AccueilAccueil  FAQFAQ   Aides  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tu m'as manqué. [Ethan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


avatar
I am
Messages : 731
Points : 741
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Dans une usine de kebabs.
Humeur : Humeur de kebab sans frites.


Carte d'identité
Mon âge: 26 ans
Ma faction d'origine: Altruistes
Mes relations:

Jeu 30 Oct - 1:13
Il y a certains fantômes du passé qui se manifestent tard, bien trop tard, alors que tout semble terminé. Même si ça ne l'est pas, même si le passé n'était pas aussi simple que ça, même si un baiser n'était pas sans lendemain. Même si des promesses n'avaient pas été soufflées. Ça n'enlevait rien au côté romantique de la chose. Et alors qu'Emy menait sa petite vie tranquille, parfois hantée par ses visages fantomatiques, elle ignorait tout de ce qui allait lui arriver et des changements brutaux qui allaient se produire dans sa vie bien rangée. Et plus elle tenterait de mettre de l'ordre, plus ça foutrait le bordel.

La jeune femme revenait du secteur des Fraternels. Elle avait aidé à cueillir des pommes toute la matinée et elle avait mal aux doigts. Depuis quelques années, elle avait des cals, à cause de toutes les corvées et travaux qu'elle avait accomplis, mais elle ne s'en était jamais plainte. On n'avait jamais vraiment le droit de se plaindre, chez les Altruistes. C'était une forme d'irrespect, au fond, et on ne pouvait rien faire concernant soit même qui soit interdit par les règles. Ou alors déconseillé. Dans la communauté Altruiste, il était mal vu de se comporter en égoïste, alors manger, à la limite, était considéré comme tel. Parfois Emy trouvait ces règles exagérées, et ça la mettait en rogne d'être interdite de se regarder dans un miroir, par exemple.

Au retour des fermes des Fraternels, elle marchait donc dans les rues dans le but de rentrer chez elle. Les maisons était uniformisées, bien carrées, grises, unies. Comme toujours. Rien n'avait changé, rien ne changeait. C'était toujours la même couleur maussade, les mêmes vêtements et les mêmes personnes qu'elle croisait tous les jours, les mêmes sourires qu'elle apercevait à chaque coin de rue. Mais la jeune femme n'aimait pas sa routine, c'était trop sobre et monotone. Elle n'était ni divergente, ni Audacieuse, mais elle aurait aimé changer d'air. D'autant plus qu'elle était censée correspondre à la faction des Fraternels.

Au coin de la rue, cependant, elle s'arrêta net. Ses genoux se mirent à trembler si fort qu'elle dut s'appuyer contre un mur pour ne pas tomber. Elle venait de reconnaître une tête qu'elle avait connu neuf ans plus tôt et cela lui faisait un choc de la reconnaître, à quelques mètres à peine. Elle attendit que ses doigts se raffermissent et qu'elle puisse tenir debout sans s'évanouir pour s'approcher de ladite personne et l'appeler d'une voix rauque.

« Ethan, je... C'est vraiment toi ? »

On aurait cru qu'elle avait vu un fantôme, et lorsqu'elle ne fut qu'à quelques centimètres de l’Érudit, elle leva le bras pour lui caresser le visage, vérifiant que c'était bien lui en chair et en os et non une copie. Et c'était bien l'original. Consciente soudainement qu'elle n'était pas censée, en tant qu'Altruiste, caresser la joue d'un Érudit en public, et surtout un Érudit. Et elle n'était pas censée non plus avoir d'excuse à ça. Elle se recula un peu, histoire d'admirer son visage. Il avait changé.


Avatar: Ethan ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Jeu 30 Oct - 12:55
Un Baiser. Ethan ferma les yeux quelques secondes, allongé. Il rouvrit les yeux quelques secondes plus tard, cela fait neuf années. Et pourtant, il se souvenait de ce visage comme si c'était hier. D'un geste brusque, il se leva et envoya valser le livre qui se trouvait à côté de son lit, il s'approcha de son bureau et y posa ses mains, reposant le poids de l'ensemble de son corps dessus. Il pencha la tête en arrière et soupira. Dans le couloir, il entendait des jeune - surement - courir, il entendit des cris d'excitations puis se rappela de quel ou il était question : Celui des Visites. Pendant 9 ans Ethan n'avait jamais osé retourner voir ses parents, d'abord par honte, puis il lui était d'être occupé les jours de visites. Mais dans tout cet amas d'empêchement, il y avait aussi la peur. Cependant, aujourd'hui, Ethan avait décider de vaincre cette peur et lorsqu'il sortit de son appartement, il croisa de nouveau quelques jeunes novices surexcités.

Pendant tout son trajet jusqu'au quartier des Altruiste, il se demanda si c'était vraiment une bonne idée de venir, surtout habillé ainsi, il n'y avait pas fait attention en sortant de chez lui mais il portait un jean comportent une coupe tout de même assez serrée et un pull près du corps, le tout accentué de son éternelle veste bleu. Il secoua la tête, de toute manière c'était trop tard. Il sentit une boule se formée dans son ventre lorsqu'il pénétra dans les premières ruelles, il croisa pas mal de personnes, les Altruistes plus âgées l'avait reconnu, tandis que les novices le regardait avec un air de méfiance sur le visage. Mais il croisa également des sincères et des fraternels.

