AccueilAccueil  FAQFAQ   Aides  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quelques heures de calme avant la tempête [PV Tris]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


avatar
I am
Messages : 137
Points : 137
Date d'inscription : 28/04/2014


Carte d'identité
Mon âge: 20 ans
Ma faction d'origine: Altruiste
Mes relations:

Mer 30 Avr - 22:25
Le soleil n’était pas encore levé lorsque Quatre ouvrit les yeux. Il faisait encore nuit noire et c’était sans aucun doute la meilleure heure pour passer un instant tranquille. Une fois que tout le monde serait levé, le calme s’envolerait et les entrainements reprendraient. Chez les Audacieux, les entrainements faisaient partis du quotidien. Cela pourrait être ennuyeux à force, mais heureusement qu’il y avait des exercices de terrain qui permettaient de briser cette « routine ». Du point de vue du jeune homme, le quotidien des Audacieux n’était jamais ennuyant. Soit on appartenait à cette faction et on se donnait à fond, soit on n’y appartenait pas. Néanmoins, malgré cette vie en communauté que Quatre appréciait, il aimait aussi se retrouver seul de temps à autre. Et être aujourd’hui réveillé bien avant tout le monde, il allait en profiter.

Quatre enfila rapidement sa tenue et quitta silencieusement sa chambre. Dans les dédales de couloirs qui composaient leur repère, le jeune homme croisa quelques uns de ses frères qui étaient déjà levés. Il savait d’avance que ces derniers n’allaient pas forcément faire grand-chose jusqu’à l’heure du petit déjeuné. Mais ce n’était pas son problème. Pendant les heures de libres, ils avaient bien le droit de faire ce qu’ils voulaient. Lui-même faisait ce qu’il voulait. Il quitta le repère au bout de quelques minutes pour arriver à l’extérieur. L’air frais de la nuit était encore présent, ce qui arracha un léger sourire à Quatre. Au début, il marcha tranquillement dans les rues du coin puis au fur et à mesure de son avancé, ses pas accélérèrent jusqu’à ce que le jeune homme se mette à courir tranquillement.

Faire un jogging, même un petit, lui faisait du bien et lui permettait de se vider légèrement l’esprit. Ce matin, il avait du temps avant l’heure du petit déjeuné, alors il pouvait réellement se vider la tête comme il l’espérait. Si certains craignaient de courir en pleine nuit par crainte de se faire surprendre dans un coin de rue sombre, Quatre ne faisait pas parti de ceux-là. Les coins sombres ne lui avaient jamais fait peur. De plus, ça ne faisait pas parti des quatre peurs qui lui avaient valu son nouveau nom. Seuls ceux qui avaient passés les Sélections avec lui connaissaient son véritable prénom. Mais quand les autres lui avaient donné son surnom, Tobias était devenu Quatre pour tous. Continuant de courir à travers les différentes rues, le jeune homme faisait des parcours assez rocambolesque, tournant dans à peu près toutes les rues qui se trouvaient à sa porter, par moment, il « tournait en rond », mais ça importait peu parce qu’il lui suffisait de tirer tout droit pour qu’il change d’endroit et progresse dans sa petite traversée.

Un très long moment s’écoula quand enfin Quatre s’arrêta de courir. Le soleil commençait à se lever. Pour l’instant, il n’était pas encore visible, mais il le serait d’ici plusieurs minutes. Légèrement essoufflé par l’effort qu’il avait fourni, Quatre se félicita d’avoir simplement enfilé un t-shirt parce que sinon, il serait mort de chaud. Après avoir autant couru, le jeune homme se sentait réellement léger. Il oubliait tout ce qui avait le don de l’énerver et dont il luttait constamment pour ne pas perdre son calme. Comme par exemple Eric. Parfois, Quatre se demandait comment il avait fait pour être ami avec lui, même si « ami » était un bien grand mot pour définir leur relation. Depuis qu’Eric était devenu un leader des Audacieux, il se croyait tout permis et Quatre encaissait chacune de ses remarques sans broncher. Eric avait de la chance qu’il se contrôle aussi bien parce que sinon, il y aurait longtemps que Quatre lui aurait abimé la figure. Ils étaient peut-être tous les deux les meilleurs quand ils venaient de débarquer chez les Audacieux, mais Quatre restait tout de même le meilleur des deux. Il en était persuadé.

A présent, il marchait dans les rues. Profitant des derniers instants de tranquillité qu’il aurait avant le soir. Il restait encore du temps, mais ce n’était pas vraiment le plus important pour le moment. Il avait d’autres choses en tête, comme Tris, par exemple. Depuis qu’elle était arrivée chez les Audacieux, elle avait tout chamboulé chez lui. Au départ, elle faisait partie de ceux qui menaçaient sa paix intérieure, mais depuis qu’il avait accepté la réalité, la demoiselle était devenue son point d’ancrage et qui lui permettait de garder son calme. Quatre continuait d’avancer jusqu’à ce qu’il ait la désagréable impression d’être suivi. Il se stoppa presque aussitôt et se tourna dans la direction d’où provenait cette impression.


I stay with her because I choose to, every day that I wake up, every day that we fight or lie to each other or disappoint each other. I choose her over and over again, and she chooses me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Ven 2 Mai - 16:41

Tobias & Tris.



Cela faisait déjà quelques heures que Tris se tournait dans son lit, entendant les ronflements des uns et les paroles des autres qui parle durant leur sommeil, se redressant sur son lit elle prit son uniforme ainsi que ses chaussures et partit en direction de la salle d’entraînement, comme à son habitude elle longea les murs essayant de ne pas se voir des autres, car le calme se faisait rare ces derniers temps alors elle profitait du calme du début de matinée avant que le soleil se lève pour s’entraîner tranquillement.

Chaque matin Tris avait pour habitude de se lever tôt c'était plus simple pour elle de s'entraîner sans personne autour de soit pour l'importuner, elle devait s'entraîné deux fois plus étant plus maigre et ayant moins de muscles que la plupart des autres audacieux, Tobias lui avait dit au début de sa formation, d'attaquer la première et de toucher la nuque en premier et c'est ce que elle faisait depuis lors et à chaque fois grâce à lui, elle avait put remonter son score.

Elle s'était acharné sur le sac de frappe pendant plus d'une heure et elle prit la décision d'arrêter là, posant ses yeux sur ses phalanges meurtries.
C'était pour elle une sorte de signal qu'il fallait s’arrêter là, afin de reposer ses mains avant le dernier entraînement mais elle ne voulait pas retourner aux dortoirs, la fatigue était à ce stade très loin derrière elle et elle avait envie de prendre l’air, de s’aérer l’esprit avant de s’entraîner à nouveau, car elle était décider à être prête pour toute éventualités.

Marchant tranquillement dans la rue elle crut voir une silhouette familière et elle s’en approcha un peu plus essayant d’être un maximum discret pour prendre Tobias par surprise mais c’était peine perdu car ce dernier se retourna sans laisser le temps à Tris de se cacher.
Elle afficha un petit sourire et vint se placer devant lui.

