AccueilAccueil  FAQFAQ   Aides  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il faut qu'on parle! [PV:William]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


avatar
I am
Messages : 186
Points : 215
Date d'inscription : 22/07/2014


Mer 11 Fév - 18:04


« Il faut qu'on parle! »

Feat William


Ma natte blonde est sur mon épaule gauche, tressautant à chacun de mes mouvements. Je marche rapidement, tête baissée, dans les couloirs remplis d'audacieux. Je sais que je ne devrais pas être ici mais il faut à tout prix que je vois William. Depuis la nuit où il m'a trouvé dans les bras de Christ, je n'arrête pas de me dire qu'il risque de tout foutre en l'air. Quelques personnes me bousculent mais je ne dis rien, c'est une habitude chez les audacieux de pousser les autres. Alors que j'arrive dans le gouffre, je sens l'air se refroidir. Les personnes sont beaucoup plus espacées maintenant, dû au fait que la fosse est un immense endroit. Je relève la tête, tournant sur moi même et cherchant du regard le beau visage de l'audacieux que je cherche. N'allez pas croire que je l'aime, mais c'est vrai que William est un beau garçon. Il est brun avec de grands yeux marrons, qui lui donne un air doux. Il est grand sans être immense et il a la peau légèrement dorée par le soleil. Bien que ce soit un "beau gosse", je ne craque pas du tout pour lui, mes pensées étant occupées par Christ.
Alors que je fixe un mur tout en réfléchissant à la beauté du garçon, je me rend compte que quelques personnes me dévisagent. C'est vrai que je ne dois pas passer inaperçu avec mon short blanc immaculé. Je me racle la gorge et me remet en mouvement, courant presque pour sortir de là. Soudain, du coin de l'oeil, j'aperçois une silhouette qui ne m'est pas totalement inconnue. Je me tourne vers cette dernière et reconnait instantanément le jeune homme que je cherche depuis 15 minutes. Je crie tout en m'avançant vers lui.
-Will attend!
J'arrive à sa hauteur, et tire sur mon top noir. Il est long et recouvre quasiment mon short. Il est aussi coupé au niveau des aisselles jusqu'aux côtes et laisse donc apparaître mon tatouage. C'est la seule chose qui me reste de mon ancienne faction, en plus de la longue cicatrice sur ma hanche. Je plonge mon regard dans celui du brun et dit d'une voix forte:
-J'ai besoin de te parler!
Codage by TAC


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Ven 20 Fév - 8:54






Il faut qu'on parle!
feat Syntara





C'était une très belle journée, le soleil filtrait à travers le toit grillagé de la fosse. La lumière d'or liquide coulait sur les murs gris pierre. Le brouhaha de la foule s'élevait vers le ciel mélangeant les rires et les cris. Comme tous les jours, l'ambiance était à la fête: les uns se bagarraient, se comparaient, d'autres discutaient simplement, chacun savait quoi faire et où aller. Les recrutements étaient terminés pour cette fois, ceux qui avaient eu la chance d'être sélectionnés et retenus travaillaient maintenant comme Audacieux à part entière. Certains avaient été envoyés à la barrière, d'autres s'occupaient des sans-factions et d'autres encore continuaient l'entraînement pour perfectionner certains points, pour valider des objectifs ou même pour monter en grade. Très peu avaient le réel potentiel pour performer dans l'art du commandement. Enfin c'était mon avis, seulement. J'avais fait ma part du travail en initiant les novices. Une fois cette part du marché remplie, j'avais plus de temps libre pour m'entraîner et faire mon boulot de soldat, à côté de ça, je continuais l'apprentissage des plus expérimentés.

Toujours est-il qu'aujourd'hui j'avais quartier libre. J'en avais profité pour sortir prendre l'air, j'avais pris le train et fais un tour à la barrière. J'y avais revu quelques amis et m'étais amusé à escalader la façade. Puis j'étais revenu, un peu trop tard pour le déjeuner, et étais allé faire un détour à la fosse. Juste avant, un passage furtif à la cuisine pour attraper un sandwich et descendre faire les magasins. Je n'avais pas eu l'occasion de remplacer ma chemise tachée depuis la dernière fois et j'avais bien l'intention de ne pas rester un jour de plus avec cette veste de cuir immonde.

