AccueilAccueil  FAQFAQ   Aides  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 'Cause I'm only a crack In this castle of glass

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité

I am
Invité



Ven 6 Fév - 18:46





William Sumner Timmons


- All the great things are simple, and many can be expressed in a single word: freedom, justice, honor, duty, mercy, hope. -


Identité


Prénom(s) :William Sumner
Nom : Timmons
Date de naissance : 14 novembre 2107
Âge : 18 ans
Faction d'origine : Audacieux
Le Test était-il concluant? : oui
Statut social : célibataire
Orientation sexuelle : homosexuel refoulé   
Groupe : Audacieux
Avatar : Liam Hemsworth




Caractère


William est quelqu'un de complexe, torturé par ses différences complémentaires et lové dans son élément. Comme pour chaque Audacieux, son mot d'ordre est courage. Il n'a pas peur d'en user et d'en abuser autant que possible. Entre ses expédition d'escalade sur le mur de frontière, ses nuits au clair de lune à espionner les autres factions et ses défis plus risqués les uns que les autres, il ne s'arrête jamais. Il est de ceux qu'on appelle "casse-cou", au point même de se faire sanctionner pour arriver à son but. Dans le genre "obstiné" c'est un cas à part. Tel un bulldog enragé, il ne lâchera pour rien au monde le mollet qu'il a attrapé entre ses mâchoires puissantes. Parfois c'était un réel avantage mais les autres n'apprécient pas tous ce comportement cru. Lorsqu'il s'agit de repousser ses limites, il ne tient plus en place: "hyperactif" de première, il contraste lui même avec sa deuxième nature opposée quand il prend soin d'un être qui lui est cher, avec sa "patience" à toute épreuve.
Ce caractère plutôt déroutant à prime abord évolue en fonction de ce qu'il est réellement prêt à vous faire découvrir. Pour lui cette vie est comme un gigantesque échiquier sur lequel chacun déplace son pion. Chacun de ses gestes, de ses mots, de ses regards ont une double signification qu'il est difficile de percevoir si l'on n'y est pas habitué. Ses réponses épurées et simples cachent souvent une part de sarcasme mélangé à une pointe de jeu donnant au tout sa véritable conception de la partie. Il fixe ses règles et il faut apprendre à s'y adapter pour ne pas passer devant lui comme un grain de poussière devant ses yeux. Là je pense que tel que je viens de vous le dépeindre vous devez penser à un associable doublé d'un sociopathe. Bon je vous arrête tout de suite, il peut entretenir une conversation normale avec une personne lambda sans poser ses "énigmes" partout. Mais il est vrai qu'il a été signalé très jeune comme variant de la bipolarité.
Vu de l'extérieur il ressemble à n'importe quel homme mais ses sautes d'humeur le rendent parfois difficile d'accès s'il l'on a pas les bons mots pour l'apaiser. Au fond il reste un gamin de 18 ans avec toute l'insouciance de l'adolescent qui le quitte et la raison de l'adulte qui le gagne peu à peu.
Autre caractéristique, l'amitié est un point sur lequel il ne plaisante pas, elle est vraiment importante pour lui. Les trahisons, les messes-basses, les jugements sont quelques exemples de ce qui lui déplaît le plus. La sincérité amicale du moins est la première des choses à observer. L'amitié est un point d'ancrage mais pourtant, habituellement il est des plus solitaire possible. Il continue son chemin sans rien demander aux autres. C'est son point faible, audacieux hors pair en solo, il est pourtant une "catastrophe" en équipe. C'est pourquoi les leaders ne se gênent habituellement pas pour le mettre en difficulté.
(pour compléter son caractère, n'oubliez pas sa part d'ombre dans la fin de ses anecdotes)

Anecdotes


William n'est pas très bavard, avec les garçons comme avec les filles. Quoique... pour les filles y a des mentions spéciales. Jeune, il a eut quelques expériences avec de magnifiques petites demoiselles de la faction des audacieux, qui se sont presque toutes, pour ne pas dire toutes, mal terminées. Tantôt un oeil au beurre noir, tantôt une humiliation publique, il est passé par pas mal de mauvais souvenirs plutôt cuisants. Le dernier en liste remonte à lorsqu'il était encore un enfant. Insouciant qu'il était, il rêvait de franchir le cap "petite-copine" comme les autres gars disaient pour enfin devenir un homme. Bien évidemment, comme défi il n'y avait pas mieux et il était prêt à tout pour remporter la victoire. Tous ses frères et ses amis étaient déjà casés ou l'avaient été du moins. Il était le dernier de la bande à n'avoir pas passé ce stade. Il y était allé avec tout le courage possible, et avait balancé la phrase directement. Cet énième échec enrichit un peu plus sa méprise croissante des filles. Aujourd'hui c'est presque devenu un réflexe, il les dénigre, les rabaisse, les ignore, les met dans les pires difficultés possible, s'arrange toujours pour qu'elles prennent à sa place, etc.  