« Tu n’es décidément pas facile à avoir par surprise, laisse moi deviner j’ai encore fait trop de bruit ? »

Depuis que Tris et Quatre se voyait, elle ne cessait d’essayer de le surprendre sans jamais y arriver, il était aux yeux de Tris le plus Audacieux de tous, pas seulement car elle éprouvait des sentiments pour lui, mais parce qu’il était le meilleur combattant depuis quelques années, ce n'était pas pour rien qu'il était arrivé le premier lors de son test.

Elle ne savait pas trop comment se comporter avec lui, elle attendait souvent que ce soit lui qui fasse le premier pas pour ne pas qu'elle fasse qu'elle chose qui pourrait lui déplaire ou autre car pour elle avoir une relation avec un garçon était entièrement nouveau.
CODE BY .INFINITY
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 137
Points : 137
Date d'inscription : 28/04/2014


Carte d'identité
Mon âge: 20 ans
Ma faction d'origine: Altruiste
Mes relations:

Lun 5 Mai - 21:11
Etre toujours sur le qui-vive. C’était parfois une véritable nécessité. Les Audacieux assuraient la sécurité de la ville, aussi, ils devaient toujours être prêts à tout pour ne pas être surpris si jamais quelque chose leur tombait dessus. Les attaques n’étaient pas toujours préparées, sinon, ce serait bien trop simple. Pour toutes ces raisons, Quatre n’eut pas trop de mal à savoir que quelqu’un se trouvait à proximité. Pourtant, il était un être humain comme les autres, il n’avait aucune faculté développée au point d’entendre des bruits inaudibles pour ceux de son espèce. Alors comment avait-il su ? Un bruit. Un malheureux bruit, même léger, qui dévoilait tout. Et aussi cette désagréable sensation d’être observé et épié. Ces deux éléments lui avaient permis de savoir qu’il n’était plus seul.

En se tournant dans la direction d’où lui provenait ses impressions, il signalait à l’autre qu’il savait qu’il était là. Il s’attendait à ce que la personne soit dissimulée dans l’ombre afin de lui laisser le suspense quant à l’identité de son suiveur, mais ce ne fut pas le cas. Son air froid et renfermé se brisa légèrement quand il vit Tris avancer vers lui. Elle n’avait même pas essayé de se cacher afin de durer les choses. Mais peut-être avait-il été beaucoup trop rapide pour qu’elle puisse tenter de le faire ? C’était une possibilité. En attendant, un léger sourire se dessina sur les lèvres de Quatre lorsqu’elle lui fit la remarque sur la difficulté qu’il représentait à surprendre. Elle n’avait pas tord, il était nul à ce jeu-là ! Même faire semblant d’être surpris, il ne savait pas faire. Ce n’était pas dans son tempérament en tout cas.

- Un jour, tu y arriveras peut-être. Et ce jour-là, tu auras mon admiration éternelle.

Il était sincère lorsqu’il disait cela. C’était en quelque sorte l’avantage d’être un divergent. On remplissait toutes les caractéristiques demandées pour appartenir aux castes. Le jeune homme prit la main de Tris dans la sienne, mais au lieu de la serrer, il remarqua assez rapidement qu’elle avait les phalanges abîmées. Il observa ces blessures à peine une seconde avant de relever les yeux vers la demoiselle qui avait dû passer par la salle d’entrainement avant de sortir. En tout cas, elle n’y avait pas été de main morte. Quatre était fier de la façon dont Tris s’entrainait quotidiennement pour y arriver. Il voyait en elle la battante qu’elle était depuis qu’elle était arrivée dans leur faction. Elle avait montré beaucoup de sa valeur, prouvant qu’elle avait sa place. Mais il fallait qu’elle continue si elle ne voulait pas se retrouver dépasser.

- Il va falloir soigner ça avant l’entrainement avec les autres, sinon, tu vas déguster, fit-il en détachant son attention des mains de la demoiselle. Pourquoi tu n’utilises pas de bande de protection ?


I stay with her because I choose to, every day that I wake up, every day that we fight or lie to each other or disappoint each other. I choose her over and over again, and she chooses me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Jeu 8 Mai - 12:11

Tobias & Tris.



Tris avait toujours eu des difficultés dans l’art du combat, elle n’avait de cesse de s’entraîner lorsque ses amis étaient encore tous endormis mais jusqu’à personne ce jour ni même elle ne s’était préoccupé de quoi que ce soit la concernant et un léger sourire se dessina sur ses lèvres lorsque Tobias prit ses mains dans les siennes.
Elle n’était pas encore habitué au contact rapproché si infime soit-il mais pour rien au monde elle ne souhaitait les enlever.
Elle se mise à rire légèrement après ce que Tobias lui dit, comme si cela était possible de le surprendre totalement, sa réputation n’était guère un mensonge et il était bien le meilleur d’entre nous et je ne m’attendais pas à moins venant de lui.

« Comme si cela était possible, mais je te remercie de me donner un petit espoir. »

Elle descendit ensuit son regard sur leurs mains entrelacées et elle y constata à son tour certaines contusions, elle se mordit la lèvre c’est vrai qu’elle n’y était pas allé de main morte et elle ne pensait jamais à se les protégées.

« Je … oui ce serait préférable… je n’y avais pas pensé. »

Elle repensait à nouveau à ce jour où elle avait faillit finir au fond du gouffre et sans Tobias elle ne serait plus là et elle n’aurait jamais sut ce qu’elle ressentait vraiment envers ce dernier.
Son regard se perdit dans celui de Tobias oubliant un instant le test qui aurait lieu le lendemain, elle inspira un bon coup.

« Je te promet d’y faire attention la prochaine fois que je m’entraînerais. »

Vu que c’était la son dernier vrai entraînement avant le test, elle ne savait pas quand elle aurait à nouveau l’occasion de taper dans un sac à nouveau, elle inspira à nouveau un bon coup, l’anxiété devait se lire sur son visage, demain son avenir prendra un tournant décisif et permanent.
Arrivera t’elle à cacher sa divergence aux yeux des leaders Audacieux, s’est-elle assez entraîner pour cela ou bien se fera t’elle exécuter à la fin du test comme d’autres avant elle.

CODE BY .INFINITY
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 137
Points : 137
Date d'inscription : 28/04/2014


Carte d'identité
Mon âge: 20 ans
Ma faction d'origine: Altruiste
Mes relations:

Sam 10 Mai - 15:14
Etre ou ne pas être capable d’effrayer Quatre ? Il fallait vraiment y mettre énormément de volonté pour que ça arrive, mais même si Tris en doutait, le jeune homme était presque sur qu’un jour, elle pourrait le faire. Quand ? Sans aucun doute pas tout de suite, mais qui pouvait réellement savoir ? La vie était pleine de surprise, Tris était pleine de surprise. Le jeune homme était bien placé pour le savoir puisqu’il l’avait vu progresser au cours de ces dernières semaines. De tous les nouveaux, la demoiselle était celle qui avait dû s’entrainer le plus durement au combat pour réussir. C’était son entêtement à vouloir réussir qui avait plu à Quatre. Ca et bien d’autres choses, bien évidemment.

