AccueilAccueil  FAQFAQ   Aides  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'inconnu (feat Soan Knight)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant


avatar
I am
Messages : 2082
Points : 2205
Date d'inscription : 11/07/2014
Age IRL : 21
Localisation : Pas simple de me croiser !
Humeur : Toujours bonne !


Carte d'identité
Mon âge: 23 ans
Ma faction d'origine: Audacieux
Mes relations:

Dim 1 Mar - 17:16
Rappel du premier message :








Feat : Soan Knight
Lieu : River Mountain
Citation: « Le courage croît en osant et la peur en hésitant. »
de Proverbe romain

L'inconnu



Le journalisme, c'est ma passion et je crois à présent avec un peu de recul que c'est la seule chose que j'aime vraiment dans la faction des érudits. Je n'ai jamais compris pourquoi le monde avait changé ainsi pour devenir cette société où il faut que les personnes soient classées selon qui ils sont. Toutes personnes normalement constituées est divergente selon moi mais c'est une pensée que je garde pour moi seul au risque de me retrouver sans faction. Quoique des fois j'y ai pensé, je ne peux que me rendre à l'évidence, je suis un érudit jusqu'à la fin de mes jours. Cependant, derrière la personne que je suis, cet inconnu qui me ressemble pas vraiment, je suis toujours en vie, cette partie de moi dont l'audace coule dans les veines. Je suis originaire des Audacieux et je n'en ai pas honte, bien au contraire, si je le pouvais, je le crierais sur les toits haut et fort.

C'est alors que j'acceptais une mission un peu spécial que me donnait mon supérieur. Il aimait le surprenant et le renouveau dans le journal, des choses un peu mystiques mais bien évidemment sous son entier contrôle. L'information était censurée, on ne pouvait pas le faire ce que l'on voulait réellement. Il me savait un peu aventureux et me confiais donc la réalisation d'un article sur cette montagne au loin. Cet horizon si lointain. Bien évidemment, il ne voulait en rien savoir comment j'allais réussir à obtenir des choses et l'article me dit-il ne sera que l'objet d'hypothèses. En tout bon journaliste, j'ai toujours aimé aller sur les terrains, rencontrés les autres. Cela me valait parfois de situations tendues entre mes collègues mais c'était le seul moyen pour moi de laisser libre cours à l'audacieux qui était en moi.

Chaque soir, je me rendais dans les quartiers des Audacieux avec une discrétion extrême, je risquais mon emploi à chaque instant. J'écoutais les conversations par ci par là et j'ai écouté que des Audacieux allaient passer le mur pour aller loin. Mon cœur palpitait à cette idée, c'était je pense, un rêve d'enfant, bravé les interdits malgré les risques que cela comporte. C'était une opportunité en or. Je m'approchais alors de l'un des Audacieux qui était là sans vraiment même savoir s'il allait participer à l'expédition ou du moins s'il était au courant. J'étais très gêné car mes années chez les érudits m'avaient rendus plus timide que je ne l'étais dans mon enfance. Je m'approchais de lui. C'était un jeune homme habillé de noir au visage ferme et avec une bonne musculature. Un sentiment que je m'étais trompé de façon me traversait l'esprit comme si souvent. Après un échange de regard, je pris la parole.

- Hey, je suis nouveau ici, et, je regardais que personne n'écoute et parlais d'une voix plus basse, tu es connais la River Moutain ?









(c) Codage by FreeSpirit




Dernière édition par Joshua Stenford le Mar 28 Juil - 16:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/

AuteurMessage


I am
Messages : 2082
Date d'inscription : 11/07/2014


Carte d'identité
Mon âge: 23 ans
Ma faction d'origine: Audacieux
Mes relations:

Jeu 13 Aoû - 16:37







Feat : Soan Knight
Lieu : River Mountain
Citation: « Le courage croît en osant et la peur en hésitant. »
de Proverbe romain

L'inconnu



Un peu déçu que la communication avec les divergents s'étaient interrompus si vite, je me concentrais sur Soan. Il fronçait les sourcils et je me demandais comme il pouvait comprendre un tel message, sans prendre de note, déjà qu'une langue étrangère était difficile à comprendre s'ils parlaient vite, alors une code assez compliqué il me semble, je ne pouvais qu'être étonné par une telle capacité. Je regardais Soan avec surprise lorsqu'il commençait de me "traduire" le message qu'il venait d'entendre. D'un coup, la radio se coupait. Cela me paraissait étrange, s'ils savaient que quelqu'un avait capté leur message pourquoi arrêtait sa transmission si rapidement, n'avaient-ils pas d'autres revendications ? Je restais un peu abasourdi. Je pensais que les divergents étaient une part de la population très peu nombreuses et que la plupart ne sachant pas leurs divergences ou voulant la cacher au monde. Cela changeait la donne et cela faisait bien longtemps que je n'avais pas eu de si bonnes nouvelles. Je fus surpris de la réaction assez compréhensive mais aussi très calme à propos d'une telle nouvelle de Soan. Je voyais qu'il essayait de cacher quelque chose, de la joie peut être ?

Cette question me trottait en tête depuis un peu moment. J'étais assez surpris d'une chose tout de même. Pourquoi émettre ainsi, ils ne pouvaient pas savoir qui allaient recevoir ce message. C'était même assez dangereux au fond, les Erudits disposent de technologies bien plus puissantes que celle des Audacieux. Peut être aussi qui étaient désespérés et que c'étaient leur seul moyen de communiquer. Après avoir écouté de telles informations, je ne tardais pas à prendre les jumelles et à scrutais l'horizon en espérant trouver quelques choses, des ruines, un quelque chose. Je ne voyais rien, des arbres et des plaines abandonnées. Je pensais alors à un truc, les ondes radios, en dehors de la ville. Avant d'en faite part à Soan, il fallait que je m'assure une bonne foi pour toute, qu'ils n'allaient pas les chasser.

- Qu'est-ce que tu sais des Divergents, tu fais parti de ceux qui les chassent ? j'étais stupide de lui poser la question comme ceci, c'était maladroit, je soufflais et me reprenais. Nous étions que tous les deux, au sommet d'une montagne. Soan, je dois t'avouer un truc.

C'est alors qu'à ce moment précis, un regard s'échangeait, je crois que nous avions compris tous les deux mais c'était un peu comme ce que nous voulions dire était censuré, c'était le cas. La réelle question était la confiance que l'on s'accordait. Je ne savais pas dans quoi je me lançais. C'était la première fois que j'allais lui dire, j'espérais qu'il mériterait cette confiance, d'une extrême importance pour moi.

- Je suis divergent.








(c) Codage by FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/


avatar
I am
Messages : 812
Points : 858
Date d'inscription : 07/02/2015
Age IRL : 24


Carte d'identité
Mon âge: 22 ans
Ma faction d'origine: Fraternels
Mes relations:

Jeu 13 Aoû - 20:09


L'inconnu


Le coeur battant, Soan gardait néanmoins son calme en attendant la réaction de Joshua. Il était finalement très content que l'érudit l'ait rejoint dans sa mission, et il se bénissait intérieurement de l'avoir pris avec lui. Il n'aurait vraiment pas aimé être seul dans cette situation. Même s'il avait été extrêmement bien préparé à cette mission d'un point de vue pratique et technique, il n'avait pas imaginé une seule seconde l'ampleur des décisions qu'il aurait à prendre par lui-même. Des décisions qui pouvaient être lourdes de conséquences pour l'avenir de la ville... Et pour la vie de tous ses habitants.

Ce message était fort de sens. Il était destiné à l'ensemble de la ville sans distinction de faction ou autre, il se trouve que c'était un Audacieux qui l'avait décodé le premier en présence d'un Erudit, mais au final cette information importait probablement peu aux émetteurs : ils voulaient simplement alerter la ville entière, toutes factions confondues, pour que le fameux message soit déterré et éclate au grand jour. Ce message aurait pu tomber entre de mauvaises mains, il était risqué pour eux de stopper l'émission dès que Soan l'avait reçu... mais peut-être en savaient-ils plus que ce qu'on pouvait imaginer ? Peut-être savaient-ils de quel bord était Soan et ce qu'il allait faire de ce message...?

En tout cas, lui ne le savait toujours pas. Il savait qu'il avait été envoyé par ses leaders pour décoder le signal et leur renvoyer ce qu'il disait. Mais il savait aussi que la situation à la tête de sa faction était de plus en plus compliquée. Que certains s'étaient ralliés aux Erudits pour la chasse aux Divergents... Si ce message tombait entre leurs mains, ils n'allaient jamais le diffuser comme ce qui devrait être fait. Soan était face à un dilemne terrible. Il ne pouvait pas non plus désobéir aux ordres et trahir sa faction. Il allait devoir réfléchir sérieusement de ce qu'il allait faire. Et il n'avait pas le droit à l'erreur. C'était probablement la décision la plus importante de sa vie, avec son choix de faction...

C'est alors que Joshua lui posa la question fatidique. Il ne l'aidait pas là, il lui rendait la décision encore plus difficile. Soan resta un instant interdit, réfléchissant soigneusement à ce qu'il allait répondre à ça. Mais leurs regards se croisèrent, et il comprit ce que Joshua s'apprêtait à dire. Il le conjura dans sa tête de se taire, de ne pas lui dire, de garder ce secret pour lui. Mais non... Il le dit. Soan baissa la tête et regarda au sol, atterré. Ce moment qu'il redoutait depuis longtemps était arrivé. Ce moment où il devrait choisir entre ses convictions et sa faction. Car cette révélation de Joshua l'obligeait à mentir à ses supérieurs, à partir d'aujourd'hui. Oh, il savait qu'il devrait en arriver là un jour. Mais pas déjà... Il aimait trop sa faction pour ça. Il fermait les yeux un instant, envahi par le doute.

Joshua n'aurait jamais dû lui dire ça. Mais c'était fait, et il devait composer avec. Il ne pouvait pas le dénoncer, c'était certain. Il avait choisi son camp depuis toujours, depuis qu'il savait qu'il était divergent en fait, à l'époque il n'y avait même pas encore de camp ni de chasse aux divergents... Tout était différent. Il avait cru pouvoir continuer ses activités en toute discrétion tout en restant en retrait de la question des divergents. Protéger la population, ne pas se mêler des histoires de pouvoir. Mais il avait gravi les échelons, il s'était rapproché du pouvoir, et maintenant il en était là. Au fond, il savait qu'un jour ou l'autre, on lui aurait confié une mission où il devrait traquer des divergents. Et alors, il aurait été obligé de désobéir. Autant s'y habituer maintenant, non ? Désobéir discrètement... Pacifiquement. Sans faire de vague, sans se faire remarquer. Jamais il ne livrerait un seul divergent, c'était sa seule certitude.

Après cette très longue réflexion, il prit une profonde inspiration et releva enfin les yeux vers Joshua.

" - Tu sais, chez les leaders Audacieux il y a ceux qui participent à la chasse aux divergents en complicité avec les érudits et ceux qui sont contre au nom de la protection de la population - la mission première de notre faction. Je fais partie de la deuxième catégorie, mais je ne suis pas encore leader. Depuis le départ de Christ, je ne sais pas vraiment quel leader est dans quel camp, je ne sais plus à qui je peux faire confiance. "

Il le regarda dans les yeux, il ne savait pas trop quoi lui dire d'autre. Mais il sentait qu'il devait lui dire autre chose. Il lui avait fait une confession lourde de sens. Il ne pouvait pas ne rien lui dire.

" - Je ne ferais jamais rien contre un divergent tu sais. Ce serait trahir les miens. "

Façon de dire qu'il était lui-même divergent.

" - Mais ce n'est pas non plus dans mes intentions de mentir à mes supérieurs et de trahir ma faction. "

Joshua pouvait ainsi aisément comprendre le dilemne dans lequel il était.

" - A ton avis, à qui dois-je délivrer ce message que nous venons de recevoir ? "

C'était là toute la question. Alors une idée germa dans l'esprit de Soan. Joshua était journaliste, n'est-ce pas ? Il avait le pouvoir de s'adresser à la ville entière. Les médias étaient le meilleur moyen pour être sûr qu'un message sera délivré sans être censuré ou gardé jalousement par quelqu'un. Mais si Soan faisait ça, collaborer avec un érudit et divulguer les informations sensibles de sa mission, il sera directement radié de sa faction. Et il ne pourrait pas vivre ça. Il espérait que Joshua aurait une solution moins lourde de conséquence à proposer...



© Never-Utopia par Koalz



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 2082
Points : 2205
Date d'inscription : 11/07/2014
Age IRL : 21
Localisation : Pas simple de me croiser !
Humeur : Toujours bonne !


Carte d'identité
Mon âge: 23 ans
Ma faction d'origine: Audacieux
Mes relations:

Ven 14 Aoû - 15:56







Feat : Soan Knight
Lieu : River Mountain
Citation: « Le courage croît en osant et la peur en hésitant. »
de Proverbe romain

L'inconnu



Ma gorge se serait alors que les mots avaient été dit. J'avais fait le premier pas, comme si j'étais au bord d'un gouffre. Cela m'avait coûté beaucoup mais au fond, je sais que je ne le regretterais pas. Soan était gêné autant que moi et je ne pouvais être que reconnaissant d'autant d'humilité et de reconnaissance. Il me parlait alors de sa Faction, de ce qu'il n'était pas. Je n'avais pas besoin de ses paroles pour comprendre tout cela, je l'avais ressenti comme une aura qui l'entourerait. Je soufflais content de ne plus être le seul à qui ce secret appartient, je n'étais pas le genre à me confier et pourtant je l'avais fait avec un homme que je ne connaissais que depuis quelques heures. Pourtant, il y a des personnes ainsi dans la vie, des personnes à qui ont offre notre confiance, c'était ainsi, et quelques mots suffisaient à comprendre ce que pense l'autre. Un léger sourire, un coin de lèvre qui se relève apparaissait sur mon visage, juste histoire de dire que je comprenais ce qu'il insinuait et qu'il n'avait pas besoin d'en dire plus. Nous étions vraiment complices et complémentaires et c'est peut être cela qui nous liait.

