pas me contrôler. Je suis comme ça, je ne peux pas m'empêcher de draguer tout le monde et il faut dire que le jeune audacieux est assez appétissant. Je secoue la tête en me rendant compte que je parle d'un homme comme d'un morceau de viande. Je me met  à courir dans les couloirs avant de voir du coin de l'oeil une de mes supérieures arriver. Je stoppe ma course folle et me colle contre le corps de Christ en entourant ses bras à ma taille. Je souffle discrètement:
-Cache ton visage en faisant semblant de renifler mes cheveux, moi je m'occupe de rire bêtement pour passer inaperçu devant elle!
Un rire cristallin et légèrement stupide sort de ma bouche alors que je me met à avancer doucement. Je sais que ce coup va marcher, les gens ici ont souvent l'habitude de me voir ainsi dans les couloirs et ils ne se posent jamais de questions. Ou peut-être celle de savoir avec qui je passe la nuit cette fois-ci.

© Jawilsia sur Never Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Lun 29 Sep - 16:34


Syntara & Christ

"Mon ancien leader ici ? Etrange..."

Christ sourit de plus bel, son regard se fit plus taquin lorsqu'il sentit les frémissements de Syntara alors que leurs corps se frôlaient. Il ne vit pas les prunelles de la demoiselle se baladant sur son corps mais le ressentit alors qu'il scrutait les environs. A cet instant, l'audacieux avait compris que l'admiration de l'ex-audacieuse n'a pas diminué avec le temps même s'il ne devine pas encore toutes ses intentions; la voyant encore comme la petite fille qui l'observait s'entraîner plus ou moins discrètement quelques années auparavant. Il la voit se frotter la nuque, sans en connaître les raisons, il pensa qu'elle était peut-être gênée par la situation. Syntara sourit doucement et rétorqua à voix basse :

- Je crois avoir une idée mais je ne suis pas sûre de mon coup !

La sincère lui fit un clin d'œil avant de lui attraper le bras et de le tirer un peu plus près d'elle; il colla son corps contre le sien souriant de plu bel alors que ses yeux se plongèrent instinctivement dans son décolleté pendant qu'elle inspectait les alentours à son tour, puis elle le lâcha et poursuivit son cheminement dans le couloir. Christ sortit aussitôt de ses rêveries puis marcha dans ses pas discrètement sans plus attendre. Le jeune homme est habitué à voir les regards se poser sur lui et cela ne le dérange aucunement, bien au contraire, il aime plaire et profiter des bons moments qui s'offre à lui sans se prendre la tête. Toutefois, arrivera t'il à la considérer autrement que comme la petite fille qu'il a vu grandir et évoluer au sein des audacieux durant ces dernières années ?
Alors que la blondinette restait planté face à Christ l'admirant, elle se mit soudainement à courir dans les couloirs avant de se stopper brusquement. L'audacieux haussa un sourcil observant son cheminement avant de la suivre, il allait lui demander où elle le conduisait ainsi mais Syntara s'empara de ses bras pour les passer autour de sa taille, accolant à nouveau son corps contre le sien avant de s'exprimer à voix basse l'air inquiète.

- Cache ton visage en faisant semblant de renifler mes cheveux, moi je m'occupe de rire bêtement pour passer inaperçu devant elle !

Christ ne porta pas un seul regard à la personne passant à leurs côtés; à ce nouveau rapprochement imprévu il sentit une légère vague de chaleur remonter le long de sa moelle épinière, avant qu'elle n'envahisse tout son corps alors que le doux parfum de la demoiselle effleurait ses narines. Le visage de l'audacieux arborait à présent un air béat : ses lèvres affichaient un large sourire serein, ses narines humait inlassablement l'odeur de Syntara, ses yeux étaient clos alors que son esprit se laissait emporter par ses sens en éveillent. Même le rire cristallin de la sincère résonna à ses oreilles comme un chant mélodieux. La supérieure des sincères ne sembla pas demander son reste et continua son chemin sans demander son reste; du moins de ce que l'audacieux en avait perçu. Christobald n'était pas non plus du genre à avoir des relations sérieuses et durables; il ne s'y était jamais vraiment adonné en faite. Il lui arrivait par contre d'avoir des amantes dans la durée mais il aimait que les choses soient claires dés le début : pas d'attachement, pas de traitements de faveurs, pas de surnoms "gnangnan", ni le genre de choses que peuvent faire ceux qui se prétendent "Amoureux" ou "En couple". Même si à travers un moment charnel partagé, il y avait toujours un certain attachement qui se créait.
A présent qu'ils étaient à nouveaux seuls, Christ ôta délicatement ses mains de la taille de Syntara, effleurant ses hanches, ses prunelles brillantes de malice et de désir fixés dans celles de la demoiselle lui faisant face. Il fit durer ce moment, se délectant de l'effet qu'il produisait sur elle et aimant ressentir tous ses sens en éveillent, puis il se recula laissant un bon mètre entre eux et détourna son regard.

- On peut repartir à présent, non ? Où comptes-tu m'emmener ainsi Synt' ?A ces dernières paroles, il ne pût s'empêcher de la regarder en coin d'un air sous-entendu, un léger sourire aux coins des lèvres. Hum...!

Phantasmagøria
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 186
Points : 215
Date d'inscription : 22/07/2014


Mar 30 Sep - 18:12







Mon ancien leader ici? Etrange...



J 'essaye de ne pas faire attention aux tremblements de mes membres alors que Christ met son nez dans mes cheveux. Je suis plus inquiète que je voudrai le laisser paraître mais ma comédie passe inaperçu. Ma leader ne fait même pas attention à moi, ou plutôt à nous, lorsqu'elle traverse le couloir en me coupant la route. Je n'avance plus, je la regarde seulement partir en essayant de détendre tout mes muscles noués par un sentiment de pur bonheur. Tout mon corps est en arrêt, je ne sens même plus mes jambes et je sais que je suis incapable de parler. La seule chose qui arrive à mon cerveau est le contact des mains de Christ contre ma taille. Je ne sais pas ce que lui pense mais en tout cas, moi, j'adore cette position. Une forte chaleur envahi mes hanches alors qu'il commence à enlever ses mains. Ses paumes restent quelques minutes sur ma peau découverte à cet endroit puis il finit par me lâcher. Alors que je le fixe, je vois dans ses yeux une lueur de désir qui me fait tressaillir. J'entrouvre la bouche, sentant mes lèvres s'assécher. Il finit par reculer d'un mètre à peu près et me quitter du regard, fuyant presque le mien. Je referme la bouche, reprenant une respiration régulière, et baisse les yeux au sol avant qu'il ne commence à me parler.
- On peut repartir à présent, non ? Où comptes-tu m'emmener ainsi Synt' ?
En entendant ce surnom dans la bouche de mon ancien leader, je relève la tête et le regarde quelques secondes. C'est là que je remarque dans son regard le sous-entendu. Il sait qu'il me plait et je sais que je lui plait. Il est libre, je suis libre. Je comprend qu'il a surement les mêmes attentes que moi et je ne peux m'empêcher de sourire légèrement. Je me détourne de lui tout en répondant.
-On va dans la chambre inhabité du bâtiment. Je vais tout le temps là avec... les gens et je sais que c'est un endroit où personne ne va sauf moi. On pourra... discuter... tranquillement!
J'ai fait exprès de dire le moi "discuter" doucement et avec hésitation, comme pour lui faire passer un message. Je n'ai pas envie de discuter avec lui, et je n'en ai pas l'intention. Je commence a joué avec des mèches de mes cheveux, les entortillant dans mes doigts de façon sensuelle. En général, cette technique marche plutôt bien mais je sais que Christ ne va pas se faire avoir si facilement. Il est bien plus difficile à draguer que la plupart des mecs que je connais. Je recommence à marcher me dirigeant vers la porte quasiment invisible cachée dans le mur. Je repère l'encadrement et y passe ma main pour trouver l'encoche qui me permet d'ouvrir la porte. Après une dizaine de secondes je parviens à l'ouvrir. Je laisse passer Christ avant moi, regardant un instant dans le couloir pour voir si personne ne nous a remarqués. Je finis par entrer dans la pièce et passe une main dans mes cheveux pour leur redonner un peu de volume. Je lui souris avant de m'asseoir sur le lit deux places en croisant les jambes.
-Normalement personne ne viendra ici, tu es en sécurité pour l'instant...
Je met un ongle entre mes dents et le regarde avec désir, un sourire aux lèvres.

© Jawilsia sur Never Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Ven 3 Oct - 15:28


Syntara & Christ

"Mon ancien leader ici ? Etrange..."

Christ n'est pas du tout inquiet; l'expérience fait les choses; même si chaque nouvelle rencontre charnelle procure de nouveaux émois, de nouvelles découvertes et une aventure plus ou moins intrigante. La gêne de Syntara à ce bref contact et ses effleurements le firent sourire de plus bel et l'entraînèrent à poursuivre le jeu. Même s'il était venu à des fins plus sérieuses en ces lieux, l'audacieux ne pouvait pas s'empêcher de jouer avec le feu. Cela lui procurait un plaisir indélectable. A l'entente du surnom donné par son ancien leader quelques années auparavant, Syntara redresse son doux visage pour le regarder. A cet instant, les prunelles désireuses de Christ croisèrent les siennes en un échange brûlant de promesses. Le brun sourit à la nouvelle confirmation de ses pensées puis elle rétorqua souriante d'un ton invitant...

- On va dans la chambre inhabitée du bâtiment. Je vais tout le temps là avec... les gens et je sais que c'est un endroit où personne ne va, sauf moi. On pourra... discuter... tranquillement !

Invitant à la suivre... dans une chambre inhabitée ? Hum ! Pourquoi ne pas l'appeler le lieu de l'extase où des couples; plus ou moins légitimes; sont venus partager ensemble un moment passionnel. En tout cas, tout dans cette prononciation laisse à penser que les mots utilisés sont là pour dissimuler des sous-entendus attrayants. Syntara commença à jouer avec ses cheveux, les entortillant autour de ses doigts sensuellement. C'était une technique de drague accrocheuse que le jeune homme connaissait très bien. Le corps de la femme confirmait à celui de l'homme; peu sûre de lui et ne désirant pas se prendre de râteau; que l'attirance est réciproque et que c'est à lui de faire le dernier pas vers elle pour arriver à ses fins. Comme la sincère se doutait très certainement, il lui en faudra beaucoup plus pour obtenir les faveurs de l'audacieux; ce qui ne l'empêche pas d'apprécier le geste, voir de trouver cela plutôt mignon. La blondinette sortit de ses pensées reprenant son chemin vers la chambre mystérieuse, elle s'arrêta soudainement devant un pan de mur qu'elle tâtonna. Christ haussa un sourcil laissant apparaître un petit sourire en coin, il rétorqua à cette découverte.

- Même les sincères ont des secrets alors...

Syntara ouvrit la fameuse pièce sous ses yeux enjoués après une dizaine de seconde, le jeune homme pénétra dans la pièce avant elle qui scruta les environs avant de le rejoindre. L'audacieux observa brièvement la pièce dans sa totalité; elle était plutôt sympathique quoi qu'un peu poussiéreuse; avant de reporter toute son attention sur la blondinette.

- Vous êtes peut-être moins frigides et ennuyeux que je ne le songeais finalement...