Les sensations et les sentiments que le jeune homme éprouvait pour Tris étaient tout nouveaux pour lui. D’aussi loin qu’il pouvait se souvenir, il ne se rappelait pas avoir ressenti des choses aussi fortes pour quelqu’un. Quoi que, peut-être sa mère… Enfin, dans tous les cas, ce n’était pas le même genre d’amour. Pour ce qui était de sa mère, Tobias ne s’en souvenait pas beaucoup, mais il se rappelait qu’il avait eu beaucoup d’affection pour elle. Beaucoup plus que pour son père, d’ailleurs. Mais ça, il n’y avait pas trop de mal ! Qui pouvait aimer ou bien même avoir de l’affection pour une personne qui passait son temps à vous battre chaque jour qui passait ? Mais enfin, cette période-là était définitivement close pour Quatre qui avait toujours préféré regarder de l’avant plutôt que derrière lui.

Tris ne semblait réellement pas convaincu qu’elle pourrait un jour le surprendre. A quoi bon insister ? Pour l’instant, elle n’avait pas réussi, mais peut-être qu’un jour, elle y arriverait. En attendant, Quatre haussa les épaules. Il ne voyait pas quel argument il pourrait lui servir pour la convaincre qu’elle pourrait. Pour le moment, ce n’était pas vraiment le plus intéressant. L’attention du jeune homme avait été captivée par l’état des mains de Tris qui était dans un assez mauvais état. C’était le signe qu’elle avait été faire un petit détour par la salle d’entrainement pour aller malmener le sac d’entrainement. Il lui rappela qu’il vaudrait mieux pour elle de se soigner avant les entrainements en groupe. Ces entrainements là n’étaient rien à côté des entrainements qu’elle pouvait faire en solitaire, mais ce n’était pas pour autant que ces entrainements là n’étaient pas payant par rapport aux autres.

La jeune femme le rassura quant à l’état de ses mains. C’était tant mieux. Quatre était « rassuré ». Il fallait vraiment qu’elle fasse attention. Avoir les mains aussi écorchées ne lui était jamais arrivé. En même temps, lui, il n’avait pas eu besoin de s’acharner à ce point pour réussir. Il était naturellement doué, preuve qu’il avait bien fait de choisir les Audacieux, même s’il aurait pu choisir n’importe quelle autre faction et exceller de la même façon. Ce qui ne pouvait pas échapper au jeune homme, c’était l’inquiétude qui se trouvait imprimé sur son visage. D’ici 24 heures, Tris passerait le test qui lui permettrait de savoir si oui ou non, elle ferait partie de la faction. Ensemble, ils avaient vu comment ne pas se faire repérer et Quatre était sur qu’elle y arriverait. C’était grâce aux paysages des peurs qu’il avait su que la jeune femme était comme lui, une divergente, et il lui avait donné tous les conseils nécessaires pour passer inaperçu aux yeux des autres. Ca avait fonctionné pour lui, donc il n’y avait pas de raison que ça ne soit pas le cas pour elle en retour.

- Hé, ça va aller, d’accord ? fit-il en prenant le visage de Tris entre ses deux mains pour plonger son regard dans le sien. Tu vas faire exactement comme on a fait ensemble et personne ne saura rien.

Ce n’était pas bien compliqué. Le jeune homme lui avait dit chaque chose que les Audacieux ne faisaient pas pour affronter leurs peurs. Plonger dans l’eau pour fuir des corbeaux, briser une vitre pour s’échapper de la noyade, etc… Ceux de cette faction réfléchissaient de façon technique, comme si ce qu’ils voyaient était réel et non issue d’un cauchemar. Quatre déposa un baiser sur le front de la jeune femme afin de la rassurer un peu.


I stay with her because I choose to, every day that I wake up, every day that we fight or lie to each other or disappoint each other. I choose her over and over again, and she chooses me.


Dernière édition par Tobias "Quatre" Eaton le Dim 18 Mai - 16:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Sam 10 Mai - 23:42

Tobias & Tris.



Elle ne craignait pas la peur au contraire c’était l’élément premier qui la rendait courageuse, elle qui n’hésitait pas à tenir à un leader Audacieux tel qu’Éric, elle qui avait eu des pulsions suicidaires en posant des questions à Tobias le soir de son arrivée.
Il l’avait tant énervé au début enfin c’est ce qu’elle croyait au début lorsque ce dernier n’arrêtait pas de s’en prendre plus à elle qu’aux autres, elle comprit après que c’était pour la durée jusqu’au bout de ses limites, la rendre plus forts jours après jours mais cela mit un certain temps à venir dans le cerveau de la jeune novice comme ils sont appelés, elle ne savait plus quoi penser après l’échange de leurs premiers baisers car Tobias n’avait rien montré et plus tard il lui apprit que caché leurs relations étaient mieux tout du moins durant les premiers temps; de peur qu’on croit à un favoritisme dû à mon classement .
Il pensait à tous alors qu’elle est bien ne pensait qu’au moment présent sur le moment, mais elle avait en lui une confiance totale, sinon elle aurait cherché à cacher au mieux sa divergence mais quelque chose en elle le lui disait, que Tobias lui aussi était différent aller savoir pourquoi, son intuition ne la tromper que rarement.
Et les voilà dehors loin des regards des autres, elle n’était pas obligée de retenir ses gestes de se comporter comme une élève avec son instructeur lorsqu'il prit son visage entre ses mains elle ne bougea pas obnubilé par ce regard qui la transperçait, elle n’était pas habituée à ce visage si serein et à cet élan de tendresse si on peut appeler un baiser sur le front ainsi.
Elle lui sourit en secouant légèrement la tête de haut en bas posant une main de part et d'autres sur les siennes, il avait raison, il l’avait préparé durant plusieurs heures à agir comme une audacieuse le ferait et non comme une divergente, elle n’avait fait aucun faux pas depuis et elle devait rester confiante, elle s’était trouver un point d’ancrage un élément essentiel qui lui donnait la force de tous faire pour y arriver, « Lui ».

« Tu as raison, j’ai juste envie d’être loin de tous sa encore un moment qui c’est ce qui se passera demain après le test, on n'a pas eu beaucoup de temps à nous c’est dernier temps et j’ai juste envie d’oublier le reste pendant quelques heures, tu penses que c’est faisable ? »



CODE BY .INFINITY
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 137
Points : 137
Date d'inscription : 28/04/2014


Carte d'identité
Mon âge: 20 ans
Ma faction d'origine: Altruiste
Mes relations:

Dim 18 Mai - 18:39
Parfois, quand Quatre y repensait, l’évolution de sa relation avec Tris l’étonnait. La première fois qu’il l’avait vu, quand elle avait été la première à sauter, il l’avait reconnu. Il savait qu’elle avait appartenu à la faction des Altruistes et il craignait qu’elle ne le reconnaisse, mais en fait, elle n’avait pas du tout fait le rapprochement entre le fils de Marcus et celui qui l’avait réceptionné à l’arriver. C’était la première fois qu’il voyait une autre personne des Altruistes et il avait été étonné. De son étonnement, il s’était montré sympa en lui demandant son prénom et en lui signalant qu’elle avait le droit de changer de prénom mais qu’une fois que ce serait fait, il n’y aurait plus moyen de faire marche arrière. C’était après que les choses s’étaient gâtées, quand Tris avait essayé d’en savoir plus sur lui en lui posant des questions.