Ethan sortit de chez parents dans l'espoir de croisée une personne, une seule. Il ferma quelques secondes les yeux. Un Baiser. Il s'engagea dans les ruelles, il n'avait aucune idée d'où la trouvée. Au détour d'un croisement, il salua Marcus, le leader des Altruiste. Il ne savait trop comment allait réagir le leader vus qu'Ethan était maintenant un Erudit. Soudain, une voix retentit dans son dos, il sentit une boule se formée dans sa gorge :

« Ethan, je... C'est vraiment toi ? »

Il se retourna et tomba nez à nez avec Emy, Emy Brown. Elle porta sa main sur la joue d'Ethan avant de se reculée, consciente qu'elle n'était pas censée montrée des marques d'affections en public, et encore moins envers un Erudit. Ethan l'observa quelques secondes, son visage avait changé mais il y retrouvait les mêmes traits qu'il y a 9 ans. Quand enfin il se sentit de parler, il lui répondit :

« Emy ... je ... excuse moi ... »

Il savait très bien qu'Emy lui en avait voulue dés le moment ou il avait laissé une goutte de son sang tombée dans la coupelle des Erudits. Il l'avait vue sur son visage quand il c'était retourner et c'était dirigé vers sa nouvelle faction. Il n'avait pas eu le courage de revenir, de peur de devoir affronté ses parents et Emy ... Il ne l'avais jamais avoué, il voulait se convaincre du contraire, pour oublier, mais en ce tenant devant elle il se rendit compte qu'il n'arriverais jamais à l'oubliée, et pour cause ... Il l'aimait.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 731
Points : 741
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Dans une usine de kebabs.
Humeur : Humeur de kebab sans frites.


Carte d'identité
Mon âge: 26 ans
Ma faction d'origine: Altruistes
Mes relations:

Ven 31 Oct - 23:37
Emy n'en revenait pas. Un fantôme du passé qu'elle avait cru oublier se dressait devant elle, vêtu de bleu. Un Érudit mais qui avait partagé son enfance, et auquel elle s'était attachée. Elle avait cru l'oublier, l'effacer de ses pensées, mais au contraire son souvenir était remonté trop vite en mémoire, elle l'avait reconnu tout de suite alors que neuf ans s'étaient écoulés. Neuf putain d'années les avaient séparés, et maintenant la jeune femme n'avait qu'une certitude : elle avait beaucoup trop pensé à lui pour que ça soit normal.

Elle se tenait ni trop loin ni trop proche, mais elle était dégoûtée quand même, après l'émotion la colère la submergeait à nouveau, elle avait envie de tempêter et plus que tout, de le frapper. Il fallait qu'elle fasse quelque chose, c'était gênant d'être confrontée à lui encore une fois, après sa trahison et tout ce qu'ils avaient fait, elle n'osait même plus le regarder dans les yeux. Elle avait un peu honte de l'avoir aimé alors qu'il avait choisi les Érudits, elle avait honte aussi d'avoir été surprise qu'il les choisisse. Et elle était complètement perdue, entre deux sentiments contradictoires, comme si elle tenait en équilibre sur deux bateaux à la fois, manquant de tomber à chaque vague un peu trop violente.

Mais il s'excusait. Et ça ne servait à rien, rien du tout, puisque le temps avait fait son œuvre et qu'il était impossible de reculer. Même au moment où le sang avait coulé dans la coupe remplie d'eau, ça avait été un point de non-retour. On ne détournait pas les règles ainsi, c'était impossible. Les règles étaient faites pour êtres respectées. Déjà qu'on offrait plusieurs choix ainsi qu'une liberté par rapport à ça, on n'allait pas se plaindre. Emy secoua la tête, dégoûtée. Elle n'aurait jamais dû lui parler, s'arrêter. Elle n'aurait jamais dû parce que, immanquablement, ça allait lui attirer des ennuis.

« Il est trop tard pour s'excuser, Ethan. Alors... On va pas arrêter de vivre. »

La jeune femme faisait ça, parfois, elle lançait des petits coups de couteaux surtout quand elle était triste. Elle avait pourtant cru dans un premier temps qu'elle se ferait à la vie d'Altruiste, mais en fait elle gardait une petite part de Fraternels en elle. On aurait pu la croire divergente, mais en fait elle était un peu comme Joshua, elle avait un part de toutes les factions en elle, qui se réveillaient les unes après les autres, comme si on allumait la flamme d'une bougie et que cette même bougie en allumait une autre, et ainsi de suite.