- Normalement personne ne viendra ici, tu es en sécurité pour l'instant..

Leurs paroles s'étaient maladroitement entrecroisées, comme ci tout deux avaient très envie de ce moment charnel mais que quelque part chacun le redoutait à leur manière. Christ émit un léger rire portant brièvement son regard au sol à ce cafouillage puis alla s'asseoir aux côtés de Syntara sur le lit. Le comportement de la demoiselle lui fit imaginer deux hypothèses. Soit elle était très nerveuse de passer à l'étape suivante... peut-être était-elle encore vierge après tout ? Où peu expérimentée ? Même s'il ne le pensait pas, il pouvait très bien faire erreur. Soit elle éprouvait un profond désir pour lui depuis déjà un certain temps... et elle n'avait qu'une envie; lui sauter dessus. Il ne savait pas laquelle des deux choisir à cet instant, il décida donc de commencer softement. Le jeune homme passa délicatement sa main dans les cheveux de Syntara les amenant derrière son oreille avant de laisser sa main glisser sur sa joue gauche alors qu'il rapprochait son visage du sien. Il effleura son nez avec le sien, son regard calme posé dans le sien, caressant sa joue du bout des doigts. Ils restèrent ainsi un long moment avant que sa main ne descende le long du cou de la demoiselle délicatement, son regard papillonna des yeux miroirs à ses lèvres pulpeuses avant de les effleurer brièvement. L'audacieux s'arrêta soudainement, il recula légèrement closant les yeux puis se laissa basculer en arrière sur le lit avant de passer ses mains sur son visage soupirant profondémment.

- Je ne peux pas... Je te vois encore comme la petite fille qui m'observait à longueur de journée...
Phantasmagøria
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 186
Points : 215
Date d'inscription : 22/07/2014


Dim 5 Oct - 14:06







Mon ancien leader ici? Etrange...



-Vous êtes peut-être moins frigides et ennuyeux que je ne le songeais finalement...
Il a parlé en même temps que moi, comme si son désir était mélangé à une certaine crainte de l'inconnu et le faisait paniquer. Au fond de moi, je savais que ce cas était le mien aussi et je le comprenais. Christ resta debout un moment, les yeux rivés au sol et un rire gêné s'échappant de sa bouche. Je vis dans ses yeux, une lueur de réflexion. J'en conclu qu'il réfléchissait ce qui me fit paniquer encore plus. Doutait-il de moi? Je ne pourrais jamais le savoir, à moins de lui demander ce qui était assez dérangeant! Soudain alors que j'avais baissé les yeux sur le sol, un mouvement près de moi me fit relever la tête. Le bel audacieux venait de s'asseoir à mes côtés, à seulement quelques centimètres de moi. Sa main se rapprocha de mon visage pour venir mettre une mèche de cheveux derrière mon oreille. Je souris à ce geste tout en fixant Christ. Il était si près de moi, je me sentais comme sur un nuage. Il laissa glisser sa paume le long de ma joue gauche alors qu'il rapprochait son visage du mien. Son nez effleura doucement le mien en même temps que sa main caressait ma peau. Je n'arrivais pas à bouger, essayant de me rappeler depuis quand je pensais à ce moment précis. Je ne sentis pas sa main descendre contre mon cou, j'étais trop préoccupé par ses lèvres qui se rapprochaient fortement des miennes. Mon coeur battait à tout rompre dans ma poitrine lorsque nos bouches s'effleurèrent légèrement. Puis alors que je ne m'y attendais pas, Christ recula, me laissant totalement stupéfaite et en panique. Il avait fermé les yeux et avait basculé en arrière en soufflant. Je me sentais mal à l'aise tout d'un coup. Pourquoi me faire cela pour me repousser après? Avait-il chercher à me tenter juste pour s'amuser? Sa voix me fit frissonner alors qu'il prononça:
- Je ne peux pas... Je te vois encore comme la petite fille qui m'observait à longueur de journée...
Il soupira profondément tout en passant une main sur son visage. C'était donc ça? Il me voyait toujours comme la fille timide et rejetée qu'il connaissait avant. Je baissais les yeux sans savoir quoi faire. J'allais lui dire que ce n'était pas grave qu'on pouvait tout oublier et se dire au revoir ici, mais quelque chose en moi m'arrêta. Puis je m'approchais de lui, passant une jambe de chaque côté de ses hanches et posant une main contre son torse.
-Mais je ne suis plus cette petite fille...
Je me penchais sur lui, l'embrassant dans le cou et derrière l'oreille gauche. Mes mains glissèrent instinctivement à la bordure de son tee-shirt que je remontais bien vite pour lui enlever. Puis je murmurais tout bas, d'une voix sensuelle:
J'ai changé mais mon désir pour toi a évolué, s'il te plait ne me prive pas de ce que j'ai toujours voulu!
Je lui caressais la joue du bout du nez tout en déposant de léger baiser contre l'arête de sa mâchoire et ses lèvres.

© Jawilsia sur Never Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Dim 5 Oct - 22:32


Syntara & Christ

"Mon ancien leader ici ? Etrange..."

Quand il s'agit de sexe, Christ est loin d'avoir froid aux yeux; comme tous les hommes c'est l'une des choses qu'il apprécie le plus dans la vie; on peut aussi dire qu'il aime dépasser les limites du conventionnel en la matière. C'est également l'un des rares plaisirs qui reste gratuit pour un peu que l'on est du charme et que l'on est un certain tact avec la gente féminine. Malgré cela, le jeune homme a conservé ce léger moment de crainte de ne pas plaire à l'autre, de ne pas pouvoir satisfaire pleinement aux désirs de l'autre et par la même occasion gâcher le sien. De ce côté, Christ avait rarement déçu et rarement été déçu, il savait apparemment mettre les femmes à l'aise, leur laissait la place dans leurs ébats et les satisfaire jusqu'à l'orgasme sans trop de difficultés. Il faut bien avouer aussi que l'expérience s'acquiert avec le temps et les conquêtes; on ne peut pas dire que de ce côté là il est eu à se plaindre.
A priori, les deux hypothèses de l'audacieux se révèlent de plus en plus exactes au fil de leur échange, Syntara semblait totalement paralysée par la peur d'un côté mais totalement envouté par son profond désir charnel pour lui. Tout son corps la trahissait également de la dilatation de ses pupilles, aux frémissements de sa peau sous les doigts de Christ. Alors que le corps de la blondinette s'émoustillait devant l'attention du jeune homme, il recula soudainement se laissant chavirer sur le lit, rétorquant :

- Je ne peux pas... Je te vois encore comme la petite fille qui m'observait à longueur de journée...

Il ne vit pas son malaise, ni sa panique mais les ressentit. Seulement, à cet instant, il ne se sentait pas en mesure de pousser plus loin leur étreinte. Il n'arrivait pas à la voir comme toutes ces autres filles avec qui il avait passé des nuits sans lendemain, ces filles qu'il trouvait jolies, gentilles, drôles, charmantes, agréables ou sensuelles. L'image de Syntara demeurant dans son esprit était celle d'une jeune adolescente qui dés son arrivée l'avait observé de loin les joues empourprées, puis l'espionnait régulièrement seule dans son coin croyant ne pas se faire remarquer jusqu'à devenir une jeune femme plus téméraire mais toujours sur la réserve qui assumait de mater un homme pendant son entraînement et l'abordait en testant son pouvoir de séduction. Il l'avait toujours trouvé mignonne, intrigante, rigolote et elle gardait toujours une certaine part de mystère en elle qui vous attirez à vouloir en savoir plus.
Christobald avait couché avec beaucoup de femmes, certes, mais elles avaient toujours un âge approchant du sien ou été plus âgée. La sincère venait tout juste de fêter ses dix sept printemps; la majorité étant à seize ans, elle restait encore une très jeune femme. Et comment faire pour ne pas avoir cette image de petite fille recluse dans son coin au fond de sa tête ? Il savait qu'elle avait changé, il l'avait vu évolué mais arriverait-il à passer par dessus ces images ?
Alors qu'il était allongé sur le lit, les mains plaqués sur son visage, son esprit tyrannisé par toutes les interrogations qui le tiraillaient à cet instant; Syntara se mit à cheval au dessus de lui, déposa une main sur son torse et rétorqua d'un ton sensuel :

- Mais je ne suis plus cette petite fille...

Le jeune homme ôta sans plus attendre les mains de son visage, son corps s'enflamma littéralement dés que la jeune femme déposa ses lèvres sur son cou; il laissa échapper un léger râle de plaisir inclinant légèrement la tête. Syntara descendit en baiser fiévreux jusqu'à son oreille gauche tandis que ses mains glissèrent le long de son torse avant de remonter son tee-shirt. Alors qu'elle remontait son maillot le long de son torse, l'audacieux entrouvrit soudainement les yeux se raidissant légèrement puis elle murmura à son oreille d'une voix sensuelle :

- J'ai changé mais mon désir pour toi a évolué, s'il te plait ne me prive pas de ce que j'ai toujours voulu !

S'il avait eu un doute sur ses intentions, elle venait de le réduire à néant par cette simple phrase. Christ suivait du regard la sincère caressant sa joue du bout du nez alors qu'elle allait capturer ses lèvres; il détourna légèrement la tête se redressant légèrement. Il apposa ses mains sur les hanches de la jeune femme portant son regard dans le sien; une légère lueur de crainte transparaissait dans ses yeux.

- Syntara... Je ne suis pas celui qu'il te faut.

Il marqua une pause redescendant son tee-shirt sur son torse d'une main gardant la jeune femme à cheval au dessus de lui, il passa ses bras autour d'elle, posant sa tête contre la sienne, il continua d'une voix douce, ses mains effleurant tendrement le dos de la jeune sincère.

- Je ne suis pas quelqu'un de sérieux. J'aime m'amuser, profiter de la vie... des femmes... je ne veux pas que tu sois l'un de mes trophés. Je te respecte trop pour ça.

Leur étreinte ne l'aidait pas à faire diminuer son désir, bien au contraire, mais il ne pouvait pas s'en aller comme ça et la laisser en plan. Il n'avait jamais laissé une femme pleurer à cause de lui... enfin sauf une qui l'avait amplement mérité et Tori Wu pour la protéger mais là il n'avait aucunes raisons d'humidifier ses si beaux yeux. Cependant, il se promit intérieurement de tenir bon et de ne pas succomber quoi qu'elle entreprenne puisqu'il savait très bien que la détermination de Syntara la pousserait à continuer sa séduction. Christ recula discrètement son bassin du sien sans rompre leur étreinte.
Phantasmagøria
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 186
Points : 215
Date d'inscription : 22/07/2014


Sam 11 Oct - 15:19







Mon ancien leader ici? Etrange...