A cet instant, Quatre avait cru qu’elle l’avait reconnu et l’avait envoyé bouler et de façon assez sévère. Mais en même temps, il n’était pas là pour répondre à ses questions. Le jeune homme avait été formaté pour être un Audacieux depuis qu’il était arrivé dans cette faction et c’était pour cette raison qu’il avait été le meilleur. Sauf qu’aujourd’hui, il se rendait compte qu’il en avait presque oublié d’être humain avant tout. Mais sous son conditionnement, il avait fait exprès de pousser la jeune femme au-delà de ses limites afin qu’elle se donne à fond et qu’elle y arrive. De tous, Tris avait été la plus faiblarde et il était fier de voir sa progression. Elle avait été au-delà de ses espérances. En même temps, elle se donnait à fond pour y arriver. Quatre était fier d’elle en tout point.

Le jeune homme était également fier des sentiments qu’il éprouvait pour la jeune femme, mais il était mieux pour eux deux que tout le monde ne soit pas au courant. Encore plus Eric. Si lui l’apprenait, il mènerait la vie dure à la jeune novice pour atteindre son rival de toujours à travers elle. Quand on analysait bien, Tris était devenue sa faiblesse, mais également sa force. Ils étaient pareils, ils étaient des divergents et ils avaient un combat similaire : cacher qui ils étaient réellement pour survivre. Quatre avait de la chance qu’elle ait acceptée qu’ils gardent leur relation pour eux, même si certains étaient au courant. Mais pour le moment, il y avait d’autres choses plus importantes que leur relation : les tests approchaient et après, ils sauraient qui rejoignaient les Audacieux et qui se retrouveraient sans fraction. Il voyait bien, d’ailleurs, que cela semblait angoisser Tris. Tout le monde avait le trac pour ce genre d’épreuve.

Prenant son visage entre ses mains, il essaya de rassurer la jeune femme et de la convaincre que tout se passerait bien. Quatre avait une foi inébranlable envers Tris. Afin d’accentuer ses propos, il déposa un baiser sur le front de la novice, espérant ainsi la tranquilliser. Etant donné que leur couple était quelque chose de nouveau pour eux deux, le jeune homme ne savait pas vraiment comment il fallait s’y prendre dans ce genre de moment. Et puis, ce n’était pas l’homme le plus expansif du monde non plus. Mais cela contribua tout de même à faire naître un sourire sur le visage de Tris et cela contenta Quatre. Il l’écouta énoncer ses souhaits. Il hocha la tête, comprenant parfaitement ce qu’elle ressentait. Les entrainements prenaient la majorité du temps des novices, mais aussi de ceux qui faisaient définitivement parti de la faction, même si ces derniers étaient un peu plus libres.

- Je pense que c’est faisable, répondit-il. Il reste encore du temps avant l’heure du petit déjeuné.

Il lâcha son visage mais attrapa sa main en contrepartie et il l’entraîna à sa suite pour se promener. Le quartier des Audacieux était pas mal grand en lui-même avec l’ancienne fête foraine.

[Hors RP : Je m’excuse du temps que j’ai mis à répondre, mais j’ai eu mes examens donc voilà, j’ai pas pu te répondre avant. Et je m’excuse de la médiocrité de ma réponse, je me rattraperai au prochain coup, c’est promis Smile ]


I stay with her because I choose to, every day that I wake up, every day that we fight or lie to each other or disappoint each other. I choose her over and over again, and she chooses me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Dim 25 Mai - 11:43

Tobias & Tris.



Le contact était tellement agréable, Tris avait cette impression constante d'être à mille lieux de la fosse, du quartier des audacieux, de la ruche, de Chicago quand ils étaient tous deux ainsi seul et qu'ils pouvaient ou tout du moins essayer de se comportait comme n'importe quel couple.
Tobias avait réussi à lui insuffler cette confiance en soit qu'il ne cessait de montrer à chaque discutions qu'ils avaient, et même encore à ce moment-là, il avait cette même foi en elle, qu'elle était forte et assez entraîner pour y arriver et tout en lui faisait qu'elle le croyait sans aucun doute et lui sourire était le moins qu'elle puisse faire, car sans Tobias, elle n'était pas du tout certaines d'être encore en vie aujourd'hui.
Elle se laissa aller contre lui, accordant ses pas aux siens et tenant tendrement sa main, ni trop fort ni trop peu, son regard se perdit sur ce qui les entourés, comme la grande roue où ils étaient montés tous les deux durant le jeu de guerre et elle se surprit à sourire en se remémorant sa timidité au sujet de la proximité qu'il y avait eu entre eux ce soir-là.
Certaines choses avaient changés comme leur relation qui se trouvait être bien plus claire aux yeux de Tris.
Ils arrivèrent près d'une fontaine et elle voulut s'y attarder un instant, gardant dans sa main celle de Tobias.

« J'aimerais discuter de certaines choses .... Enfin de nous si tu le veux bien ? »

Cette question trottait dans sa tête depuis un certain temps, mais elle n'avait jamais eu le courage de la lui poser, peut-être par crainte de sa réaction...

« Je ... hum... Après le test comment ça se passera pour nous ? »


Car elle avait déjà investi son lit deux ou trois fois, mais sans que cela ne sache, même Christina n'était pas au courant.
Même si cela était en grande partie pour leur sécurité, elle espérait une fois membre officielle chez les Audacieux ne plus vivre leur relation de couple dans le secret comme si cela été une faute et qu'ils pouvaient en être jugés.

CODE BY .INFINITY
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 137
Points : 137
Date d'inscription : 28/04/2014


Carte d'identité
Mon âge: 20 ans
Ma faction d'origine: Altruiste
Mes relations:

Sam 31 Mai - 16:41
Dans la mémoire de Quatre, la tendresse avait le visage de sa mère. De toute sa vie, elle était la seule qui avait fait preuve de tendresse envers lui car après sa mort, son père s’était évertué à le frapper quotidiennement et chez les Audacieux, on ne pouvait pas dire qu’ils débordaient réellement d’affection. Les gens de cette faction pensaient principalement stratégie et le reste passait au second plan. Le jeune homme avait pensé que ce serait pareil pour lui et il s’en conformait plutôt bien puisqu’il n’avait pas l’habitude de ressentir ce genre d’affection, mais l’arrivée de Tris avait réellement tout chamboulée. Au départ, il l’avait trouvé exaspérante, puis finalement, il s’était rendu compte que ce qu’il ressentait réellement pour elle. Néanmoins, en prenant le visage de la jeune femme entre ses mains, Quatre faisait preuve de tendresse envers elle et depuis leur premier baiser, on pouvait presque les compter sur les doigts de la main.

