AccueilAccueil  FAQFAQ   Aides  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Truth is harder than lie [Quatre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité

I am
Invité



Sam 13 Déc - 16:36

Eric pouvait être partout en tout temps. Il avait tous les droits et on ne lui reprochait jamais rien, alors pourquoi ne pas en profiter ? En revanche, il était surtout connu parce qu'il avait l'alcool facile. Et qu'un jour il s'était laissé un peu déborder. Ça n'était pas très sérieux, alors il évitait autant que possible de se retrouver avec un litre et demi d'alcool dans l'estomac. Ça lui montait trop rapidement à la tête, et en plus de se retrouver avec une gueule de bois digne de ce nom le lendemain matin, le ridicule faisait souvent sa part de travail. On avait même raconté qu'il s'était penché dangereusement au-dessus du gouffre, un jour de fête, et que personne ne s'était abaissé à venir l'aider. Finalement, il n'était pas tombé – sinon il ne serait pas là. C'était rageant de voir combien il était aimé...

Le jeune homme faisait un point d'honneur à être à l'heure à n'importe quel rendez-vous, que ce soit l'entraînement des novices ou le déjeuner. Ou même dans la vie quotidienne. En revanche, pour les horaires du train, c'était très différent. Il avait toujours recours à un Audacieux, Quatre très souvent, pour lui informer de l'arrivée du train. De toute façon, il était leader. Et on refusait très peu de choses à un leader. Lorsque Quatre lui tenait tête, il ne se laissait pas démonter facilement. Avec le temps, il avait quand même appris les horaires du train, mais il aimait bien embêter Quatre avec ça. Sa manière de se venger un peu plus chaque fois. C'était dingue cette sensation de puissance qu'il découvrait depuis qu'il était leader Audacieux. Il se sentait plus libre.

« Alors, Quatre... Comment se passe l'entraînement des novices ? » lança Eric en posant bruyamment son plateau en face de son rival.

La cafétéria. Sans doute le lieu où les Audacieux se croisaient le plus. On se réunissait pour manger. Oui, c'était bien un endroit convivial, où les éclats de voix se mêlaient aux rires des jeunes gens. Tout était si désordonné qu'Eric savait que ça serait ce qui lui manquerait le plus s'il en venait à quitter les Audacieux. Et dès qu'il pensait ça, il se demandait pourquoi il devrait quitter sa faction, même si les circonstances devaient l'y amener. Il n'avait pas l'habitude de montrer ses émotions. Il se contenta de planter sa fourchette dans son bifteck et d'engloutir une bouchée comme un fauve qui n'a pas mangé depuis des lunes. Il leva ensuite la tête vers Quatre. Attendant une réponse. Que son rival avait intérêt à lui donner. Et puis ça lui permettait de l'emmerder un peu, pour le plaisir. Un sourire se dessina sur les lèvres d’Eric.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 137
Points : 137
Date d'inscription : 28/04/2014


Carte d'identité
Mon âge: 20 ans
Ma faction d'origine: Altruiste
Mes relations:

Jeu 1 Jan - 22:56
L’entrainement des novices était devenu le quotidien annuel de Quatre depuis qu’il avait pris la décision de s’en occuper. On lui avait proposé d’être un leader quand une place s’était libérée, mais il l’avait refusé. Il ne voulait pas avoir un rôle important chez les Audacieux. Son père était une personne importante chez les Altruistes et il n’avait pas envie d’être amené à le croiser un jour. C’était donc tout naturellement qu’il avait laissé la place à Eric. Beaucoup n’était pas spécialement ravi que ce soit lui qui ait pris cette place, mais Quatre avait fait un choix et il l’assumait. Bien qu’il ne soit pas tout le temps d’accord avec Eric, le jeune homme respectait son supérieur et ne contestait que très rarement ses ordres. Certains novices pensaient qu’ils étaient tous les deux de connivence et qu’ils faisaient exprès d’être dur avec eux. Tobias ne faisait pas attention à ce qui se disait. Il n’était pas là pour faire ami-ami ave eux, mais pour les entrainer à être des Audacieux et à intégrer la faction.