Christ laissa échapper un râle de plaisir qui  conforta mon idée. Mais il se raidit alors que je lui murmurais à l'oreille:
- J'ai changé mais mon désir pour toi a évolué, s'il te plait ne me prive pas de ce que j'ai toujours voulu !
Il détourna la tête et se redressa tout en m'empêchant de l'embrasser. Il avait posé ses mains contre mes hanches en se relevant mais je n'y fit pas attention. Je sentais une vive douleur et une vague de colère contrôler mon corps et mon esprit sans que je puisse résister. De la douleur parce que Christ venait de faire la pire chose qui pouvait se passer en ce moment et de la colère à cause de son rejet. Mes mains avait quittées sont corps et s'étaient reposées contre mes cuisses. Je me mordillais la lèvre inférieur alors que mes ongles s'enfonçaient dans ma paume pour m'empêcher de m'énerver. Je savais que cette technique ne marcherait pas forcément mais combattre la colère contre la douleur était une de mes techniques pour me calmer les nerfs.
- Syntara... Je ne suis pas celui qu'il te faut.
Il rabaissa son tee-shirt d'une main sans me lâcher de l'autre. Je ne pouvais décrocher mon regard du sien même en sentant une goutte de sang perler au creux de ma main droite. Christ m'entoura de ses bras, et j'eus envie de lui rire au nez ironiquement mais rien ne sortit de ma bouche entrouverte. A la place de mon rire, c'est la voix de Christ qui prit le dessus.
- Je ne suis pas quelqu'un de sérieux. J'aime m'amuser, profiter de la vie... des femmes... je ne veux pas que tu sois l'un de mes trophés. Je te respecte trop pour ça.
Je desserrais mon poing, enlevant enfin mes ongles de ma peau et observant toujours l'audacieux. Le plus difficile dans tout ça était que Christ n'avait pas réellement rompus notre étreinte et je sentais encore ses bras autour de ma taille. Sous un excès de colère je le poussais en arrière et me relevais précipitamment. J'étais debout devant lui, une trace de sang sur la main, essayant de me calmer sans y parvenir. La claque partit toute seule alors que je le regardais méchamment.
Je ne veux pas de ton respect Christ!
Je me rapprochais de lui et le frappais au bras, avec la force d'un hamster. Puis je le poussais tout en m'énervant contre lui.
-Tu n'as pas le droit de faire ça!
Je montais sur le lit, continuant de le frapper doucement, ne souhaitant pas vraiment lui faire de mal. Puis je me rendis compte que je riais et que j'avais reposé mes mains contre lui sans y faire attention. J'étais de nouveau sur les cuisses de Christ et je ne ressentais plus aucune colère. Je lui souris, ne sachant pas comment il allait réagir.


© Jawilsia sur Never Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Sam 11 Oct - 15:51


Syntara & Christ

"Mon ancien leader ici ? Etrange..."

Après ce qu'il venait de faire, l'audacieux s'attendait à une seconde vague plus ou moins réjouissante. La réaction de Syntara ne se fit pas attendre, elle laissa éclater sa colère, et le repoussa sans ménagement; il tenta de la retenir mais elle le gifla sans ménagement. Il est vrai qu'en général, les femmes n'apprécient pas vraiment qu'on les rejette de la sorte; même si certaines le prennent bien et d'autres se font encore suppliantes par la suite; Syntara ne faisait à priori pas partie de ces dernières. Où peut-être que si après tout ? Peut-être avait-elle juste besoin de laisser éclater son mécontentement avant de revenir à la charge ? Christ se leva un peu penaud sous le regard méprisant de la demoiselle, passant une main derrière son cou la regardant de côté avec léger air de chien battu.

- Je ne veux pas de ton respect Christ !

Si elle ne voulait pas de son respect... alors c'est qu'elle ne voulait que son cul finalement. A cet instant, il se demanda si Syntara n'avait pas changé plus qu'il ne le pensait. Qu'avait-elle vécu chez les sincères qui la change à ce point ? Il n'eut pas le temps de s'interroger plus longuement sur le sujet, qu'elle le frappa au bras; il ne sentit rien mais cela le blessa à nouveau intérieurement. Etant un audacieux, on aurait pu penser qu'il serait plus facile à blesser par des paroles mais il n'en était rien; Christ était beaucoup plus sensible aux gestes démonstratifs qu'il ne le laissait paraître. La gifle et le coup de poing portés à son encontre par Syntara lui laissèrent penser qu'à ses yeux, il n'était pas autre chose qu'un jouet inaccessible. Et que le fait qu'il se refuse à elle, la mettait en colère au point qu'elle en arrive à porter ce genre de gestes envers lui. Cela le blessa mais il n'en dit rien... préférant la laisser continuer son monologue et se calmer les nerfs sur lui; la cause de son énervement.

- Tu n'as pas le droit de faire ça !

Et si, il avait tout à fait le droit de décider malheureusement pour elle. Les petites filles pourries gâtées n'avaient pas toujours ce qu'elles désiraient avec lui. L'audacieux retourna sur le lit un peu dépité, il porta son regard ailleurs puis elle revint à la charge. La sincère recommença à le frapper mais plus doucement, il la laissa faire s'allongeant à nouveau sur le lit passant ses bras derrière sa tête et l'observa sans rien dire. Par ces derniers gestes, le brun comprit qu'elle ne désirait pas réellement lui faire de mal, cela le rassura un peu et pansa un peu sa blessure mais le fit conserver son regard attristé qui se fixa dans celui de Syntara. Elle se mit soudainement à rire et cessa de le frapper, à nouveau à cheval au dessus de lui, elle lui sourit semblant à nouveau apaisée. L'audacieux haussa les sourcils et s'apprêter à rétorquer une réponse assez cinglante sans ménagements puis il se ravisa... se rendant soudainement compte qu'il serait totalement immature de se mettre à son tour en colère et que cela ne lui ressemblait pas vraiment. Cependant l'envie qui l'avait conduit à la suivre jusque là s'était estompée avec leur prise de bec... Il réfléchit brièvement portant son regard ailleurs quelques instants avant de la regarder en coin d'un air malicieux, un léger sourire au coin des lèvres. L'audacieux se redressa précipitamment, la plaqua sur le lit et se mit à la chatouiller sur les côtés avant de s'attaquer à l'ensemble de son corps. Il était hors de question pour lui, qu'ils ne se quittent fâchés.
Phantasmagøria
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 186
Points : 215
Date d'inscription : 22/07/2014


Sam 11 Oct - 17:14







Mon ancien leader ici? Etrange...



Dans ses yeux, je vis une lueur de tristesse et j'eux soudain peur d'avoir réagi trop excessivement. Je ne voulais pas le vexer ou l'énervé. Il était trop important pour moi et j'eus peur de le perdre à ce moment précis, comme tout ceux avec qui j'avais l'habitude de créer des liens. J'ai été seule trop longtemps pour laisser partir quelqu'un d'autre. Mon bonheur se transforme en crainte alors que je continue de fixer Christ d'un air inquiet. Il regardait ailleurs, je ne savais pas si c'était pour m'éviter ou seulement pour réfléchir. J'eus rapidement ma réponse lorsqu'il tourna légèrement la tête avec un sourire en coin. J'eus soudain peur de ce qu'il allait me faire. Enfin, je savais qu'il ne me ferait pas de mal mais ce petite sourire me faisait douter de ses intentions. Le beau jeune homme se releva et me plaqua contre le lit. Je poussais un cri de surprise mais Christ ne me laissa pas le temps de réagir. Il me chatouillait les cotes, et moi je me débattais en riant joyeusement et en le suppliant d'arrêter. J'avais les larmes aux yeux alors que les mains de Christ se baladait le long de mon corps. J'enroulait mes jambes autour de ses hanches et me servait de mon poids pour inverser les positions. Mais Christ était beaucoup plus musclé que moi et je ne réussi pas à faire ce que je voulais. J'étais donc vouée à subir pour toujours les chatouilles que m'infligeait l'Audacieux. Je n'arrivais pas à m'arrêter de rire mais au moins je savais que Christ ne m'en voulais pas trop de ma petite crise de tout à l'heure. Je glissais mes bras autour de son cou et me redressais rapidement pour le faire basculer. Cette fois-ci je parvins à le renverser et je posais ma main sur son torse comme si j'avais gagné la bataille. Je lui souris joyeusement, et me penchais pour déposer un baiser sur sa joue.
-Merci Christ...
C'est la seule chose que j'avais réussi à dire mais je m'en moquais. Sans le prévenir, je me mettais à le chatouiller à mon tour et le décoiffais. Sous cette angle, je le trouvais encore plus beau, il avait l'air mon strict et beaucoup plus gentil. C'est surement pour cela que personne n'arrivait vraiment à se détendre en sa présence. Il avait une telle carrure et un sang froid si naturel que les gens se sentait stresser à côté de lui. Moi, j'avais toujours vu sa gentillesse, et en sans savoir pourquoi, je m'identifiais en lui. C'est pour cela que Christ me plaisait tellement et que j'avais toujours su que je voulais passer du temps au près de lui. Je l'avais connu alors que mes parents venaient de mourir et en quelque sorte, c'était lui qui m'avait aidé à sortir la tête de l'eau. Je lui souris de nouveau sans quitter ses hanches, où j'étais installées depuis cinq minutes.


© Jawilsia sur Never Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Sam 11 Oct - 17:33


Syntara & Christ

"Mon ancien leader ici ? Etrange..."

Son égo avait pris un coup mais il n'était pas question pour lui de le laisser prendre le dessus et de réagir comme un animal. L'audacieux avait pris un moment de répit pour apaiser son esprit et prendre la bonne décision. Enfin de son point de vue, bien sûre ! Visiblement cela fonctionna puisqu'une fois les chatouilles débutées, Syntara poussa un cri de surprise avant de se débattre en riant joyeusement. Puis vint le moment où les chatouilles réparties sur l'ensemble de son corps, la firent supplier, Christ sourit de plus bel, se stoppant brièvement haussant un sourcil en la fixant du regard avant de reprendre riant avec elle. Le rire de la jeune femme n'était pas spécialement communicatif mais sa gesticulation oui. Elle tenta à plusieurs reprises de le renverser, souhaitant apparemment inverser la tendance. Il finit par se laisser prendre au piège alors qu'il était en pleine crise de fou rire. Syntara le fit basculer, il stoppa ses chatouilles, elle posa sa main sur son torse le regardant fièrement et sourit avant de se pencher pour déposer un baiser sur sa joue.

- Merci Christ...

Elle était si belle là assise au dessus de lui, les cheveux libres, le visage illuminé et souriant; il se prit à tendre la main pour la passer dans ses cheveux; la regardant avec attendrissement mais elle se mit à le chatouiller avec vigueur. Ses petites mains parcouraient le corps de Christ provoquant un rire plus ou moins prononcé; il est très chatouilleux sur les côtés et dans le cou. Syntara arrêta ses chatouilles après plusieurs longues passaient à rigoler tous les deux, l'audacieux ne l'avait pas supplié d'arrêter, il avait été habitué à résister à toutes les tortures. Même s'il n'avait pas réussi à ne plus être chatouilleux. Comment réussir à ne plus l'être d'ailleurs ? Elle lui sourit à nouveau restant à califourchon au dessus de lui. Elle paraissait si pleine de vie, si heureuse à cet instant qu'il resta un long moment à la contempler avant de se décider à passer ses bras autours de ses hanches, il remonta ses mains le long de ses côtés doucement avant d'attraper ses mains et de l'attirer à lui. Une fois la demoiselle totalement allongée sur lui, il laissa ses mains caressantes descendre le long de son dos tandis qu'il humait son odeur enivrante, il déposa un baiser fiévreux dans sa nuque instinctivement puis soupira légèrement avant de murmurer à son oreille gauche.

- J'ai envie de toi, moi aussi... Il caressa sa nuque du bout du nez.Je ne peux pas le cacher... mais tu es si jeune...