Entamant mon repas, je déambulais parmi les autres audacieux. Quelques étalages proposaient divers trucs utiles ou pas qui m'amusaient vaguement. Quelque chose attira mon regard. Je m'approchais de l'étale et enlevais ma veste inconfortable pour observer à ma guise les magnifiques chemises proposées.
Une voix m'interpella, brisant quelque peu l'état serein dans lequel j'avais réussi à me confiner pour cette journée de tranquillité.

- Will attend!

Je serrais les mâchoires, les seules personnes autorisées à m'appeler de la sorte étaient ma mère, mon père et Éric. Je me retournais pour voir qui criait mon nom dans la fosse. Une jeune fille qui me disait vaguement quelque chose s'avançait vers moi d'un pas vif. Étonné, je la regardais sans rien faire. Elle avait l'air angoissée, inquiète peut être. Sa tresse blonde sautillait en rythme sur son épaule et elle n'arrêtait pas de tirer sur son débardeur noir qui couvrait maladroitement son short blanc reconnaissable. Une sincère déguisée en audacieuse qui avait le culot de me donner un surnom.

- J'ai besoin de te parler.

Je la reluquais un instant. Plutôt jolie, voire très jolie. Le genre de femme fatale que je ne pourrais jamais espérer avoir, comme les trois quarts de la gente masculine ceci dit. Le dernier quart étant des dieux vivants. Ça ne servait à rien que j'essaie, elle n'avait pas l'air d'une fille facile qui accepte tout et n'importe quoi. Dans mon cas j'avais plus l'impression d'appartenir à: n'importe quoi.
Je soupirais présentant la longue discussion habituelle qui suivait les phrases type des filles; comme: "il faut qu'on parle". Ben là c'était pas tout à fait la même chose, je ne me souvenais même pas si je l'avais déjà vu quelque part. Je me demandais aussi ce qu'elle pouvait bien me vouloir mais je n'avais pas tellement envie non plus de l'écouter parler pendant des heures et des heures.

- Tu t'es trompé de faction petite, on est pas fana du blanc ici.

Je lui tournais le dos, coupant court à la conversation.




© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 186
Points : 215
Date d'inscription : 22/07/2014


Ven 20 Fév - 9:40


« Il faut qu'on parle! »

Feat William


Will se tourne vers moi, un sandwich dans une main et une veste en cuir dans l'autre. Comparée à la mienne, la veste de Will a l'air vieille et trop serrée pour lui, ce qui ne doit pas être confortable, surtout quand on a des muscles aussi développés que les siens. Il pose son regard sur moi et, pendant un instant, il semble me reluquer. Un léger sourire s'étend sur mes lèvres, adorant voir des hommes apprécier mon physique. Oui, je sais, la beauté extérieure ne fait pas tout, il faut aussi être belle de l'intérieure et tout le blabla. En attendant, les mecs voient pas l'intérieur dès le premier regard donc moi je dis, autant être bien foutu! L'audacieux soupire, apparemment mécontent de devoir parler à une quasi inconnue. Je sais qu'il a remarqué mon short et ça ne m'étonnes pas de l'entendre dire:
- Tu t'es trompé de faction petite, on est pas fana du blanc ici.
Et il me tourne le dos. Surprise, j'hausse les sourcils et perd mon sourire. Puis après la surprise vient la colère. Je dois absolument lui parler, je lui dis gentiment et lui il ne prend même pas le temps de m'écouter? Non, ça se passe pas comme ça quand c'est moi qui est concerné! Etant donné qu'il me tourne le dos, je lui saisis les cheveux et tire sa tête légèrement en arrière pour ne pas avoir à me mettre sur la pointe des pieds pour lui parler. Puis je susurre à son oreille:
-Que je sois sincère ou audacieuse ça ne change rien, il faut que je te parle donc on va parler, que tu le veuilles ou non!
Je lâche ses cheveux et sans même qu'il se retourne je poursuis.
-Tu m'as vu il y a deux jours avec Christ, et je veux que cette histoire soit claire dans ta tête!
Il a voulu me prendre pour une conne? Très bien, mais qu'il fasse attention à lui s'il le refait une deuxième fois! Je suis bien trop énervée pour me laisser faire. J'ai surement moins de force que lui mais je suis plus petite, et beaucoup plus légère. J'attend qu'il se retourne, sachant qu'en entendant le prénom de l'ancien leader, il va réagir.