Emy baissa le regard, elle n'aimait pas être désagréable, et puis elle en voulait d'une telle force à Ethan, elle n'aurait jamais pensé ressentir ça en le voyant. Elle le pensait coupable mais il y avait bien une raison à cela, si ça avait été un ami seulement elle aurait compris son choix ; mais à ses 16 ans il l'avait embrassé et elle ne l'avait pas oublié. Elle avait donc été en peine de le voir partir. Et elle détestait cela, le déchirement que ça lui avait causé, et que ça lui causait toujours. Ça n'était pas humain.


Avatar: Ethan ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Sam 1 Nov - 14:13
Emy c'était reculée, mettant comme une frontière entre elle et Ethan. Ce dernier ressentit comme un pincement au cœur qu'il pouvait totalement comprendre, après tout, il l'avait comme abandonner en quittant sa faction d'origine pour rejoindre les Erudits. Les tensions étaient grandes entre ses deux factions, il en était pleinement conscient, ne serais-ce que devant les regard que certains lui avait lancé à son arrivée. Ethan savait qu'Emy était quelqu'un de droit, qui respectait les règles. Mais Ethan n'était pas totalement de ces personnes, il était parfois prêt à braver les interdits. Il secoua légèrement la tête face à la réponse d'Emy :

« Il est trop tard pour s'excuser, Ethan. Alors... On va pas arrêter de vivre. »

La phrase d'Emy se répercuta sur Ethan comme s'il venait de recevoir un violent coup. Il pu ressentir toute haine qu'Emy aurait pu ressentir à son égard, après son départ, après son abandon. Il lui arrivait de s'en vouloir, souvent, il repensait à cela et il ressentait toujours un pincement au cœur. Il avait laisser celle qu'il avait aimé, celle qui compati le plus à ses yeux. Il ferma les yeux quelques secondes puis les rouvrit, Emy avait baisser le regard.

Ethan ne savais pas comment aborder la situation, il revenait après 9 ans d'absence, sans rien, sans nouvelles. Il pouvait totalement comprendre la rage d'Emy, sa déception et ses hésitation, il était comme un fantôme du passé qui refaisait surface sans prévenir, comme pour tout gâcher. Mais la question qui revenait sans cesse dans la tête d'Ethan était de savoir si les sentiments d'Emy avaient changer ou non, si elle avait trouvée quelqu'un pour prendre soin d'elle. Et ces questions restaient pour le moment sans réponses.

Après de longues secondes de silence, Ethan n'avait toujours pas trouver ce qu'il allait dire à Emy, il avait l'impression de l'avoir brisée de l'intérieur, et il s'en voulait énormément. Il ne voulait pas lui faire du mal, il ne voulait que son bonheur, et il était prêt à s'effacer de sa vie pour la rendre heureuse :

« Emy ... Ce que j'ai fait est impardonnable pour toi ... je peux le comprendre, je t'ai abandonné en quelques sortes ... mais ... Non, je n'ai rien à dire, je n'ai pas d'excuse face à toi ... si seulement tu savait comme je m'en veux ... Saura tu un jour me pardonner ? »

Sa voix avait finie par trembler légèrement, il avait l'impression d'être redevenu l'Altruiste qu'il était auparavant, à avoir peur de trop s'imposer, de ne pas faire ce qu'il fallait et de s'attirer les foudres de ses parents et de sa faction, il soupira et secoua la tête.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 731
Points : 741
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Dans une usine de kebabs.
Humeur : Humeur de kebab sans frites.


Carte d'identité
Mon âge: 26 ans
Ma faction d'origine: Altruistes
Mes relations:

Ven 7 Nov - 21:17

Emy n'aimait pas le changement. C'était quelque chose qu'elle avait toujours détesté, non seulement parce que son quotidien s'en trouvait bouleversé, mais aussi parce que l'inattendu ne lui plaisait jamais. En tant qu'Altruiste, elle était censée connaître beaucoup plus de choses que les autres en matière de sociologie. Et pourtant c'était totalement faux, les membres de sa faction ressentaient les mêmes émotions que des humains normaux et affrontaient les mêmes problèmes, peut-être les pires. Alors les « autres » n'étaient pas les mieux placés pour parler des Altruistes. Ils n'y connaissaient rien, rien du tout. Il fallait simplement les laisser parler et les ignorer.

La jeune femme était perdue, définitivement. Devait-elle se taire et oublier sa question ou au contraire crier sa peine, ses doutes et ses certitudes au risque de perdre Ethan à jamais ? Une véritable tempête s'affrontait dans son esprit, et cela se lisait dans ses yeux brillants de larmes. Elle avala sa salive et réprima son envie de pleurer. Elle devait se montrer forte. Elle n'aimait pas s'afficher en public, surtout devant sa propre faction, cela devenait très gênant. Elle ferma les yeux et tenta de se concentrer malgré son cerveau bourdonnant.

« Un jour, peut-être... »

Sa voix n'était qu'un murmure et elle baissa le regard. Si elle voulait le pardonner, cela prendrait du temps et de sa volonté aussi. Mais elle le ferait, pour lui, pour eux. Elle s'accrocherait à Ethan, un oiseau plus libre qu'elle, tant qu'elle aurait la force de le faire. Quitte à le lâcher si elle ne tenait plus. Quitte à l'abandonner à son tour.