Il redressa légèrement le visage de la jeune femme, sa main droite apposée sur sa joue l'effleurant du bout des doigts, son regard passant de ses yeux à ses lèvres. Han ! Il s'était juré de ne pas craquer mais c'était si difficile pour lui de résister à ces instincts à cet instant précis... Surtout qu'il n'avait pas eu de relations depuis un certains temps, n'étant pas dans son assiette dernièrement il n'en avait pas spécialement ressentit l'envie. Excepté aujourd'hui ! Il était habitué à avoir une femme différente par semaine dans son lit au minimum; cela faisait plus d'un mois qu'il passait toutes ses nuits seul et ça commençait visiblement à lui peser. Le nez de l'audacieux effleura celui de Syntara alors que ses yeux continuaient à divaguer de son regard à ses lèvres puis il captura ses lèvres délicatement et brièvement; comme pour demander la permission. Sa main droite redescendit le long du corps de la jeune femme alors qu'il captura ses lèvres plus fougueusement; son corps en ébullition ondulant légèrement contre celui de Syntara.
Phantasmagøria
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 186
Points : 215
Date d'inscription : 22/07/2014


Sam 11 Oct - 18:48







Mon ancien leader ici? Etrange...



Sa main  glissa dans mes cheveux alors que je reprenais les chatouilles. Christ se mit à rire, j'en déduis qu'il était très sensible au niveau des côtes et du cou. Je riais avec lui, heureuse d'être avec lui. Il me contempla ensuite un long moment et finit par passer ses bras autour de ma taille. Je frémis à ce contact, n'en espérant pas autant après mon emportement de tout à l'heure. Ses paumes attrapèrent les miennes et me tirèrent en avant de façon à me tirer vers lui. Je me retrouvais allongée contre lui, souriante alors qu'il me caressait le dos. Le bel audacieux déposa un baiser fiévreux dans mon cou avant de soupirer de me murmurer à l'oreille.
- J'ai envie de toi, moi aussi... Je ne peux pas le cacher... mais tu es si jeune...
Son nez avait caressé la peau de ma nuque, me faisait frémir de plaisir. Puis Christ redressa mon visage et laissa sa main sur ma joue, la caressant doucement. Je ressentis une vive chaleur m'envahir alors que j'essayait de contenir le plaisir que j'éprouvais. J'avais tellement pensé à ce moment depuis longtemps que maintenant je ne savais pas comment réagir. Il me plaisait mais là j'étais en train de paniquer totalement. Et si finalement, je ne lui plaisait pas? Et si il était déçu par ma façon de faire? Je secouais la tête, et essayait de faire abstraction de toutes ces questions. Je me concentrais sur la bouche de Christ, qui s'approchait de la mienne. Lorsque je sentit ses lèvres effleurer les miennes, je fermais les yeux, laissant l'audacieux faire ce qu'il voulait de moi. Il semblait attendre un signe de ma part et je ne pus que lui enlever son tee-shirt pour la seconde fois, espérant que cette fois il ne le remettrais pas tout de suite. Ses mains glissèrent le long de mon corps, alors que l'audacieux m'embrassait de nouveau avec plus d'assurance cette fois ci. Je répondis à son baiser, lui caressant le torse avec mon ongle.  Je prenais ses mains pour les faire remonter, doucement, le laissait caresser mes hanches. Je l'embrassais dans le cou puis sur le torse avant de remonter vers son oreille gauche. Je lui murmurais:
-Je t'aime...
En me rendant compte des mots qui venaient de sortir de ma bouche, je me redressais, posant une main contre son torse. Je n'avais pas dit ça quand même? Surtout à lui, qui changeait de conquêtes toutes les semaines et ne voulait pas s'attacher! Je me sentais mal à l'aise et je savais que ça ne plairait pas non plus à Christ. En plus, je ne le pensais pas! Enfin... ça restait à prouver ça...

© Jawilsia sur Never Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Sam 11 Oct - 23:29


Syntara & Christ

"Mon ancien leader ici ? Etrange..."

L'audacieux ressentait chacun des frémissements de la jeune femme comme s'ils étaient multipliés. Était-ce son corps qui réagissait de la sorte après ce long moment passé sans rencontre charnel ? Où bien, peut-être que Syntara faisait partie de ces femmes avec qui l'on prend un pied d'enfer tout simplement ? Peut-être était-il aussi plus attaché et attiré par la demoiselle qu'il ne le soupçonnait encore ? Après l'effleurement de ses lèvres, la demoiselle ne pût s'empêcher d'ôter à nouveau le tee-shirt de Christ; il émit un léger rire et l'enleva totalement après son baiser plus prononcé, laissant apparaître son torse musclé et peu velu qu'elle semblait prendre plaisir à caresser. Puis Syntara l'embrassa à son tour laissant glisser ses ongles doucement le long de son torse, il ressentait une infime chaleur passant des doigts de la jeune femme à son corps. Alors que leur deux corps s'entremêlaient passionnément, Syntara prit les mains de l'audacieux les remontant le long de ses hanches. Christ frémit de plus bel passant ses mains sous le chemisier blanc de la jeune femme avant de défaire le nœud puis quelques boutons suivirent; il préférait y aller lentement pour ne pas la brusquer et faire durer le plaisir; tout en continuant de l'embrasser. La demoiselle déposa un nouveau baiser dans son cou, il émit un nouveau râle de plaisir alors qu'elle déposait de doux baisers sur son torse, puis elle remonta jusqu'à son oreille et murmura :

- Je t'aime...

Ces trois mots résonnèrent aux oreilles du jeune homme comme une sonnette d'alarme. Son sourire s'effaça instantanément tandis que son corps échaudé se raidit à nouveau. Lui qui s'était promit quelques instants auparavant de tenir bon et de ne pas succomber quoi qu'elle entreprenne... venait tout juste de débuter une contradiction... malgré qu'il est des circonstances atténuantes, il s'en voulait. C'était sans doute cela qui avait conduit la jeune femme à ses paroles qui lui parurent insensés. Après tout, ils n'avaient jamais passé de moments si "romantiques" tout les deux. Ils avaient partagés des moments plus ou moins agréables chez les audacieux : de l'âge de 9 ans jusqu'au décès de ses parents, Christ avait régulièrement vu la petite Syntara l'observe en cachette durant ses entraînements, le scruter à la cantine puis il était devenu leader quand la jeune femme entrait dans l'adolescence, elle avait osé un premier pas vers lui un peu hésitant le félicitant précipitamment pour sa réussite alors que ses joues s'empourpraient et son regard en disait long sur son admiration pour lui déjà à cette époque, puis les parents de l'adolescente était décédé à un moment difficile de sa vie... au même moment où Christ perdit sa place de leader. Ils se rapprochèrent durant ce moment difficile, apprirent un peu à se connaître puis la demoiselle s'en était allé quelques mois plus tard chez les sincères. Même s'il ne l'avait jamais admis, le départ de la blondinette lui avait provoqué un pincement au cœur mais c'était aussi un soulagement pour lui qui ne désirait pas s'attacher à nouveau. Enfin... il préférait se dire que son attachement pour elle allait disparaître avec l'éloignement; mais depuis leur rencontre inopiné dans les couloirs il avait oublié toutes ces bonnes résolutions. La situation présente en est bien une preuve.
Christ observait silencieux la jeune femme à califourchon au dessus de lui, elle s'était redressé gardant une main sur son torse comme pour garder un certain contrôle mais son air paniqué trahissait son malaise et ses craintes. A cet instant, il aurait dû réagir, la repousser, se lever et s'en aller avec une phrase type "Désolé, je ne suis pas fait pour les sentiments." ou quelque chose de ce genre. Mais face à elle, cela ne lui vint pas et malgré sa réticence aux sentiments, il ne pouvait pas agir de la même façon avec Syntara.
Christ ôta doucement ses mains du corps de la sincère, se redressa s'asseyant sur le lit face à la jeune femme toujours à califourchon au dessus de ses jambes et prit délicatement ses mains dans les siennes.

- Ecoute Syntara, je ne suis pas celui que tu crois, je suis peut-être admirable sur certains points mais je ne suis pas parfait... Je veux dire, je ne le suis pas assez pour mériter d'être Aimé... et je n'en ai pas envie. Il marqua une pause, il n'aimait vraiment pas parler de sentiments. Je ne cherche pas quelque chose de sérieux... je suis un audacieux... et je suis un peu âgé pour toi.

Il avait prononcé cela d'une voix posée la lâchant du regard par moment un peu ennuyé de la situation; il faut bien avouer que l'audacieux est un handicapé des sentiments. Christ caressait doucement la main gauche de Syntara du bout des doigts alors que sa main gauche alla délicatement redresser le menton de la jeune femme, son regard cherchant à capter celui de la sincère.

- Tu es si belle, si jeune, pleine d'avenir... Je ne veux pas gâcher tout ça... Profite de ta vie plus sérieusement que moi. Je suis loin d'être un exemple, surtout du point de vue des sincères.

Il avait peur que ses paroles ne la fâchent à nouveau mais il ne savait pas quoi dire de plus... lui-même ne savait pas vraiment où il en était avec elle. Il ne pouvait pas dire qu'il l'Aime; ils n'avaient pas partagés assez de choses pour ça et cela restait une de ses craintes; mais il ne pouvait pas non plus dire qu'il n'éprouvait aucun attachement, ni aucun désir à son égard... même s'il était doué pour le mensonge, il n'avait pas envie de lui mentir.
Phantasmagøria

Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 186
Points : 215
Date d'inscription : 22/07/2014


Dim 12 Oct - 12:08







Mon ancien leader ici? Etrange...



Comme  je l'avais prédit, Christ se raidit à mes paroles. Il se redressa, ses mains quittèrent mon corps alors qu'il s'installait de façon à me faire face. J'avais peur qu'il me rejette totalement, qu'il me dise qu'il ne voulait plus jamais me voir ou pire encore, qu'il me dise que pour lui je n'étais rien.  Je ne souhaitais pas entendre cela de sa bouche, il était tellement chose pour moi. Il était en quelque sorte ma famille, s'il me tournait le dos je ne sais ce que je serais capable de faire. Je le regardais fixement, essayant de cacher le flot de sentiments contradictoires en moi. Je sentis sa main prendre la mienne, je tressaillis en baissant les yeux pour ne pas le voir. Je n'aurais jamais du lui dire mes pensées, il allait me laisser tomber.
- Ecoute Syntara, je ne suis pas celui que tu crois, je suis peut-être admirable sur certains points mais je ne suis pas parfait... Je veux dire, je ne le suis pas assez pour mériter d'être Aimé... et je n'en ai pas envie.  Je ne cherche pas quelque chose de sérieux... je suis un audacieux... et je suis un peu âgé pour toi.