Codage by TAC


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Ven 20 Fév - 10:17






Il faut qu'on parle!
feat Syntara





La pression sur ma tête se relâcha finalement. Je n'étais certes pas habitué à ce genre de réponse lorsque je disais à quelqu'un qu'il pouvait aller se faire brosser mais un geste pareil ne pouvait pas passer inaperçu. Je n'avais strictement rien écouté à ce qu'elle m'avait dit. J'étais focalisé sur qa main tenant mes cheveux. Mon cerveau était passé automatiquement en mode défense. J'avais déjà été échauffé mais j'avais essayé de passer l'éponge sans m'énerver mais ce n'était pas une petite prétentieuse magnifique qui allait me dicter ma conduite. Je suis un audacieux, personne ne me dit quoi faire. C'est moi qui donne les ordres. Dès qu'elle eut fini de fanfaronner, je me retournais avec brusquerie et l'attrapais par le bras. D'un mouvement du bassin, je la plaquais dos sur la planche-vitrine de l'étal et serrais son cou. Dans ma bonté j'épargnais son visage et ma main couvrait sa gorge comme un arceau de fer.

- Écoute gamine! ...

Je m'arrêtais là. Ces paroles venaient de remonter jusqu'à mon cerveau en contournant la barrière de rage et de frustration. Christ? L'ancien leader? Une image s'interposa dans mon esprit. Alors cette fille était la copine du leader que j'avais surpris il y a quelques jours? J'éclatais de rire dans la fosse, dissipant ainsi les nombreux regards braqués sur nous. Je la détaillais de nouveau. C'était bien la même chevelure blonde qui était cachée dans son dos. Je la lâchais, hilare. J'avais appris à ne pas laisser de trace quand je frappais, il y avait des zones du corps qui marquaient beaucoup moins que d'autres, également sur le cou. Elle ne garderait aucune marque du passage de ma main sur sa gorge.

- Alors comme ça Christ envoit ses petites amis demander silence à sa place? C'est ça, non? Je suis pas sensé en parler, hein?

Je reculais un peu, une main plaquée sur mon ventre. J'avais mal aux abdominaux tellement je riais. Elle était décidément très drôle cette petite avec son air surpris, de ceux qui viennent de tomber du mur lors du test. Dans ma tête je revoyais la scène avec amusement et délectation. Si c'était vraiment ce que je croyais alors j'allais pouvoir m'amuser.




© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 186
Points : 215
Date d'inscription : 22/07/2014


Ven 20 Fév - 10:43


« Il faut qu'on parle! »