Quelque part, c’était un peu de sa faute puisqu’il lui avait demandé à ce qu’ils restent discrets, au moins un temps. Ce qu’il ressentait pour Tris, c’était la première fois qu’il ressentait ça. C’était même très différent de ce qu’il avait pu ressentir envers sa mère. Remarquez qu’on ne pouvait pas aimer sa mère et une fille de la même façon. C’était différent. Après avoir glissé la main de Tris dans la sienne, Quatre l’entraîna à sa suite pour une balade, répondant ainsi au désir de la jeune femme qui souhaitait encore profiter de ces instants. Le jeune homme comprenait ce désir-là étant donné qu’au sein de leur faction, c’était difficile d’avoir un moment rien que pour eux. Quelques fois, Tris avait dormi dans sa chambre, mais encore une fois, c’était dans le dos des autres. Peut-être était-ce frustrant au bout d’un moment ? En tout cas, il fallait s’en conformer pour l’instant. Ils avaient un peu de temps devant eux, alors autant en profiter.

Tris le suivait, accordant ses pas aux siens. Ils marchaient tranquillement, sans but précis. Au bout de quelques minutes de marche assez silencieuse, ils arrivèrent au niveau d’une fontaine. Lorsque la jeune femme montra des signes évidents qu’elle souhaitait s’y attarder, Quatre ne vit pas d’inconvénient à s’y arrêter. En fait, il l’entraina même jusqu’à la fontaine et s’assit sur le rebord, invitant Tris à faire de même. Il laissa sa main dans la sienne sans le moindre problème. Il tourna la tête vers elle quand elle exprima le souhaitait de parler de certaines choses. Tout d’abord, il arqua un sourcil avant de finalement hocher la tête. Pourquoi y verrait-il un inconvénient ? Et puis, même s’il refusait, Quatre n’aurait pas le choix car depuis qu’elle était arrivée ici, Tris avait su prouver qu’elle n’avait pas sa langue dans sa poche et qu’elle poserait des questions, même quand on le lui interdisait.

D’ailleurs, la question ne tarda pas à tomber. Le jeune homme l’écouta attentivement et la question porta sur leur avenir. C’était là une excellente question. Quatre n’y avait jamais réellement réfléchi en fait. Il lui avait demandé de garder leur relation pour elle, pour le moment et si elle lui posait cette question, cela voulait dire que cette situation commençait à la peser. Le jeune homme n’était pas idiot et s’il avait tout compris, la limite allait être atteinte sous peu puisque les tests auraient lieu sous peu. Quatre regarda devant lieu pendant quelques instants, cherchant une réponse à lui offrir. Comme il n’y avait jamais réellement réfléchi, c’était assez difficile d’en donner une, comme ça. Finalement, il tourna la tête vers Tris.

- Je ne sais pas. Toi, tu voudrais que ça se passe comment ? demanda-t-il, espérant un éclaircissement.

Il espérait qu’avec la réponse de Tris, il pourrait lui offrir une réponse qui lui conviendrait. Finalement, il savait pertinemment ce que la jeune femme allait lui répondre. Il le savait bien avant qu’il ne lui demande ce qu’elle voulait, mais il souhaitait l’entendre de sa bouche. Toujours en tenant la main de Tris dans la sienne, il enchaîna assez rapidement :

- Eric posera un problème, un sérieux problème.


I stay with her because I choose to, every day that I wake up, every day that we fight or lie to each other or disappoint each other. I choose her over and over again, and she chooses me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Ven 13 Juin - 12:41

Tobias & Tris.



Elle s'était laissée tenter d'imaginé ce qu'avait put être leurs vies s'ils étaient tous deux rester dans leurs factions d'origines, "Les Altruistes", leurs vies auraient été beaucoup moins compliquées certes, ils n'auraient pas été obligés de se cacher à la vue des autres, mais Tobias ne se serait peut-être pas intéressé à elle.
Et c'était ce qui l'amener à ne rien regretter sur ses choix qui l'avaient conduite ici, pou Tris, Tobias était une partie d'elle-même qui ne vivait pas jusqu'à ce qu'elle soit sur de ses sentiments pour lui.. Elle savait très bien qu'en posant une telle question à Tobias, qu'elle le prendrait de court car avant cela ils n'avaient jamais fait de plan pour leurs avenirs, ce dernier étant incertain jusqu'au test final.
Tobias l'avait bien entrainé à agir comme n'importe quel audacieux le ferait, ni trop vite, ni trop lentement, ne pas choisir un moyen plus rapide de finir la simulation comme sa divergence le lui dicte à chaque fois, mais la ça n'avait rien à voir, elle désirait faire des projets dans le cas ou elle était sur de ne pas être découverte, elle lui sourit et se mise à le regarder tendrement.
"Eh bien, j'en sais trop rien, chez les altruistes, on ne nous inculque pas la vie de couple, tu le sais mieux que personne."
Elle ne savait pas trop comment énoncer ses souhaits de peurs qu'il n'y adhère pas ou pire encore, mais ne pas le dire serait pour elle contre nature.
"Je me suis dit qu'on pourrait commencer par dormir dans le même lit, je sais que le sol n'est pas très confortable."
À l'annonce du problème que leur poseraient Eric ses doigts se crispèrent légèrement, tandis qu'elle réfléchissait silencieusement à une manière pour que ce dernier ne leur nuise pas, elle caressa la main de Tobias avec son pouce.
"Je sais, Eric ne manque jamais une occasion de s'impliquer dans nos vies, mais quand j'aurais réussi ce fichu test rien ne nous empêchera d'être ensemble, je ne laisserais personne m'éloigner de toi, Tobias."



CODE BY .INFINITY
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 137
Points : 137
Date d'inscription : 28/04/2014


Carte d'identité
Mon âge: 20 ans
Ma faction d'origine: Altruiste
Mes relations:

Mar 24 Juin - 22:11
Quatre était disposé à écouter Tris sur ce qu’il pourrait se passer entre eux une fois qu’elle aurait passé les tests pour devenir réellement une Audacieuse. Le jeune homme ne voyait pas de raison qu’elle rate ces fameux tests qui effrayaient chaque novice depuis que le système avait été mis en place parce qu’il avait bien veillé à ce qu’elle comprenne qu’il fallait qu’elle réfléchisse comme une Audacieuse plutôt que comme une Divergente. Des gens très importants allaient assister à ces tests et il valait mieux faire en sorte de dissimuler sa différence si on voulait survivre. Les Divergents étaient exécutés dans les minutes qui suivaient. Pour sa part, les jours des d’entrainement dans le monde de la part, Quatre avait eu de la chance de tomber sur un examinateur qui protégeait les gens comme lui. C’était pour protéger ceux qui étaient comme lui que le jeune homme avait refusé de devenir un leader mais entraîneur des nouveaux venus.