Christ avait toujours été mon modèle sur terre, depuis mes 9 ans, je voulais lui ressembler. Il était fort, beau, gentil, imperturbable, résistant à toutes formes de tortures et il savait mentir à la perfection. Je le considérais comme quelqu'un de parfait mais à ce moment précis toutes mes idées volaient en éclats. J'étais toujours persuadée que Christ était un homme bien mais le fait qu'il me dise qu'il ne méritait pas d'être aimé me faisait du mal. Pour lui et pour moi... Mais il avait surement raison, j'étais trop jeune pour lui, nous n'étions même plus dans la même faction et c'était un homme solitaire. Pourtant je ne pouvais pas m'empêcher de le trouver irrésistible et exceptionnel.
Ses doigts caressaient doucement ma main gauche alors que sa main à lui vint redresser mon menton. Une larme perla au coin de mon oeil  mais je souris à Christ. C'était un sourire sans joie, il n'illuminait pas mon regard et il ne venait pas de mon coeur. Christ continua son petit discours alors que je le fixais.
- Tu es si belle, si jeune, pleine d'avenir... Je ne veux pas gâcher tout ça... Profite de ta vie plus sérieusement que moi. Je suis loin d'être un exemple, surtout du point de vue des sincères.
Je plantais mon regard attristé dans celui de Christ, regrettant les paroles de l'audacieux. Je me fichais qu'il soit un exemple pour les sincères, pour moi il l'était et c'était le plus important! Du moins, de mon point de vue... Je glissais ma main droite contre la joue de Christ et déposait un baiser sur ses lèvres, doucement et avec passion.
-Tu es un exemple pour moi, et tu le seras toujours. Tu as été présent pour moi quand j'en avais besoin et je trouve que tu es l'homme le plus parfait dans ma vie.
Je l'embrassais encore une fois avant de me relever et de reboutonner ma chemise. Je baissais la tête pour me concentrer sur le noeud de ma chemise. Après quelque minutes, j'allais m'appuyer contre le mur essayant de ne pas paraître trop gênée par la situation.
-Christ... je suis désolée de t'avoir dit... ça... Je ne voulais pas te froisser mais je n'ai pas pu m'en empêcher. Au moins maintenant tu sais ce que je ressent à ton égard! Je comprendrais si tu ne voulais plus qu'on se voit...
Je craquais mes doigts, stressée en attendant la réponse de l'audacieux.

© Jawilsia sur Never Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Dim 12 Oct - 12:18


Syntara & Christ

"Mon ancien leader ici ? Etrange..."

Syntara n'était pas rien pour Christ et il venait de le prouver; peut-être pas de la façon dont la jeune femme le désirait mais il ne se sentait pas en capacité de lui offrir plus pour le moment. Loin de lui l'idée de l'abandonner; même si pendant un temps il avait pensé que ne plus la revoir lui permettrait d'éviter ce genre de situation, le Destin en avait décidé autrement. Syntara sembla totalement bouleversée par la réponse de Christ, elle s'emmura dans un silence de pierre baissant le regard. Le brun avait beaucoup de qualité en apparence, et il les connaissait, il était un peu vaniteux par moment d'ailleurs mais il avait aussi de très mauvais défauts. Si la jeune femme connaissait tous les secrets de l'audacieux, peut-être désirerait-elle moins lui ressembler, mais il n'était pas question pour lui de la mettre en danger en lui avouant quoi que ce soit. Quand au fait de dire que la sincère était d'une faction différente de la sienne et trop jeune, soyons honnêtes, il s'agissait de prétextes bidons que l'audacieux s'inventait pour cacher sa peur réelle de l'Amour. D'où lui venait-elle ? Cela était une bien trop longue histoire pour être raconté aujourd'hui, et il n'était pas question pour lui d'avouer cette faiblesse. Il préférait passer pour un Don Juan et ne pas avoir l'affronter à nouveau; il se sentait bien comme ça et n'avait pas envie de changer pour le moment.
Alors qu'il tenait le menton de Syntara entre ses doigts, il vit perler une larme au coin de son œil gauche alors qu'elle souriait tristement; il ressentit une vive douleur à la poitrine mais soutien son regard. Il se devait d'être courageux pour deux.

- Tu es si belle, si jeune, pleine d'avenir... Je ne veux pas gâcher tout ça... Profite de ta vie plus sérieusement que moi. Je suis loin d'être un exemple, surtout du point de vue des sincères.

Suite à ses paroles, la jeune femme planta son regard attristé dans le sien... il ressentit une profonde détresse à cet instant, il ne savait plus quoi faire. La tristesse profonde de Syntara le plongeait dans un profond désarroi. Il eut un moment de réjouissance closant les yeux, un fin sourire aux lèvres alors qu'elle glissait sa main contre sa joue. Il rouvrit ses prunelles alors qu'elle déposait un baiser sur ses lèvres, Christ resta silencieux, la laissant digérer ses paroles et faire de lui ce que bon lui semble.

- Tu es un exemple pour moi, et tu le seras toujours. Tu as été présent pour moi quand j'en avais besoin et je trouve que tu es l'homme le plus parfait dans ma vie.

A ces paroles, Christ sentit son cœur faire un bond, il porta sa main à sa poitrine écarquillant les yeux. Elle ne lui laissa pas de répit et l'embrassa de nouveau; la douceur et la chaleur des lèvres de la demoiselle contre les siennes le firent frémir de plaisir; il eut à peine le temps de profiter de ce moment qu'elle se descendit du lit. Il rouvrit ses prunelles l'observant en silence. Que pouvait-il répondre à cela après tout ? Un "merci" serait très mal venu. Elle reboutonna sa chemise nerveusement, il ne remit pas son tee-shirt cela lui importait peu pour l'instant, il fixa le lit un instant le regard attristé puis détourna à nouveau son regard vers elle alors qu'elle refaisait son nœud rétorquant difficilement.

- Christ... je suis désolée de t'avoir dit... ça... Je ne voulais pas te froisser mais je n'ai pas pu m'en empêcher. Au moins maintenant tu sais ce que je ressens à ton égard ! Je comprendrais si tu ne voulais plus qu'on se voit...

A ses paroles, l'audacieux se leva et se dirigea instinctivement vers elle, il redressa doucement son visage de sa main droite, essuya les quelques larmes perlant à ses yeux du bout des doigts et rétorqua doucement fixant ses yeux dans les siens.

- Il n'est pas question pour moi de t'abandonner. Si je ne ressentais rien à ton égard, j'aurais déjà franchi cette porte.

Il marqua une pause ravalant sa salive, essayant de retenir du mieux qu'il pût les légers tremblements qui commençaient à parcourir son corps. Christ n'avait pas réfléchis à ses paroles, elles étaient sorties comme son cœur le pensait et cela lui faisait très peur. C'était bien la première fois qu'il se sentait en position de faiblesse face à Syntara et il détestait ça mais il avait aussi peur de ne plus jamais la revoir ou de devoir fuir une nouvelle personne. Eviter, rejeter et être déplaisant avec quelqu'un qu'il appréciait ou avec qui il avait partagé des moments difficile comme Tori Wu était déjà bien assez difficile, sans rallonger la liste avec Syntara.

- Tu ne m'as pas froissé... je ne suis juste pas... fait pour être en couple. Je risque ma vie tous les jours... je fais des choses plus ou moins acceptables. Il marqua une nouvelle pause, ravalant sa salive nerveusement, essayant au mieux de cacher son malaise, il abaissa son regard et continua difficilement. Je ne peux pas dire que cette déclaration me laisse indifférent, ce serait mentir...

Il s'arrêta là, ne se sentant plus la force, ni les moyens de continuer. Il luttait avec lui-même, un combat très difficile où il se savait toujours perdant. Syntara devrait se contenter de cela pour le moment, il ne se sentait pas la capacité, ni les moyens suffisants pour lui offrir plus.
Phantasmagøria

Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 186
Points : 215
Date d'inscription : 22/07/2014


Dim 12 Oct - 15:41







Mon ancien leader ici? Etrange...



L'audacieux s'approcha rapidement de moi, relevant mon visage. Mes yeux étaient remplis de larmes qui ne voulaient que sortir pour inonder mes joues mais je me forçais à les chasser avant que Christ ne les voit. Malheureusement, il les remarqua et les effaça de ses doigts. Il avait plongé son magnifique regard marron dans mes yeux verts alors que j'essayais de penser à autre chose qu'à sa main droite posée sur mon visage. Je fermais les yeux un petit instant, l'écoutant parler d'une voix douce et agréable.
- Il n'est pas question pour moi de t'abandonner. Si je ne ressentais rien à ton égard, j'aurais déjà franchi cette porte.
Alors qu'il disait cela, je sentis un déchirement dans ma poitrine. Ses paroles, qui étaient sensées me réconforter, ne faisait que rajouter de la peine. Il ressentais peut-être quelque chose pour moi  mais l'amour qu'il me portait ne serait jamais assez grand pour qu'il décide de combattre ses peurs à mes côtés. Dans ses mains, je sentis un léger tremblement qui me fit presque sourire. Christ ne serait jamais à moi mais au moins je lui faisait de l'effet. J'étais peinée et en même temps assez fière d'être une des personnes qui pouvait faire chavirer le coeur du bel audacieux.  Il déglutit, prenant son temps pour reprendre.
- Tu ne m'as pas froissé... je ne suis juste pas... fait pour être en couple. Je risque ma vie tous les jours... je fais des choses plus ou moins acceptables. Je ne peux pas dire que cette déclaration me laisse indifférent, ce serait mentir...
Il s'était arrêté pour avaler sa salive difficilement. Il était surement nerveux ou quelque chose dans le gout car je ne l'avais jamais sentit aussi tendu qu'à ce moment précis. Pour lui assurer que j'allais bien, je posais une main contre sa nuque et lui souris doucement. J'étais peut-être triste mais je ne pouvais pas me permettre de le blesser. Non pas lui,je ne voulais pas le laisser se débattre avec ses sentiments sans l'aider. D'une voix que je voulais douce et convaincante je lui murmurais:
-Christ, tu n'es pas obligé de me dire tout cela... Je sais à quel point c'est difficile pour toi d'avouer tes sentiments, je ne veux pas te forcer à le faire. Ce serait égoïste de ma part!
Je déposais un baiser sur sa joue et laissais glisser ma main gauche le long de son torse puis de son abdomen pour finir sur sa hanche. Malgré mon sourire, je ne pouvais pas lui cacher ma peine. Pourquoi était-ce si compliqué pour lui de dire se qu'il éprouvait? Il ne m'avait jamais expliqué et je commençais à me poser des questions. D'une voix posée, je lui dit tranquillement:
-Serais-tu d'accord un jour pour... pour me parler de toi? J'ai... j'ai envie de connaitre tes mauvais côtés pour juger par moi même...
Je n'étais pas sûre qu'il accepte, je savais qu'il avait vécu quelque chose de traumatisant mais je n'avais jamais su quoi exactement. Je lui souris gentiment ne sachant pas quelle position adopté à son égard.


© Jawilsia sur Never Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Dim 12 Oct - 17:43


Syntara & Christ

"Mon ancien leader ici ? Etrange..."

Jamais Christ n'aurait songé que ses paroles puissent la accentuer sa douleur et il ne remarqua pas que tel était le cas, bien trop occupé à essayer d'apaiser ses propres craintes pour remarquer quoi que ce soit d'autres, du moins pour le moment. Les pensées de Syntara était peut-être un poil trop pessimiste sur leur avenir. Qui pouvait savoir réellement de quoi demain sera fait ? L'audacieux ne préférait pas lui laisser le moindre espoir même s'il était dur dans ses paroles, son corps le trahissait et elle remarqua qu'il n'était pas uniquement indifférent à son charme mais aussi à sa personne. Alors qu'il commençait à reprendre le dessus, Syntara posa une main contre sa nuque souriante et murmura d'une voix douce et posée :

- Christ, tu n'es pas obligé de me dire tout cela... Je sais à quel point c'est difficile pour toi d'avouer tes sentiments, je ne veux pas te forcer à le faire. Ce serait égoïste de ma part !