Bien que je n'avais pas choisi le meilleur moment pour faire mes révélations, un dilemme se présentait alors à nous. Nous avions de terribles responsabilités sur les épaules, ce message, l'existence de vie en dehors du Mur. Les choses pouvaient radicalement changées mais nous n'avions pas le droit à l'erreur. De plus, nous n'avions qu'un enregistrement et la traduction de Soan, mais comment faire comprendre à toutes les factions cela. Une autre question suivait alors, si jamais, dans l'hypothèse où nous arrivions à diffuser ce message, comment savoir qu'il sera compris ou bien qu'il changera les choses, si ce n'était pas suffisant. Le silence prenait place dans la conversation alors que nous réfléchissions ensemble à des solutions. Mon regard se perdait à l'horizon, espérait trouvé une idée, c'est toujours dans la nature que je trouve l'inspiration.

J'essayais de faire un bilan et proposais une solution. Alors je me rendais compte que j'étais en train de penser à voix haute, cela pourrait peut être donner des idées à Soan. Nous étions divergents, lui Audacieux et moi Érudit de noms, nous avons tout ce qu'il faut.

- Tu es membre des Audacieux et tu as été envoyé pour cette mission très confidentiel, finalement, ils te font assez confiance mais notre problème est la censure. Tu ne peux pas rendre le fichier au risque qu'il sera détruit. Je pourrais le proposer mais mes supérieurs hiérarchiques contrôlent tous les articles avant qu'ils ne paraissent. D'ailleurs, je sais que certains de mes supérieurs ont aidés à metrte en place l'attaque, . . .

Je croisais les bras et faisais des aller-retours agacé. Il devait forcément avoir une solution. Nous étions au début du changement et un peu de soutien serait le bien venu, pousser les gens à changer leurs regards sur le système des factions. Je pensais alors à un ordinateur qui était dans le quartier des Audacieux. C'étaient un peu ma chambre secrète et un endroit où j'aimais me rendre avec mon père étant jeune. Il m'avait appris beaucoup de choses et je continuais toujours d'apprendre même en son absence. J'avais alors une idée.

- Rien ne nous oblige que nos visages et nos noms ne soient révélés. Il existe un serveur sur lequel sont programmées toutes les informations qui passeront sur les écrans du quartier des Érudits, sur les hologrammes devant les bâtiments des Sincères, sur les stations d'écoute des Audacieux. Je pourrais peut être accéder à ce système pour diffuser le message, cependant, il faut différent niveaux d'accréditation qui nécessitent des codes d'accès détenus par quelques uns de nos supérieurs. Il suffit, et ça m'a l'air compliqué mais pas impossible, d'avoir ses clefs. Tu penses que c'est envisageable ? Ce n'est pas légal bien évidemment . . .








(c) Codage by FreeSpirit


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/


avatar
I am
Messages : 812
Points : 858
Date d'inscription : 07/02/2015
Age IRL : 24


Carte d'identité
Mon âge: 22 ans
Ma faction d'origine: Fraternels
Mes relations:

Ven 14 Aoû - 19:05


L'inconnu


Un érudit qui réfléchissait, c'était assez impressionnant. Oui car il semblait très préoccupé aussi par l'issue de cette mission, par ce qu'on devrait faire de l'enregistrement... Il était très impliqué dans cette mission qui n'était initialement pas la sienne. Soan était touché de voir qu'il se mettait vraiment de son côté, après tout il aurait pu reprendre ce qu'il voulait pour faire son article, mais tout comme l'Audacieux, son article semblait être le cadet de ses soucis à présent. Et Soan respectait beaucoup cet investissement de sa part. Ca devait être la solidarité entre divergents... Il se souciait du bien commun et de la sécurité des gens avant tout. Sa divergence allait certainement dans le sens Audacieux, ça ne faisait aucun doute.

Soan écoutait avec beaucoup d'attention ses réflexions. Il avait de la chance d'avoir un Erudit avec lui, ils réfléchissaient excessivement bien et en plus de leurs facilités cognitives, ils savaient s'en servir. Il aurait peut-être pu exercer lui aussi son intelligence s'il avait choisi cette faction là, après tout il avait aussi des aptitudes pour les Erudits... Mais il n'était absolument pas déçu de son choix de faction et de son choix de vie, malgré les difficultés qui s'imposaient à lui aujourd'hui. Il était devenu un vrai Audacieux et avait réussi à mettre de côté sa divergence, à l'enfouir quelque part où elle ne se voyait pas trop. Il en était plutôt satisfait. Mais aujourd'hui, la justice l'appelait, et il devait prendre la bonne décision. Avec l'aide précieuse de Joshua. Il n'aurait pas cru se sentir si proche de cet homme si rapidement. Lui qui n'accordait jamais sa confiance aux inconnus... Il avait senti cette chose en lui qui les rapprochaient d'une certaine manière.

Il fut surpris d'entendre que Joshua était soumis à une censure sévère. En tant que journaliste, Soan avait imaginé qu'il jouissait tout de même d'une certaine liberté de publication... Ce qui n'était pas le cas. Dans un sens, ça le soulageait, car ça mettait de côté la solution à laquelle il avait pensé, celle qu'il n'aurait pas pu mener à bout jusqu'à la fin - à cause de son allégeance aux Audacieux. Joshua excluait aussi l'option de remettre cet enregistrement à ses supérieurs, ce que Soan préférait aussi même si cela le poussait à désobéir frontalement pour la première fois. Il était au pied du mur, il était obligé de mentir à ses supérieurs sur l'issue de cette mission capitale et c'était déjà une trahison à sa faction en soi. En partant la veille au matin, il était décidé à mener à bien cette mission en suivant fidèlement les ordres reçus pour ne pas décevoir les leaders qui lui font confiance. Il était impressionné de la vitesse à laquelle la situation avait changé... Et s'était totalement retournée. Il était passé de la loyauté indéfectible à l'illégalité en moins de 24h. C'était assez attristant de voir que leur société les poussait à ça... Pour des valeurs morales de base que tous les êtres humains devraient avoir. C'était un constat assez désolant sur leur société, en fait. Soan se demanda une fois de plus comment les gens vivaient à l'extérieur, dans quel modèle de société parvenaient-ils à préserver la paix, si paix il y avait...

Evidemment que ce n'était pas légal. Mais il devait de toute façon enfreindre les règles de sa faction - qui étaient plus importantes pour lui que les règles gouvernementales qui régissaient la ville - en cachant cet enregistrement aux leaders Audacieux. C'était le plus gros sacrifice qu'il faisait, qui le mettait déjà dans l'illégalité. Alors tant qu'à devenir un hors-la-loi, autant le faire franchement en se rendant utile... Puisqu'il allait trahir sa faction de toute façon, il était prêt à tout par ailleurs. Et la solution que Joshua proposait était idéale en tout point. S'ils arrivaient à faire ça assez discrètement, ils ne seraient peut-être jamais découverts et ils pourraient continuer leur vie normale au sein de leur faction respective. C'était ce qu'espérait Soan, même s'il savait que le risque était grand... Il était prêt à le prendre, pour la justice. Pour rester fidèle aux valeurs qui l'avaient poussé vers sa faction actuelle. C'était quand même drôle, de trahir sa faction pour rester fidèle aux valeurs originelles de la même faction... Ca prouvait bien qu'il y avait eu une dérive quelque part, depuis les débuts. Qu'un dysfonctionnement touchait cette société au sein de toutes les factions.

" - Non seulement c'est envisageable, mais c'est ce qu'on doit faire. Je dispose des accréditations nécessaires pour accéder au système informatique complet des Audacieux, si ça peut aider. Avec tes connaissances des Erudits, on peut y arriver. On devra se couvrir comme il faut pour ne pas être découverts par contre, car les gens qui auront diffusé ce message deviendront les ennemis n°1 de la moitié de la ville. Mais on peut le faire. Et pour moi, je dirais que c'est mon devoir. Mais il nous faut un plan d'action. A quoi penses-tu ? "

L'avantage, c'était que Soan disposait d'environ deux semaines pour réaliser sa mission officielle, et qu'il l'avait rempli en à peine deux jours. Ca lui laissait du temps pour accomplir son devoir avec Joshua, tout en étant couvert par sa mission. Il pouvait disparaître pour encore douze jours, c'était amplement suffisant...



© Never-Utopia par Koalz



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 2082
Points : 2205
Date d'inscription : 11/07/2014
Age IRL : 21
Localisation : Pas simple de me croiser !
Humeur : Toujours bonne !


Carte d'identité
Mon âge: 23 ans
Ma faction d'origine: Audacieux
Mes relations:

Sam 15 Aoû - 15:16







Feat : Soan Knight
Lieu : River Mountain
Citation: « Le courage croît en osant et la peur en hésitant. »
de Proverbe romain

L'inconnu



Il y a quelques jours à peine, j'étais assis tranquillement derrière mon bureau en train de taper sur mon ordinateur. J'étais loin de penser que je serais là à envisager une telle mission aussi risquée. Finalement, c'était l'aboutissement de quelques choses que j'attendais depuis longtemps caché derrière cette vie de journaliste, cette vie d'Erudit qui ne me correspondait pas. J'attendais chaque jour en regardant le soleil se levait que les choses changeraient, qu'un jour le système des Factions ne seraient qu'une page de notre histoire. Tout cela ne changeait pas à mon grand désespoir, je me levais tous les jours, je me préparais, mettais les mêmes objets dans mon sac, faisais encore le même trajet pour aller au boulot. La routine n'était vraiment pas mon fort, je n'étais pas fait pour rester assis derrière un bureau, comme si c'était inscrit dans mes gènes, de sortir, de voir autre chose, d'expérimenter.

Parti pour un article, nous voilà à changer le monde avec de grandes idées, mais ce qui me plaisait le plus dans tout cela, ce n'était pas d'avoir les idées, c'était de les réaliser pour faire avancer les choses. Là est tout le problème de la recherche actuelle, des hypothèses, des idées mais peu de résultats. Le temps était venu pour nous de trouver des solutions concrètes pour mettre notre action en place. Notre seul frein serait la discrétion, il ne faudrait pas que l'on sache ce que l'on prépare. Nous devions bien évidemment retourner en ville pour diffuser ce message. Cependant, l'importance de celui-ci nous empêcherait bien d'aller à la vitesse que nous voulions. Nous ne pouvons pas considérer nos amitiés comme fiables. Le monde avait bien changé sur ce point là, la confiance était une vertu qui était rare. Nous étions deux à nous faire confiance mais plusieurs obstacles allaient se rajouter, la sécurité des quartiers de nos factions respectives, la discrétion et la fiabilité des installations.

Le Gouvernement dispose de grands moyens pour surveiller la population et ce n'est pas un hasard, cela a été voulu ainsi, la protection et la promesse d'un ville en paix pour éviter les débordements et le risque d'affrontements, propices à une nouvelle guerre. Tout cela aux détriments de nos vies privées, de quelques droits fondamentaux mais tout le monde trouvait cela normal, les gens n'ont qu'à suivre la voix que la société leur donne, chaque personne à sa place et tout se passera bien. Les consciences avaient radicalement changées et nous avions le moyen de tout changer. Je me tournais vers Soan qui regardait la ville de Chicago qui s'étalait devant nous. De loin, cela ressemblait à une prison, une prison dorée de bons principes, et nous en étions les prisonniers, nous les Divergents.

- Il serait peut être judicieux d'attendre encore, peut être que nous allons recevoir d'autres signaux, de plus, il est l'heure de manger. Nous repartirons après avoir manger.

Je ramassais mon sac et je m'approchais de gros rochers, peut être que j'étais devenu un peu paranoïaque avec l'information que nous avions mais on sait jamais, nous étions des cibles faciles. Nous gardions un œil sur les installations et nous sortions de quoi manger. Cela permettrait également de parler un peu du "plan", de la manière dont nous allions nous y prendre.

- Les gros nuages ne me disent rien qui vaille, il faudrait protéger les enregistrements, ils peuvent être assez sensibles aux conditions climatiques, l'idéal serait d'en faire des copies mais nous n'avons pas l'équipement pour, nous ferons cela en premier une fois arrivés à Chicago, nous ne sommes jamais assez prudents.








(c) Codage by FreeSpirit


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/


avatar
I am
Messages : 812
Points : 858
Date d'inscription : 07/02/2015
Age IRL : 24


Carte d'identité
Mon âge: 22 ans
Ma faction d'origine: Fraternels
Mes relations:

Sam 15 Aoû - 17:38


L'inconnu


Soan admirait la ville de loin, un peu dans les nuages. L'air de la montagne et le manque d'oxygène qui le faisait se sentir un peu stone, mais ce n'était pas désagréable, pour une fois. Il n'était pas pressé de rentrer dans cette ville, même s'il savait qu'il était obligé pour accomplir sa mission. Et puis, même s'il n'était pas à 100% pour le système des factions, il ne pourrait pas vivre ailleurs que chez les Audacieux. Secrètement, il espérait que la chasse aux divergents cesse et qu'ils soient intégrés dans les factions comme les autres. Comme lui l'avait été. Sans danger ni rejet. Et que la ville continue dans son fonctionnement actuel. Les Audacieux l'avaient sauvé. Il ne pouvait pas concevoir sa vie sans cet encadrement de la faction. Même s'il s'apprêtait à la trahir, il était profondément attaché à cette structure sociale. Il songeait juste que les sans factions était le problème de cette société. Ils devraient atterrir automatiquement chez les Altruistes au lieu de finir dans la rue, songeait-il. Personne ne devrait avoir à vivre sans faction...

Les paroles de Joshua le tira de ses pensées. Il arracha son regard à la contemplation de la ville. Il se sentait si libre hors de ces murs. Il se sentait puissant aussi, prêt à soulever des montagnes. Il profitait à fond de ces moments de liberté absolue avant le retour à la réalité... Et la sagesse de l'érudit l'impressionnait. C'était une bonne idée d'attendre juste le temps du déjeuner. Avec tout ça, Soan ne s'était même pas rendu compte qu'il avait le ventre vide. Il commença à sortir le matériel nécessaire, le réchaud de voyage, les boîtes de conserve et mit à bouillir le tout. Il s'installa confortablement derrière un rocher, il était assis à bonne hauteur sur une roche assez bien polie. Son cerveau tournait à plein régime, sur comment faire entrer Joshua dans le système informatique des Audacieux sans être vu.