Assis sur le rebord de la fontaine, Quatre continuait de tenir la main de la jeune femme, lui demandant ensuite ce qu’elle, elle voyait pour eux deux. Il savait pertinemment où elle voulait en venir avec une telle conversation, et pour le lui faire savoir, il lui rappela qu’Eric poserait des soucis quand il apprendrait pour eux deux. Certains novices étaient déjà au courant, mais pour ceux qui avaient déjà intégré la faction, cette évidence ne leur avait pas encore sauté aux yeux. Pourtant, c’était un peu étonnant puisqu’Eric était quelqu’un d’intelligent. Et il veillait tellement sur Quatre que du coup, ça aurait dû lui sauter aux yeux comme à certains novices. Mais non. Ce n’était pas plus mal, d’ailleurs ! Finalement, il préféra oublier ce petit point-là pour se concentrer sur la jeune femme à qui il tenait toujours la main et qui le regardait avec des yeux tendres. Cette tendresse mettait parfois Quatre un peu mal à l’aise parce qu’il n’en avait pas l’habitude, mais il ne s’en plaignit pas.

A l’évocation de leur ancienne faction, le jeune homme hocha la tête, donnant raison à Tris. En règle générale, les Altruistes apprenaient de la vie de couple en fonction de l’observation qu’ils faisaient de leurs parents. Quatre n’avait eu que son père pendant de très longues années, par conséquent, ce que c’était que de vivre avec une femme, ou bien même d’unir sa vie et ce que cela impliquait, il n’en avait aucune idée. Il ne possédait que trop peu de souvenir. Du coup, il n’y avait aucun doute quant au fait qu’il serait sans aucun doute le plus maladroit des deux dans cette histoire. Enfin, même si Tris avait sans aucun doute pu observer ses parents, tout comme lui, elle ne devait sans doute pas savoir comment c’était lorsqu’elle n’était pas là pour le voir. Bref, il y avait des facettes qui restaient un mystère et qui, sans aucun doute se découvraient une fois qu’on faisait les expériences. Enfin, Quare n’en avait aucune idée !

Finalement, Tris lui fit part de ce qu’elle voyait pour leur avenir, tout du moins, si avenir ils avaient. Ce n’était jamais évident de dire avec exactitude ce qu’il en serait. Un sourire amusé se dessina sur les lèvres du jeune homme. A chaque fois qu’elle avait dormi dans sa chambre, Quatre lui avait laissé l’intégralité de son lit pour dormir sur le sol ou bien même sur une chaise. Mais principalement sur le sol puisque le jeune homme avait plus de facilité à dormir allongé qu’assis. Sauf bien sur quand le sommeil arrivait et qu’il n’avait plus d’autre choix que de fermer les yeux pour s’abandonner à quelques heures de repos. Il hocha la tête. Cette demande-là, il pouvait très bien lui concéder et puis, au moins, il dormirait sur quelque chose de confortable parce que le sol ne l’était pas. Sinon, ça se saurait !

- D’accord, on pourra partager le même lit, répondit-il. Autre chose ?

Quitte à avoir cette conversation, autant l’avoir jusqu’au bout. Mais avant cela, il voulait tout savoir sur l’idée que Tris avait de la question. Tout comme lui, elle était consciente de ce que représentait Eric, mais elle avait raison de dire qu’une fois qu’elle serait une Audacieuse, les choses seraient aisément plus faciles. Jusqu’à quel point ? Le jeune homme n’en savait rien. Eric trouverait quelque chose, de toute façon. Une grimace se dessina sur le visage de Quatre lorsque Tris l’appela par son ancien prénom. Quand on l’appelait comme ça,  cela lui rappelait douloureusement sa vie passée.

- Evite de m’appeler comme ça, sinon, je serais obligé de t’appeler Béatrice, fit-il avec une pointe de plaisanterie.

Néanmoins, il était sérieux. Il préférait qu’on l’appelle Quatre plutôt qu’autrement. Et puis, c’était le nom qu’il s’était choisi en venant chez les Audacieux, tout comme elle avait choisi Tris. Il ignorait totalement les raisons qui avaient poussé la jeune femme à changer son prénom. Chacun avait ses raisons qui lui étaient propres. Machinalement, il caressa la peau de la main de la jeune femme.


I stay with her because I choose to, every day that I wake up, every day that we fight or lie to each other or disappoint each other. I choose her over and over again, and she chooses me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Lun 14 Juil - 0:23

Tobias & Tris.



Tout était aller tellement vite pour Tris, elle avait quitté sa famille, ses parents et même son frère qui lui s'en était aller chez les érudits, elle avait rejoins une nouvelle faction ou elle avait pour idée première de s'y senti libre comme lorsqu'elle était petite et qu'elle courait loin derrière eux et elle y croyait au début tous du moins jusqu'à ce qu'elle fasse la connaissance d'Eric l'un des nouveaux leaders Audacieux, sa première impression envers ce dernier ne fut pas le moins du monde plaisante et plus le temps passé, plus elle le haïssait davantage à mesure que les jours passés et puis elle rencontra Quatre, lui qui derrière sa grosse carapace s'avère avoir un énorme cœur en plus de sa force presque surhumaine en plus de cela il est aux yeux de Tris son petit paradis personnel , son point d'ancrage et alors que le test approche, la seule chose qui pouvait l'effrayer était de le perdre et seulement cela .
Un sourire se dessina sur les lèvres de la jeune femme lorsque Quatre lui répondit positivement, il lui demanda si d'autres choses lui venait à l'esprit et à dire vrai elle n'avait pas vraiment pensé à la suite ne sachant pas ce que Quatre allait lui répondre mais elle se voyait bien comme ses parents plus tard en étant chez les audacieux, elle haussa les épaules incapable de répondre sans rougir.

"Je ne sais pas trop à dire vrai, tu en as peut être toi non?"

Elle se renfrogna légèrement lorsqu'elle entendit son prénom et elle comprit à quel point cela pouvait déranger Quatre quand elle l'appelait "Tobias", elle caressa sa joue tendrement.

"Désolé je ne le dirais plus."

Le temps s'écoulait rapidement et il serait bientôt l'heure pour eux de rentrer à la fosse pour le passage du test et Tris voulait profiter de se dernier petit moment avant que tout ne change pour le meilleur ou pour le pire, elle fit une chose qu'elle penserait ne jamais faire la première, elle passa une jambe de chaque côté de lui se retrouvant ainsi face à lui et sur lui et elle lui sourit.

"Tu sais ce dont j'ai envie là, maintenant?"

Elle n'attendit pas qu'il réponde et elle l'embrassa tendrement sans retenue aucune .
CODE BY .INFINITY
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 137
Points : 137
Date d'inscription : 28/04/2014


Carte d'identité
Mon âge: 20 ans
Ma faction d'origine: Altruiste
Mes relations:

Mar 22 Juil - 20:52
S’il y avait bien une chose que Quatre pouvait faire, c’était d’accorder ce que Tris souhaitait. Surtout que ce qu’elle demandait n’était rien d’énorme. Et très prochainement, elle serait une Audacieuse à part entière et par conséquent, les choses changeraient pour eux. Partager la même chambre et le même lit qu’elle était faisable. Après tout, la jeune femme avait déjà dormi dans sa chambre, ils n’avaient simplement pas partagé le même lit. Le jeune homme avait dormi sur le sol ou alors sur un des fauteuils qui se trouvait dans la pièce. Les acceptations de Quatre rendirent Tris heureuse et cela ne pouvait que le rendre heureux en retour. Très rapidement, la demoiselle était devenue la personne la plus importante pour lui et elle avait envahi la solitude qu’il s’était forgé.