L'amour a plus d'un tour dans son sac parfois. Il peut nous rendre brave ou peureux, il peut aussi nous sensibiliser ou réveiller notre passion. Il agissait parfois étrangement. Emy prit son courage à deux mains. Un silence s'était installé et elle en profita pour s'approcher d'Ethan. Elle était Emy l'Audacieuse, Emy la Courageuse, Emy l’Entreprenante. Elle n'était plus une Altruiste sans défense. Elle était quelqu'un, quelqu'un de bien. De vraiment bien.

« Je ne serais pas ta routine. Je ne deviendrais pas ton habitude » lui souffla-t-elle au creux de l'oreille.

Elle se sentait quelqu'un d'autre. Elle revivait de ses flammes comme le Phoenix. Elle naissait de ses cendres et déployait ses ailes de feu pour être encore plus belle, pour être la plus belle aux yeux d'Ethan. Et cette Emy là, cette facette-là d'elle-même, elle venait de la découvrir. Comme on explore une région inconnue, un terrain qu'on croyait fertile mais dans lequel on a fait pousser des fleurs. Emy souriait. Ses traits affichaient toutes les émotions qu'elle pouvait ressentir en cette situation. Elle n'avait qu'une certitude, ou presque, à présent. Elle savait que dans un futur plus ou moins proche, elle parviendrait à l'aimer de nouveau.


Avatar: Ethan ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Sam 8 Nov - 18:29
Un silence s'installa entre Emy et Ethan, c'était ce genre de moment qui devenaient rapidement gênant au yeux d'Ethan. Il détestait les silence ainsi, il se rappela des repas qu'il partageait avec ses parents, ses deux frères et sa sœur, ces repas pris dans un des silences les plus plats, seulement brisé par le bruit des couverts frôlant l'assiettes. Comme pour résonner dans son esprit, Emy brisa le silence d'un murmure :

« Un jour, peut-être... »

Un nouveau silence s'installa entre eux. Emy avait baissée la tête, Ethan ne savait comme réagir. Il se demanda qu'aurait été leur vie s'il n'avait pas changer de factions, peut être auraient-t-ils finit par se marier ? Il secoua la tête et rouvrit les yeux. Emy c'était rapprochée de lui et elle lui murmura à l'oreille :

« Je ne serais pas ta routine. Je ne deviendrais pas ton habitude »

Ethan sourit doucement, il recula la tête et vit Emy sourire, doucement, il porta sa main sur la joue d'Emy. A ce moment la, il se fichait du regard des autres, il se fichait de ce qu'ils pouvaient penser. Il s'approcha doucement d'Emy et effleura ses lèvres, lui murmurant doucement :

« Sauf si tu t'y habitue ... »

Il sourit de nouveau ses yeux pétillaient comme lorsqu'il était enfant. Il déposa un baiser sur les lèvres d'Emy, savourant cette sensation. Il ne savait comment elle allait réagir, peut être allait-elle le repousser, ou alors se laissée aller, contrairement à ce que le code de a faction lui dictait. Il espérait sincèrement qu'Emy n'allait pas le repousser.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 731
Points : 741
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Dans une usine de kebabs.
Humeur : Humeur de kebab sans frites.


Carte d'identité
Mon âge: 26 ans
Ma faction d'origine: Altruistes
Mes relations:

Mer 12 Nov - 17:10
Ethan. Cela sonnait toujours aussi mélodieux à ses oreilles, tout autant que la personne qu'il était. Il avait été Altruiste et ce temps était tellement loin que la jeune femme commençait à en douter. Elle ne se souvenait plus de lui lorsqu'il portait leurs traditionnels vêtements gris, mais plutôt de son visage jeune et enfantin. Mais il avait changé. Il était devenu un Érudit, avait adopté leur mode de vie et leurs habits. Encore heureux qu'il ne fût pas doté de leurs sacro-saintes lunettes alors que sa vision était parfaite.

Emy tressaillit lorsque Ethan lui vola un baiser. Elle n'avait pas le droit, surtout pas en public. Elle sentit ses joues rougir et voulut faire un pas en arrière, mais elle resta clouée sur place. Elle n'osa pas soupirer ni cligner des yeux, elle avait peur que n'importe lequel de ses gestes soit diagnostiqué comme un rejet. Elle ne voulait pas l'envoyer balader, juste pouvoir apprécier sa présence. Elle aurait préféré qu'ils se parlent de loin, qu'ils n'en viennent pas aux contacts physiques. Emy en avait peur ; non, c'était un euphémisme. Cela la terrifiait.

Son sourire s'estompait et elle était partagée entre plusieurs choix particulièrement douloureux. Si elle ne repoussait pas Ethan, qui le ferait, qui l'arrêterait ? Elle prit son courage à deux mains. Emy l'Audacieux s'était évaporée, elle restait la petite chose fragile et vulnérable qui agitait misérablement ses ailes pour s'envoler. Un être qui a peur de faire le premier pas, de tomber. La jeune femme ne voulait pas tomber. Elle aurait préféré rester dans son cocon ; mais il semblait que ça soit trop tard pour faire marche arrière.