En réfléchissant il n'avait pas vu les nuages arriver. L'érudit avait raison, il fallait à tout prix protéger le matériel. Après, ce matos était quand même fiable et résistant, fait pour le terrain, il n'allait pas tomber en panne sans raison. Mais Soan sortit son poncho bâche et enroula le fichier à l'intérieur, protégé par quelques-uns de ses habits roulés en boule. Il ne pouvait rien arriver au message ainsi protégé contre les éléments. Il l'enfila solidement dans son sac, dans une poche à part pour ne pas s'abîmer au contact du reste. Puis il recouvrit également d'un imperméable la radio réceptrice. Elle ne captait aucun signal mais elle était allumée et prête à écouter d'éventuels nouveaux signaux. Elle balayait automatiquement le spectre de fréquences radio, les deux hommes pouvaient donc manger tranquillement sans toucher aux boutons de l'appareil. La radio était sommairement protégée mais elle n'avait aucune mémoire : c'était moins important que l'enregistrement.

Le ciel se couvrit rapidement mais la pluie ne tombait pas pour le moment. Pas encore. Les deux hommes commencèrent à manger et Soan se rendit compte qu'il tournait en rond dans ses réflexions. En fait, il ne savait pas encore en détails ce que Joshua voulait dire par diffuser le message par nous-mêmes. Avait-il une idée précise de la manière ? Ou avait-il dit ça pour le principe ? Soan voulait éclaircir quelques trucs.

" - Est-ce que tu as une idée de comment diffuser le message dans la ville entière ? Je ne sais pas s'il existe un système informatique qui permet de diffuser dans toutes les factions en même temps. Je sais que celui des Audacieux est assez perfectionné mais je ne sais pas jusqu'où il peut aller. Tu travailles beaucoup en informatique chez les Erudits ? Est-ce que tu sais s'il est possible de diffuser de là-bas un message dans la ville entière ? "

Le problème du siège des Erudits c'est que Soan ne disposait d'aucun droit d'y mettre les pieds, et ce serait immédiatement beaucoup plus suspect et plus risqué. Il ne pourrait pas participer à la mission aussi efficacement que dans le siège des Audacieux, où il travaillait régulièrement dans le quartier informatique. Sa tête était connue, il serait facile d'effectuer une manoeuvre pour diffuser le message. Il faudrait tout de même effacer ses traces pour que personne ne puisse retrouver la provenance du message, mais il savait faire cela et ainsi nul ne saurait que la diffusion du message venait du quartier des Audacieux, encore moins de l'ordinateur du bureau dont Soan faisait partie.



© Never-Utopia par Koalz



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 2082
Points : 2205
Date d'inscription : 11/07/2014
Age IRL : 21
Localisation : Pas simple de me croiser !
Humeur : Toujours bonne !


Carte d'identité
Mon âge: 23 ans
Ma faction d'origine: Audacieux
Mes relations:

Lun 17 Aoû - 17:08







Feat : Soan Knight
Lieu : River Mountain
Citation: « Le courage croît en osant et la peur en hésitant. »
de Proverbe romain

L'inconnu



Alors que les conserves crépitaient sur le réchaud, Soan semblait perdu dans ses pensées en admirant la vue sur Chicago. Je regardais quand à moi les nuages couvrient peu à peu le ciel et cachait la lumière du soleil. Malheureusement, je pense que nous rentrerons sous la pluie mais à présent que les enregistrements étaient protégés, cela ne poserait pas trop de souci, ce n'est pas de la pluie qui allait nous arrêter. Soan se tourna vers moi comme s'il venait de réagir à un truc. Il avait un doute sur mon plan, et cela était normal, il était bien loin d'être parfait mais c'était celui qui avait le plus de chances de réussir. Il me semblait avoir expliquer clairement les choses, du système généralisé. Cependant, un tel système n'est pas connu des autres factions. En tant qu’Érudit, et en étant un peu curieux, j'avais eu connaissance de ce système, il était utilisé pour les annonces d'urgences, d'évacuation ou encore de sécurité, c'était donc pour cela qu'il était assez protégé et difficile d'accès pour un simple membre de faction. Il fallait que j'essaye de lui expliquer plus simplement.

- Il existe un système d'où partent ou transitent tous les flux d'informations de la ville. Ce système a été conçu par les Érudits afin de mettre en place, au nom de la sécurité, des messages d'alerte en cas de besoins. Ce système est inconnu et totalement secret normalement, c'est pour cela qu'il faut de hauts niveaux d’accréditations. En accédant à ce système, assez intuitif et facile d'utilisation, après avoir entré les codes, on peut accéder à tous les flux d'informations, les ondes radios diffusées en ville, les hologrammes à l'entrée des quartiers généraux, comme celui devant le bâtiment des sincères ainsi que les écrans de la ville. Et puis, il y aura le bouche à oreille, la polémique sera grande et bientôt le journal en parlera ainsi que dans tous les corps de métiers, c'est le même principe que les rumeurs, en espérant que ce message soit compris des divergents, mais la vraie question c'est est-ce qu'ils oseront sortir, montrer leurs vrais visages pour faire changer les choses ? Des connaissances en informatique, un peu mais je ne peux pas pirater ce système, il faut les accréditations, tu sais, je ne suis qu'un simple journaliste, j'aime la science et l'aventure mais tout cela nous dépasse tous les deux, et je ne pense pas me risquer à dire cela.

Mon cœur battait comme si ce que nous avions entre les mains pourraient changer le destin de milliers de personnes. C'était potentiellement le cas, cela allait demander de la patience, de la discrétion et beaucoup de courage. Nous pouvions très bien être repérés, les Érudits peuvent être redoutables. Je regardais ce Chicago lointain, tous ces gens qui ignoraient qu'un grand changement été en route. Nous n'étions pas les seuls à vouloir agir, les rumeurs sont assez répandus sur Tris Prior et Quarte Eaton. Le monde était en train de changer. J'étais un peu effrayé d'envisager un monde sans les factions, pourtant, il s'agissait juste de faire marche arrière, de retrouver nos libertés, nos droits et devoirs, une structure sociale et judiciaire, un véritable Gouvernement. Cela était-ce possible ? Je n'en savais rien, je ne pouvais que l'espérer. Le temps passait et même après avoir manger un repas assez consistant, cela ne changeait pas nos doutes, et cela pouvait se comprendre.

J'avais peur du changement. Ce n'était pas vraiment mon cas qui m'inquiétait, c'était plutôt tous ces gens. Que feront-ils sans les factions ? Où existerait-il la possibilité qu'une sixième faction soit faite, les Divergents ? Cela reviendrait aux Sans Faction. De grandes questions s'affrontaient dans ma tête, ce message pouvait avoir un fort impact comme ne pas être entendu. Et s'il était entendu, serait-il compris à sa juste valeur, est-ce que cela changerait les autres ? Je crois qu'il fallait que l'on se penche un peu plus sur la question. Le test était fait pour que chacun trouve sa place. Personnellement, je n'aurais jamais cru qu'une personne puisse entrer exclusivement dans une seule faction, qu'avons-nous de si différent ? Ou est-ce que ce sont les autres qui seraient différents de nous ? Je soupirais face à temps de questions.

- Que serez cette ville sans les factions, cela fait plus d'un siècle que c'est ainsi, . . . Enfin, si et seulement si le message fait tomber le système . . .








(c) Codage by FreeSpirit


Hors RP:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/


avatar
I am
Messages : 812
Points : 858
Date d'inscription : 07/02/2015
Age IRL : 24


Carte d'identité
Mon âge: 22 ans
Ma faction d'origine: Fraternels
Mes relations:

Mar 18 Aoû - 16:21


L'inconnu


Le repas réchauffait le coeur des deux jeunes hommes qui semblaient dépassés par les événements qu'ils venaient de vivre. Les conséquences semblaient trop lourdes et les risques trop grands, mais ils ne pouvaient pas non plus se permettre de remettre ce message à n'importe qui... Ils étaient dans une impasse. Situation plus qu'inconfortable. Soan avait un certain désir de rester ici, sur cette montagne, devant cette vue magnifique. Il n'aurait pas besoin de faire face à ses responsabilités ni de prendre des décisions trop lourdes pour lui. Il savait que c'était impossible, mais il avait toujours le droit d'en rêver... Il était bien ici, parfaitement à son aise en altitude dans des conditions rudimentaires. Comme s'il était né pour l'aventure. Il ne se lasserait jamais de la vue époustouflante d'ici ni du ciel noir plein d'étoiles la nuit; Il pourrait passer sa vie ici il le savait. Mais il n'en avait pas le droit...

Soan écouta attentivement Joshua, mais il s'était moins enflammé que lui dans la suite des événements. Pour l'Audacieux, faire entendre un message à la ville disant qu'il fallait arrêter de massacrer les divergents ne signifiait pas que les divergents allaient prendre le pouvoir. Peut-être qu'il y aurait une certaine prise de conscience et que les divergents allaient davantage être respectés comme des êtres humains. Mais Soan avait la conviction profonde que les divergents n'allaient pas cessés de se cacher car il y aurait toujours des gens qui voudront les exterminés. Après tout, si le message dit de cesser le massacre des divergents, il ne précise pas pourquoi... Les érudits qui ont toujours réponse à tout pourraient contrecarrer ce message. Finalement dans la tête de l'Audacieux, c'était très improbable que la diffusion de ce message change les choses en profondeur. Non, la société ne changerait pas, mais peut-être que ce message ferait évoluer les mentalités et mènerait la ville vers la paix, autant entre les factions qu'avec les divergents. Pour Soan, c'était ça le vrai but de diffuser ce message, et rien d'autre.

Il comprit alors que Joshua avec des aspirations bien plus grandes. Du fait qu'il était un divergent et qu'il n'était pas heureux dans sa faction, souhaitait-il que ce message fasse réellement tomber le système et détruise les factions ? Soan trouvait cette idée totalement absurde. Pour lui, ce message n'irait jamais aussi loin car le système des factions était bien trop ancré dans la ville et les gens y étaient beaucoup trop attachés. Et puis, il était persuadé que ce ne serait pas une bonne chose : la ville avait besoin des factions pour fonctionner, il en était persuadé. Le vrai problème actuel était le massacre des divergents, et il fallait régler ce problème en diffusant le message. Mais il ne voulait rien changer d'autre à sa ville actuelle ! Certes, le système en place n'était pas parfait, et les sans factions pointaient du doigts ses faiblesses. Mais aucun système n'est parfait, et celui là n'était quand même pas si mal d'après lui... Face aux propos enflammés de Joshua, il ne savait subitement plus trop quoi répondre.

" - Ce message ne fera pas tomber le système... "

Le système était encore bien trop fort pour ça. Ce message, bien que lourd de sens, n'invitait pas non plus à la destruction des factions. Soan se demandait bien ce qui pourrait mener à une telle destruction, mais il n'y croyait absolument pas. Il espérait que Joshua aussi allait laisser tomber cette idée, car s'il y croyait vraiment... Alors ce serait très dangereux pour la ville, pour le coup. Il ne fallait pas que quiconque diffuse l'idée que les factions devaient être détruites. Ce serait la fin de tout. C'était une idée dangereuse qui ne pouvait mener qu'à la catastrophe. Soan voulait juste que les divergents soient traités avec autant de respect que les autres, au fond. Est-ce que c'était trop demander ?

" - Je comprends le problème, techniquement diffuser ce message sera très compliqué. Mais je pense qu'il nous a été envoyé pour être montré à un maximum de gens, et qu'il serait juste de leur délivrer le message qui leur est adressé. Bien sûr que les gens en parleront, mais n'est-ce pas une bonne nouvelle si les gens diffusent l'idée qu'il ne faut pas massacrer les divergents ? Ca pourra aider notre société à mieux vivre en harmonie je crois... avec les cinq factions qui respecteront chaque vie humaine. "

C'était ça l'enjeu, au fond, d'après Soan...

" - Qui détient les accréditations nécessaires pour accéder à ce système ? "

Et les compétences pour s'en servir, naturellement... Il fallait commencer par là s'il voulait y accéder. Oui, Soan était un Audacieux, rien n'était trop grand pour lui. Oui, pour l'instant cette question les dépassait tous les deux, mais il était prêt à l'escalader pour atteindre le sommet, comme pour cette montagne, et abattre tous les obstacles pour parvenir à son but. Cet homme pessimiste de nature avait découvert un idéal de vie chez les Audacieux, et il s'y accrocherait coûte que coûte. Qui aurait cru qu'un gamin aussi marqué par la vie deviendrait un tel idéaliste...



© Never-Utopia par Koalz



Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 2082
Points : 2205
Date d'inscription : 11/07/2014
Age IRL : 21
Localisation : Pas simple de me croiser !
Humeur : Toujours bonne !


Carte d'identité
Mon âge: 23 ans
Ma faction d'origine: Audacieux
Mes relations:

Mer 19 Aoû - 19:00







Feat : Soan Knight
Lieu : River Mountain
Citation: « Le courage croît en osant et la peur en hésitant. »
de Proverbe romain

L'inconnu



J'avais peut être vu une trop grande portée à ce message et Soan me dit alors qu'ils n'auraient sans doute pas les conséquences hypothétiques que j'avais formulé. Je n'avais peut être pas non plus compris le message qui avait été diffusé essayant de chercher quelque chose d'une plus grande portée. Pourtant, ce n'était qu'une message d'espoir pour les divergents, leurs dire qu'ils ne sont pas différents et qu'il ne faut les mettre dans une catégorie plus mal famée que les Sans Faction. Nous étions différents mais nous pouvions nous intégrer alors il est logique de considérer que cela n'est pas normal comme une idiotie. Je soupirais et repensais mélancoliquement à cette ville, à ce système. Tout était ancrée en nous et j'étais assez utopiste de croire que les choses changeraient en profondeur.

Soan et moi étions là à nous prélasser comme lézards au soleil essayant de parfaire notre plan, il ne fallait pas laisser de place au hasard et aux imprévus sinon c'était sûr que nous serions repérer. La liste des personnes avec les accréditations nécessaires pour l'accès du contrôle centralisé était dans le quartier des Érudits, enfin, il en existait sans doute une dans chaque faction. Elle était dans un tiroir de mon bureau, bien gardée, en espérant qu'elle serve un jour et ce jour était arrivée. Il y avait beaucoup d'informations sur ce morceau de papier et j'avais risqué d'ailleurs ma vie ce jour là pour la dérober. Oui, bon, un scoop n'attend pas mais de toute manière, mon article avait été censuré. Je me tournais vers Soan qui semblait réfléchir.