Il n’y avait qu’avec Tris qu’il y avait eu rapprochement. Et ce n’était pas un simple rapprochement étant donné qu’ils étaient un couple. Mais un couple qu’ils n’avaient pas rendu public afin d’éviter les problèmes. Quand la demoiselle serait devenue une Audacieuse, il ne voyait absolument aucun inconvénient à se montrer au grand jour, même si Quatre n’était pas du genre à étaler sa vie aux yeux de tous. Ils ne pouvaient pas se cacher éternellement, après tout. Et puis, certaines personnes soupçonnaient déjà quelque chose alors… Enfin pour le moment, si le jeune homme souhaitait garder secret sa relation avec la novice, c’était surtout à cause d’Eric. Il le connaissait assez pour savoir que le leader se servirait d’absolument tout ce qui était à sa disposition pour voir Quatre tomber. Il y avait cette rivalité entre eux qui existait depuis le premier jour. Ils avaient été amis, à leur arrivée dans la faction, mais quand Tobias avait commencé à se montrer meilleur, les tensions avaient grimpé.

Assis à une table, Quatre avait été un peu en avance pour le déjeuné. Tout comme les novices d’ailleurs. L’entrainement du matin s’était terminé un peu plus tôt que prévu et pour dix minutes, il n’avait pas vu l’utilité de lancer un nouvel entrainement sachant qu’il fallait au moins une demi-heure pour chaque activité. Le jeune homme avait à peine entamé son repas qu’Eric débarqua en face de lui en lâchant plus qu’il ne posa son plateau juste devant lui. Si Quatre n’était pas paré à absolument tout, il aurait sans aucun doute sursauté comme d’autres venaient de le faire quand ils avaient entendu le bruit du plateau. Il leva à peine les yeux de son assiette quand le leader lui demanda des nouvelles de l’entrainement des novices. Sachant qu’il ne pourrait pas rester silencieux vitam aeternam face à la question d’Eric, quand il consentit à lever les yeux de son assiette, ce fut pour voir que le leader lui souriait. Enfin, c’était un sourire qu’Eric avait l’habitude de faire. Un sourire qui n’envisageait absolument rien de bon.

- Ca avance. Certains progressent plus que d’autres, répondit-il. D’autres régressent parce que l’entraînement se fait beaucoup trop intense pour eux. Mais je suppose que c’est exactement ce que tu voulais entendre, n’est-ce pas ?

[Hors RP : J'espère que ça te conviendra, même si je ne suis pas du tout convaincu par ma réponse ._. Enfin si ça te bloque, n'hésite pas à me le dire ^^]


I stay with her because I choose to, every day that I wake up, every day that we fight or lie to each other or disappoint each other. I choose her over and over again, and she chooses me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Ven 30 Jan - 22:36

Eric défiait son cher ami Quatre du regard. Quatre... pourquoi Quatre ? Il se l'était toujours demandé. Il lui semblait bien que ce surnom était apparu après son arrivée chez les Audacieux, bien après. Or il n'arrivait plus à se souvenir pourquoi le brun avait hérité du nom de l'un des chiffres, le quatrième par excellence. On aurait pu l'appeler « premier ». Il avait été le premier partout lors de l'entraînement, et cette pensée faisait rager Eric. Même maintenant. Il était leader, certes, mais personne n'oubliait qu'il n'avait été que deuxième. Il en mourrait de jalousie. S'il avait été empli de bon sens, à cette époque, il aurait tenté de balancer Quatre dans le gouffre. Cela lui aurait épargné bien des soucis... Mais il avait été trop naïf pour y penser, croyant qu'il dépasserait son rival un jour. Il y était arrivé, en quelque sorte, mais pas de la manière dont il l'aurait souhaité.

La voix du grand brun le tira de ses pensées. Sa mâchoire se crispa imperceptiblement, et il porta son gobelet à ses lèvres. Durant quelques secondes, il laissa un silence s'installer, avalant le contenu de son verre. Il le reposa sur son plateau avant de relever à nouveau le regard, provoquant. Il n'était pas un Audacieux pour rien. Eric Miller est toujours cruel et implacable. Il valait mieux soutenir sa réputation. Il afficha un sourire satisfait, même si, franchement, il était plutôt insatisfait. Si certaines novices régressaient, il fallait augmenter le niveau. Les novices comprendraient rapidement s'ils étaient foutus ou non.