Elle souffla un grand coup et baissa la tête, ou la leva, elle ne savait plus trop dans ce tourbillon d'émotions, en tout cas elle éloigna son visage de celui du jeune homme pour lui faire comprendre que ça ne marcherait plus entre eux. C'était fini. C'était trop tard.

« Et si je ne m'y habitue pas... ? »

Ces paroles murmurées se perdirent dans le vent, Emy était gênée d'avouer ça à Ethan, elle allait le blesser, c'était certain. Elle s'en voulait tellement, elle se sentait en tort, prise entre deux feux. Fallait-il le pardonner ou lui faire comprendre qu'elle ne voulait pas de lui ? Si elle acceptait de le prendre dans ses bras, de l'embrasser, ils seraient toujours séparés par leur faction et tout le reste. Or ce qu'Emy voulait, c'était un foyer, une famille. Quelque chose de vrai.


Avatar: Ethan ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Ven 14 Nov - 17:48
Ethan sentit Emy se raidir sous son baiser, il s'éloigna doucement de la jeune femme qui baissa la tête devant lui. Il ferma rapidement les yeux et poussa un faible soupir inaudible. Il savait qu'il avait surement tout gâcher, encore une fois. Il rouvrit les yeux sur Emy et l'entendit rapidement murmurer en lui demandant ce qui arriverais si, au contraire, elle ne s'habituerais pas. Ethan resta silencieux de longues secondes. Pendant ce temps dont il ne savait rien, Ethan détailla Emy du regard. Dire qu'il ne l'avais jamais désirée serait mentir. L'Erudit connaissait Emy depuis leurs plus tendres enfances et ils avaient grandit ensemble. Au fils des années, Ethan avait perçut de nouveau sentiments envers elle. Il n'avais jamais eu le courage de lui avouer clairement qu'il l'aimait, jamais, hormis cette dernière soirée. Il avait pris conscience qu'en partant il avait tout gâcher, peut être auraient-ils pu vivre ensemble si seulement il était rester un Altruiste ? Un sage et gentil petit Altruiste. Mais ce n'avait pas été le cas, et, aujourd'hui, Ethan avait de nouveau tout gâcher. Il releva la tête et murmura à Emy :

« Je suis désolé Emy ... Je ... j'ai tout gâcher, comme la première fois... »

Au fond de lui, Ethan avait toujours secrètement rêvé de retrouver Emy, la Emy qu'il avait connu enfant, celle qu'il avait aimé. Et maintenant qu'il la retrouvais 9 années passée, il y avait comme un barrage entre eux d'eux, comme quelque chose qui les retenaient chacun de leurs côtés. C'est ainsi qu'Ethan voyait les choses. Il était retenu par des forces invisibles qui lui interdisait de retourner vers Emy et de l'aimer, comme emprisonnant au plus profond de son être tout ses sentiments. Ethan secoua la tête, las.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 731
Points : 741
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Dans une usine de kebabs.
Humeur : Humeur de kebab sans frites.


Carte d'identité
Mon âge: 26 ans
Ma faction d'origine: Altruistes
Mes relations:

Sam 15 Nov - 17:18
Emy regrettait de devoir repousser ainsi Ethan. Pour elle, il avait toujours resté un ami. Mais lorsqu'il l'avait embrassée, la veille du jour du Choix... tout avait chuté en elle. Ses doutes autant que ses certitudes. Elle l'avait toujours connu en tant qu'Altruiste sage et généreux, elle n'avait jamais douté un seul instant qu'il puisse choisir les Érudits, lui. Ça avait été inconcevable. Et elle avait vite déchanté par la suite. Elle s'était même demandée si ce baiser n'était pas un simple lot de consolation destiné à la réconforter pour les années à venir. Et maintenant, elle en était sûre.

Elle sentait comme quelque chose en elle, un pilier, qui pouvait se détruire à chaque instant et qui se balançait dangereusement à droite, puis à gauche. Elle se dandinait sur ses pieds, gênée. En elle, c'était la débandade, tant d'émotions contradictoire, ça n'était pas humain... Elle ferma les yeux et soupira, elle ne respirait plus le même air qu'Ethan mais l'espace entre eux était toujours chargé d'électricité. Elle avait peur de passer pour une nunuche si elle retournait dans ses bras alors qu'elle en mourrait d'envie, mais tant de paradoxes en elle lui faisait peur, qui sait si elle n'avait pas une part de Divergence en elle et qu'on lui avait toujours caché ?

Non, c'était ridicule. Elle secoua la tête et se mordit la lèvre, elle n'aimait pas ce désespoir qui l'envahissait, ni le regard des Altruistes qui passaient dans la rue. Elle ne devrait pas traîner avec un Érudit et elle le savait, cependant il était impossible de planter le jeune homme là, c'était trop cruel et elle était trop fautive dans tout ça pour le faire. Elle tenta de relever le regard, sans succès, elle ne voulait pas brûler au contact des prunelles d'Ethan, il lui en voulait c'était certain. Et tout ça la rongeait, tant et si bien qu'elle finit par céder à la pression pour éclater en sanglots.