- Oui, j'ai peut être fait trop d'hypothèses quant aux retombées de la diffusion du message. De toute manière, je pense qu'il est difficile de prévoir la réaction de la société. J'ai une liste dans mon bureau, j'avais même fait une petite enquête sur quelques personnes de la liste, relevant les horaires, leurs adresses et leurs métiers, cela pourrait enfin trouver son utilité.

La partie qui m'effrayait le plus dans ce plan, c'était la discrétion qu'il fallait faire preuve ici, je n'avais pas l'habitude, du moins je l'avais perdu. J'étais sincère tant que je le pouvais mais j'avais appris que le mensonge était également un moyen d'arriver à nos fins. C'est pour cela que je motivais Soan pour que tout se passe dans les quartiers des Audacieux. Ce n'était pas peur, plus par nécessité, le quartier des Érudits disposent d'écrans et de caméras de surveillance à chaque coin de couloirs alors être discret demanderait encore plus de vigilance. Je pensais alors à ce coin secret que mon père avait fabriqué pour moi, il serait un endroit idéal et disposait déjà de matériel informatique.

- Mon père m'avait construit un point de chute dans le quartier des Audacieux, une sorte de cachette sophistiquée et gardée par des inventions des Érudits. Ce serait l'endroit idéal. Il n'est sur aucun plan et l'accès y est très discret . . . Il me faudra juste me procurer un peu de matériel, . . ., tu pourrais en avoir pour moi ?








(c) Codage by FreeSpirit


Hors RP:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/


avatar
I am
Messages : 812
Points : 858
Date d'inscription : 07/02/2015
Age IRL : 24


Carte d'identité
Mon âge: 22 ans
Ma faction d'origine: Fraternels
Mes relations:

Jeu 20 Aoû - 18:34


L'inconnu


Les deux hommes terminèrent leur repas en se prélassant sous le soleil de montagne, tandis que les neurones tournaient à plein régime. Soan tournait quand même légèrement en rond dans les réflexions, il savait qu'il avait accès au système informatique le plus sécurisé des Audacieux car il avait toutes les accréditations nécessaires, mais il n'avait aucune idée des capacités de ce système. Il ne s'y connaissait pas assez en informatique pour faire des recherches nécessaires pour savoir si ce système permettait de toucher toutes les factions comme l'avait expliqué Joshua, et il ne pouvait pas se renseigner discrètement sans éveiller les soupçons de ses collègues. Bref, de son côté, il était un peu coincé...

Heureusement que Joshua était là. Il avait vraiment des ressources insoupçonnées et Soan sentait qu'ils pouvaient aller très loin tous les deux. La liste des personnes accréditées, c'était quand même balèze. L'Audacieux ne chercha pas à comprendre comment Joshua s'était procuré cette liste, il comprenait simplement qu'il avait devant lui un journaliste redoutable.

Soan remballait le matériel du repas et s'apprêtait à redescendre la montagne. Il allait prendre son temps pour la descente, il n'était absolument pas pressé d'arriver en bas, contrairement à la veille où il voulait arriver au sommet au plus vite. Ca allait être une petite promenade de santé, où il pourrait bavarder du plan avec Joshua. D'ailleurs, lorsqu'il se mit en marche tranquillement, la conversation continua comme si de rien était.

Encore une fois, Soan était époustoufflé par les ressources de son compère. Sérieusement ? Une cachette indétectable chez les Audacieux avec du matos d'Erudit ? C'était le repère parfait ! L'Audacieux était abasourdi et adressa un sourire aussi ravi qu'impressionné à Joshua.

" - C'est incroyable ça... Bien sûr, de quoi as-tu besoin ? "

En vérité, Soan était aux anges. Cette planque l'arrangeait à un point considérable. Il n'aurait jamais pu s'introduire chez les Erudits discrètement et il aurait dû laisser Joshua faire tout le boulot là bas, ce qui n'était même pas envisageable. Bref, c'était mieux pour tout le monde que les choses se passent chez les Audacieux. Il pourrait ainsi avoir un rôle réellement actif et ils seraient un vrai binôme, Soan assurant le côté pratique, et Joshua le côté technique. Ils se compléteraient très bien. Ils seraient une équipe de choc, comment pouvaient-ils échouer ainsi ? C'était impossible... Ils atteindraient leur but, comme prévu. Quant aux conséquences... La phrase de Joshua avait fait réfléchir Soan. C'est vrai qu'après tout, on ne pouvait jamais connaître à l'avance les réactions d'une société... Et si Chicago réagissait beaucoup plus fort que ce que Soan imaginait ? Dans tous les cas, puisque c'était imprévisible... Autant laisser les choses se faire et aviser ensuite. Vivre au jour le jour. L'Audacieux verra bien de quoi demain sera fait...



© Never-Utopia par Koalz



Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 2082
Points : 2205
Date d'inscription : 11/07/2014
Age IRL : 21
Localisation : Pas simple de me croiser !
Humeur : Toujours bonne !


Carte d'identité
Mon âge: 23 ans
Ma faction d'origine: Audacieux
Mes relations:

Dim 23 Aoû - 12:36







Feat : Soan Knight
Lieu : River Mountain
Citation: « Le courage croît en osant et la peur en hésitant. »
de Proverbe romain

L'inconnu



Nos idées prenaient des solutions concrètes. Petit à petit, notre plan prenait forme et cela sans me déplaire. J'avais toujours privilégié l'action aux hypothèses bien n'en déplaisent à mes collègues Érudits. Le point de chute chez les Audacieux était un endroit secret à la protection renforcée. Je n'en parlais habituellement à personne pour éviter que je sois repérer sinon j'aurais été exilé ou enfermé dans le quartier des Sincères. J'avais appris à faire confiance à Soan et il ne se doutait pas à quel point avoir ma confiance était un vraie signe d'amitié et d'un sentiment relativement fort. Les problèmes que j'avais traversé, les dos qui se tournent sans comprendre, cela faisait partie de ma vie et j'ai appris avec le temps que les gens ne sont que des façades, des sourires mais qu'au fond nous ne sommes guère plus qu'une personne, rien de plus. La confiance, je ne la donnais pas si facilement bien que les apparences peuvent être confuses. Cependant, il y a quelques personnes avec lesquelles le courant passe bien, comme une évidence même si on ne se connaissait pas vraiment, Soan était l'une de ses personnes, mon compagnon de route et aussi un ami sincère, un des rares que je considérais vraiment comme tel.

Après avoir fini notre repas, nous remballions nos affaires et je prenais le temps d'admirer la vue, une dernière fois, respirais cet air si pur, ce silence apaisant et les rayons du soleil caressait mon visage. Soan et moi étions dans le même état d'esprit, il fallait que l'on regagne la ville mais pour cela nous pouvions prendre un peu plus de temps que l'aller. Naturellement, nous nous mettions en marche. L'existence même de cette cachette dans le quartier des Audacieux facilitait notre mission, du moins pour le point de la discrétion. Par chance, mon boulot de journaliste ouvrait mes horizons et je pouvais me rendre sans trop de difficultés dans les autres factions, pour un article, des renseignements, cela ne serait pas suspect. La partie qui restait encore hasardeuse, c'était mes compétences en informatique. D'accord, je m'intéressais un peu à tout cela, j'étais très curieux surtout des nouveautés et touchais un peu à tous les domaines mais nous étions à un tout autre niveau de compétences. Je me fondais sur le fait que le logiciel soit assez intuitif pour que je n'éprouve pas de difficultés.

- Pour la partie informatique, je pourrais m'en occuper, il me faudrait un compteur électrique, les ordinateurs que je vais utiliser vont consommer de l'énergie, il nous faut notre propre compteur, une fois programmée, je pourrais faire disparaître nos consommations du réseau. Enfin, pas disparaître juste modifier les informations sur les papiers. Il nous faudra également des câbles, solides, des prises et des armes au cas où.

Soan fut un peu surpris de ces derniers mots mais qui monte un tel plan devait s'attendre à avoir des complications, ce n'était pas dans la perspective d'une attaque mais d'une prévention. Tout ne se déroulera pas comme prévu, pas besoin d'être statisticien pour le savoir, juste avoir l'esprit du terrain et une vue réaliste des choses. Une autre question se poserait, quand allions-nous diffuser le message, le matin, le soir ou encore en milieu de journée. Je pensais à un détail que nous avions oublier.

- Il doit certainement avoir un dispositif en cas de piratage du système de diffusion, si nous transmettons le message et qu'ils coupent l'alimentation de la ville, cela serait inutile. C'est un détail auquel je n'avais pas pensé, il nous faudrait trouver une solution . . .








(c) Codage by FreeSpirit


Hors RP:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/


avatar
I am
Messages : 812
Points : 858
Date d'inscription : 07/02/2015
Age IRL : 24


Carte d'identité
Mon âge: 22 ans
Ma faction d'origine: Fraternels
Mes relations:

Jeu 27 Aoû - 15:57


L'inconnu


Soan était enchanté par la proposition de Joshua. L'existance de cette cachette secrète était une réelle aubaine pour leur plan d'action. Cela facilitait vraiment leur action et les aidait à rester discret. En plus, la présence du matériel informatique adéquat et sécurisé était aussi une chose en moins qu'ils devaient se procurer... C'était on ne peut plus parfait.

Les deux hommes se mirent en marche doucement, Soan profitait inspirait profondément pour profiter encore le plus longtemps possible de la pureté de l'air. Il n'était pas aussi clair dans leur ville, sûrement à cause de la pollution engendrée par une société qui vit sur place depuis des générations et qui doit tout faire en autharcie... Soan était tout à fait à l'aise avec Joshua à présent, il avait l'impression d'être avec un de ses amis d'enfance... Alors qu'il n'en avait pas. Il n'avait presque jamais eu de véritable ami, avant d'arriver chez les Audacieux, et aujourd'hui encore il ne savait pas vraiment à qui il pouvait faire confiance. Avec Joshua, c'était beaucoup plus simple, comme s'il le connaissait déjà depuis des années. Il sentait qu'il pouvait tout lui dire, que c'était quelqu'un de confiance. Et Soan avait l'habitude de ne faire confiance à personne...

Soan écoutait attentivement le listing de son ami, il mémorisa ainsi tout le matériel qu'il irait trouver pour ça. Il réfléchissait en même temps, pour le moment c'était assez facile de se procurer ce que Joshua disait : un compteur électrique, c'était tout à fait faisable, il y en avait dans un entrepôt sécurisé auquel Soan avait accès - une réserve de la faction en cas de guerre civile, les Audacieux ont été entraînés aussi pour pouvoir survivre en interne. Les câbles solides, Soan ne savait pas trop pourquoi, il songeait que c'était sûrement parce-que le matériel informatique de Joshua nécessitait une alimentation électrique particulière. Il s'y connaissait un peu en informatique, pour les données sécurisées de base, mais du reste il n'était vraiment pas un expert - il était sûr que Joshua s'y connaissait bien mieux que lui. Des prises, cela semblait évident aussi, Soan allait ramener toutes les multiprises qu'il toruverait ce n'était pas trop dur à trouver. Et des armes, oui, Soan acquiesça alors avec vigueur. C'était certain qu'ils devaient s'en munir, avec l'espoir de ne pas s'en servir, mais il serait suicidaire de se lancer dans un tel plan sans se prémunir d'armes à feu. Ca, c'était assez facile encore une fois, il suffisait d'aller dans les salles d'entraînement et de ramener une partie du matériel. Il faudrait quand même le dissimuler car théoriquement le  matériel ne sort pas de la zone d'entraînement, mais les semi-automatiques ne prenaient pas trop de place et se cachaient assez bien dans un sac de sport. Il en prendrait quatre, deux pour chacun, avec un bon nombre de munitions de rechange. En pensant à tout ça, il se dit aussi qu'il devrait juste éviter ses supérieurs qui le croyaient toujours en mission à l'extérieur. Du reste, s'il croisait d'autres personnes de la faction il n'avait rien à craindre, généralement personne n'osait lui poser de question de par sa position hiérarchique et son caractère parfois peu aimable. Si quelqu'un le voyait fourrer un flingue dans son sac, il y avait fort à parier que la personne garderait ça pour lui pour sa propre sécurité. La tâche de Soan était donc toute réfléchie, il savait comment s'y prendre et pour l'instant il n'y avait rien de trop compliqué - la partie la plus délicate se tiendrait dans la cachette en question, et c'était au final Joshua qui aurait la tâche la plus compliquée avec l'informatique... Car Soan serait bien incapable de gérer un système aussi complexe.

Soan réfléchit à la question de Joshua. Ce serait en effet bien dommage...

" - Un générateur de secours ne ferait pas l'affaire ? Si nous parvenons à diffuser le message avec notre propre matériel, qui serait alimenté indépendamment du reste de la ville, est-ce que ça suffirait à diffuser le message ? "

La question était de savoir si ce générateur de secours pouvait être raccordé d'une manière ou d'une autre aux dispositifs de diffusion de la ville, pour s'assurer qu'aucun hologramme ne serait coupé par un arrêt brutal de l'alimentation électrique. Cette question était extrêmement pertinente d'ailleurs, car il ne faisait aucun doute qu'une fois que le message commencerait à être diffusé, les Erudits feraient tout pour le stopper avant la fin. Ce serait dommage que la population n'ait qu'une partie du message...

" - Je peux avoir plusieurs générateurs de secours assez puissants. On pourrait les cacher et les raccorder au système de diffusion général de la ville, pour qu'ils prennent le relais automatiquement en cas de coupure sans que personne ne puisse les trouver. "

Soan avançait ça comme ça mais il ne savait pas vraiment au fond si c'était réaliste ou pas d'un point de vue technique... Il s'y connaissait un peu mais il n'était pas spécialiste en la matière. Il avait conscience que le matériel qu'ils allaient manipuler là était d'un autre niveau que ce à quoi il était habitué...

En commençant à descendre de la montagne, la vue se diminuait au fur et à mesure. Soan pouvait toujours distinguer la ville en tout petit sous lui, mais il ne voyait déjà plus les  bâtiments étrangers qu'il avait aperçu de l'autre côté de la montagne. S'il n'avait pris aucune image de ces derniers par mesure de sécurité, cette vision restait gravée dans sa mémoire à jamais comme un espoir pour l'humanité...