Feat William


La brusquerie de son mouvement manque de me faire sursauter mais je ne compte pas lui donner des atouts pour me battre. A voir son visage énervé, je comprend que je n'aurais jamais du toucher à ses cheveux. Apparemment, c'est sacré pour lui. Il ne doit pas avoir l'habitude qu'on le provoque ainsi mais, audacieuse dans l'âme, je ne suis pas là pour me laisser faire par un pauvre mec. En moins de dix secondes, je me retrouvais plaquée contre une vitrine, une main encerclant mon cou avec fermeté. La première pensée qui me traverse l'esprit est "Ouf il ne touche pas à mon visage". Puis je me rend compte que c'est totalement stupide. Je plonge mon regard droit dans le sien, me retenant à l'idée qu'il ne me fera rien de plus pour ne pas sombrer dans la panique. Et de toute façon, s'il ose lever la main sur moi, je me ferais une joie d'aller me plaindre auprès de Christ qui n'hésiterait pas une seconde avant d'aller lui péter la gueule. Je souris presque à cette idée, refusant de sentir la douleur qui commence à pointer le bout de son nez. La voix de Will m'apparaît menaçante lorsqu'il répond.
- Écoute gamine! ...
Et c'est seulement là qu'il semble comprendre ce que je viens de lui dire. Vu son regard qui se repose sur moi, il a enfin saisit qui j'étais. Il me lâche en riant, ce qui me surprend plus que me soulage. Je ne prête pas attention à la douleur qu'il m'a infligé, concentrée sur son éclat de rire. Ce mec est bipolaire, vraiment!
- Alors comme ça Christ envoit ses petites amis demander silence à sa place? C'est ça, non? Je suis pas sensé en parler, hein?
Il pose sa main sur son abdomen, surement à cause de son fou rire si étrange. J'arque un sourcil et commence à me dire que venir le voir était peut-être stupide. Puis, je décide de lui répondre.
-Je ne suis pas la copine de Christ, et heureusement d'ailleurs!
J'ai rajouté la fin de la phrase pour être plus crédible, et au fond de moi, je me sens mal de dire ça. Mais je n'en montre rien et poursuis, d'une voix plus forte, plus assurée.
-Enfin bref, la seule personne que j'essaye de protéger dans cette histoire c'est moi même. Je me fous pas mal qu'on apprenne que Christ couche avec une sincère qui a 7 ans de moins que lui, je ne veux tout simplement pas qu'on apprenne que cette sincère, c'est moi! Donc oui, je viens te voir pour que tu n'en parles pas...
Je souris, pour l'encourager à accepter, puis je porte mon regard sur lui. C'est vrai qu'il est pas mal quand même... Mais pas à mon gout, il n'a pas assez de pouvoir au sein de la faction pour m'intéresser, et il n'a pas le charisme de Christ. En revanche,je ne peux pas dire qu'il ne me fasse rien ressentir. C'est vrai que physiquement, je ne lui dirais pas non...
Codage by TAC


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Ven 20 Fév - 16:35






Il faut qu'on parle!
feat Syntara





- Je ne suis pas la copine de Christ, et heureusement d'ailleurs!

Oh j'adore les sincères! C'est tellement pratique pour savoir si ils mentent. Et je dois dire que je n'aimerai pas du tout être à leur place. Ils n'ont aucun filtre, ils disent tout ce qui leur passe par la tête. Si j'étais sincère, je ne serai déjà plus de ce monde. Cette petite eut l'air mal à l'aise lorsqu'elle dit sa phrase. Aux dernières nouvelles, elle ne m'avait pas donné l'impression d'être si peu attachée à Christ lorsque je les avais surpris.

- Enfin bref, la seule personne que j'essaye de protéger dans cette histoire c'est moi même. Je me fous pas mal qu'on apprenne que Christ couche avec une sincère qui a 7 ans de moins que lui, je ne veux tout simplement pas qu'on apprenne que cette sincère, c'est moi! Donc oui, je viens te voir pour que tu n'en parles pas...

Je ris encore une fois avant de reprendre mon souffle. Cette fille était vraiment amusante. Croire que je vais laisser la partie se terminer ainsi? Aussi facilement? Oh non non non. J'ai envie de m'amuser un peu. Je m'appuie dos à l'un des murs de la fosse et mets les mains dans mes poches. Le sourire aux lèvres je la fixe me demandant de quelle manière j'allais jouer mon tour. Comme pour les échecs il fallait être stratégique. Ne pas dévoiler toutes ses cartes et rester dans l'ombre sans en avoir l'air. De nouveau je la détaillais comme si je la passais au rayon-x. J'étais en position de force, c'était moi qui pouvait présentement décider de l'issue de ce jeu. Soit je gagnais, dans ce cas là je pouvais tout exiger d'elle, tout dépendait de sa volonté à ne pas être découverte, mais seul problème elle n'avait aucune influence sur qui que ce soit sauf sur Christ et encore ça restait à vérifier. De ce point de vue là, elle ne m'était d'aucune utilité. Autre possibilité: je la laissais partir avec ma parole que je ne dirais rien. Là cependant j'étais plus chanceux. Je n'étais pas sincère contrairement à elle. Ma parole ne veux rien. Qu'elle l'ai ou non cela ne faisait strictement aucune différence. J'avais acquis quelque chose et je n'étais pas prêt de le rendre. Ce sera toujours un avantage sur elle et Christ. Et je m'en délectais.