« Non c'est moi... Tout est de ma faute... Je me sens si bête... Mais maintenant... je voudrais que tu partes et que tu ne reviennes plus jamais me voir. Je ne te mérite pas. »

Elle était très sérieuse. Sa cage thoracique était secouée de gros sanglots, elle se sentait si mal en elle... Et il y avait Joshua aussi. Elle avait donc le don de craquer pour tous les Érudits qui se rendaient dans le quartier ?! Cela lui donna une poussée de colère et elle vit ses larmes se tarir. Elle en voulait au monde entier, à Joshua mais aussi à Ethan, et encore plus à elle-même. Elle ne voulait plus de cette vie-là, faite de solitude et de glace, d'aveux et de culpabilité... Elle ne voulait plus d'elle-même. Elle ne voulait plus être Emy, ni Altruiste, ni personne. La vie était bien trop compliquée.


Avatar: Ethan ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Mar 18 Nov - 19:55
« Non c'est moi... Tout est de ma faute... Je me sens si bête... Mais maintenant... je voudrais que tu partes et que tu ne reviennes plus jamais me voir. Je ne te mérite pas. »

Les paroles d'Emy résonnèrent comme un coup de couteau pour Ethan. Il ferma les yeux quelques secondes, silencieux, puis il réfléchit longuement au mot qu'il pouvait prononcer sans faire plus de mal à Emy. Car oui, il lui avait du mal, et il s'en voulait. Il s'en voulait d'avoir blesser Emy, il s'en voulait de l'avoir chambouler. Il n'aurait jamais du revenir, il n'aurait jamais du resurgir du passer. il aurait du l'oubliée, mais cela avait été impossible. Sa voix se fit tremblante tandis qu'il frottait ses mains moites contre son jeans :

« Emy ... je m'en veux ... d'être revenu, de t'avoir blessé ... Je suis prêt à partir, de ta vie, de ne jamais revenir ... Je ne veux plus que tu soufre de ma connerie. »

Ethan sentit un poids s'abattre sur ses épaules, oui il était près à ne plus jamais revenir, à s'effacer, à rester loin. Il était près à le faire pour Emy, et seulement pour elle, car au fond de lui, il l'aimait encore, comme la première fois, et il ne voulait que la rendre heureuse, rien d'autre.

L'Erudit bascula la tête en arrière, quelques secondes il fut ébloui par un léger soleil. Il fixa ensuite Emy quelques secondes, il n'osait plus la toucher maintenant, comme s'il pouvait a brisée entièrement par un simple contact.
|C'est un peu nul :c|
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 731
Points : 741
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Dans une usine de kebabs.
Humeur : Humeur de kebab sans frites.


Carte d'identité
Mon âge: 26 ans
Ma faction d'origine: Altruistes
Mes relations:

Sam 22 Nov - 14:58
Cette ville n'était qu'un monde sauvage et hostile auquel personne n'était préparé, mais auquel tout le monde, inconsciemment, participait. Emy avait les nerfs à fleur de peau, elle s'en voulait plus à elle-même qu'à Ethan. Ce baiser qu'il lui avait volé, la veille du jour du Choix, il y avait si longtemps, ce n'était plus qu'un fantôme, un vestige de la fin de leur adolescence. Il n'existait même plus dans le cœur de la jeune femme. Elle l'aurait oublié si l’Érudit ne s'était pas rappelé à elle ainsi. Peut-être. Peut-être pas. Au final qu'est-ce qu'elle connaissait de l'amour ? Est-ce que c'était ça, se rendre compte qu'on ne pouvait pas vivre sans quelqu'un après l'avoir revu ?

Ces pensées étaient tellement atroces. Tout se mêlait, tout se contredisait dans l'esprit d'Emy. Une réelle torture. En plus de ça, elle songeait à Joshua, ce qu'il lui avait dit. Elle était maître d'elle, de son destin, et Ethan ou la société n'y changeraient rien. Les règles étaient faites pour être enfreintes. C'était cette expression qui tournait en boucle dans l'esprit de la jeune femme depuis sa rencontre avec Joshua. Elle était libre, elle devait être libre. Elle l'avait toujours été, au fond, seulement les leaders l'avaient conformés comme ils en avaient eu envie. Elle était docile, malléable, et obéissante. Elle se serait jetée d'une tour si on le lui avait demandé pour le bien de la ville. Ç'aurait été une erreur, mais il aurait été trop tard pour s'en rendre compte.