Même s'il est un audacieux, il n'a encore jamais accepté de se faire tatouer et ne porte aucun percing ou trucs qui font mal dans ce genre.  ▬

Arme de prédilection: le sniper. Tireur d'élite en solo mais véritable bouse de vache en équipe, il est pourtant doué dans la précision, la justesse, la rigueur et l'effet de spectacle.

-"Vous avez de la chance je ne vous veux pas de mal. A ce stade, je reste poli sans pourtant cesser le jeu. Vous n'êtes pas grand chose de plus qu'un pion sur mon échiquier que je peux déplacer et manipuler à ma guise sans pourtant dévoiler ma véritable nature.  Si vous avez du courage, peut être gagnerez vous dans mon estime. Vous vous rapprocherez de moi croyant être mon "ami" mais je suis excellent comédien, désolé pour vous. Le fou peut tomber comme le cavalier sans que la partie ne se termine. La tour et la reine ne sont guère plus. Peut être la reine arrivera-t-elle à sonder mon masque souriant mais jamais personne ne le fera tomber. Ne pensez même pas savoir un jour qui je suis réellement, je change, je contourne, je joue mes cartes. Un serpent entre vos mains: essayez de m'attraper, mais quand vous me tiendrez ce sera à moi de ne pas vous lâcher. Vous prenez un risque bien trop important pour votre misérable personne. Ne vous épuisez pas à chercher, contentez vous de jouer et vous n'aurez aucun problème. Par contre que dieu vous garde si vous vous opposez. Un seul écart sur le plateau et votre roi tombera sous mon poids. Ne tentez pas de vous relevez vous perdriez vraiment. Sans me dévoiler, j'agis dans l'ombre. Quand la lumière de votre projecteur s'abat sur moi et que le doute grandit dans votre esprit, c'est mes coups qui pleuvront sur vous et non la vérité. Je ne suis pas Sincère: le mensonge et la mesquinerie sont mes plus fidèles amis, plus que vous ne pourrez jamais l'être. Alors je vous en conjure, pour votre bien et votre intégrité personnelle, ne déclenchez pas l'alarme, ne réveillez pas le dragon, ne me contrariez pas. Jamais. Je ne fais pas de faveur à mes ennemis et encore moins à mes amis.



Surnom : Lyly
Âge : ça fait 16 ans que je compte plus
Comment avez vous connu le forum ? : Syntara Daleray
Comment trouves tu le forum ? :    
Autres chose? : vive les cookies  cookie


MADE BY .ANGELUS









Once upon a time


- In these promises broken, deep below
Each word gets lost in the echo -



La présentation du personnage: histoire, se fait soit sous forme de Rp d'un trentaine de ligne, soit sous autre forme à votre guise de 25 lignes min.

Je ne me suis jamais réjouis de ce que j'avais. Peut être aurais-je dû? Sûrement, bref ça ne m'importe plus maintenant: la faction avant les liens du sang.

C'est ce qu'on nous a dit en premier: "La Faction avant les Liens du Sang". On ne devait l'oublier sous aucun prétexte. Jamais. La faction c'est ce qui nous reste quand l'on a plus rien. La faction n'existe pas matériellement, elle évolue autour de nous comme le vent dans les feuilles des arbres. Elle n'a pas besoin de sang, de mariage, êtres vivants pour exister. Même son nom sur un bout de papier brûlé et racorni par le temps la fait subsister. Elle ne meurt jamais.

La famille n'existe que dans la tête des gens qui y croient. Regardez nous: une famille riche, issue des nobles quartiers de la faction des Audacieux. Un père fort, une mère aimante, des enfants parfaits. Mais il suffit qu'un seul d'entre eux ouvre les yeux sur la réalité pour que cette "famille" vole en éclat. Nous étions onze à la maison, notre coin était plus que bien peuplé, notre foyer était grand, nous ne manquions de rien comme les autres mais nous n'avions réellement besoin que d'un dixième de ce que nous possédions. Nous n'étions pas des rois, mais sûrement l'une des familles les mieux aisées. J'avais quatre frères et quatre soeurs, c'est toujours le cas. Mais il y a de cela bien longtemps que je les ai oublié.  