Sans qu'il n'avoue sa peur, elle l'avait deviné... enfin ressentit par la trahison de son corps, cela le replongea quelques brefs instants dans son malaise, il porta son regard au sol faisant un travail sur lui-même pour se ressaisir. Elle déposa un baiser sur joue et laissa glisser sa main gauche le long de son corps pour s'arrêter sur ses hanches, cela termina de le remettre d'aplombs et provoqua une nouvelle vague de chaleur en lui. Christ reporta son regard dans le sien, plus assuré, il passa ses mains derrières les hanches de Syntara l'attirant à lui, il apposa son nez contre le sien inclinant légèrement la tête pour arriver à sa hauteur et clôt les yeux, le bout de ses doigts caressant doucement le creux des hanches de Syntara. Il avait besoin de ce contact pour ré harmoniser son corps et son esprit. La demoiselle en profita pour rétorquer à nouveau.

- Serais-tu d'accord un jour pour... pour me parler de toi ? J'ai... j'ai envie de connaitre tes mauvais côtés pour juger par moi même...

Ces paroles firent sourire Christ aux premiers abords puis l'inquiétèrent par la suite, même s'il était très attaché à la jeune sincère, il ne se sentait pas encore prêt pour lui parler de sa vie. Il avait déjà eu bien du mal à en parler à Quatre, il y a quelques jours, alors qu'ils se côtoyaient en permanence depuis des années. Il ne se voyait pas recommencer l'opération à nouveau de si tôt même si cela lui avait fais le plus grand bien se confier. Cependant, cela ne l'empêchait pas de lui en reparler une prochaine fois, il se confirait probablement à elle si elle lui en donnait l'occasion, les moyens et qu'elle gagnait sa confiance totale. Syntara devra faire preuve de beaucoup de patience, de tact et de tendresse pour réussir à obtenir les informations qu'elle désirait obtenir. L'audacieux n'était pas du genre à parler de sa vie privée avec n'importe qui et de se confier à qui voulait bien l'entendre. Surtout étant donné dans quel état cela le mettait de se confier sur son passé, il avait eu assez d'émotions pour la journée alors il répondit à son sourire et lui répondit d'un ton posé mais ferme.

- Mon passé n'a pas été un long fleuve tranquille... mais on en reparlera une autre fois si tu veux bien. Il marqua une pause espérant qu'elle ne prendrait pas mal ses paroles, portant son regard au ciel avant de le reporter sur elle et changea de sujet.Tu ne viens plus aux soirées des audacieux, je suppose ? Je comprends tout à fait que tu es envie de te faire totalement ta place chez les sincères et de ne pas te prendre de répliques cinglantes de leur part... Il reposa son nez contre le sien et continua d'une voix plus douce. Ca me manque de ne plus voir un petit cul se dandiner devant moi pour m'inviter sur la piste...

Christ sourit plus amplement plongeant son regard amusé dans le sien, espérant que cela estompe un peu sa tristesse et la fasse rire.
Phantasmagøria
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 186
Points : 215
Date d'inscription : 22/07/2014


Dim 12 Oct - 19:44







Mon ancien leader ici? Etrange...



Je vis tout d'abord un léger sourire s'étendre sur ses lèvres puis il s'effaça. Je le regardait, sentant mon coeur battre fort contre ma poitrine. J'avais peur de lui avoir fait du mal. Je ne voulais que son bonheur mais s'il ne se confiait pas je n'arriverais jamais à le soulager. Je savais qu'il fallait du temps à Christ pour faire confiance à quelqu'un et je devrais surement attendre longtemps pour l'acquérir. Lorsqu'il me parla, sa voix fut posée mais assez ferme.
- Mon passé n'a pas été un long fleuve tranquille... mais on en reparlera une autre fois si tu veux bien.
Tu ne viens plus aux soirées des audacieux, je suppose ? Je comprends tout à fait que tu es envie de te faire totalement ta place chez les sincères et de ne pas te prendre de répliques cinglantes de leur part...

Il avait posé son nez contre le mien et continua d'une voix douce et agréable.
-Ca me manque de ne plus voir un petit cul se dandiner devant moi pour m'inviter sur la piste...
Je rit et l'embrassait doucement. Je lui murmurais à l'oreille:
-Tu n'as qu'à m'inviter, peut-être que je viendrais, c'est pas sûr...
Je souris et enroulait mes bras autour de son cou. Je continuais sur ma lancée, d'une voix plus sensuelle.
-Et puis si tu veux vraiment voir un petit cul se dandiner, je crois que ça peut toujours se faire!
J'observais son corps musclé, détaillant petit à petit chaque parcelles de peau nue. Il avait des abdos très marqués, on pouvait les compter. Et un V se dessinait, prouvant qu'il était mince. Je laissais glisser un ongle le long de ses tablettes de chocolats tout en lui souriant. J'avais retrouvé ma bonne humeur et je me rendais compte que Christ était encore plus irrésistible sous cet angle. Il était légèrement penché pour pouvoir être à ma taille et il avait un sourire aux lèvres. Je le trouvais extrêmement craquant. Je ne pus m'empêcher der le décoiffer, riant en le comparant à un hérisson énervé.
-T'es beau comme ça!
Je ris de nouveau et l'embrasser distraitement.

© Jawilsia sur Never Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Dim 12 Oct - 21:10


Syntara & Christ

"Mon ancien leader ici ? Etrange..."

Effectivement il faut un certain temps à Christobald pour faire réellement confiance à quelqu'un. Cela n'était pas dû qu'à son passé mais aussi aux entraînements que Jeanine lui avait fais subir. Un vrai lavage de cerveau en pas mal de point et cela en faisait partie. Lorsqu'il lui rétorqua :

- Ca me manque de ne plus voir un petit cul se dandiner devant moi pour m'inviter sur la piste...

Syntara rit aussitôt, semblant laisser de côté toute sa tristesse, puis l'embrassa doucement avant de murmurer à son oreille :

- Tu n'as qu'à m'inviter, peut-être que je viendrais, c'est pas sûr... La jeune femme sourit, enroula ses bras autour de son cou et continua d'une vox plus sensuelle. Et puis si tu veux vraiment voir un petit cul se dandiner, je crois que ça peut toujours se faire !

Malgré tout ce qu'ils venaient de se dire, Syntara continuait à vouloir satisfaire pleinement leur désir charnel. Christ ne voyait pas spécialement de mal à ça mais après son "Je t'aime...", il hésitait vraiment à aller plus loin pour le moment. Elle avait envie d'une histoire sérieuse avec lui et ne supporterait certainement pas de le voir flirter avec d'autres, elle supporterait très certainement encore moins de le savoir dans d'autres bras ou à donner du plaisir à d'autres femmes. Il supposait très fortement qu'une fois que leur corps se seraient dis "oui", il y aurait une certaine possession mutuelle entre eux et que la jalousie ne tarderait pas à pointer son nez dés que l'un où l'autre se verrait approcher de trop près par une personne du sexe opposé. Quand à Christ, il ne se sentait pour le moment pas capable d'assumer une relation sérieuse, il avait encore envie de s'amuser et profiter de la vie; cela passait pour lui par des phases de séduction, de découverte charnel et de plaisir avec les femmes, il n'avait pas envie de se caser. Enfin c'était l'une des raisons de son manque de stabilité affective... Il en existait d'autres beaucoup plus sombres. Plongé dans ses réflexions, le jeune audacieux gardait son regard fixait sur Syntara qui détaillait son corps du bout des doigts et le manger du regard. Il fût sortit de ses pensées par l'ongle de la jeune femme glissant le long de ses muscles, il lui sourit son regard passant du visage de la jeune femme à son ongle. La sincère le décoiffa, cela sembla l'amuser, le regard de Christ s'attendrit tendit qu'elle riait rétorquant.

- T'es beau comme ça !

Syntara rit à nouveau et l'embrassa distraitement, il se recula légèrement surprit puis se laissa faire avant de rouvrir ses prunelles brillantes. Il aimait la voir ainsi : souriante, insouciante, pétillante... elle était si belle avec ses longs cheveux blonds descendant le long de ses épaules jusqu'à sa poitrine en ondulant, sa taille fine et bien prononcé, son bassin se mouvant contre le sien instinctivement alors qu'elle le déshabillait du regard. Christ soupira profondément avant de capturer sauvagement la bouche de Syntara, ses mains glissant sous la chemise de la jeune femme alors qu'il lui fit faire un demi-tour sur elle-même pour la bloquer contre le mur. Sa raison tentait encore de se frayer un chemin vers son esprit mais son corps avait définitivement prit le dessus et bloquait le passage. Ainsi, il arracha fiévreusement le chemisier blanc de la sincère qui se retrouva bientôt quelques mètres plus loin dépourvu de la plupart de ses boutons. Ses mains remontèrent lentement vers la poitrine de Syntara alors que ses lèvres descendaient fiévreusement dans la nuque de la jeune femme, sa respiration saccadée suivant le rythme des à-coups de son bassin contre celui de la sincère.
Phantasmagøria
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 186
Points : 215
Date d'inscription : 22/07/2014


Lun 13 Oct - 19:55







Mon ancien leader ici? Etrange...



Alors qu'il me regardait en souriant bêtement je me dit que c'était un des meilleures moments de ma vie. Ça pourrait être la fin de tout que je m'en ficherais totalement. Il était là, avec moi et c'était le plus important pour l'instant! Tout se passa très vite ensuite. Christ captura ma bouche sauvagement, comme une animal attrapant sa proie qu'il avait tant attendu. Mon souffle fut couper par la surprise et mon coeur palpita, cognant contre ma poitrine. Il me plaqua ensuite contre le mur, m'emprisonnant de ses bras. Je me sentais minuscule à côté de lui, musclé et avec une carrure si imposante. Chirst ne semblait plus pouvoir se retenir et ça ne me posait aucun problème. Ses mains glissèrent sous ma chemise, l'arrachant violemment au passage. Mon chemisier se retrouva quelques mètres plus loin, sans  boutons, bien évidement ! Je souris à la sauvagerie de Christ alors que ses mains remontaient vers ma poitrine. Ses lèvres descendaient le long de mon cou, me laissant le plaisir de sentir la respiration saccadée de Christ contre ma peau nue. Je venais juste de glisser mes bras autour de sa taille, remontant mes paumes jusqu'à ses omoplates. En retenant un gémissement de plaisir, je plantais mes ongles dans la peau de son dos, au niveau de ses omoplates qui ressortaient à cause de sa position. Il était si près de moi qu'il était obligé de plier les bras et c'est pour cela que je pouvait saisir ses omoplates. Je ne pouvait m'empêcher d'avoir une respiration inégale et bien trop rapide. Alors que j'enlevais mes ongles de la peau de Christ, je glissais mes mains jusqu'à ses reins tout en me laissant embrasser fiévreusement. Je lui déboutonnais ensuite son jean, lui descendant légèrement avant de le pousser vers le lit. J'avais laissé mes escarpins noirs contre le mur, descendant encore de quelques centimètres. Alors que Christ était allongé sur le lit, je lui enlevais totalement son pantalon avec empressement. Puis je me mettais à sa hauteur pour l'embrasser dans le creux de la nuque et m'allonger sur lui. Je laissais ensuite les choses se faire naturellement, emmêlant nos corps dans une étreinte charnelle assez sauvage. Je ne pouvais m'empêcher de crier à certains moments, espérant que cela ne dérangeait pas Christ. La plupart de mes conquêtes appréciaient cela, ils pensaient être ceux qui me donnaient le plus de plaisir. Pour l'instant, Christ avait été le meilleur mais je m'empêchais de penser à cela à ce moment...