« Tout le monde fait des erreurs, Ethan. Ce ne sont pas des... conneries. Juste des erreurs. »

Elle prit une grande inspiration. Elle improvisait totalement. Qu'est-ce qui allait suivre ? L'imprévisible lui faisait peur, elle redoutait les changements. Sa routine était faite de choses qui ne bougeaient jamais. Il n'y avait pas de place pour l'imprévu dans sa vie. Elle préférait de loin sa petite vie tranquille d'Altruiste, au final, que tous ces sentiments compliqués qui l'envahissaient lorsqu'elle se mettait à songer aux deux Érudits qui avaient croisé sa route. Des Érudits. Pourquoi avait-il fallu qu'ils fassent partie de la faction rivale, depuis toujours, à la sienne ? L'un avait choisi, l'autre elle l'ignorait encore. Fallait-il faire confiance à celui qu'elle connaissait le mieux mais qui l'avait trahie ? Cela n'avait plus de sens, pas même le contraire.

« Mais tu sais, les erreurs, on peut toujours les réparer. D'une manière ou d'une autre. »

Ces paroles venaient de sortir difficilement de sa bouche. Avec toutes les bêtises qu'elle vivait et entendait depuis quelques minutes, ce n'était pas difficile d'être aussi stupide. Emy chercha le regard du jeune homme, elle voulait lire le regret dans ses yeux, cela serait déjà un bon pas vers le pardon. Mais non. Elle venait de lui demander de ne plus jamais croiser sa route pour enfin lui dire qu'il pouvait tenter de recoller les morceaux ? Ça n'avait pas de sens ça non plus. Tout était flou. La jeune femme sentit l'air se chauffer autour d'elle, elle étouffait. Sa tête tournait et elle voyait des points noirs devant ses yeux. Elle s'évanouit soudainement, et le choc qu'elle reçut au crâne se répercuta violemment dans tout son corps.


Avatar: Ethan ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Sam 29 Nov - 13:39
« Tout le monde fait des erreurs, Ethan. Ce ne sont pas des... conneries. Juste des erreurs. Mais tu sais, les erreurs, on peut toujours les réparer. D'une manière ou d'une autre. »

Ethan ne savait plus ou se mettre. Il était désolé et se demandais toujours pourquoi il était la, dans le quartier des altruiste, face à Emy, le tout en rajoutant qu'il était maintenant un Erudit. Il se demandait toujours pourquoi il était venu quand Emy sembla se portée mal et s'évanouie, Ethan la rattrapa avant qu'elle ne percute le sol par reflexe. Seulement, c'était sans compter le fait que deux Audacieux patrouillant en cette journée des visites pour évité les débordement ne se trouvent par la et ne comprennent pas la situations.

Ethan se retrouva plaqué contre le mur d'une maison, les deux mains jointes dans le dos et tenue par un premier Audacieux tandis que le deuxième c'était rapprocher d'Emy. Le garde qui tenait Ethan lui demanda pourquoi il avait fait du mal à Emy. Ethan, qui était innocent - bah oui - répondit, en colère :

« Je n'ai rien fait ! Elle s'est évanouie ! »

L'Audacieux lui rit au nez avant de le maintenant toujours dans la même position contre le mur. Ethan fulminait, jamais il n'aurait fait du mal à un altruiste, encore moins à Emy. Il était sincère, mais sa parole ne valait rien face au Audacieux, enfin, c'est ce qu'il en avait conclu. Maintenant il ne lui restait plus qu'à attendre qu'un truc ce passe. Il soupira légèrement.
| C'est naze Oo|
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 731
Points : 741
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Dans une usine de kebabs.
Humeur : Humeur de kebab sans frites.


Carte d'identité
Mon âge: 26 ans
Ma faction d'origine: Altruistes
Mes relations:

Mer 17 Déc - 23:16
Ethan avait rattrapé Emy à temps. Une seconde plus tard, ça aurait été le plongeon. La jeune femme voguait dans un demi-sommeil, et inconsciente, elle ignorait tout de la situation qui se déroulait à à peine deux pas d'elle. Dans un état second, elle mit un temps à percevoir les voix qui s'élevaient autour d'elle. Tout était si opaque, elle se sentait calme, emportée par des eaux tranquilles. Elle n'avait plus qu'à se laisser sombrer. Si elle se laissait mourir, elle était certaine que plus personne ne serait là pour se souvenir d'elle. Mais non. Il y avait Ethan. Ethan. Ce nom la fit tressaillir et elle ouvrit soudainement les yeux. Se redressant brusquement, elle vit soudain très trouble, ne se rendant pas compte de la gravité de la situation. Elle soupira et se tâta les côtés, vérifiant qu'aucune ne s'était brisée. Mais... pourquoi se seraient-elle brisées, d'ailleurs ? Elle jeta un regard autour d'elle, avant qu'il ne se pose, incrédule, sur les Audacieux qui avaient plaqué Ethan contre le mur.