« C'est beau, ça, Quatre, parce que je comptais justement sur toi pour leur ajouter deux heures d'entraînement intensif. Ils veulent devenir des Audacieux, oui ou non ? »

Eric sourit un peu plus. Il planta sa fourchette dans un bout de viande, comme il l'aurait fait dans un corps humain. En tout cas, avec la même satisfaction. Il était content de la tournure des événements. Il était leader, en fin de compte, et il pourrissait la vie de tous ceux qui le détestaient et qu'il détestait en retour. Il n'y avait que Tris, cette foutue Tris qui lui avait tenu tête. Et qu'il n'avait pas réussi à éliminer. Il y était presque parvenu, à plusieurs reprises. Mais il avait aussi remarqué la propension de Quatre à se trouver toujours au mauvais endroit au mauvais moment. Peut-être qu'il y avait quelque chose entre la blonde et lui ? Il mènerait l'enquête.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 137
Points : 137
Date d'inscription : 28/04/2014


Carte d'identité
Mon âge: 20 ans
Ma faction d'origine: Altruiste
Mes relations:

Ven 13 Fév - 22:05
La rivalité entre Quatre et Eric était présente à chaque fois qu’ils se retrouvaient en face l’un de l’autre. Et dire qu’avant, ils étaient amis. Les choses avaient bien changé depuis le premier jour de leur arrivée dans la faction des Audacieux. Quatre ne regrettait pas d’être un jour devenu avec lui. Il n’était pas comme ça. S’ils étaient devenus amis, cela voulait dire qu’ils avaient des atomes crochus pour l’être, mais il semblerait qu’ils en aient plus pour devenir ennemis. Enfin, ce n’était pas exactement ce qu’ils étaient non plus. Des deux jeunes hommes, c’était Eric qui avait vu en son camarade un rival, un objectif à franchir et à dépasser. Quatre avait toujours été beaucoup plus humble. Et pour cause, il avait refusé le rôle de leader alors qu’il avait tout pour en être un. Eric étant le deuxième meilleur, c’était à lui qu’on avait proposé ensuite.

Leurs statuts sociaux étant différents à présent, Quatre avait toujours fait preuve du respect que méritait le nouveau leader. S’il n’était pas toujours d’accord avec lui, le jeune homme obéissait et se gardait bien de dire ce qu’il pensait. Tobias avait une philosophie de vie qui disait que tout venait à point pour qui savait attendre. Un jour, Eric retomberait de son piédestal. Il en était certain. En attendant, quand le leader lui avait demandé comment se déroulait l’entraînement des nouveaux, Quatre avait été sincère. Certains s’amélioraient, d’autres se laissaient distancer. La seule novice que le jeune homme aidait, c’était Tris. Mais Tris, c’était Tris. C’était différent des autres. Elle était comme lui, une divergente, en plus de venir de la même faction. Ils avaient beaucoup plus en commun que ce qu’on pouvait croire.

Quatre affronta le regard provoquant d’Eric sans ciller et sans montrer la moindre émotion. Si on pouvait lire la colère d’Eric sur son visage comme dans un livre ouvert, c’était plus difficile de savoir ce que Quatre pensait. Il abordait tout le temps un air neutre. Puis, un sourire se dessina sur les lèvres du leader, et le jeune homme sut qu’il n’allait pas forcément aimer la suite. Et à juste titre car Eric voulait augmenter le nombre d’heures d’entrainement.

- Oui, ils veulent devenir Audacieux, répondit-il de façon neutre.

Il n’avait pas le choix. Il s’imaginait déjà leur tête quand Quatre leur annoncerait que le nombre d’heures avait changé en pire.

- C’est toi le leader après tout.

C’était sa façon à lui de faire comprendre que l’ordre serait mis à exécution. Eric semblait tellement fier de lui. Quatre avait une envie folle de lui attraper la tête pour aller éclater son visage contre la table à plusieurs reprises jusqu’à ce qu’il tombe raide mort, mais il se maîtrisa. Il risquait gros s’il osait faire une telle chose. C’était comme la fois où une petite bande avait attaqué Tris pour la faire tomber dans un gouffre. Il avait dû se contrôler pour ne pas les jeter lui-même dans le vide.

- Sinon, comment ça se passe de ton côté ? demanda-t-il. Y’a pas mal d’agitation chez les leaders en ce moment… Un souci ?