J'étais allongée à côté de lui, la tête sur son épaule gauche et le bras gauche sur son torse nu. Les yeux fermés, j'écoutait la douce respiration de Christ. Je me repassais en boucle les dernières heures, essayant de ne pas frémir de plaisir en y repensant. Je déposais un baiser sur son épaule, souriant bêtement.
Les draps me couvraient, cachant mon corps et me redonnant un peu de chaleur corporelle. Une question tournait en boucle dans ma tête, sans arrêt à revenir me narguer. Est-ce que Christ avait pris son pied avec moi? Peut-être qu'après cela, il ne pourrait me regarder en face, se rappelant le total échec qu'avait été notre partie de jambes en l'air. Je me réconfortais en me disant qu'au moins, moi, j'avais passé un excellent moment dans ses bras.

© Jawilsia sur Never Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Mar 28 Oct - 21:54


Syntara & Christ

"Mon ancien leader ici ? Etrange..."

Pour Christ, ce n'était pas encore l'un des meilleurs moments de sa vie mais l'audacieux est habitué à vivre chacun des plaisir de la vie avec passion, et seule la suite des événements pourra le marquer ou non comme l'un des moments les plus agréables de son existence. Cela faisait tout de même la troisième fois en peu de temps que les deux jeunes gens s'échaudaient mutuellement, Christ aimait les jeux de séduction et Syntara n'était pas en reste à priori, ils avaient toutefois mis un certain temps avant de trouver un terrain d'entente. Syntara voyant l'audacieux comme son idéal, elle le plaçait sur un pied d'estale qui flatter certes l'égo de Christ mais lui faisait un peu peur dans une certaine mesure où il savait qu'elle ne le connaissait pas réellement. Que ses conquêtes basiques ne ignorent tout de lui, il en faisait un point d'honneur, mais la sincère avait été avant tout une personne assez proche avec qui il avait partagé des moments difficiles de sa vie.Même si c'était lui l'adulte à l'époque, rien que le fait de partager la peine d'un autre être et de l'aider à aller mieux provoquait chez lui un début de rémission. Il ne pouvait pas la traiter comme toutes les autres, elle devait recevoir, en quelque sorte, un traitement de faveur. Il ne pourrait pas la saluer et passer son chemin comme il le faisait habituellement. Là, il devrait discuter avec elle plus longuement, sans pour autant lui révéler quoi que ce soit de plus sur son passé, juste aller au delà du simple respect et continuer à la traiter comme avant, voir peut-être la protéger un plus. L'ex-leader n'avait pas encore totalement réfléchi à la suite de cette aventure, il savait juste que ce serait différent.
L'audacieux dévorant le cou de la jeune femme de baisers fiévreux ne vit pas le sourire de Syntara mais il ressentait sous ses mains et par le contact de leur peau les frémissements que son corps communiquait au sien. Il sentit à peine les bras entourant sa taille puis remontant jusqu'à ses omoplates avant que les ongles de la sincère ne s'enfoncent dans sa peau; trop occupé à la recherche du plaisir mutuel. L'audacieux laissa ses mains glisser sous les fesse de la jeune femme les caressant avidement avant de la soulever du sol amenant ses reins à hauteur des siens accélérant les mouvements de son bassin. Sa respiration s'accélérait en accord avec l'intensité de leur étreinte. L'audacieux commença à reculer vers le lit détachant d'une main les agrafes du soutien gorge de la sincère, tandis que l'autre la soutenait contre lui, il la reposa au sol ôtant délicatement les bretelles alors qu'elle déboutonnait son jean. Il caressa délicatement ses seins, son nez apposé contre celui de la jeune femme murmurant d'un ton fiévreux à l'oreille de la jeune femme.

- J'ai envie de toi... Syntara...

Il l'embrassa langoureusement une main continuant à caresser délicatement sa poitrine tandis que l'autre descendait fiévreusement le long de son ventre avant de se stopper sur le premier bouton de son skinny noir. Son regard plongé dans le sien se délectant du regard flamboyant de désir de Syntara, il défit ses boutons un à un puis reprit son chemin en baiser fiévreux de sa nuque à sa poitrine jusqu'à son ventre, faisant descendre lentement son jean le long de ses jambes avant de l'aider à l'ôter totalement. Christ se redressa puis se laissa tomber sur le lit sous la légère pression de la sincère. Syntara lui enleva totalement son pantalon avec empressement avant de l'embrasser dans le cou s'allongeant sur lui. L'audacieux poussa un râle de plaisir laissant ses mains glisser le long des courbes de la jeune femme ôtant sa petite culotte avant de la faire basculer dévorant l'ensemble de son corps de baisers frivoles tandis qu'il caressait l'intérieur de ses cuisses la faisant languir encore un peu. Après tout, elle avait réussi à obtenir ce qu'elle voulait de lui maintenant, même s'il sentait que son désir était fort, il avait envie de la faire littéralement grimper au rideau. Non seulement parce qu'il aimait donner du plaisir mais parce qu'il avait envie de la revoir en bon termes. Tout en continuant de câliner fiévreusement chaque partie de son anatomie, les lèvres de Christ revinrent se mêler passionnément à celles de Syntara, il sourit alors qu'il sentait ses petits mains ôter son boxer discrètement, il murmura à son oreille.

- Tu es vraiment merveilleuse...

L'ex-leader la laissa faire de lui ce qu'elle désirait pendant un certain temps avant de reprendre le dessus trop excité pour patienter plus longtemps. Attendre plus aurait accéléré la fin de ce moment magique et cela aucun des deux n'en avait envie. Christ la rebascula sur le dos, plaquant les bras de Syntara au dessus de sa tête avec les siennes, la respiration haletante, il l'embrassa par à-coups avant de la pénétrer doucement, closant les yeux aux premiers va et vient, grimaçant.

Leur étreinte se révéla de plus en plus bouillonnante, leurs respirations s'accéléraient de plus en plus au fil de l'intensité de leur étreinte, leurs lèvres se croisèrent et se baladèrent dans la nuque de l'un et de l'autre à plusieurs reprises, plusieurs cris de plaisir retentirent de la bouche des deux amants jusqu'au final. Christ au dessus de Syntara poussa son dernier râle de plaisir, sa respiration s'apaisait doucement alors qu'il caressait les cheveux de la jeune femme souriant, son regard illuminé fixé dans ses prunelles. Il déposa un dernier baiser sur ses lèvres avant de s'allonger à ses côtés.

Epuisé, il lui sourit simplement quand elle vint poser sa tête sur son épaule gauche et son bras gauche sur son torse avant de fermer ses yeux apaisé et serein. Il sentit le baiser sur son épaule, en réponse il entoura sa taille de son bras gauche posant sa main sur son ventre avant de l'embrasser sur le front tendrement.
L'audacieux aussi avait passé un excellent moment; il se demanda d'ailleurs où la jeune sincère avait pu apprendre certaines choses; peut-être était elle beaucoup moins sage qu'il ne le présumait. Après tout n'avait-elle pas dit quelques instants plus tôt qu'il était un modèle pour elle ? Cela le fit à nouveau frémir en y repensant. Quand au fait d'enfreindre ce qu'il s'était promis... il était un peu tard pour revenir en arrière, il ne regrettait rien; du moins pour le moment. Pas sûre que d'ici quelques temps cette merveilleuse escapade ne lui valle pas quelques tourments. Il avait plus de ne plus pouvoir se regarder en face lui-même quelques heures plus tard en repensant à ce qu'il venait de faire... où peut-être que cela ne lui procurait rien de plus qu'un éternel souvenir plaisant ? Christ espérait que pour Syntara cela resterait quelque chose de positif... quelque chose ne prendrait pas aussi comme un acte d'Amour de sa part mais juste comme l'accomplissement de leur désir mutuel. A cet instant, il ne se sentait pas l'envie, ni le courage de lui en parler... il espérait un peu aussi, au fond de lui, qu'elle l'avait bien pris ainsi sans qu'il est besoin de le préciser... et qu'il en était de même pour lui. Cet étreinte, aussi étrange que cela puisse paraître, n'avait pas été comme toutes les précédentes, il s'était sentit plus concerné, plus en adéquation avec sa partenaire... un peu comme s'ils ne faisaient réellement plus qu'un sans même avoir besoin de communiquer verbalement; leurs corps semblaient s'être compris. Après de longues minutes de réflexion, l'audacieux se laissa emporter dans les bras de Morphée, Syntara blottit contre lui, son menton vint se poser sur le front de la jeune femme.
Phantasmagøria
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 186
Points : 215
Date d'inscription : 22/07/2014


Mer 29 Oct - 11:33







Mon ancien leader ici? Etrange...



Les mains de l'audacieux glissèrent sous mes fesses, laissant ses doigts me caresser fiévreusement. Je frémis alors qu'il me soulève pour que nos reins soit à la même hauteur. Je sentais son bassin accélérer contre mes hanches alors que je passe mes bras autour de sa nuque et que je me sers un peu plus contre son corps. Une de ses mains se pose sur mon soutien-gorge et le dégrafe, l'ex-leader se recule pour s'approcher du lit et me repose à terre. Il fait doucement glisser mes bretelles le long de mes bras pour le faire tomber au sol. Je sens ses mains caresser mes seins lorsqu'il me murmure d'une voix fébrile:
- J'ai envie de toi... Syntara...
Je n'arrive pas a expliquer ce qui se passe dans ma tête, j'essaye de me concentrer sur ses lèvres apposées contre les miennes. Il place une de ses paumes contre mon ventre, déboutonnant mon skinny tout en me fixant. Mon coeur bat vite, j'ai l'impression qu'il va exploser tant il cogne contre ma poitrine mais je me préoccupe seulement des baisers de Christ sur ma peau nue. Il ôte mon jean, le laissant par terre alors que je le pousse vers le lit. J'enlève le sien et m'allonge contre lui tout en sentant ses mains caresser mes courbes. Alors que je l'embrasse, il fait glisser ma petite culotte le long de mes jambes et me fait basculer pour se positionner sur moi. Je souris en sentant sa bouche déposer des baisers sur mon ventre et ma nuque. En sentant ses mains me caresser l'intérieur de mes cuisses, je poussais un petit gémissement de plaisir avant de lui enlever son boxer à son tour. Je l'entend murmurer à mon oreille:
- Tu es vraiment merveilleuse...
Je souris et l'embrasser le long de son torse et dans son cou, laissant des traces de rouges à lèvres à certains endroits. Mes ongles caresse sa peau, près de son bas-ventre. Après quelques minutes, Christ me refait basculer contre le matelas, bloquant mes bras à l'aide des siens. Sa respiration est hésitante alors qu'il m'embrasse par à-coups et qu'il commence les premiers va et vient.
Son dernier râle de plaisir poussé, il me sourit et m'embrasse avant de tomber à mes côtés, épuisé. J'ai mal aux hanches et je me sens fatiguée. Je fait glisser mon bras gauche contre son torse et pose ma tête sur son épaule, sentant son regard sur moi. Alors que je dépose un léger baiser contre sa peau nu, il passe une bras contre ma taille meurtrie et pose sa main contre mon ventre. Je frissonne alors qu'il m'embrasse sur le front avec tendresse. Je me sens tellement bien contre lui, pourtant une vague de douleur m'envahit sans que je puisse en connaitre la raison. Je sais que je suis heureuse mais quelque chose me tord le ventre, me fait perdre mon sourire. C'est comme si je me rendais compte que j'avais fait une erreur, qu'au lieu de me faire du bien j'allais souffrir encore plus qu'avant. Sentant la pression de Christ se détendre et sa respiration ralentir, je relève la tête le fixe. Je me met à paniquer comprenant que c'est lui qui me fait du mal, sans même le vouloir. Je me lève, rompant notre étreinte sans le faire trop bouger pour ne pas le réveiller. Son bras retombe sur le lit alors que j'enfile ma petite culotte. Quelques mètre plus loin, j'attrape mon soutien-gorge et le remet, fuyant les responsabilités des actes des dernières heures. Pendant quelques secondes, je cherche mon jean, caché par celui de Christ que je pousse plus loin pour me rhabiller en vitesse. Je sautille légèrement en enfilant mon skinny et m'avance vers ma chemise. Je décide de la laisser là, n'ayant plus de boutons elle ne me sert plus à rien. Je fais face au miroir, me recoiffant rapidement et plaçant des mèches blondes contre mon soutien-gorge. J'essuie mon trait d'eye-liner qui a bavé le long de mon oeil. Alors que je fixe mon reflet dans le miroir, j'entend un bruit dans mon dos. Je me retourne pour voir Christ me fixer. J'ouvre la bouche pour dire quelque chose mais rien ne sort. J'ai la gorge sèche et je suis mal à l'aise. Pourtant je trouve la force de dire:
-Tu es déjà réveillé?
Ma voix est faible, presque inaudible alors que je fixe Christ dans les yeux.