La dernière fois que je les ai vu, c'était le jour du choix. Cela remonte à... deux ans? Oui c'est à peu près cela. Deux années de bonheur avec ma faction et deux années d'oubli avec ma famille. Mais bon si j'ai bien compris vous êtes là pour connaître mon histoire: je vous ai déjà prévenu, je ne suis pas un Sincère, libre à vous de me croire. Seulement... peut être n'est-ce qu'un tissu de mensonges...à vous de choisir mais choisissez bien.
  J'étais le quatrième de la famille a décider de ma vie. Il restait mes deux parents, les jumeaux, mes deux adorables petites soeurs et le petit dernier. J'avais déjà vu cette cérémonie trois fois officiellement et je l'avais répétée des millions de fois avec les autres aspirants. Je la connaissais par coeur. J'avais déjà eu droit au Test et c'était maintenant à moi de choisir selon ma propre volonté. L'aîné, Aleksei, n'était pas resté longtemps à mon souvenir, il s'était dépêché de rejoindre les Érudits sans un regard un seul en arrière. Il revêtait maintenant l'habit bleu, comme ma soeur, la première fille de la fratrie, Effy qui l'avait accompagné deux ans après. Elle avait un peu plus de considération pour sa famille et notamment ses parents. Celui qui les a le plus fait souffrir est sans aucun doute Caine. Le nouveau Fraternel les aimait beaucoup, de nous tous, pour l'instant, c'est celui qui déroge le plus souvent la règle des Factions. Il les visite encore souvent, un peu trop à mon goût, mais ça leur fait du bien alors...
   Rose et Arya avaient enfilé leurs robes d'ébène et mère les coiffait devant la glace de la salle de bain. Comme à leur habitude, Brett et Ross couraient dans tous les sens, montant dans les étages, s'attrapant pour se chamailler et recommençaient sans se soucier des cris de leur père. Même à cet âge ils n'arrêtaient pas. Père justement, m'expliquait vainement comment nouer ma cravate entre deux hurlements contre ces diaboliques de jumeaux. Avec un soupir, j'avais abandonné en laissant ma chemise entrouverte pour sortir. Toutes les familles ou presque étaient réunies devant les rails attendant l'arrivée du train suivant. Nous nous étions mêlés à la foule, Scipio dans les bras de Mère, Père retenant Brett et Ross par le cou et mes deux soeurs me tenant la main. Les wagons étaient arrivés au loin et nous nous étions préparés. Comme chaque fois que nous sortions, j'attrapai Rose par la taille et Arya se tenait près de moi. Lorsque le moment se présenta, je lançai ma soeur riant aux anges vers l'espace grand ouvert sur le flanc du train où d'autres audacieux l'avaient rattrapés. Sans perdre un instant j'avais attrapé Arya pour faire de même tout en courant à côté du wagon. Une fois les deux gamines à bord, je m'étais hissé grâce à la barre sur le côté de l'ouverture. Le train ne s'arrêtait jamais. Avec un sourire, j'avais embrassé le front des deux petiotes et m'étais assis près d'elles le temps du voyage. Même manège à l'arrivée avec les cris de joie en plus et les applaudissements. Après avoir retrouvé le reste de la famille, nous etions entrés dans cette salle immaculée du choix. Les factions étaient ordonnées par couleur, bien séparées et distinctes. Chaque famille avait sa place et nous nous étions installés au premier rang.
Le compte à rebours commence. Tic tac tic tac. Le temps du choix avançait à grands pas. Mon esprit divagait entte les cinq récipients sur la grande table de marbre. Érudit, comme mes aînés? Fraternel, comme mon frère? Sincère? Altruiste? Audacieux? Sans-faction...
Mon nom résonna dans la salle au milieu du silence pesant. Je me levais hésitant, lançant un dernier regard à mes parents. Ils me souriaient et je faisais un clin d'oeil à Scipio avant de monter sur l'estrade. La grande femme blonde dans son habit turquoise attendait à côté de la table. Son sourire faussement convainquant plaqué sur le visage, elle récita les paroles habituelles avec une expression neutre entre l'ennui profond et la hâte. J'étais l'un des derniers et elle devait sûrement être en train de penser à ce qu'elle ferai une fois la cérémonie terminée. J'arrêtai de la dévisager pour porter mon attention sur la table. Mes doigts effleurèrent les veines bleutées du marbre courant sur toute la surface comme d'innombrables racines plongeant dans le coeur de la pierre. Les cinq récipients trônaient dessus dans leurs chemises blanches frappées du signe de la faction. L'oeil des Érudits, la balance des Sincères, l'arbre des Fraternels, les mains des Altruistes et les flammes des Audacieux. A côté, une petite pièce de tissu sombre en velours sur laquelle reposait une lame aiguisée. Sans trembler j'attrapai le manche de l'arme et posai le côté tranchant sur la paume de mon autre main. Je m'étais déjà coupé de nombreuses fois, ça ne me faisait plus ni chaud ni froid maintenant contrairement à d'autres jeunes tremblants devant le reflet brillant et métallique.
Le couteau fit un trait droit sur un pli ne laissant aucune cicatrice. La petite goutte rouge écarlate glissa le long de ma paume et tomba. Elle tomba pour s'écraser sur les braises brûlantes de mon choix.