- Qu'est ce que j'y gagne? Je veux bien promettre de ne rien dire mais qu'est ce que tu peux m'offrir en retour? Tu n'es rien chez les sincères et pas plus ici alors dis moi.




© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 186
Points : 215
Date d'inscription : 22/07/2014


Ven 20 Fév - 17:58


« Il faut qu'on parle! »

Feat William


Je déteste sa façon de me regarder, comme si en un seul coup d'oeil, il savait tout de moi. Ma gorge se serre et ma mâchoire se contracte à intervalle régulier. C'est là que je remarque cette lueur si particulière dans le regard du garçon en face de moi. Je dis garçon car je ne le considère pas comme un adulte. Il n'est pas responsable, il n'est pas assez mature pour être un véritable homme et le pire dans tout ça c'est qu'il ne s'en rend même pas compte! Bon en tout cas, dans les yeux de Will, on peut voir qu'il s'amuse beaucoup. En effet, ce n'est qu'un jeu pour lui, un jeu hilarant et qui fait passer le temps. Mais ma vie n'est pas un jeu, celle de Christ non plus d'ailleurs.
- Qu'est ce que j'y gagne? Je veux bien promettre de ne rien dire mais qu'est ce que tu peux m'offrir en retour? Tu n'es rien chez les sincères et pas plus ici alors dis moi.
J'arque un sourcil. Rien? Moi? Je suis rien? Oulala, mon coco tu te trompes je crois! Je souris, de ce sourire de garce que j'aime tant, avant de faire un pas vers Will. Il ne sait vraiment pas qui je suis en fait. Il ne sait pas à quel point j'ai de l'influence sur mes leaders et même sur Christ. Je laisse glisser une main le long de ma natte, caressant mes cheveux pour me détendre.
-Qu'est ce que tu veux? Je peux t'offrir beaucoup, beaucoup de chose...
Il peut interpréter mes paroles comme il veut. S'il veut y voir quelque chose de purement physique, il peut. Tout comme, imaginer une sorte de cadeaux pour son silence. Je m'en fous, je veux simplement pas qu'on apprenne que je couche avec Christ. Son image serait totalement foutu et il risquerait d'avoir des problèmes à cause de moi. Je ne veux pas! Alors si je dois me "sacrifier" pour le sauver, je le fais!

Codage by TAC


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Ven 20 Fév - 19:33






Il faut qu'on parle!
feat Syntara






- Qu'est ce que tu veux? Je peux t'offrir beaucoup, beaucoup de chose...

Oh, là on commence à parler sérieusement. J'entends et j'entends bien, seulement je ne suis pas sûr qu'elle soit prête à m'acheter un silence imaginaire. J'espère juste qu'elle est consciente de ce qu'elle fait et des conséquences qui suivront. Je ne suis pas le type le plus aimé des audacieux, je dirais même l'inverse peut être, mais là j'ai presque l'impression d'être un monstre. C'est vrai que ce petit jeu m'amuse, cela fait longtemps que personne n'a joué comme elle avec autant de façade pour une sincère du moins. Et il est également vrai que je n'ai pas l'intention de céder ce secret et de l'oublier juste pour son bon vouloir. Mais ce que je m'apprête à demander dépasse l'entendement, c'en est presque répugnant. Je me dégoûte moi même d'être aussi dérangé pour demander une telle chose. Seulement j'ai endossé un rôle, je ne peux plus le lâcher sans que l'on me prenne pour un fou ou un demeuré. Je sais que je ne vais pas franchement bien dans ma tête et que la couverture de l'instructeur sadique et calculateur est tombée pour faire place à l'audacieux raisonnable mais ce changement est bien trop radical pour que je me permette de le dévoiler au jour. Déjà que ma crise de fou rire a dû lui mettre la puce à l'oreille. Je dois continuer dans ce personnage jusqu'à ce qu'elle soit partie ou qu'il revienne de son plein gré.

Soufflant pour reprendre mon rôle où je l'avais laissé, je m'approchais d'elle et attrapais entre deux doigts une mèche rebelle près de sa joue. Et avec un sourire approchais mes lèvres de son oreille.

- Es-tu sûr de toi? Ce que je veux n'implique pas forcément un grade élevé. Et a vrai dire je ne veux qu'une chose.