© Never-Utopia par Koalz



Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 2082
Points : 2205
Date d'inscription : 11/07/2014
Age IRL : 21
Localisation : Pas simple de me croiser !
Humeur : Toujours bonne !


Carte d'identité
Mon âge: 23 ans
Ma faction d'origine: Audacieux
Mes relations:

Ven 28 Aoû - 19:19







Feat : Soan Knight
Lieu : River Mountain
Citation: « Le courage croît en osant et la peur en hésitant. »
de Proverbe romain

L'inconnu



Alternant mon regard entre là où je posais mes pieds et la vue superbe à l'horizon, je réfléchissais moi-même à la question que j'avais posé. Repéré d'éventuels problèmes dans notre mission, ce n'était pas difficile mais trouver des solutions concrètes et réalisables, cela ne serait pas évident. Laissant le silence prendre le dessus, Soan répondait alors ma question en essayant d'être aussi méthodique et réaliste que possible. Je donnais peut être beaucoup de moi pour cette mission mais j'étais comme ça, je réfléchissais vite et peut être que mon esprit était plus tordu que celui d'un autre mais contrairement à pas mal de mes confrères un peu doué et assez intelligent, je n'étais pas du genre à l'étaler, j'aime en profiter les autres et je pense que n'importe qui à son talent caché, tout le monde est complémentaire et être seul pour travailler est synonyme pour moi d'échec.

Ce que proposait Soan était pertinent et après quelques minutes de réflexions, réalisables. Malheureusement, ce serait un peu compliqué, l'électricité, ça ne m'a jamais intéressé et ce qui nous intéresse pas et bien on l'apprend pas ! Cela devrait juste être une histoire de fils rien de plus, mais je crois que nous allions avoir besoin d'un peu d'aides, pas que notre aide intervienne sur place et soit au courant du plan, non, juste qu'on lui pose des questions sans qui fasse de même sur le but de tout ces branchements. Je connaissais plusieurs collègues qui pouvaient le faire discrètement et qui ne me demanderont rien, disons que je fais des choses suffisamment bizarres pour que les gens ne me posent même plus de questions.

- Je connais quelqu'un qui pourrait me donner des conseils sans que j'éveille ses soupçons. Je réfléchis mais je ne vois pas d'autres éventualités, plus qu'à réaliser tout ça !

J'affichais un large sourire. J'aimais quand les choses prenaient forme, lorsque je réalise des projets qui me tiennent à cœur peu importe le temps que j'y consacre. J'espère juste que nous parviendrons à faire toute ce que nous voulions en un temps limité sinon nos absences trop longues à nos postes respectifs ne passeraient pas inaperçus. En réfléchissant à cela, je me disais que finalement, je ne connaissais pas grand chose de Soan, plus qu'une personne qui lui serait inconnue mais beaucoup moins qu'un ami même si je le considérais ainsi, et même un ami fiable.

- Nous avons le temps de penser à autre chose ! Comment se passe tes journées types à ton boulot ?








(c) Codage by FreeSpirit



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/


avatar
I am
Messages : 812
Points : 858
Date d'inscription : 07/02/2015
Age IRL : 24


Carte d'identité
Mon âge: 22 ans
Ma faction d'origine: Fraternels
Mes relations:

Dim 30 Aoû - 18:57


L'inconnu


Les deux hommes continuaient la descente tranquillement, plus sereinement. Le coup de stress était un peu retombé et maintenant que la suite des événements se mettait en place de façon plus concrète, Soan était plus serein. Car on a beau être Audacieux, quand on prépare un coup aussi gros avec un tel impact... On ne peut pas rester de marbre. Bien sûr que c'est une chose qui inquiétait Soan car ça dépassait largement son niveau de compétences, d'accréditations et ça n'entrait dans aucune de ses prérogatives directes ou indirectes. Mais c'était son instinct qu'il laissait parler, sa sensibilité, sa morale. Il voulait faire ce qu'il y avait de mieux, ce qui lui semblait éthique. Et il le ferait. Dès qu'il serait descendu de cette belle montagne, sur laquelle il avait passé des moments qu'il n'oublierait jamais. En compagnie d'un très bon ami.

Et quel ami ! Il le connaissait depuis moins de 48h et il se sentait déjà vraiment proche de lui. Et pourtant, il ne savait pas tant de choses que ça sur lui... à part qu'il était journaliste érudit et divergent. Cela dit, son statut le mettait en danger tous les jours... Il était sacrément courageux pour avoir rejoint les Erudits en connaissant sa divergence. Cette faction est connue pour être celle où il est le plus difficile de réussir l'initiation sans être découvert lorsqu'on est divergent...

Soan acquiesça avec le sourire également, il était très content des relations de Joshua. C'était toujours pratique de connaître un spécialiste dans un domaine dont on a besoin, surtout quand c'est une personne de confiance qui ne se doutera de rien. C'était parfait comment leur plan évoluait dans le bon sens. Il était peu probable qu'il n'y ait pas d'incident durant l'opération, car elle était extrêmement risquée, mais pour le moment les préparatifs avançaient rapidement et il n'y avait pas de raison que les choses tournent mal. Soan était persuadé qu'ils parviendraient à diffuser ce message à toute la ville, quoi qu'il en coûte.

Soan sourit à la question de Joshua. Il appréciait cet homme, il faisait la conversation de façon intelligente et il était loin d'être ennuyeux. En général, Soan avait du mal avec les gens qui parlaient plus que lui car il était très peu bavard et appréciait moyennement les gens qui racontaient leur vie ou pire, qui lui demandaient de parler de la sienne. Mais avec Joshua l'ambiance était toute différente, ils entraient dans une relation de confiance où ça ne le dérangeait plus de parler de lui, où c'était même agréable d'avoir une conversation comme fond sonore au coeur de la montagne silencieuse. Même le vent s'était totalement couché, il n'y avait plus un bruit dans cet air frais des hauteurs.

" - Eh bien les journées types... Elles dépendent vraiment du contexte. Les jours où tout va bien je vais au bureau pour voir s'il n'y a pas d'urgence et alors je rejoins mes hommes qui gardent la clôture pour les soutenir - ils aiment bien recevoir la visite des supérieurs, ils ont un job un peu monotone. Et puis les jours où les choses vont mal... C'est à dire quand il y a des agressions ou des violences dans la ville, je suis détaché sur les lieux de l'incident avec quelques Audacieux sous mes ordres pour sécuriser le périmètre. Le but est à chaque fois de ramener le calme dans la zone par n'importe quel moyen pour que les Sincères puissent mener leur enquête dans de bonnes conditions. Ces derniers temps les agressions concernent surtout les divergents, et être sur place me permet aussi d'entendre partiellement les résultats de l'enquête des Sincères... Ce qui m'informe sur l'identité des chasseurs de divergents dans la ville. "

Oui, il avait compris que les Erudits étaient largement responsables de ces attaques, mais quelques Audacieux également. Il avait entendu les Sincères en parler entre eux, et il avait l'ouïe très fine. Il n'était pas dans la faction qui rendait la justice, mais il s'arrangeait pour être au courant des choses importantes quand même. Lorsqu'on lutte contre un fléau, il faut d'abord en déterminer l'origine...

" - Et toi, ta journée type chez les Erudits ? "

Si Joshua venait des Audacieux, il devait déjà un peu savoir à quoi ressemblait la vie de Soan. Mais lui n'avait jamais mis les pieds dans le quartier des Erudits, il n'avait vraiment aucune idée de à quoi ressemblait leur vie... Il les voyait toujours plongés dans les livres et les éprouvettes, mais un journaliste c'était plus original. Il se demandait bien de quoi étaient faites les journées de son ami.



© Never-Utopia par Koalz



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 2082
Points : 2205
Date d'inscription : 11/07/2014
Age IRL : 21
Localisation : Pas simple de me croiser !
Humeur : Toujours bonne !


Carte d'identité
Mon âge: 23 ans
Ma faction d'origine: Audacieux
Mes relations:

Lun 31 Aoû - 16:05







Feat : Soan Knight
Lieu : River Mountain
Citation: « Le courage croît en osant et la peur en hésitant. »
de Proverbe romain

L'inconnu



Nous n'étions pas si mal dans ses montagnes et c'est dans ces rares moments que l'on trouve que le temps file sans qu'on le voit. Perdre la notion du temps, cela avait du bon. Je respirais à plein poumons et profitais de ce moment unique que je vivais. Une fois que nous serons en bas de cette montagne et que l'on aura repassé le mur, rien ne sera plus pareil. Je ne serais plus Joshua, esprit original et indépendant, divergent de nom et libre comme l'air tout comme il ne sera plus Soan, compréhensif et naturel, courageux et spontané. Nous serons érudit et audacieux, séparés par les règles de nos factions. J'avais toujours été difficile à cerner et pourtant Soan l'avait fait, c'était une des rares personnes qui arrivait à me comprendre vraiment et le plus important pour moi, le seul à savoir que je ne suis pas comme tous les autres et que l'on partage un lourd secret commun.

Les neurones un peu en repos, j'en profitais pour partager ce moment avec mon nouvel ami, l'un des rares à qui je ferais confiance. Il me racontait sa journée et son récit me rappelait quelques bons souvenirs d'enfance, une page de mon histoire qui était tournée à présent mais pas pour le moins oubliée. J'aurais pu vivre ainsi mais ce n'était pas le cas. Je gardais l'espoir et l'envie dans mes yeux et dans mes rêves les plus fous. Naturellement, Soan me retournait la question. J'eus un simple sourire, ma vie n'était pas trépidante et l'action ne faisait pas parti de ma vie si je n'en mettais pas de mon côté.

- Je me lève de bonne heure et je pars me cacher derrière un ordinateur pour taper des articles mais comme j'aime bouger, je pars souvent sur le terrain dans toutes les factions et tous les endroits, j'essaie de rester discret, mon supérieur n'en sait pas la moitié mais il est satisfait de mon travail. Je suis comme ça, on ne peut pas me changer. Sinon en dehors du boulot, j'adore le sport, c'est même vital, courir, soulever des haltères, m'évader et libérer mon esprit, c'est le secret pour garder mon calme et rester paré à toutes situations ! J'aime aussi l'art sous certaines formes, la musique, mais toutes ses choses ont bien changées et toi, tes passions ? 

Je dévoilais un peu plus de moi à chaque instant, qui j'étais derrière ce masque de l'Erudit, derrière ce titre de journaliste. Il est vrai que j'avais un métier peu conventionnel et c'est pour cela que je me plaisais. Je n'aimais pas la faction mais j'aimais mon métier par dessus tout. Il m'aidait à entretenir mes autres côtés, mes autres factions. Je restais libre malgré les contraintes que la presse impose. Je vivais comme bon me semble et j'ai oublié à écouter les idioties des autres, j'avance seul et depuis longtemps, et depuis je suis libre et pas loin d'être heureux. Je pensais nostalgiquement à quelques documentaires d'avant la guerre, la vie libre et les lois. Tout cela était tellement loin.








(c) Codage by FreeSpirit


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/


avatar
I am
Messages : 812
Points : 858
Date d'inscription : 07/02/2015
Age IRL : 24


Carte d'identité
Mon âge: 22 ans
Ma faction d'origine: Fraternels
Mes relations:

Jeu 3 Sep - 19:56


L'inconnu


Les deux hommes perdaient de l'altitude pas après pas. Soan faisait des efforts pour ralentir sa marche, il ne voulait vraiment pas arriver en bas tout de suite. Il voulait profiter de ces derniers instants de liberté, de contact avec la nature, de confiance... Car il n'avait jamais fait confiance à personne comme à Joshua aujourd'hui. Il était prêt à ne rien lui cacher car il savait qu'il ne le trahirait pas. Il le connaissait depuis peu mais en y réfléchissant... Soan n'avait aucun ami auquel il pouvait faire confiance à ce point, en fait. Il se méfiait de tout le monde, tout le temps, même des personnes qu'il appréciait. C'était aussi ça la magie de cette montagne, la naissance d'une amitié puissante. Il ne s'y attendait absolument pas avant d'arriver ici... Mais il avait gagné un ami cher qui partageait ses convictions, et même s'ils n'étaient pas dans la même faction, ils avaient beaucoup de points communs et de choses à partager. Ils se comprenaient, et c'était ça la base de leur confiance. Soan était totalement détendu, ce qui lui arrivait rarement. Il aurait voulu rester toute sa vie sur cette montagne... mais le devoir l'appelait.

Soan sourit lorsque Joshua raconta ses journées. En fait, ce dernier n'avait jamais vraiment quitté les Audacieux. Il avait toujours gardé la même hygiène de vie, faite de sport et d'exercice. Soan était surpris d'apprendre que Josuha, sous sa couverture de journaliste, faisait beaucoup plus d'investigations que ce qu'on lui demandait. Après tout, c'était, tout comme Soan, une façon d'être au courant de l'évolution de la situation et de se protéger si les choses dégénèrent... L'Audacieux songea que son ami devait être au courant de beaucoup de choses secrètes de la ville. Beaucoup de choses que lui devait ignorer... La tête de Joshua serait à coup sûr mise à prix si quelqu'un apprenait tout ce qu'il a ammassé comme informations depuis tout ce temps passé à faire des recherches "journalistiques". Soan songea aussi que son côté artistique était typique des Fraternels... Pas de doute, cet homme était divergent, et pas qu'un peu. Finalement, c'étaient les personnes les plus riches et les plus intéressantes que Soan connaissait, les divergents. C'était avec eux qu'on pouvait avoir les discussions les plus variées, c'étaient aussi eux les plus ouverts d'esprit... Quelle idée de les chasser comme des chiens ? Soan ne comprenait vraiment pas quelles étaient la motivation des chasseurs de divergents... Si ce n'est le rejet de la différence. Mais c'est une motivation tellement puérile...