Voilà le dernier souvenir que j'ai d'eux. Je ne sais pas ce qu'ils sont devenus et je ne veux surtout pas le savoir. J'ai passé deux années à me construire, à former mon corps et mon esprit. Je ne pense plus à eux. J'ai oublié leurs visages et c'est beaucoup mieux ainsi. Je ne vais pas gâcher tous ces efforts pour renouer des liens qui sont morts avec le temps. Ils ne sont plus rien pour moi, seulement des visages que j'ai peut être pu croiser. Rien de plus rien de moins.
Vous devez sûrement me connaître: j'assiste Éric pour le test des nouvelles recrues. Je le seconde dans ses actions, je participe à leur apprentissage et j'execute la sentence quand il y a réel besoin. Je n'ai plus rien en commun avec celui que vous connaissiez peut être. J'ai changé et seulement en bien. Regardez.

Encore une flopée d'adolescents boutonneux entassés devant les portes de la salle. Il avaient pour la plupart remarquablement bien passé les premières épreuves mais là il s'agissait d'un autre type de challenge avant la deuxième phase. Éric les conduisit dans la première salle d'entraînement, en sous-sol. Nous devions les tester une dernière fois, nous avions carte blanche. Seuls les meilleurs restaient et continuaient. Seuls les meilleurs étaient dignes de poursuivre. J'avais pour ordre de ne rien laisser au hasard, il fallait que je les épuise, les rompe, les casse, les terrasse, les réduise à néant pour éveiller en eux la flamme des audacieux. Ils formèrent des binômes par affinité et se dispersèrent dans tout l'espace. Chacun à tour de rôle, ils enchaînèrent les suites de mouvements d'attaque maintes fois répétées durant la première phase. Ensuite, dans cette chorégraphie lente et prévisible, les rôles s'inversaient et le tueur la victime. C'était d'un ennui morbide. Assis dans un coin, les yeux rivés sur le tatami central, mon couteau creusait inconsciemment le bois de ma chaise. Déjà rayée de nombreux traits rageurs, cette chaise était pour l'instant encore la seule à souffrir. Éric était lui aussi dans la pièce, déambulant entre les groupes, corrigeant les postures à coup de coudes, redressant les visages à l'aide de ses points sans pourtant trop forcer. Ce n'était pas son job, mais le mien.
Je fermais les yeux ne supportant plus la vue de ses larves insignifiante. Je passais une main dans mes cheveux, rouvrais les yeux, souriais aux jeunes demoiselles à la recherche d'un quelconque compliment pour leur médiocrité affligeante et me levais. Je m'étirais, baillais, soupirais et me postais face au stand de tir. Devant moi était aligné, sur la petite table, soigneusement par ordre croissant de poids, les petits couteaux de lancé sur lesquels s'entraînaient les novices. Je rangeais le mien dans ma ceinture, étant non adapté à cet exercice. C'était un couteau lourd pour les combats rapprochés, muni de quatre trous pour assurer une meilleure prise en main. Ceux de lancé étaient beaucoup plus légers et fins permettant une meilleure aérodynamique lors de l'impact. J'en attrapais un et le sous-pesais. Bien équilibré. Dans mouvement d'épaule je l'envoyais se ficher dans la cible de plastique dans un bruit mat. Le deuxième suivit son prédécesseur sans aucune forme de cérémonie, piquant ainsi la gorge de l'homme translucide. J'armais le troisième en le tenant à deux doigts par la lame et mon bras s'abattit dans un froissement de tissu. Le tranchant frappa le crâne et s'enfonça de dix bons centimètres.
Éric m'appela enfin et je me dirigeais vers le centre de la salle avec le sentiment que cette perte de temps allait peut être devenir intéressante. Les candidats allaient finalement goûter à la vraie nature de cette épreuve. Je me postais au milieu du tatami attendant que Éric ai fini d'expliquer les règles. Le but du jeu était simple: je devais les faire sortir du tapis et eux devaient tenir aussi longtemps que possible. Il n'y avait aucune limite et à tout moment un candidat pouvait demander grâce. La plupart du temps, seuls 25%  des effectifs grand maximum tenait le coup. Le jeu en valait la chandelle j'allais pouvoir me défouler sans retenir mes coups pour une fois.
Le premier gars s'avança fier, inconscient totalement de ce qui l'attendait. Il se met en position ouverte d'attaque et lança l'assaut quelques secondes après le début du combat. J'esquivais habilement les deux premiers coups me focalisant sur sa façon de bouger, il avait ce petit tic au coin des lèvres: une petite grimace de concentration mêlée de force brute qui trahissait ses intentions. La partie était terminée. Le troisième enchaînement survint par la droite et j'esquivais une dernière fois pour attraper son coude d'un revers et le faire plier dangereusement dans le sens inverse à son bon fonctionnement. Le jeune s'arrêta immédiatement, les yeux exorbités, le souffle coupé, le corps tendu comme un arc. Il bafouilla une supplication inaudible en voyant l'angle inquiétant que formait son bras. Je le lâchait et il s'effondra au sol. Un regard à Éric, un avertissement dans ses yeux et un haussement d'épaules de ma part puis un nouveau candidat tenta sa chance.