Vous allez me dire que c'est un peu stupide mais je n'ai pas réellement envie de lui demander cela et intérieurement je prie pour qu'elle refuse. Je ne suis pas un gars ordinaire. La plupart des gens ne comprendrait pas et me rejetterait automatiquement. En même temps je les comprends. Ils ont leurs raisons et c'est totalement légitime. Je dois être un extraterrestre pour eux, c'est ça la peur de l'inconnu chez les autres: la xénophobie. J'essaie de le cacher mais ça reste difficile. Le meilleur moyen c'est de se cacher. Je ne suis pas un énième pervers ou un salopard mais il faut que je passe inaperçu, dans l'ombre comme toujours. Alors, cette petite va mettre utile. Je me répugne même à le penser mais... il faut que j'essaie. Pourvu qu'elle me rejette.




© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 186
Points : 215
Date d'inscription : 22/07/2014


Ven 20 Fév - 19:59


« Il faut qu'on parle! »

Feat William


Il semble réfléchir, pas à ce qu'il va demander mais plutôt à réfléchir s'il va vraiment me le demander. J'ai déjà ma petite idée derrière la tête mais au fond de moi j'espère que je me trompe. Je ne veux pas faire ça avec lui. Non, et encore moins si Christ peut l'apprendre aussi facilement. Il est tout pour moi et je ne veux pas risquer de rompre le peu de lien qu'il nous reste. En cédant à Will je risque de le perdre pour toujours et cette idée m'est affreuse. Mon regard est perdu dans le vague, fixant un mur derrière Will, et réfléchissant à la meilleure option. Refuser ferait surement éclater mon secret au grand jour et infligerais beaucoup de problème à Christ alors qu'accepter le fera simplement souffrir mais il n'aura rien d'autre pas vrai? Moi, dans les deux cas, je perds tout ce que j'ai. Mais peut-être que je me trompe sur les intentions de Will, peut-être que j'interprète mal son langage corporel? Il s'avance vers moi, attrapant une mèche de cheveux qui est contre ma jour, puis il se penche pour me murmurer d'une voix sensuelle à l'oreille:
- Es-tu sûr de toi? Ce que je veux n'implique pas forcément un grade élevé. Et a vrai dire je ne veux qu'une chose.
Je frémis en comprenant que ce je craignais le plus est en train d'arriver. Il me veut moi, ou du moins, mon corps. Ce qui en soit est un compliment mais que je ne perçois pas comme ça. Ma respiration est plus rapide mais j'essaye de faire passer ça pour du désir. Je passe ma main dans sa nuque, emmêlant mes doigts dans ses cheveux, et je rapproche mon corps du sien. Puis d'une voix faible, je lui répond.
-Dis le à haute voix! Je ne fais rien avec un homme incapable d'avouer ce qu'il veut à haute voix...
Mes lèvres sont près de son oreille, il doit surement sentir mon souffle dans sa nuque.


Codage by TAC


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Ven 20 Fév - 21:46






Il faut qu'on parle!
feat Syntara





Elle frémit et sa respiration se fit plus court en s'accélèrant tandis que la mienne s'arrêta. De toute évidence elle n'en avait aucune envie, ce que je peux comprendre, quoique légèrement blessant. Bizarrement, malgré son expression de rebut, elle glissa sa main sur ma nuque entremêlant ses doigts dans mes cheveux. Un frisson remonta le long de ma colone vertébrale. Je déglutisais lentement, trop dérangé pour réfléchir. Elle s'approcha, son abdomen touchant presque le mien. La sensation en était presque désagréable. J'avais l'impression de la forcer autant que moi, ce qui devait probablement être vrai. Elle approcha ses lèvres de mon oreille et murmura d'une voix presque tremblante.

- Dis le à haute voix! Je ne fais rien avec un homme incapable d'avouer ce qu'il veut à haute voix...