I stay with her because I choose to, every day that I wake up, every day that we fight or lie to each other or disappoint each other. I choose her over and over again, and she chooses me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Mer 18 Fév - 23:18

Eric se garde bien de montrer ses émotions. Après tout, ce n'est pas son rôle. Il garde le silence, yeux rivés dans ceux de Quatre, attendant une lueur de défi ou bien d'approbation. Il connaît fort bien son cher ami Audacieux, et sait qu'il n'hésitera pas à protester, ou bien à accepter docilement d'ailleurs. Comme le remarque le brun c'est Eric le leader. Il s'en targue, il s'en vante, mais au final il ne vaut pas mieux que la poussière derrière un radiateur. Il est sans doute le plus méprisant de tous les hommes, mais l'Audacieux n'en a cure. Tant qu'on le respecte assez pour lui obéir, et qu'il inspire la crainte dans les rangs... Plus il s'imposera, plus il gagnera en autorité. Ça il l'a compris dès son plus jeune âge.

Le jeune homme replonge alors dans son passé, la vie d’Érudit qu'il a mené avant de rejoindre la faction des braves, et songe à tous ces enfants qui l'embêtaient à la sortie de l'école. Inexplicablement, il se met à les haïr plus encore qu'il ne les a jamais haï, car non seulement il a dû les frapper pour s'en sortir, mais il en a beaucoup souffert. Et c'est sans doute ce qui a forgé l'homme qu'il est aujourd'hui. Eric baisse finalement les yeux sans s'avouer vaincu pour porter sa fourchette à sa bouche, il faut bien se nourrir. Il mâche lentement, lève le regard et cherche celui de Quatre une nouvelle fois. La question que lui pose son collègue lui fait alors hérisser les poils sur les bras. Il se raidit et pose sa fourchette, très sérieux.

Gardant son calme, le jeune homme se montre aussi froid qu'il le peut, faisant bien comprendre à Quatre qu'il est très déçu de cette question. Et qu'il s'agit de quelque chose d'important également. Pourtant, il se contente d'agiter la main devant son visage comme si cette affaire n'était pas si cruciale que ça, comme si au final il s'en moquait un peu. Il se contente de répondre laconiquement :

« Juste une affaire de divergents, pas très sérieux. On a beau les traquer, ils nous échappent de plus en plus. »

Eric fixe alors Quatre d'un air légèrement coupable. Cela fait déjà longtemps qu'il se doute que son ancien ami aide les divergents, mais il n'en a jamais eu la confirmation. Il soupire et croise les mains, coudes sur la table. Il n'a soudain plus très faim. Il aimerait avoir des preuves pour inculper Quatre et pouvoir le faire tuer. Il a déjà essayé, bien sûr, mais l'eau a coulé sous les ponts depuis et il s'est passé trop de choses pour qu'il en ait réellement envie, par sa faute en tout cas. Il ne se réjouirait que si la décision de mort venait de quelqu'un d'autre. C'était incroyablement plus excitant. Eric ajoute, les yeux plissés et penché vers Quatre comme s'il s'agit d'une confidence :

« D'ailleurs, Quatre, si tu découvre des divergents parmi les novices... je compte sur toi pour m'en faire part. »

Le ton est froid, menaçant, comme si Eric le prévenait d'avance qu'une épée de Damoclès trônera bientôt au-dessus de sa tête. Puis il se redresse, satisfait, et se remet à manger.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 137
Points : 137
Date d'inscription : 28/04/2014


Carte d'identité
Mon âge: 20 ans
Ma faction d'origine: Altruiste
Mes relations:

Sam 21 Mar - 10:06
Entre Quatre et Eric, c’était un jeu de celui qui afficherait un air neutre le plus longtemps possible. Ni l’un, ni l’autre ne perdait la face. C’était habituel entre eux. Quand ils étaient encore amis, c’était une autre histoire, mais à présent qu’ils étaient rivaux, c’était ainsi. Néanmoins, le jeune homme voyait facilement une lueur de défi dans le regard de son ancien ami. Une lueur qu’Eric abordait assez souvent quand il voulait mettre des bâtons dans les roues de Quatre. Sauf que manque de chance, jusqu’à présent, il n’avait jamais franchi la limite qui permettrait à Eric d’employer son autorité pour une éventuelle punition. Une chose était certaine, entre les deux hommes, il existait une certaine tension électrique qui n’échappait à personne. La plupart du temps, quand Quatre et Eric se trouvaient face à face pendant un repas, les autres évitaient soigneusement de s’asseoir à côté d’eux. Comprenez bien que jamais Quatre n’irait s’asseoir en face ou à côté du leader. Même si c’était la seule place de libre. Il préférerait encore sauter un repas.