" - Mes passions... C'est délicat, je n'ai pas vraiment de vie à côté de mon boulot. J'aime le contact avec la nature, ça m'arrive de filer en douce de l'autre côté de la clôture avec la collaboration de mes hommes. Mais sinon... Ce qui m'anime c'est vraiment de combattre le mal sous toutes ses formes. "

Pour la première fois de sa vie, Soan fut choqué par cette constatation. Non, il n'avait pas de passion dans sa vie, tout tournait autour de son combat principal. Il ne s'était jamais rendu compte que son enfance l'avait brisé au point d'en faire une machine. Il n'était bon qu'à ça, à réparer l'injustice dont il avait été victime parmi bien d'autres. Il n'avait plus aucune autre aspiration dans la vie que détruire ce qui l'avait lui-même détruit. Plus de curiosité culturelle, plus rien d'autre... Il était vidé de ce qui faisait un être humain normal. Il se rendait compte que son combat avait tourné à l'obsession depuis bien longtemps maintenant. Mais qu'est-ce qu'il pouvait y faire ? Il ne pourrait jamais récupérer l'innocence qu'on lui avait volé trop tôt... Alors ça ne servait à rien de jouer le naïf. Il ne pouvait que continuer à suivre son chemin de bataille. Quitte à y laisser la vie.

" - Comment tu vis ta passion pour les arts ? Tu fréquentes des Fraternels parfois ? Ou tu joues de la musique en secret ? Ca ne doit pas être très bien vu chez les Erudits... "

Soan avait une image assez restrictive de cette faction : il les voyait extrêmement sur le dos des gens. Il se demandait comment un garçon aussi complet que Joshua pouvait s'épanouir dans une faction aussi obstruée. Comment il gérait ça... Il devait être dans l'illégalité, c'était presque sûr.



© Never-Utopia par Koalz



HRP:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 2082
Points : 2205
Date d'inscription : 11/07/2014
Age IRL : 21
Localisation : Pas simple de me croiser !
Humeur : Toujours bonne !


Carte d'identité
Mon âge: 23 ans
Ma faction d'origine: Audacieux
Mes relations:

Ven 4 Sep - 19:58







Feat : Soan Knight
Lieu : River Mountain
Citation: « Le courage croît en osant et la peur en hésitant. »
de Proverbe romain

L'inconnu



Peu à peu l'horizon devenait moins lointain, l'évasion du regard et des sens devenaient moins intéressantes avec leurs descentes. Pour moi, c'était comme une renaissance d'être sorti, d'avoir pris des risques. La situation la plus triste pour moi serait que la routine s'installe, que l'on se lève chaque matin en ayant pour seul dessein que de reproduire ce que nous avons fait la veille. Nous ne sommes pas des machines, on ne peut pas nous réparer et nous ne vivrons pas éternellement. Il est important de profiter de chaque instant et ne pas s'attarder sur les choses qui n'en valent pas la peine. C'est pour cela que j'avais appris que la confiance était quelque chose de précieux et qu'il ne fallait pas la confier à n'importe qui. Soan semblait dubitatif quant à ma question sur ses passions. Il est vrai que la société avait imposé de nouveaux trains de vie, nous nous définissions par nos métiers, nos qualités et finalement, il n'y avait plus beaucoup de places aux loisirs, à l'intimité, à l'originalité. Je restais silencieux après sa réponse, je ne voulais pas le gêner d'aucune sorte et je savais quand il fallait poser des questions ou se taire. Le comportement humain, l'étudier a toujours été une volonté et cela avec différents résultats et mises en pratique.

Soan semblait curieux à mon sujet et je trouvais cela normal. J'étais un "specimen" comme l'on dit couramment et je crois pas que l'on puisse trouver deux personnes comme moi. J'étais différent, et la divergence m'avait aidé à cultiver cette différence, cette originalité et cette curiosité qui était en moins. Je m'intéressais à beaucoup de choses et c'est ainsi que j'étais un bon journaliste, que je comprenais les gens mais souvent, ce n'était pas réciproque. Soan lui, était différent, il comprenait comme le monde m'avait changé. Je souriais en regardant où je mettais les pieds et répondais à sa question.

- Ma passion pour les arts, un peu en secret comme tu dois t'en doutais, chez moi, je fais de la déco, ou sur l'ordinateur mais c'est plus compliqué ! Les Fraternels, oui parfois, tout comme je suis allé dans les autres factions, peut être moins, il faut tant d'autorisations pour franchir le mur. Les Érudits n'en savent rien, je sais resté discret et j'arrive toujours à faire ce que je souhaite au fond de moi. Par chance mon supérieur direct est une personne assez stricte mais aussi très compréhensive. Je me force de faire de ma divergence un atout puissant au quotidien. Et toi quelqu'un d'autre le sait ? Moi il n'y a que mes parents, et toi à présent.









(c) Codage by FreeSpirit


Hors RP:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/


avatar
I am
Messages : 812
Points : 858
Date d'inscription : 07/02/2015
Age IRL : 24


Carte d'identité
Mon âge: 22 ans
Ma faction d'origine: Fraternels
Mes relations:

Lun 7 Sep - 0:36


L'inconnu


Le paysage défilait sous les yeux de Soan, il vivait cette descente comme une longue chute vers les enfers, ou du moins comme s'il retombait du paradis tel Icare se brûlant les ailes trop près du soleil. Il n'avait jamais connu un bonheur si intense qu'en haut de cette montagne, et redescendre au niveau de la ville lui plombait le moral à un point qu'il n'aurait jamais imaginé. Heureusement, sa discussion avec Joshua adoucissait un peu cette lourde chute. Elle lui mettait du baume au coeur, il se sentait tout de suite moins seul dans sa situation il avait l'impression d'avoir trouvé un ami qui le comprenait réellement. Il n'en avait jamais eu avant.

Soan était très impressionné par la façon dont Joshua exploitait et vivait sa divergence au quotidien. Il était vraiment une personne extrêmement complète et il avait appris à vivre avec tous ses désirs, même s'il vivait ainsi dans le danger il semblait aimer ça. Et surtout, il arrivait à exprimer ses passions à son aise... Soan sourit à la question de Joshua. Pas de doute, il était très impressionné par son ami...

" - Personne ne le sait à part la femme qui m'a fait passer le test. Et toi. Mais tu sais ma divergence n'est pas complète. Mes aptitudes pour les Erudits m'aident à analyser le monde qui m'entoure, mais je l'ai toujours mis à profit pour mon intégration chez les Audacieux. Ma capacité à analyser le corps humain me sert beaucoup en combat pour anticiper les réactions de mon adversaire. Je ne suis pas un vrai divergent comme toi. Je me sers de ma divergence pour mieux me fondre dans ma faction... Et je sais que je n'ai aucune aptitude pour les Sincères ou les Fraternels par exemple. "

Les Altruistes non plus d'ailleurs. A la limite, les raisons qui l'ont poussé à choisir les Audacieux étaient un peu Altruistes aussi. Mais pour Soan, c'était seulement ce qui s'appelait l'humanité. Quel être Humain n'a pas une once d'altruisme en soi ? Cela ne signifie pas qu'il aurait pu vivre parmi les Altruistes, loin de là... Il en aurait été incapable.

Après réflexion, Joshua était le divergent le plus complet qu'il ait eu l'occasion de rencontrer. Et aussi, étrangement, la personne la plus intéressante qu'il connaissait dans cette ville. Il était content d'avoir trouvé un ami comme lui.

Les deux hommes avaient fini de descendre la montagne. Ils marchaient à présent sur terrain plat, se rapprochant toujours de la ville. Le jour déclinait et le soleil disparaissait lentement derrière la montagne dans leur dos. Alors qu'ils arrivaient à la rivière, Soan songea que ce serait un bon endroit pour passer la nuit avant de repartir le lendemain. Alors qu'il dépliait la tente une dernière fois, et qu'il préparait le réchaud, il se dit qu'il avait vraiment été chanceux sur cette mission. Son issue était bien différente de ce qui était prévu à la base, mais elle lui convenait extrêmement bien : cette mission l'avait fait revivre, il se sentait plus vivant que jamais avec ce plan en tête.

Alors que le campement était monté pour la nuit, Soan se réchauffait les mains devant le réchaud pendant que le dîner cuisait. Il regarda Joshua dans les yeux, chose qu'il faisait très rarement.

" - Quoiqu'il arrive, par rapport à la suite des événements... Je tiens quand même à te dire que j'étais vraiment ravi de faire cette mission avec toi. Et honoré de ta présence. "

On sait jamais, s'ils se faisait tirer comme des lapins à leur entrée dans la ville... Au moins il l'aurait dit. Qu'il était content d'avoir trouvé un ami tel que Joshua, que c'était une belle personne qu'il respectait beaucoup. C'était un Soan tout transformé qui était descendu de cette montagne paradisiaque. Il n'exprimait jamais ses états d'âme ainsi d'habitude...



© Never-Utopia par Koalz



HRP:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 2082
Points : 2205
Date d'inscription : 11/07/2014
Age IRL : 21
Localisation : Pas simple de me croiser !
Humeur : Toujours bonne !


Carte d'identité
Mon âge: 23 ans
Ma faction d'origine: Audacieux
Mes relations:

Mar 8 Sep - 18:31







Feat : Soan Knight
Lieu : River Mountain
Citation: « Le courage croît en osant et la peur en hésitant. »
de Proverbe romain

L'inconnu



La réponse de Soan me surprenait. Certes, je concevais qu'il n'était pas vraiment comme moi, mais le fait qu'il me qualifie d'un vrai divergent me donnait un sentiment étrange. Je ne pourrais pas le détester ni même retenir quelque chose. Cela me faisait simplement réfléchir. J'étais si différent des autres, cela me faisait repenser à plusieurs moments où j'étais seul pensif et un peu déprimé ne pouvant m'empêcher de penser que le monde est étrange et que je serais normal. La réalité est différente, je pense peut être trop et certaines personnes me déçoivent par leurs actes. C'était surtout moi le problème, je n'avais pas les mêmes pensées que tous. Je gardais ça pour moi et chassais ses idées noires qui ne font que me ronger. Soan était sympathique et c'est également nos différences qui font que nous nous apprécions. Je restais donc pensif en descendant la montagne et regardant les derniers rayons du soleil éclairé le ciel de teinte orangée. Je restais silencieux avec mes idées noires et avançais en suivant Soan. Nous mettions en place le camp et nous étions l'un en face de l'autre avant de dîner. Il me dit alors cette phrase, cette phrase qui me touchait droit au coeur. Je ne pouvais m'empêcher d'être très ému face à cette déclaration. Une nouvelle sensation venait s'emparer de mon corps et j'étais contente que Soan me fasse oublier toutes mes réflexions, sur mon existence et ma vie. J'étais à la fois gêné mais aussi très fier qu'il me fasse cette confidence.

- Ce sentiment est partagé Soan, je peux dire sans peine que tu es la personne la plus agréable que j'ai rencontré, je peux parler de tout avec toi, pourtant on se connaît à peine mais il y a ce je ne sais quoi, ces différences qui sont nos forces et tout va tellement simplement. Tu es un ami, un vrai, ceux que l'on compte sur les doigts d'une main, et autant de le dire, tu m'as aidé, à repenser autrement les choses, à revoir l'espoir, prendre un nouveau départ en voyant les progrès qui me restent à faire et en regardant ceux que j'ai déjà fait.

Il est vrai que pendant bien des années, j'avais accumulé tout un tas de secrets, de pensées révolutionnaires et surtout interdites. J'avais gardé également mon amour, mon amitié et ma confiance pour moi, me disant que jamais personne ne serait vraiment à la valeur de mes espérances. Je ne demandais pas grand chose, juste quelques attentions, pas de faux semblants. Au fond, les gens sont souvent les mêmes égoïstes et orgueilleux mais certains sont là, ils vous connaissent, savent vous faire sourire, inconnu ou loin de vous, ils sont là, et c'est ce qui me faisait tenir le choc, la difficulté des épreuves que nous donne la vie. Le feu et la nuit tombait étaient propices aux confidences. Je plongeais mes yeux dans le regard de Soan. Nous avions encore tant de souvenirs, de démons peut être à partager.

- Et sur le plan affectif, tu as une compagne ? Enfin, je ne veux pas être indiscret. . .








(c) Codage by FreeSpirit


Hors RP:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/


avatar
I am
Messages : 812
Points : 858
Date d'inscription : 07/02/2015
Age IRL : 24


Carte d'identité
Mon âge: 22 ans
Ma faction d'origine: Fraternels
Mes relations:

Jeu 10 Sep - 18:08


L'inconnu


Le dîner était calme et agréable, comme les repas précédents passés en compagnie de Joshua. Il était très touché par les paroles de son ami, il acquiesçait d'un léger signe de tête, oui c'était la même chose pour lui. Joshua était un véritable ami, il n'en avait pas d'autre comme ça, il ne faisait jamais confiance aux gens ainsi d'habitude.

La nuit tombait doucement sur la montagne qu'ils voyaient désormais d'en bas. Soan fixait ce ciel qu'il ne reverrait plus jamais ainsi : c'était peut-être la dernière nuit de sa vie qu'il pouvait en admirer les étoiles, loin de la pollution lumineuse de la ville. Il enregistrait mentalement chaque étoile, les couleurs et les intensités lumineuses, les positions et les constellations, même s'il s'y connaissait rien. Il voulait se souvenir toute sa vie de la beauté du monde, de la nature, de ce que l'homme n'a pas encore détruit. Il n'avait qu'entrevu cette beauté dans le quartier des Fraternels, la zone un peu plus sauvage de Chicago. Il n'en avait jamais vraiment goûté la saveur ni l'ampleur. Ce monde lui paraissait tellement gigantesque vu d'ici, d'en bas de cette toute petite montagne... Il gravait ces images dans sa mémoire, souhaitant ardemment les voir réapparaître le jour de sa mort. Il voulait vivre toute sa vie de cette richesse, il ne voulait jamais en perdre une miette. Combien d'habitants de Chicago, de toutes les factions, ou même sans faction, avaient eu la chance de voir ça avant leur dernier souffle ? Tellement peu... Tout à coup, la vie à Chicago lui paraissait futile, restreinte. Il avait envie de voir le monde. Est-ce qu'il pourrait un jour ? Il en doutait. Il savourait déjà sa chance d'avoir pu s'aventurer si loin de la clôture...

Soan sourit à la question de son ami. C'était une question que personne n'aurait osé lui poser dans sa faction. Parce-qu'il avait un caractère trop imprévisible et que chacun savait qu'il ne parlait jamais de lui. Et qu'il pouvait devenir violent si on se montrait trop curieux - il prenait ça comme un manque de respect. En général, les gens avaient l'habitude de le laisser dans sa bulle de noirceur, et de ne pas lui poser de question, pour leur propre sécurité. Mais c'étaient des choses qui se disaient entre amis. C'était une question naturelle venant de Joshua, et, contre toute attente, Soan avait envie d'y répondre tout aussi naturellement. Il sentait qu'il pouvait tout dire avec le journaliste, qu'il n'allait pas le juger. Car ils étaient un peu similaires pour quelques points, très différents sur d'autres, mais au final ils se comprenaient, et c'était ça le ciment de leur amitié...