Mon cerveau tournait à cent à l'heure, c'était à peine si on entendait pas rugir les rouages. Je ne pouvais pas faire ça s'était mal. Même si ça me permettait de sauver ma peau, je n'avais pas le droit de faire ça. Je n'étais pas égoïste à ce point. Je détestais la façon dont sa main pesait sur ma nuque, la sensation de son souffle dans mon cou, les frissons qui me parcouraient le dos, la petite voix dans ma tête qui me hurlait de m'en aller de lui donner ma parole et se m'en aller. Je ne pouvais même pas lever les yeux vers elle. Au contraire je les fermais, ma main libre le long de ma jambe serrant le point à m'en briser les phalanges. Je me mordais la lèvre. Bien sûr j'avais le choix entre le dire à voix haute et nous condamner tous les deux ou promettre et l'envoyer bouler. Sans plus relever la tête, j'attrapais ses poignets et la repoussais ferment. Je serrais les mâchoires et lâchais entre mes dents cette phrase que la petite voix me criait inlassablement.

- Arrête.

Je repris mon souffle un instant, respirant de nouveau. Je reculais d'un pas passant une main sur mon visage comme si j'avais couru le marathon. J'étais en colère contre moi même.

- S'il te plaît arrête. Dégage, t'as ma parole ok? Maintenant lâche moi. Fous le camp d'ici.

Le masque était tombé, je ne pouvais pas continuer à supporter de jouer celui que je n'étais plus depuis moins d'une minute. Je n'étais pas doué pour faire semblant dans ses moments là. Il fallait que je m'isole pour reprendre mes esprits et je n'avais pas besoin que cette gamine traîne dans mes pattes. Je respirais bruyamment, essayant de retrouver mon calme. Je me détestais. Je m'en voulais tellement d'avoir même osé penser à abuser de cette gamine pour me couvrir. J'étais un monstre. Je me retournais face contre le mur et mon point se balança de lui même dans la pierre m'arrachant un petit cri de douleur. Raah mais quel imbécile je fais!



© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 186
Points : 215
Date d'inscription : 22/07/2014


Ven 20 Fév - 22:06


« Il faut qu'on parle! »

Feat William


Je n'en revenais toujours pas d'accepter sa proposition. Alors que les mots sortaient de ma bouche, je me rendais compte de l'horreur de ma phrase. Encore, si ça pouvait me procurer du plaisir, mais là je savais que ça serait un mauvais moment à passer. Un TRÈS mauvais moment! J'allais souffrir et surtout, j'allais faire souffrir Christ. Cette pensée m'était d'ailleurs insupportable. Mais soudain, Will saisit mes poignets et me repoussa, fermement et avec dureté. Ebahie par ce rejet, j'ouvrai de grands yeux, avant qu'une simple pensée me traverse l'esprit. Je n'avais plus à coucher avec lui, il me repoussait, il me laissait partir sans que je perde un morceau d'humanité entre ses bras.
- Arrête.
Je soupirais de bonheur en fermant un instant les paupières. C'est bon, j'étais sauvée... Lorsque je reposai mon regard sur lui, je vis cette lueur énervée qui me fis frissonner.
- S'il te plaît arrête. Dégage, t'as ma parole ok? Maintenant lâche moi. Fous le camp d'ici.
Je commençais à reculer, voulant fuir l'audacieux aussi vite que possible. Mais lorsque je vis qu'il brandissait son poing contre le mur, je m'arrêtai. Le petit cri de douleur qui s'échappa de ses lèvres me fis l'effet d'un électro-choc. Le plus vite possible, je m'approchais de lui et je saisis son poing, qu'il comptait cogner de nouveau. Je l'entourai de ma paume de façon protectrice et d'une voix douce, presque maternelle, je murmurais:
-Toi aussi tu t'arrêtes! Se faire mal ne sert à rien d'accord? Je me fiche pas mal que tu es eu une idée pareille, à vrai dire même tu es un des mecs le plus sein d'esprit que je connaisse! Alors maintenant, tu vas t'éloigner de ce mur, tu vas continuer ta journée comme si je n'étais pas venue et tu vas la passer dans la joie et la bonne humeur, comme chaque audacieux qui se trouve dans la fosse...
Je lâche doucement sa main, un petit sourire encourageant aux lèvres.