© Jawilsia sur Never Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Mer 29 Oct - 17:04


Syntara & Christ

"Mon ancien leader ici ? Etrange..."

Christ ne remarque pas le malaise de Syntara, trop prit dans l'euphorie du moment envahissant l'ensemble de son corps jusqu'à ce que la fatigue est raison de lui et l'emporte dans un profond sommeil. Enfin profond... Il était encore dans sa phase d'endormissement lorsqu'il fût réveillé par une légère vague de froid suivit de quelques bruits de pas et de chiffons. Le brun cligna des yeux difficilement, grimaçant, il se redressa lentement passant une main sur son visage puis ouvrit grand les yeux voyant Syntara s'empresser de se rhabiller pour s'enfuir comme une voleuse alors que leur étreinte venait tout juste de se terminer. Il sentit son cœur se tordre dans sa poitrine, il porta une main à sa poitrine discrètement la regardant poussant des yeux... Il ne savait pas exactement ce que cela signifiait mais il n'aimait pas se sentir ainsi. Christ reporta son attention sur la jeune femme, le visage fermé, avant de l'observer alors qu'elle se réapprêtait face au miroir. Certaines de ses conquêtes s'en étaient allé après leurs ébats mais cela ne l'avait pas dérangé, même quand il n'était pas prévenu; bien au contraire; même s'il aimait dormir avec quelqu'un dans ses bras par moment... la solitude lui pesait quelques fois... Avec Syntara, il ne s'était tout d'abord pas imaginé finir dans un lit à faire l'amour, et encore moins qu'elle s'en irait ainsi par la suite le laissant seul dans un lieu qu'il connaissait à peine... dans une faction qui n'était même pas la sienne... mais surtout Seul après l'étreinte passionnée qu'ils venaient de vivre. Même lui n'avait pas ce genre de comportement impoli avec "ses petites amies" d'une nuit. Peut-être ne connaissait-il pas l'ex-audacieuse si bien qu'il le pensait après tout ? Puis il songea qu'elle ressentait très certainement un mal-être par rapport à ce qui venait de se passer mais fuir n'était pas une solution; du moins pour un audacieux cela n'en était pas une. Ils restèrent silencieux pendant un long moment, personne ne sachant comment rompre le silence, jusqu'à ce que Syntara rétorque difficilement :

- Tu es déjà réveillé ?

Christ dévia son regard brièvement essayant de trouver les mots justes pour ne pas amplifier le malaise entre eux. Devait-il resté assis dans le lit et la laisser partir, ou bien devait-il se lever, se rhabiller rapidement en essayant d'apaiser l'esprit de Syntara ? Quand à celui de Christ, il commençait tout juste à tirer la sonnette d'alarme en emplissant son cerveau d'interrogations plus ou moins correctes. Pourquoi avait-il cédé ? Quel connerie bon sang ?! Et d'un autre côté... Oui mais c'était si bon... pourquoi ne pas recommencer ? Devait-il la laisser partir ? Lui courir après dans les couloirs par la suite ? Tenter de la chauffer à nouveau pour l'apaise ? Peut-être avait-elle trouvé ce moment déplaisant après tout ? Si telle était le cas, c'était une très bonne actrice. Quelles étaient les bonnes et les mauvaises interrogations ? Le regard fixe de la sincère dans le sien sembla lui demander de l'aide, cela le fit frémir et revenir sur terre, il rétorqua d'une voix posée.

- Je ne dormais pas vraiment...Il marqua une pause passant une main derrière sa nuque avant de récupérer son boxer et son jean au sol pour les remettre.Je...

Il resta assit au bord du lit un certain temps, pensif, les mains jointes avant de se lever, il reboutonna son pantalon et boucla sa ceinture en se dirigeant vers Syntara. Plus il s'approchait, plus il la sentait fébrile comme s'il lui faisait peur, il ralentit donc son approche. Arrivant face à elle, il ôta ses cheveux dissimulant son buste et son visage plaçant ses mains de chaque côté de son visage le redressant afin que ses yeux se plongent dans les siens. Christ ravisa ses paroles, afficha un léger sourire, posa son nez contre le sien, déposa un baiser sur ses lèvres et murmura à son oreille la prenant délicatement dans ses bras, sans la forcer.

- J'ai aimé ce moment passé avec toi... Je ne veux pas que tu partes comme une déchue malheureuse...

Il recula légèrement laissant ses bras flottant autour de sa taille reportant son regard dans le sien.

- Tu n'as pas aimé ? J'ai fais quelque chose qui ne fallait pas peut-être... je t'ai fais du mal ?

Il savait pertinemment qu'inconsciemment il lui avait fais du mal mentalement mais il espérait que physiquement, il n'avait pas été trop brusque, prit dans le feu de l'action, peut-être avait-il était trop loin à certains moments. Si ce n'était que mental, il ne voyait quoi faire de plus que la rassurer... même s'il ne savait pas bien comment s'y prendre, il avait envie d'essayer et de ne pas la laisser partir dans cet état de malaise profond.
Phantasmagøria
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 186
Points : 215
Date d'inscription : 22/07/2014


Mer 29 Oct - 19:42







Mon ancien leader ici? Etrange...



Christ s'était redressé sur le lit, semblant se poser de millions de questions. Je le fixais, apeurée par sa réaction qui prenait tant de temps à arriver. Etait-il en colère contre moi parce que j'avais voulu m'enfuir? Ou était-il simplement blessé dans son amour propre? Pendant un instant, je cru qu'il allait fuir mon regard, jusqu'à ce que je sorte de la pièce. Finalement il lança d'une voix beaucoup plus puissante que la mienne:
- Je ne dormais pas vraiment...Je...
Il s'arrêta passant une main derrière sa nuque et récupérant son boxer et son jean étalés par terre. Je le suivit du regard, ne pouvant m'empêcher de détailler son corps comme si ma vie en dépendait. Je secoue la tête, m'obligeant à me tourner pour ne pas le regarder se rhabiller. Le bruit d'une ceinture bouclée me fit retourner la tête pour replonger mon regard dans celui de l'audacieux. Je le vis s'approcher de moi, son pas félin me fit tressaillir alors que je revoyais dans ma tête notre partie de jambes en l'air. Il ralentit en me voyant paniquer mais s'approcha tout de même de moi. Il dégagea mon buste, mettant mes cheveux blonds dans mon dos pour pouvoir m'observer sans peine. Il posa ses mains de façon à redresser mon menton, ce qui me fit davantage trembler. Encore une fois, près de lui, je me sentais minuscule mais pour la première fois je ne me sentait pas en sécurité. Je n'avais pas peur de lui, mais plutôt de ce qui pouvait se passer entre nous lorsque nous étions si proches l'un de l'autre. Un léger sourire s'étendit sur les lèvres de Christ alors qu'il posait son nez contre le mien, réduisant encore l'espace que je lui avais imposé quelques minutes plus tôt en partant du lit. Le baiser qu'il déposa sur mes lèvres me fit paniquer en premier lieu avant de me soulager quelque peu. Après tout, il me prouvait qu'il ne m'en voulait qu'à moitié d'être partie ainsi, comme une voleuse. Il m'entoura de ses bras, se collant totalement contre moi pour me murmurer à l'oreille.
- J'ai aimé ce moment passé avec toi... Je ne veux pas que tu partes comme une déchue malheureuse...
J'avais fermé les yeux, me délectant des paroles de l'homme que j'aimais. En me disant cela, je recommençais à paniquer. Oui, moi je l'aimais mais lui non. Je n'avais été qu'une fille de plus avec qui il avait passé du bon temps. Je n'étais rien d'autres qu'une conquête supplémentaire. Je le sentis se reculer, je me décidais à rouvrir les yeux pour le fixer, sans aucune lueur de joie dans le regard.
- Tu n'as pas aimé ? J'ai fais quelque chose qui ne fallait pas peut-être... je t'ai fais du mal ?
Je le regardais un instant, souriant enfin face à son besoin  de savoir si j'allais bien. Je ne cherchais pas à rompre de nouveau notre étreinte malgré ma peine en sentant ses bras contre ma taille. Je lui dit en riant légèrement:
-A vrai dire, j'ai adoré  ce qu'on a fait tout les deux et non tu n'as rien fais de mal, sauf peut-être me donner mal aux hanches à la fin!
Instinctivement, je positionnais ma main gauche contre son épaule droite, lui souriant tristement avant de continuer.
-Le problème c'est que je me sens mal d'avoir fait cela avec toi... J'essaye de repousser le plus longtemps possible le moment où je vais enfin réaliser que tu ne m'aimes pas et que tu ne m'aimeras jamais... En couchant avec toi, j'essayais de me prouver que peut-être un jour l'idée de sortir avec moi ne te révulserais pas mais je sais que je me berce d'illusion... Ça fait juste...mal c'est tout
Je baisse les yeux vers le sol, cachant une larme qui roule le long de ma joue.

© Jawilsia sur Never Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 

Mon ancien leader ici? Etrange... [PV: CHRIST] - Rating: 16+ [MOMENT HOT] TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» BARAK OBAMA : NI JESUS-CHRIST, NI FIDEL CASTRO
» Le Pro Leader
» Martelly se prend en photo avec le leader le plus populaire de la Caraibe
» Targeting Haiti`s Symbolic Leader In Exile: Aristide
» Obama, l'Antéchrist ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Edge of Future :: Rps terminés-