" - Actuellement oui... "

Il soupira doucement. Il n'avait pas l'habitude de mélanger travail et vie personnelle et il s'efforçait de ne pas penser à Lyana lorsqu'il était en mission. Mais cette mission avait déjà pris un tournant extrêmement personnel, alors...

" - Ca m'a changé la vie. Et pourtant, je n'étais pas fait pour l'amour. "

C'était rien de le dire. Il était un être fait de haine et de colère. Il l'était toujours. Mais l'amour avait quand même réussi à pénétrer son coeur. Et dans certains moments de sa vie, il était un homme nouveau. Lorsqu'il était avec elle...

" - Et toi ? "

Il lui renvoya la question avec un sourire amical et intrigué. Quelle femme chanceuse s'était éprise de Joshua ? Qui pourrait l'accompagner dans ses frasques journalistiques et dans sa curiosité démesurée de la vie et de l'Homme ?

Le campement pour la nuit était monté, une petite discussion sur l'amour était toute indiquée avant d'aller se coucher pour profiter de cette dernière nuit en pleine nature...



© Never-Utopia par Koalz



HRP:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 2082
Points : 2205
Date d'inscription : 11/07/2014
Age IRL : 21
Localisation : Pas simple de me croiser !
Humeur : Toujours bonne !


Carte d'identité
Mon âge: 23 ans
Ma faction d'origine: Audacieux
Mes relations:

Mar 15 Sep - 20:12







Feat : Soan Knight
Lieu : River Mountain
Citation: « Le courage croît en osant et la peur en hésitant. »
de Proverbe romain

L'inconnu



Rêveur sur ce moment incroyable que j'étais en train de vivre, je restais le regard dans le vide, fixe et oubliant mon "ancienne" vie. Cependant, il faudrait y retourner, une grande tâche nous avérait et j'avais hâte que tout cela se fasse, que l'on puisse peut être remettre tout cela ? Seul l'avenir en décidera. Je regardais crépiter le feu dans les yeux de Soan. Nous échangions nos confidences au coin du feu, tout cela ne me faisait que repenser que finalement, ce que nous croyons vivre à présent comme étant un moment de chance, n'était qu'une formalité il y a de cela quelques centaines d'années. Je souriais lorsque Soan répondait à ma question, toujours sans développer, il était tellement naturel avec moi et pourtant les débuts n'avaient pas été si simple.

Parler de mes sentiments n'avaient jamais été chose facile et cela de plus en plus compliqué lorsque je connaissais plus amplement la personne. Pourtant, entre Soan est moi, il n'y avait pas ce blocage, tout était tellement plus fluide et intuitif. Je souriais car ma situation amoureuse actuelle était bien compliqué. Avec un peu de recul, elle l'a toujours été. Je pensais pendant longtemps que l'amour n'était pas fait pour moi, que rester solitaire était un moyen sûr d'être réellement heureux et d'autant plus que je pouvais garder mon secret plus simplement. Mais des évêments extraordinaires arrivent, comme l'était ma rencontre avec Soan. J'avais rencontré cette femme qui m'avait troublée, j'avais perdu mes mots, je me sentais autrement et pourtant je n'y croyais plus. Il est vrai que l'amour est comme un pêché capital, un tabou au coeur de la ville et un sujet censuré. Il ne faut pas divaguer pourtant, les générations avenirs ne viennent pas encore des éprouvettes.

- Moi non je n'y croyais pas, comme quoi l'amour est vraiment insoupçonnable et très puissant. Sans vraiment de surprise, mon coeur a chaviré pour une jeune femme, Audacieuse et libre comme l'air. Le courant a bien passé et puis, le temps est passé, . . . Mais ça ne fait pas longtemps, donc je ne m'avance pas trop, . . .

Je laissais un temps de suspens planait, depuis quelques minutes, je repassais minutes par minutes quasiment, le planning de demain. Voyant Soan aussi pensif que moi, je voulais faire le point avant de terminer notre conserve dessert et de se coucher ensuite.

- On instaure des "gardes" ou on peut dormir sur nos deux oreilles dans cet endroit ? Sinon, faisons le planning de notre . . .  

J'écoutais un bruit derrière moi, je me levais et prenais la lampe torche dans mon sac, j'éclairais en direction d'où provenait le bruit, je crois bien que je devenais complètement paranoïaque. C'était un simple écureuil qui venait de grimper sur un arbre. Je riais doucement face à la situation et revenait m'asseoir prêt du feu.

- Un écureuil, ....  








(c) Codage by FreeSpirit



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/


avatar
I am
Messages : 812
Points : 858
Date d'inscription : 07/02/2015
Age IRL : 24


Carte d'identité
Mon âge: 22 ans
Ma faction d'origine: Fraternels
Mes relations:

Ven 18 Sep - 23:24


L'inconnu


Les braises du dîner se reflétaient dans les yeux de Soan, faisant danser une lueur orangée dans ses prunelles sombres. Cette mission avait éveillé quelque chose d'inconnu en lui, un désir de rébellion, de justice. Comme si son esprit de soldat discipliné et obéissant avait laissé place à un guerrier indépendant, qui se fond dans la masse pour mieux frapper. Il n'aurait pourtant rien pu faire seul. Sans Joshua... C'était lui le moteur de sa pensée à présent. C'était la fougue du jeune Erudit et son originalité qui lui avait donné cette envie de changer les choses. Si lui y croyait, pourquoi pas lui ? A deux, ils avaient encore plus de pouvoir...

Leur discussion sur l'amour faisait flotter un léger sourire sur les lèvres de l'Audacieux. Lorsqu'il pensait à Lyana, il était comme sur un petit nuage, comme s'il n'était plus vraiment le même homme, comme s'il n'était plus vraiment dans le même monde... Il était heureux de savoir que son ami avait trouvé l'âme-soeur aussi, même s'il était encore trop tôt pour le dire... On reconnaissait vite le véritable amour lorsqu'il nous tombait dessus. Soan en était sûr. Il répondit à Joshua avec un sourire malicieux.

" - Oui l'amour change beaucoup de choses... Une Audacieuse ? Tu voudrais me dire son nom ? Je la connais peut-être... "

Il disait ça plus pour l'anecdote que par intérêt. Il serait content de connaître la femme qui rendait son ami heureux. Car oui, pour lui chacun méritait de trouver l'amour, et Joshua était bien le genre d'homme qui le méritait au centuple. C'était un homme bien que Soan estimait beaucoup, le savoir heureux remplissait l'Audacieux de joie.

Puis un léger silence s'installa, laissant la brise du soir balayer la plaine au pied de la montagne. Les courtes mèches de Soan voletaient doucement dans le sens de la brise, comme si le vent effleurait les deux voyageurs pour fuir la ville. Cette ville poussiéreuse dans laquelle ils allaient devoir s'engouffrer de plus belle... Soan n'avait pas encore envie d'y penser. Il laissait son regard vagabonder sur le paysage, songeant à différents scénarios possibles quant à l'exécution de leur plan. Ce fut finalement Joshua qui brisa le silence. Soan prit quelques secondes de réflexion avant de répondre.

" - On est encore de l'autre côté de la rivière, les gens de la ville ne s'aventurent pas si loin. On ne risque rien. "

A présent, et contrairement à ce qu'il pensait en partant, il pensait que le danger venait pour eux de l'intérieur de la ville, et pas de l'extérieur. Les seuls signaux de l'extérieur avaient été plutôt positifs, puisqu'ils veulent au dehors protéger les divergents... Et qu'ils n'ont tenté aucune approche directe. Oui, le danger venait de la ville, car c'étaient les habitants qui pouvaient s'attaquer à eux, pour se trouver à l'extérieur du périmètre, ou pour être divergents... La ville avait plusieurs raisons de les vouloir morts. Les gens de l'extérieur... beaucoup moins.

Un écureuil fit sursauter Joshua. Soan sourit, ce type de faune était assez rare dans la ville. On en voyait dans les parcs, mais leurs poils étaient ternes et abîmés. Ici, le pelage des écureuils étaient d'une toute autre couleur, ils étaient plus petits et plus brillants... Ils étaient sauvages, c'était toute la différence. C'était beau à voir, la nature, loin de la ville...

" - Oui, parlons du plan. De mon côté, je ne pense pas avoir besoin de plus de trois jours pour rassembler le matériel dont nous avons parlé. Pour toi, dans combien de temps pourrons-nous commencer l'opération... D'un point de vue technique, combien de temps te faut-il pour la préparation ? Je peux t'aider à l'installation des branchements ou pour d'autres installations techniques évidemment. "

Soan songea qu'il faudrait faire ça discrètement, car c'était mieux si on ne les voyait pas trop ensemble avant l'opération. Ca éveillerait des soupçons, un Erudit qui passe beaucoup de temps avec un Audacieux... En revanche, un Erudit journaliste qui vagabonde dans le quartier des Audacieux quelques temps, ça n'a rien d'anormal : il prépare un article sur cette faction.

© Never-Utopia par Koalz


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 2082
Points : 2205
Date d'inscription : 11/07/2014
Age IRL : 21
Localisation : Pas simple de me croiser !
Humeur : Toujours bonne !


Carte d'identité
Mon âge: 23 ans
Ma faction d'origine: Audacieux
Mes relations:

Dim 27 Sep - 18:00







Feat : Soan Knight
Lieu : River Mountain
Citation: « Le courage croît en osant et la peur en hésitant. »
de Proverbe romain

L'inconnu



Je restais pensif, tant de choses se bousculer dans ma tête. Je restais le feu avec un regard perdu dans les braises. Ce moment était tellement appréciable et solennel. Je sourais en repensant à Emma dont je glissais le nom à Soan entre deux phrases, réponse attendue mais aucun commentaire ne suffit. Peut être la connaissait-il mais nous étions partis sur un autre sujet avant qu'il n'est le temps d'enchaîner sur cette Audacieuse qui avait changer ma vie et pris mon coeur. Tout cela était encore très fragile et pourtant je le sentais si fort, seul le temps nous dira si tout cela est sérieux. Je levais les yeux au ciel et pensais au moindre détail de notre plan. Il faudrait que je me rende directement à la cachette de mon père dans le quartier des Audacieux. Que je vérifie le branchement, finalement, je transmettais mes pensées à voix haute à Soan qui attendait que je lui réponde.

- Il faut que je passe par l'endroit secret que je t'ai parlé, que je vérifie l'état et le bon fonctionnement des prises électriques et du reste de l'installation, notamment la sécurité et son état caché du quartier des Audacieux. Ensuite, je commencerais d'amener mon ordinateur pour mettre à jour le système, pendant ce temps là, tu auras sans doute emmené le matériel que je t'ai demandé, ensuite les branchements, et le contrôle des diffusions en direct et que l'on ne soit pas coupés, ce qui devrait preine un bon aprem le temps de faire le tour et en discrétion des stations de diffusion, disons que dans 3-4 jours tout devrait être prêt. Est-ce que tu as une préférence pour la diffusion, nous n'en avions pas encore parler. Fin de matinée ou milieu d'après midi serait des moments opportuns, je pense, il faut faire avec l'affluence dans le quartier Audacieux. De plus, si nous sommes censés travailler durant la diffusion, notre absence sera remarqué, . . . Idéalement, il faudrait que l'on lance l'enregistrement, que l'on sorte avec discrétion de la cachette et que l'on soit surpris de la diffusion, comme tout le monde à ce moment là. Le fait que je sois dans le quartier des Audacieux ne sera pas étrange, il faut juste que j'avance mon projet d'article sur le quartier des Audacieux, pour que j'ai le badge correspondant à la période. Quand penses-tu, je parles beaucoup et réfléchis trop !  

Avec cette longue réflexion, je crois que j'avais fait le tour de certains détails encore irrésolus. Cependant, Soan et moi étions relativement assez efficaces pour trouver une bonne solution. J'avais envie d'écouter ce message diffusé dans toute la ville mais il ne nous faudrait pas nous pressé si nous voulions rester discret et efficace en un temps que l'on essayera d'écourter au maximum. J'espère juste que nous n'aurons pas de complications, je n'aime pas les imprévus, même si nous avons une durée de prise de décisions, il serait toujours mieux de ne pas en avoir.   

- Il faudra que l'on puisse être en contact pendant la durée de l'opération mais une source sûre, cryptée et sécurisée idéalement, vous devez sans doute avoir de tels dispositifs non ?

Je souriais quant au flux de paroles que je venais de prononcer. Je voyais Soan réfléchir à tout ce que je venais de lui dire avant de prononcer une réponse. J'avais évoquer pas mal de points.








(c) Codage by FreeSpirit


Hors RP:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/


avatar
I am
Messages : 812
Points : 858
Date d'inscription : 07/02/2015
Age IRL : 24


Carte d'identité
Mon âge: 22 ans
Ma faction d'origine: Fraternels
Mes relations:

Dim 4 Oct - 17:43


L'inconnu


Soan garda le silence quelques instants pendant que Joshua réfléchissait, profitant de la magie de l'instant. Il avait toujours aimé la nuit, celle où il était dehors, sous les maigres étoiles qu'on voyait à travers les lampadaires de la ville... La nuit où il n'était pas enfermé dans cette chambre de gamin qui avait fait naître tous ses cauchemars et toute la noirceur qu'il avait en lui depuis. Il aimait les nuits au grand air, celles où il ne rentrait jamais chez lui, car après tout il ne se sentait chez lui nulle part... Le jour sa vie appartenait aux Audacieux, pleinement et entièrement, mais la nuit, il n'était qu'une âme perdue qui errait dans les abysses de la ville. Etrangement, c'était dans ces moments là d'égarement le plus total qu'il se sentait vivant, qu'il se sentait libre. Et actuellement, cette nuit là qu'il vivait aux côtés de son ami le plus proche à présent, c'était l'apothéose de toutes ces nuits. C'était celle qui lui avait donné la liberté et l'espoir d'améliorer son monde. C'était la dernière qu'il passait loin de cette prison dorée. Il la savourait comme jamais... Et finalement, Joshua glissa le nom de son âme soeur à voix passe. Soan était légèrement surpris, il ne s'attendait pas à ça, mais il se mit à sourire doucement. Oui, Soan connaissait Emma, il s'était mal comporté avec elle mais il ne pouvait rien regretter : c'était ce qu'il était, il ne pouvait rien y faire. Elle avait trop de joie de vivre pour lui, et il ne supportait pas les gens comme ça, c'était ainsi. Il était heureux de savoir qu'elle avait trouvé un homme bon comme Joshua pour faire un bout de chemin à ses côtés. Car oui, Emma était une fille bien qui méritait d'être heureuse dans les bras d'un homme. Et Soan n'avait aucun doute sur le fait que son ami était tout à fait le genre d'homme à rendre une femme heureuse... L'Audacieux ne fit aucun commentaire, mais son léger sourire flottait sur cette nuit baignée dans la faible lueur du croissant lunaire.