Codage by TAC


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Ven 20 Fév - 22:25






Il faut qu'on parle! /div>
feat Syntara






- Toi aussi tu t'arrêtes! Se faire mal ne sert à rien d'accord? Je me fiche pas mal que tu es eu une idée pareille, à vrai dire même tu es un des mecs le plus sein d'esprit que je connaisse! Alors maintenant, tu vas t'éloigner de ce mur, tu vas continuer ta journée comme si je n'étais pas venue et tu vas la passer dans la joie et la bonne humeur, comme chaque audacieux qui se trouve dans la fosse...

Elle avait attrapé mon point comme une mère attraperai celui de son fils pour le consoler ou le rassurer. Elle me relâcha le sourire aux lèvres encourageante. De nouveau ce rire gutural qui sortit du fond de ma gorge comme un rugissement d'ours grognant de sa tanière. Je devenais complètement fou, voilà. J'avais tout gagné en voulant faire le fier mais je n'étais pas de taille à contrôler ma bipolarité maintenant. Je sautais d'une émotion à l'autre. Les étincelles de vie s'enchaînant sans réelle logique. La peur, le dégoût, l'amusement, la colère, la honte et de nouveau la peur. Je la regardais le sourire aux lèvres.

- Tu trouves ça saint d'esprit ça?

Le rire s'arrêta net tandis que je fronçais les sourcils les points de nouveau serrés.

- Je t'ai dis quoi? Dégage! Va retrouver ton copain!

Je pressais mon front avec force contre la pierre pour éviter de m'en prendre à elle. Il fallait que je me calme pour retrouver mes esprits. Une crise de panique pointait déjà le bout de son nez, c'était vraiment pas bon ça. Je commençais maintenant à trembler, l'air se faisait rare autour de moi et j'avais de plus en plus de mal à respirer. La raison revenait.

- Il faut que j'aille à la salle d'entraînement, j'ai besoin de me calmer, il faut que j'y aille...




© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 186
Points : 215
Date d'inscription : 22/07/2014


Sam 21 Fév - 16:27


« Il faut qu'on parle! »

Feat William


De nouveau, il se mît a rire. Un rire froid, provenant du fond de sa gorge, terrifiant. Will changeait d'émotions en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, et franchement c'était inquiétant!
- Tu trouves ça saint d'esprit ça?
Oui, enfin non mais il était tout de même moi a fous que certaine personne. Au moins, lui n'était pas égoïste au point de me forcer a coucher avec lui. Plus d'un me prenait pour une poupée barbie avec laquelle on pouvait s'amuser, sans savoir si elle était d'accord ou non. Plusieurs hommes m'avaient déjà forcés a aller dans leurs lits alors que je leur montrais bien le dégoût ou la peur qu'ils m'inspiraient. Will, lui, avait su s'arrêter avant que je sois forcée a faire quoi que ce soit.
- Je t'ai dis quoi? Dégage! Va retrouver ton copain!
Il appuya sa tête contre la pierre alors que je commençais a reculer. Il avait raison, je devais y aller. Rester avec lui quelques minutes de plus ne ferais qu'empirer les choses.  
- Il faut que j'aille à la salle d'entraînement, j'ai besoin de me calmer, il faut que j'y aille...
Je heurtais quelqu'un en reculant encore et d'une petite voix, je dis:
-Ok, je vais y aller aussi, merci Will...
Puis je partit en courant, fuyant cette entrevue au plus vite, avec la peur au ventre.
Codage by TAC


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 168
Points : 233
Date d'inscription : 24/02/2014
Age IRL : 27
Localisation : Dans les rues de Chicago


Sam 9 Mai - 15:56

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
ARCHIVAGE DES RPS


Ce sujet n'a pas reçu de message depuis PLUS d'un mois et malgré les relances, il n'y a eu aucune réponse, il est donc ARCHIVÉ.

RP ABANDONNÉ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://faction-divergent.forumactif.org


I am
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 

Il faut qu'on parle! [PV:William]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Es-tu une illusion ? Si ce n’est pas le cas il faut qu’on parle ! [PV Shaynar] [TERMINE]
» Je crois qu'il faut qu'on parle... [P.V. Janma]
» Hanna et Jason: il faut qu'on parle
» Il faut qu’on parle[...] ||Kaitlin & Harley||
» Il faut qu'on parle [Magie Noire]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Edge of Future :: Chicago Life :: Old Downtown :: Quartier des Audacieux-