Alors qu’il souhaita savoir si elle souhaitait qu’il lui accorde d’autre chose, Tris lui avoua qu’elle n’avait pas songé à plus et souhaita connaître ses idées s’il en avait en retour. Arquant légèrement un sourcil, le jeune homme chercha quelque chose à lui répondre, mais malheureusement, pour le coup, elle le prenait de cours parce qu’il ne s’attendait pas vraiment à avoir une telle discussion avec elle. Il lui jeta un coup d’œil pour la voir rougir. A quoi avait-elle bien pu penser pour que ses joues prennent une couleur aussi écarlate ? Allez savoir ce qui avait traversé sa tête.

- A quoi penses-tu ? demanda-t-il néanmoins.

Généralement, il n’était pas spécialement curieux, mais quand il s’agissait de la jeune femme, il ne pouvait pas s’empêcher de poser la question. Il adorait tout savoir à propos de Tris, même si c’était bien évidemment impossible. On ne pouvait jamais connaître quelqu’un à cent pour cent. Même après des années, une personne pouvait toujours vous surprendre. Mais cela n’était pas vraiment important pour Quatre. Il aimait bien quand Tris disait ce à quoi elle pensait. Elle lui avait prouvé dès le premier jour qu’elle n’avait pas sa langue dans sa poche, et pourtant, il lui arrivait par moment d’être aussi muette qu’une tombe. C’était parfois à ne plus rien y comprendre. En même temps, les trucs de femmes, Quatre n’y connaissait sans aucun doute pas grand-chose !

Une grimace était automatiquement apparue sur le visage du jeune homme lorsque Tris l’appela par son prénom de naissance. Etre appelé « Tobias » lui rappelait des souvenirs de sa vie passée qu’il cherchait à tout prix à oublier. Grâce au monde de la peur, il avait réussi à surmonter la peur de son père, mais il gardait tout de même une préférence pour l’identité qu’il s’était lui-même choisi en devenant un Audacieux. Du coup, pour l’embêter, il l’appela par son prénom au complet : Béatrice, ce qui eu le don de la faire se renfrogner un peu et ce qui arracha un sourire à Quatre. Néanmoins, un léger sourire se dessina sur les lèvres du jeune homme lorsqu’elle lui caressa la joue pour se faire pardonner. Posant sa main sur la sienne, il répondit :

- Alors c’est oublié.

Que pouvait-il d’autre ? « Non, je ne te pardonne pas » ? C’était complètement stupide ! Le jour commençait progressivement à se lever si bien que le temps avançait de plus en plus. Bientôt, la journée commencerait chez les Audacieux, et eux, ils étaient toujours là, assis à côté de cette fontaine. Sans vraiment avoir le temps de réagir, il se retrouva avec Tris d’assise à califourchon sur lui ce qui le surprit. Là, elle avait réussi à le surprendre ! Comme quoi, rien n’était impossible. Il avisa un sourire espiègle de dessiné sur ses lèvres quand elle lui demanda s’il avait une idée sur ce dont elle avait envie. Il allait pour lui répondre que non quand soudainement, elle vint poser ses lèvres sur les siennes. C’était bien la première fois qu’elle l’embrassait par sa propre volonté.

La surprise du départ commença à disparaître assez rapidement. Quatre répondit au baiser que lui offrait Tris tout en posant une main sur la hanche et l’autre sur sa nuque. La douceur des lèvres de la jeune femme sur les siennes était vraiment enivrante si bien qu’il ne put s’empêcher d’approfondir un peu plus leur échange. Emporté par les sentiments que le jeune homme nourrissait pour Tris, la main qu’il avait de posé sur sa hanche alla se loger sous son haut, simplement pour pouvoir avoir sous ses doigts le contact de sa peau. Tris avait été assez clair là-dessus, la première fois qu’ils s’étaient embrassés, et il avait accepté ses conditions. C’était à se demander qu’est-ce qu’il n’accepterait pas venant d’elle.

Là, tous seuls, tous les deux, ils n’avaient pas à se cacher du regard des autres, bien que certains soient déjà au courant de ce qu’il se passait entre les deux. Difficile de garder une relation secrète, surtout quand Eric fourrait son nez un peu partout. Enfin, tant que lui ne découvrait rien, les autres, Quatre s’en moquait. Mais si ça commençait à se diffuser un peu partout autour d’eux, ça arriverait aux oreilles d’Eric et c’était justement ça que le jeune homme ne voulait pas. Du coup, se retrouver tous les deux à l’extérieur, assez loin des regards, était une bonne chose pour l’un comme pour l’autre. Après plusieurs secondes de baiser, Quatre détacha ses lèvres de celles de Tris pour aller les poser sur la peau de son cou.


I stay with her because I choose to, every day that I wake up, every day that we fight or lie to each other or disappoint each other. I choose her over and over again, and she chooses me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Ven 1 Aoû - 0:38

Tobias & Tris.



"Oh à rien", lui dit-elle.

Que pouvait-elle dire qu'elle rougissait par timidité ? Non, elle ne voulait pas se montrer trop timide, mais ses rougeurs la trahissaient souvent, elle lui sourit simplement.
Elle comprenait parfaitement le mal-être que pouvais ressentir Quatre lorsqu'on l'appeler par son prénom ayant déjà traverser les peurs de ce dernier elle savait ce qu'il avait pu endurer dans le passé et elle ne désirait aucunement lui rappeler ces mauvais souvenirs elle sera sa main tendrement.

" Tu sais, je ne veux pas que tu sois malheureux en tant avec moi. "

Elle le pensait sincèrement et le baiser était une manière pour la jeune femme de lui montrer tout son amour et qu'elle était prête à tous pour le rendre heureux et être à ses côtés.
Lorsqu'elle posa ses lèvres sur Quatre, elle se sentit encore plus comblée comme si chaque parcelle de son corps n'attendait que cela depuis tout ce temps, encore maintenant elle n'était pas sure d'être vraiment là en chair et en os dans les bras du seul homme qu'elle croyait ne jamais intéressé après tous elle n'avait rien à envier aux autres filles et pourtant c'était bien elle que Quatre avait choisit.
Habituellement elle ne se montrait pas si entreprenante mais elle en avait eu une soudaine envie sentant que chaque instant seul avec Quatre était précieux et compter, bientôt elle serait une audacieuse et tout le monde s'aurait ce qui se passe entre eux, tout le monde y comprit Eric qui n'avait de cesse de s'acharner sur moi ou sur Quatre comme quoi on été vouer à avoir les mêmes ennemies lui et moi.