Bien souvent, c’était Eric qui venait de lui-même s’asseoir en face de lui, sans qu’il n’ait rien demandé à personne. Mais qui était-il pour virer Eric et lui demander d’aller s’asseoir ailleurs ? Personne. Alors il faisait avec. Il ne mangeait que très rarement dans ces cas-là. Comme s’ils pouvaient avoir encore une discussion normale, Quatre osa lui demander s’il avait un souci chez les leaders suite aux quelques agitations qu’il avait pu remarquer. Le jeune homme n’était pas idiot, il savait pourquoi il y avait de l’agitation, mais jamais il ne le montrerait. Il préférait encore entendre ça de la bouche du leader. Quatre passa outre l’air déçu qu’affichait son ancien ami à sa question. Il s’en moquait que sa question soit trop impertinente pour son statut de simple audacieux. Il avait prouvé sa valeur plus d’une fois depuis qu’il avait choisi les Audacieux. Quand Eric se mit à balayer le vent devant son visage, il sut qu’il allait lui répondre. Parfois, c’était tellement facile… Si ça avait été un autre leader, il aurait été fort probable que Quatre n’aurait pas obtenu de réponse, mais il s’agissait d’Eric. Et Eric, tant qu’il pouvait se vanter, il le faisait.

Le jeune homme hocha la tête en signe de compréhension. Quoi qu’en fait, non, il ne comprenait pas, mais il devait protéger son statut de divergent alors ce n’était pas lui qui allait crier sous tous les toits qu’il ne rentrait pas dans le système. Il conserva son air neutre quand Eric lui lança un regard suspicieux. A son tour, Quatre le fixa, comme pour le défier de dire quelque chose à son sujet. Eric ne pouvait pas certifier que son ancien ami était divergent, ni même l’incriminer de les aider. Jusqu’à présent, il n’était jamais sorti des rangs, il avait toujours fait ce qu’on lui avait demandé. Et quand il avait trouvé des divergents parmi les novices, il les avait aidé à penser comme un audacieux. Seulement voilà, qui prouverait que c’était lui qui l’avait fait ? Personne. Tout le monde pouvait être suspect. Les couverts posés sur la table, Quatre ne mangeait plus depuis un petit moment maintenant. Seul Eric semblait apprécier encore son repas. Il était content de lui, ça se voyait comme le nez au milieu de la figure.

Comme il se devait, le jeune homme prit un air coopératif lorsque son leader lui rappela son devoir de dénoncer les divergents parmi les novices. Quatre avait déjà été briefé là-dessus, plus d’une fois. Même pas Jeanine Matthews. Il n’aimait pas beaucoup cette femme. En fait, il ne l’aimait pas du tout. Elle ne lui inspirait pas du tout confiance. Mais que pouvait-il faire ? Absolument rien. Il fallait attendre à présent et suivre le mouvement. Il n’avait pas le choix. Un jour, peut-être que les divergents ne seraient plus traquer, mais en attendant ce jour, il fallait vivre cacher et faire avec.

- Tu peux bien évidemment compter sur moi, répondit-il le plus sincèrement qu’il lui était possible de le faire malgré le mensonge.

Là-dessus, jamais il ne serait contrariant du moment qu’il sauvait les apparences. Pour faire bien, le jeune homme reprit sa fourchette et prit une bouchée de ce que contenait encore son assiette. On ne va pas dire qu’il faisait ça par plaisir, mais bon…

- Tu en suspectes déjà quelques uns ? demanda-t-il. Après tout, c’est toi le leader, tu dois bien avoir des doutes.


I stay with her because I choose to, every day that I wake up, every day that we fight or lie to each other or disappoint each other. I choose her over and over again, and she chooses me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 168
Points : 233
Date d'inscription : 24/02/2014
Age IRL : 26
Localisation : Dans les rues de Chicago


Sam 9 Mai - 15:58

ARCHIVAGE DES RPS


Ce sujet n'a pas reçu de réponse depuis 1 MOIS.

Vous êtes prié de contacter le membre concerné afin de le relancer.

Si aucune réponse n'est apporté à ce sujet dans 15 JOURS, il sera archivé


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://faction-divergent.forumactif.org


I am
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 

Truth is harder than lie [Quatre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quatre Chemins, Trois Chatons [PV Petite Perle et Petit Courage]
» Quatre lune ?
» Hidden Truth [ Partenariat ] Fermé
» Les quatre saisons d'une vie [Pv Myrielle]
» Number One Contender for the LMDC Unified Tag Team Titles Zac Ericson & Carlito Vs R-Truth & Daniel Bryan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Edge of Future :: Rps Abandonnés-