Et finalement, Joshua exposa tous les détails techniques à Soan. C'était quelque chose que l'Audacieux avait besoin d'entendre pour être paré à toutes les situations une fois que le plan sera lancé... Chacun des deux protagonistes devaient connaître le plan dans ses moindres détails pour que rien n'échoue. Il y aurait sûrement des imprévus - il y en a toujours - mais l'important était de mener leur mission à bien tout en restant en vie, si possible.

" - Pour la diffusion, la fin de matinée serait appropriée : c'est le moment où les gens sortent du travail et se retrouvent pour déjeuner, tout en écoutant les nouvelles du jour aux info. La grande majorité des gens de la ville seront disponibles pour l'enregistrement. Quant à nous, si tu peux programmer l'enregistrement pour qu'il se déclenche 15 à 30 minutes après notre départ de ton antre, ça serait parfait : ça nous laisserait le temps d'aller dans les bureaux où je pourrai te présenter un leader audacieux pour une "interview". Comme ça on sera tous les deux couverts par le pouvoir d'une faction lorsque les gens chercheront des coupables... Du reste, il faudra juste que tu m'indiques comment accéder à ton endroit secret pour que je puisse t'y emmener tout le matériel. "

Soan mâchonnait un brin d'herbe cueilli au pied du campement. Vieille habitude qu'il avait depuis qu'il était gamin, mais qu'il avait perdu chez les Audacieux, faute de présence de brins d'herbe... A l'époque c'était sa façon d'échapper au stress, et en grandissant ce tic l'avait tenu éloigné des drogues qui auraient été un échapatoire bien trop facile à son noir destin. Il avait choisi la méthode douce, celle de la nature, qui ne l'avait en rien sauvé de quoique ce soit. Mais au moins, ça lui avait permis de se construire dans la noirceur, au lieu de se détruire dans la drogue. Et aujourd'hui, il préférait être un homme construit sur un socle de douleur plutôt qu'un homme noyé dans un corps qui lui était étranger. A présent, il mâchonnait ce brin d'herbe machinalement, sans y penser, sans même s'en rendre compte.

" - Notre absence ne sera pas un problème. Je viens au travail quand ça me chante, les leaders ont l'habitude de ça, tant que je suis là pour les choses importantes ils sont contents de mon travail. Si je ne viens pas bosser de la matinée ça n'est absolument pas suspect. Pareil pour toi, un article ça se prépare, c'est facile d'imaginer que tu te gardais la matinée pour préparer l'interview des leaders audacieux... Si on intervient à l'heure du déjeuner tout se tient. Le délais de 3-4 jours est largement suffisant pour que je te trouve tout le matériel. Ainsi... Dans moins d'une semaine, on en aura fini. "

Soan se tut, réfléchissant à ce qu'il venait de dire. C'était difficile à croire, comme ça, encore loin de la ville et de ses problèmes. Il était encore dans un petit paradis au bord de cette rivière, au pied de la montagne. Il devait se forcer à imaginer que dans une semaine, toute sa vie aurait changé. S'il s'était fait prendre, il serait peut-être mort, exécuté ou autre. Sinon, il vivrait dans une ville nouvelle où les divergents n'auraient plus à se cacher et à vivre dans la peur. Où tous seraient en sécurité... C'était ce qu'il espérait. Mais peut-être qu'une faction ou deux refuseraient cet enregistrement, et alors ça pourrait créer un soulèvement puissant. Rien n'était impossible, mais il préférait croire en la meilleure issue. Ce qu'il redoutait au fond, c'est que des innocents soient blessés. Il imaginait qu'il pourrait éviter ça...

" - Oui aucun souci pour ça. On a des émetteurs sécurisés, j'ai l'accréditation pour me servir librement. On aura juste à changer la clé de décryptage pour ne pas être repéré par les Audacieux. Personne ne pourra écouter nos conversations. "

Cette méthode de communication était déjà totalement inaccessible par les membres des autres factions. C'était la seule technologie qui avait été créée exclusivement par les Audacieux, sans aide des Erudits, par souci de sécurité. Et il était facile de s'en procurer. Soan soupira d'un air las, tenant son brin d'herbe dans une main en suspension. Il ne savait pas où tout ça allait mener, mais au fond, il était pressé de passer à l'action. Il avait la sensation qu'il était né pour ça, pour faire cette chose, jusqu'ici aucune de ses actions n'avait été vraiment utile. Il avait trouvé un sens à sa place chez les Audacieux. Et il avait cette chose en lui qui recherchait l'adrénaline du danger. Au fond, c'était la seule drogue à laquelle il avait jamais cédé. Tout soldat était dépendant à ça, au fond de lui...

La nuit se rafraîchissait à vue d'oeil. Le plan était déjà bien avancé. Dans le silence de la nuit, Soan attendait de voir si Joshua avait encore des précisions à donner, des questions à poser. Et lorsque tous les détails furent bien posés, il partit se coucher dans la tente. Sans parvenir à dormir. Il sortit son sac de couchage dehors, sous les étoiles, avant de s'enrouler dedans. Il voulait profiter de sa dernière nuit de liberté.  

© Never-Utopia par Koalz


HRP:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 2082
Points : 2205
Date d'inscription : 11/07/2014
Age IRL : 21
Localisation : Pas simple de me croiser !
Humeur : Toujours bonne !


Carte d'identité
Mon âge: 23 ans
Ma faction d'origine: Audacieux
Mes relations:

Dim 11 Oct - 15:55







Feat : Soan Knight
Lieu : River Mountain
Citation: « Le courage croît en osant et la peur en hésitant. »
de Proverbe romain

L'inconnu



Dans ma tête se déroulait une véritable profusion d'idées commençant de me donner une migraine. Je voulais comme à mon habitude que tout soit codifier, tout soit prévu et le plus parfait possible. J'avais la fâcheuse habitude d'être perfectionniste et cela pouvait être assez difficile quelques journées. Je voulais également que tout soit fait tout de suite, ce qui n'est évident pas possible. Je vivais ainsi en réfléchissant toujours trop me laissant ronger par mes pensées et mes idées noires. Pourtant, écoutant l'eau coulait et la voix de Soan, je me sentais loin de tout cela, tellement libre de cette vie que je mène. Entre les murs de Chicago, je n'ai pas une seule seconde à moi, pas une seule seconde que je ne passe sans avoir quelque chose en tête, sans penser à quelque chose, à l'avenir, à des choses importantes mais aussi parfois futile. Ici, tout était tellement différent, le temps semblait s'être arrêter, comme une pause dans le continuum de l'espace temps. Nous étions là, à partager nos certains de nos secrets et en espérant pendant quelques secondes que les choses allaient changer.

J'étais toujours optimiste en général, pensant que les choses allaient s'améliorer et même ni nous ne voyons pas toujours les légers changements quotidiens qui avec un peu de recul et un peu de temps nous permettront de changer des choses. C'est ce que nous allions faire. Apporter notre petite quelque chose au changement et cela comptait beaucoup pour moi. Beaucoup trop de personnes se lamentent dans leurs maisons, se plaignant toujours des changements et ne voyant pas que le monde avance, peut être pas de la meilleure manière qu'il soit mais ce n'est pas eux qui vont changer les choses, pensant qu'ils sont trop faibles ou que cela ne servirait à rien, et cela fait qu'au final le changement stagne. Je pensais à toutes ces choses et finalement oublier peu à peu toutes les choses dont je voulais parler à Soan avant que l'on rejoigne nos tentes. Finalement, je restais pensif en lui souhaitant simplement de passer une nuit. Je glissais dans ma tente et n'arrivais pas à m'endormir. Comme Soan, je préférais regarder les étoiles, rêvait encore un peu. Tout cela était tellement nouveau mais nous faisait tellement de bien. Je me devais de me reposer un peu étant donné la semaine solennelle qui nous attendait.

La nuit fut longue et je n'avais fermé les yeux qu'un petit laps de temps. Pourtant, je n'étais pas vraiment fatigué. J'avais envie de rester ici encore un peu mais nous avions une large tâche à accomplir et si nous prenions un peu d'avance, cela n'était pas un mal. Nous replions donc nos tentes au soleil levant et nous reprenions notre marche vers cette ville dont nous avions presque oublier tous les désavantages. Cette excursion avait marquée un changement dans nos vies cela était évident. Nous voyons se dessiner le mur à l'horizon et déjà mon coeur battait imaginant ce que nous allions faire. Chaque pas était un pas de plus vers la ville qui nous empêche d'être ce que l'on ait vraiment mais également un pas vers le changement.

- C'est un grand jour aujourd'hui ! Est-tu en forme ?








(c) Codage by FreeSpirit


Hors RP:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/


avatar
I am
Messages : 812
Points : 858
Date d'inscription : 07/02/2015
Age IRL : 24


Carte d'identité
Mon âge: 22 ans
Ma faction d'origine: Fraternels
Mes relations:

Mar 13 Oct - 22:18


L'inconnu


La nuit s'écoula silencieusement, lentement. Soan pouvait entendre le bruissement de la brise qui agitait les feuilles des arbres alentours, comme le sable fin qui s'écoulait dans le grand sablier du temps. Oui, il savourait ces derniers instants de liberté, d'obscurité scintillante. Les sens en éveil, il buvait chaque bouffée d'air comme un parfum vital. Il alternait courtes séquences d'assoupissement avec de longues périodes d'observation du ciel étoilé. Il observait la rotation des constellations autour de l'étoile polaire, songeant qu'il ne verrait plus jamais la voie lactée aussi distinctement que ce soir. Lorsqu'il fermait les yeux, Morphée l'emmenait vers un petit nuage doux sur lequel il ne restait jamais bien longtemps. Il avait toujours ces étoiles dans les yeux, qu'ils soient ouverts ou fermés. Il ne voulait rien lâcher de ce spectacle, la douceur de cette nuit guérissait son coeur et son âme. Il se sentait renaître, comme si la fraîcheur de la nuit et l'étincellement des étoiles agissaient comme un baume cicatrisant sur ses plaies intérieures. Il n'avait jamais été en paix avec lui-même comme cette nuit. C'est pourquoi il en savourait chaque instant, tentant de graver ce ciel dans sa mémoire. Il espérait qu'à l'avenir, dans une dure période, il pourrait ressortir ces souvenirs et qu'ils pourraient alors stopper la noire hémorragie de son coeur. Cette dernière beauté le gardait éveillé, vivant, jusqu'aux premières lueurs de l'aube. Il vit s'éteindre une à une les étoiles du ciel, avant de laisser place aux premières morsures du jour. Le rouge s'insinuait alors parmi le bleu encre du ciel, et Soan sut que ses derniers moments de quiétudes étaient morts avec la nuit.

Il se leva en silence et remballa ses affaires, rebalançant le tout sur son dos. Le campement était levé, Joshua était prêt en même temps que lui. Les deux hommes arrivaient à un tel niveau de compréhension mutuelle qu'ils n'avaient plus vraiment besoin de parler pour se comprendre et se coordonner. Ils conversaient à présent plus pour le plaisir qu'autre chose. Ils se mirent en route, s'emboîtant le pas. Soan jeta un dernier coup d'oeil à la rivière qu'ils venaient de traverser, le coeur lourd. Il n'avait pas envie de laisser son paradis derrière, mais l'appel du devoir était trop fort. Heureusement que Joshua était à ses côtés, sinon il ne savait pas s'il serait revenu. Peut-être aurait-il choisi de vivre ici, sur ces montagnes, seul et en paix avec lui-même... Cette vie d'ermite l'attirait irrésistiblement aujourd'hui, mais la présence de Joshua le poussait à faire le bon choix. Qu'aurait-il fait sans son ami... Il n'aurait jamais pu poser une action qui aurait autant de sens que ce qu'ils s'apprêtaient à faire ensemble. Soan se tourna vers son compagnon de route, le visage élargi d'un grand sourire, relativement rare pour lui.

" - Plus que jamais ! Et toi, prêt pour cette journée ? "

Oui, Soan se sentait plus vivant que jamais, revigoré par cette excursion hors du temps. Il se sentait fort, capable de soulever des montagnes. Il avait hâte de commencer leur plan, il était prêt à se battre corps et âme pour sa réussite.

Au fil de leur avancée, Soan distinguait le mur qui sortait doucement de la brume. On le voyait de loin, et de l'extérieur, il n'augurait rien de bon. Surtout lorsqu'on savait ce qui se trouve à l'intérieur... La température se réchauffait au fil de la course du soleil. Les deux hommes marchaient d'un bon pas, bien plus rapide que la veille. A présent qu'ils étaient descendus de la montagne, et qu'ils voyaient la ville de près, ils n'avaient plus vraiment de raison de traîner. Ils arrivèrent à moins d'une demi-journée de marche à l'orée des champs des Fraternels. Soan échangea un regard avec Joshua, lui demandant non-verbalement s'il voulait se poser ici pour manger ou s'il préférait déjeuner à la ville, maintenant qu'ils y étaient presque... Il comptait sur son ami pour trancher car pour lui, le choix lui était totalement égal. Il se sentait aussi étranger aux champs des Fraternels qu'au reste de la ville, à présent...

© Never-Utopia par Koalz


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 

L'inconnu (feat Soan Knight)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Screen armures 165 Knight
» L'alphabet vampire knight !
» Batman The Dark Knight Rises [DVDRiP]Action
» Holy Knight
» Vampire Knight RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Edge of Future :: Outside the City :: River Mountain-