Elle se surprit elle-même à frissonner en sentant les lèvres de Quatre parcourir son cou de baisers ainsi que sa mains touchant sa peau nue, ils étaient seuls pour une fois et cela permettait à la jeune femme de ne pas trop être sur ses gardes de peurs d'être vues par des mouchard qui ne se gênerait pas pour aller tout balancé aux autres leaders.
Elle qui avait dit quelques semaines plutôt ne pas vouloir aller trop vite à cet instant, elle ne voulait pas s'arrêter, mais le jour était en train de se lever et ils leur fallait retourner à la fosse avant que ne remarque leur absence à tout deux.

" Quatre .... Hum ... je crois qu'il faut qu'on rentre... le soleil est en train de se lever, ce n'est pas que je ne veuille pas continuer au ça non loin de là. "

Et c'était vrai en plus si elle avait pris cette initiative plutôt elle aurait bien voulu aller plus loin mais peut-être étais-ce trop tôt ou tout simplement pas le bon endroit.


CODE BY .INFINITY
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 137
Points : 137
Date d'inscription : 28/04/2014


Carte d'identité
Mon âge: 20 ans
Ma faction d'origine: Altruiste
Mes relations:

Dim 10 Aoû - 16:49
Un air suspicieux se dessina sur les lèvres de Quatre lorsqu’elle lui affirma qu’elle ne pensait à rien en particulier. Alors pourquoi rougissait-elle ? Si ses joues se coloraient de rouge, ce n’était pas pour rien. C’était impossible. Néanmoins, il ne répondit rien, il se contenta d’afficher un demi-sourire qui voulait tout dire et rien dire à la fois. Le jeune homme n’était pas né de la dernière pluie, il se doutait bien que c’était impossible de rougir sans penser à rien. Mais si Tris ne voulait pas lui dire, il n’allait pas la forcer non plus. Lui-même avait ses propres secrets qu’il n’était pas encore prêt à dévoiler, donc il ne pouvait pas vraiment juger le silence de la jeune femme. D’ailleurs en parlant de secret, Tris était celle qui en savait le plus sur lui : elle savait d’où il venait, ce qu’il était et qui il était avant de venir un Audacieux.

En intégrant cette faction, Quatre avait pris la grande décision de laisser son passé derrière lui et de vivre l’instant présent. Pour cette raison, il n’aimait pas qu’on l’appelle Tobias. Il n’avait rien contre son prénom, bien évidemment, mais il lui rappelait bien trop de mauvais souvenirs. Il n’en voulait pas du tout à Tris de l’avoir appelé ainsi. Après tout, c’était son prénom à la base. Néanmoins, il le prit avec humour et lui annonça que si elle continuait à l’appeler comme ça, il serait obligé de l’appeler par son véritable prénom également. Elle aussi avait immédiatement changé de prénom en arrivant. Donc, c’était que quelque part, elle souhaitait laisser son passé derrière elle. Enfin, cela ne l’énerva absolument pas, aussi, il ne put s’empêcher d’être un peu surpris qu’elle craigne qu’il ne soit malheureux avec elle. Un sourire bienveillant se dessina sur les lèvres de Quatre. Il caressa gentiment sa joue.

- Pourquoi veux-tu que je sois malheureux ? Je n’ai aucune raison de l’être.

Cependant, il ne s’attendait pas à ce qu’elle subisse une pulsion affective. C’était très loin de le déranger, mais il ne s’y attendait vraiment pas. Enfin, ce n’était pas pour lui déplaire, loin de là. Tout ce que Quatre souhaitait, c’était d’être le plus proche possible de la jeune femme. Le reste l’importait peu, en fait. La serrant contre lui, le jeune homme lui rendit son baiser sans même se faire prier ne serait-ce qu’un peu. C’était bien la première fois que Tris se montrait aussi entreprenante avec lui. La dernière fois, elle avait exprimé le désir d’attendre et il s’était plié à son souhait, ne voulant nullement l’effrayer. Il savait bien que delà où ils venaient, leur faction d’origine, ce genre de relation était « proscrite » avant mariage. Cela pouvait paraître vieux jeu, mais c’était ainsi que cela se passait chez les Altruistes, voilà tout.

Depuis ce fameux jour, on ne pouvait pas dire que le nouveau couple avait eu du temps pour lui. C’était même tout le contraire. L’entrainement de Tris était sans aucun doute plus important, pour le moment, que leur relation alors du coup, on ne pouvait pas dire qu’ils avaient pris un peu de temps pour eux. Ce matin était vraiment une occasion sans pareille. Ils avaient pu discuter de choses qui tenaient à cœur pour Tris et c’était l’important. Leur relation devait peut-être rester plus ou moins secrète, mais ce n’était pas pour autant qu’ils devaient la négliger. Quatre quitta les lèvres de Tris pour aller poser les siennes sur la peau de son cou. Il la sentit frissonner, ce qui l’encouragea à continuer et à prendre la petite initiative de glisser légèrement ses mains sous son haut afin de caresser un peu sa peau.

Cependant, les choses s’arrêtèrent là sous la demande de Tris qui lui fit remarquer qu’ils devaient rentrer suite à l’heure qui tournait. Il retira ses lèvres de la peau du cou de la jeune femme pour aller déposer un dernier baiser sur ses lèvres avant de lever le nez vers le ciel. Celui-ci s’éclaircissait de plus en plus. Un demi-sourire se dessina sur son visage lorsque la demoiselle ajouta malgré tout qu’elle ne souhaitait pas spécialement s’arrêter. Il frotta son nez contre le sien, sans pour autant desserrer son étreinte.

- C’est toi qui vois, répondit-il. Cela peut être remis à plus tard ou bien plus tard. C’est toi qui vois.

Il ne la forçait à rien. Quatre ferait en fonction de ce qu’elle souhaitait. Avec elle, il ne pouvait que se sentir bienveillant. Il la voyait tellement différemment des autres jeunes femmes. Il aida Tris à se relever et se redressa à son tour. Prenant sa main dans la sienne, il entrelaça leurs doigts ensembles. Certes, il leur fallait peut-être rentrer, mais ce n’était pas pour autant qu’il fallait qu’ils fassent comme s’ils ne se connaissaient pas. Tant qu’il n’y avait pas d’autres leaders, Quatre ne lâcherait pas sa main.


I stay with her because I choose to, every day that I wake up, every day that we fight or lie to each other or disappoint each other. I choose her over and over again, and she chooses me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 168
Points : 233
Date d'inscription : 24/02/2014
Age IRL : 27
Localisation : Dans les rues de Chicago


Sam 9 Mai - 15:59

ARCHIVAGE DES RPS


Ce sujet n'a pas reçu de réponse depuis 1 MOIS.

Vous êtes prié de contacter le membre concerné afin de le relancer.

Si aucune réponse n'est apporté à ce sujet dans 15 JOURS, il sera archivé


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://faction-divergent.forumactif.org


I am
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 

Quelques heures de calme avant la tempête [PV Tris]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le calme avant la tempête [Intrigue 8]
» Le calme avant la tempête
» Le calme avant la tempête ?
» Le calme avant la tempête [Intrigue 8]
» Le calme avant la tempête ft Daisy [Base "secrète" du SHIELD]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Edge of Future :: Rps terminés-