Ils y passèrent tous. Un à un. Personne ne réussi. Du moins en apparence. Avec l'entraînement qu'ils avaient reçu, ils étaient tout juste bons à travailler dans les cuisines. C'était impossible qu'ils battent quelqu'un comme moi. Personne ne réussissait jamais le test mais il y avait tout de même des sélectionnés pour la seconde phase.

L'entraînement mental commençait déjà.

Bonne chance bande de moules puantes. Tenez bon et vous serez des nôtres.


MADE BY .ANGELUS




Dernière édition par William S. Timmons le Lun 16 Fév - 23:07, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I am
Invité



Ven 6 Fév - 21:46
Bienvenue pari nous ! Very Happy

Bon courage pour ta fiche de présentation !! ^^

Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 588
Points : 610
Date d'inscription : 29/10/2014
Age IRL : 21
Localisation : Chicago


Carte d'identité
Mon âge: 37 ans
Ma faction d'origine: Fraternels
Mes relations:

Sam 7 Fév - 16:32
Au fait, bienvenu parmis nous ! Very Happy


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 760
Points : 796
Date d'inscription : 29/11/2014


Sam 7 Fév - 17:56
Bienvenue sur le fofo Smile


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 731
Points : 741
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Dans une usine de kebabs.
Humeur : Humeur de kebab sans frites.


Carte d'identité
Mon âge: 26 ans
Ma faction d'origine: Altruistes
Mes relations:

Dim 8 Fév - 14:09
Bienvenue !! Beau Liam **


Avatar: Ethan ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 186
Points : 215
Date d'inscription : 22/07/2014


Dim 8 Fév - 18:57
Bienvenue Lyly!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 137
Points : 137
Date d'inscription : 28/04/2014


Carte d'identité
Mon âge: 20 ans
Ma faction d'origine: Altruiste
Mes relations:

Dim 8 Fév - 20:18
Bienvenue parmi nous !!!

Liam quoi *-*

Bon courage pour ta fiche Wink


I stay with her because I choose to, every day that I wake up, every day that we fight or lie to each other or disappoint each other. I choose her over and over again, and she chooses me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 2082
Points : 2205
Date d'inscription : 11/07/2014
Age IRL : 22
Localisation : Pas simple de me croiser !
Humeur : Toujours bonne !


Carte d'identité
Mon âge: 23 ans
Ma faction d'origine: Audacieux
Mes relations:

Lun 9 Fév - 13:37
Bienvenue ! Very Happy


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/

Invité

I am
Invité



Mar 17 Fév - 22:23




Félicitation, tu es validé!


- Bienvenue sur Faction Divergent -



Bienvenue chez les audacieux ! Smile

Félicitations, tu es désormais validée. Tu peux désormais accéder à toutes les parties du forum. Tu peux aller poster ta fiche de liens ici et faire ta fiche de rps ici. Si tu as une question, n'hésite pas à contacter un membre du staff. N'oublie pas de faire de la publicité pour le forum, mais aussi de voter sur les tops sites. Cela nous permettra de ramener du monde.


MADE BY .ANGELUS


Revenir en haut Aller en bas


I am
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 

'Cause I'm only a crack In this castle of glass

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Former Crack Cocaine User to the Second Round of Haiti’s Fraudulent Election
» Question pour un crack en informatique..
» Crack FM16 enfin disponible avec succès !
» Le dessin-animé de Ralph Bakshi
» Quand Michel Martelly fait du Sweet Miki....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Edge of Future :: Welcoming :: Hi, who are you ? :: Présentations :: Présentations validées-