Elle s'éclaircit la gorge, mais ils ne semblèrent pas faire attention à elle. Résolue à tirer l’Érudit de la situation dans laquelle il s'était empêtré, elle se releva sur ses jambes et jeta un regard noir aux Audacieux – tant qu'à faire, puisqu'ils ne la regardaient pas. Elle soupira, croisa les bras, avant de lancer à voix haute :

« Vous pouvez le lâcher messieurs. Il n'est coupable de rien du tout. »

Les deux Audacieux se retournèrent, perplexes, avant de froncer les sourcils et de se consulter du regard. Ils crurent d'abord qu'Emy avait reçu un violent coup à la tête, mais ils en arrivèrent vite à la conclusion que rester là ne participerait qu'à les enfoncer encore plus. Ils fichèrent donc le camp rapidement, bientôt suivi par les rires de quelques Altruistes. La jeune femme se souvint alors qu'elle était inconscience à peine quelques secondes plus tôt, et elle fut prise d'un violent vertige. Cependant, elle n'en fit rien paraître, et se tâta juste le front en essayant de paraître convaincante. Elle sourit. Un sourire douloureux, un sourire d'excuse.

« Désolée. »

Ce simple mot, elle avait tant de mal à le prononcer. Ça la rendait dingue de devoir s'excuser à longueur de temps, même si là c'était une question de principe. Elle en avait assez de jouer les Altruistes de base. Toujours la même personne. Toujours les mêmes mots, dictés d'avance. Les formules d'usage, ça n'avait jamais été son fort. Mais elle était forcée. Les contraintes c'est ce qui fait toute la différence.


Spoiler:
 


Avatar: Ethan ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Mar 30 Déc - 17:38
« Vous pouvez le lâcher messieurs. Il n'est coupable de rien du tout. »

Ethan se retourna surpris, tout comme les deux gardes Audacieux qui le maintenant encore contre le mur. L'Erudit se racla la gorge pour qu'on le relâche et les deux gardes partirent sur le champs. L'Erudit se retourna vers Emy, il s'en voulait, tout était de sa faute, il était réapparut comme ca, sans prévenir et il avait fait ressurgir bien des sentiments, autant dans son propre cœur que chez Emy. Cette dernière se tâtait le front, Ethan se demandait réellement si elle allait bien.

« Désolée. »

Ethan se sentit soudain mal à l'aise, pourquoi ? Il ne savait pas trop, mais ce sentiment l'avait envahi d'un coup. Il regarda autour de lui et compris que la vie avait repris sont cours parmi les Altruistes. Il remarqua aussi que la journée était maintenant bien avancée et qu'il ne pourrait pas s'éterniser chez les Altruistes. D'une voix plus assurée que quelques minutes auparavant, il s'adressa à Emy.

« Tu n'a pas à t'excusée ... Tu devrait rentrée chez toi te reposée, tu est pâle... Quand à moi il est temps que je rentre ... »

Ethan releva la tête vers Emy, comment allait-elle réagir ? Allait-elle le laisser partir comme ca ? Ethan secoua rapidement la tête, confus de tout ce qui c'était passer si rapidement.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 731
Points : 741
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Dans une usine de kebabs.
Humeur : Humeur de kebab sans frites.


Carte d'identité
Mon âge: 26 ans
Ma faction d'origine: Altruistes
Mes relations:

Ven 23 Jan - 19:38

Emy soupira, elle ne se le cachait pas mais revoir Ethan l'avait tellement chamboulé, son quotidien n'avait jamais été aussi mouvementé que ce jour-là et il fallait dire que ce n'était pas vraiment pour lui plaire. Elle se sentait sur les nerfs, mal à l'aise, après tout elle venait de s'évanouir et ce n'était pas comme si son cerveau refusait de fonctionner correctement depuis quelques minutes. Emy aurait bien voulu un mur ou quelque chose à quoi se raccrocher, mais elle avait peur de paraître plus faible qu'elle ne l'était déjà. Sa dignité était déjà quelque peu écorchée. Même si ce genre de pensées lui auraient valu cinquante coups de fouet si les Altruistes avaient été plus sévères.

« Oui, je devrais rentrer... Au revoir. »

Elle lui sourit faiblement. Elle se sentait si lasse et si fatiguée. Elle avait envie d'un bon café avant de se blottir au fond de son lit pour éclater en sanglots en toute impunité, et ressasser ce qu'elle avait accompli durant sa vie, soit pas grand-chose... La jeune femme soupira de nouveau en songeant qu'à vingt-cinq ans à peine, elle se sentait et raisonnait comme une retraitée de soixante ans. Les Altruistes l'avaient vieillie prématurément. Il ne lui manquait plus que les rides et la voix aigrelette. Le dos courbé, ça, elle pouvait le contrefaire.



FINI POUR EMY

Spoiler:
 


Avatar: Ethan ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 168
Points : 233
Date d'inscription : 24/02/2014
Age IRL : 26
Localisation : Dans les rues de Chicago


Sam 9 Mai - 15:44

ARCHIVAGE DES RPS


Votre RP est terminé, il sera donc ARCHIVÉ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://faction-divergent.forumactif.org


I am
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 

Tu m'as manqué. [Ethan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La parabole des ténèbres - partie 3 [Ethan]
» Ethan Fever - La folie est un art {OK}
» Mélodies du soir, alchimie des passions [Ethan]
» Ethan Hudson
» Tu m'as manqué... #Pv. Zeno Rowle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Edge of Future :: Rps terminés-