AccueilAccueil  FAQFAQ   Aides  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Parle moi... [Lyana] /!\ HOT /!\ INTERDIT aux -18 ans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant


avatar
I am
Messages : 812
Points : 858
Date d'inscription : 07/02/2015
Age IRL : 25


Carte d'identité
Mon âge: 22 ans
Ma faction d'origine: Fraternels
Mes relations:

Mar 7 Juil - 15:56


Parle-moi...


Soan était revenu de mission sur le terrain il y a peu. Il était fatigué, autant physiquement que moralement, cette mission avait été éprouvante à tout point de vue. Cependant il était content d'être revenu vivant, ça l'avait surpris car il ne pensait pas tenir à sa vie à ce point. Il avait trouvé une vie qui lui plaisait vraiment chez les Audacieux, et ça lui avait permis de se rendre compte qu'il était vraiment heureux ici. C'est vrai qu'il avait des amis dans sa faction auxquels il tenait, et quand on est entouré on est forcément plus heureux. Il se renfermait toujours sur lui-même dans les mauvais jours, mais les gens qui le connaissaient avaient l'habitude et respectaient ça. Au fond, il était content d'être rentré chez lui.

Ca faisait plusieurs jours qu'il avait repris son poste au centre de contrôle. Les premiers jours avaient été mouvementés avec ses rapports d'opération à rendre, mais il avait maintenant repris une certaine routine qui lui convenait. Il la brisait comme il voulait à présent, il pouvait aussi bien rester au centre de contrôle ou aller sur le terrain pour superviser ses hommes. Il aimait vraiment son job, il songea qu'il l'avait très bien choisi à l'issue des résultats de l'initiation.

Ce matin avait été le plus calme au boulot depuis qu'il était rentré. Il n'y avait pas eu d'alerte particulière, juste de la surveillance routinière sans incident. C'était rare ces derniers temps, les incidents étaient quand même assez fréquents, avec les sans faction notamment, mais aussi entre les différentes factions et - on ne l'ébruitait surtout pas - avec les divergents. Soan arriva à la cafétéria à une heure à peu près normale pour déjeuner, pour une fois rien ne l'avait retardé. Il balaya la salle du regard et ses yeux tombèrent finalement sur Lyana. La vue de la jeune femme lui fit l'effet d'une décharge électrique, c'était fou de voir qu'elle lui faisait toujours autant d'effet, alors qu'il ne s'était presque rien passé entre eux. Il ne l'avait pas revu depuis le jour de leur rencontre, mais il avait toujours cette attirance irrésistible qui le happait vers elle. Il avait la vague sensation qu'elle cherchait à l'éviter depuis leur rencontre, il ne comprenait pas vraiment pourquoi, il n'avait jamais rien compris aux filles de toute façon. Il se disait parfois qu'il se faisait peut-être des idées après tout, il n'avait rien fait qui aurait pu lui déplaire aussi loin qu'il s'en souvienne. De toute façon, il n'y avait pas trente-six moyens de le savoir. Il n'avait qu'à aller la voir, il verrait bien si elle l'évitait vraiment ou pas. Et si c'était le cas, il essaierait de comprendre pourquoi, si elle était disposée à lui parler... De toute façon, en la voyant ici il ne pouvait pas rester insensible, une force le poussait vers elle et il n'avait aucune envie de lutter. Il s'approcha de la table de Lyana et y déposa son plateau.

" - Salut Lyana, ça va ? "

Il avait bien envie de lui sauter dessus mais il savait que c'était une très mauvaise idée. Il avait intérêt à y aller doucement et à se comporter comme un pote, il savait le faire c'était une des rares choses que les Fraternels lui avaient appris.



© Never-Utopia par Koalz





Dernière édition par Soan Knight le Jeu 13 Aoû - 19:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 114
Points : 142
Date d'inscription : 21/01/2015


Mer 8 Juil - 20:10




















 ❝ Parle moi...❞



Depuis quelques jours tu travaillais comme une dingue mais ça te permettais de ne pas voir Soan. Tu ne pouvais pas l'approcher, c'était trop douloureux pour toi de savoir qu'Emma l'aimait et que c'était elle qui avait fini dans ses bras. En tout cas, Chicago n'était plus très sur en ce moment et tu étais souvent envoyé en mission, afin de protéger les gens. Mais ces deux derniers jours avaient été calme et tu étais restée chez toi. Enfin, tu étais bien évidement sortie pour aller à la cafet'. Comme aujourd'hui par exemple.

Ton plateau en face de toi, tu fixai ton assiette sans même réussir à tendre le bras pour attraper la nourriture. Tu étais encore incapable de manger quelque chose, mais l'histoire Emma/Soan t'empêchais encore plus d'avaler de la nourriture. Le regard vide et fatiguée rivé sur la table, tu soupiras avant de voir un plateau se poser à ta table. Tu crus d'abord qu'il s'agissait d'Emma mais quand tu relevas la tête ce fut un magnifique visage d'ange qui apparut.
- Salut Lyana, ça va ?
Soan! Un sourire illumina ton visage et des cheveux tombèrent devant tes yeux durant quelques secondes avant que tu les replace derrière l'oreille. Puis lorsque tu te rappela des paroles d'Emma, tu fus prise de remords. Tu n'avais pas le droit d'être aussi heureuse de voir Soan, ta meilleure amie était prioritaire et c'était  elle qui devait finir avec lui. Pas toi.

Tu le regarda alors qu'il s'installait à ta table puis tu t'éclaircis la gorge. Concentrée pour ne pas craquer face à ses yeux noisettes adorables, tu lui souris avec douceur.
-Oui très bien merci.
En fait rien n'allait, tu avais envie de lui crier qu'il te manquait. Que tu avais besoin de lui, alors que tu ne l'avais rencontré qu'une seule fois.  Que tu étais devenue accro à lui et que tu ne pourrais surement plus jamais te passer de lui. Mais que tu serais obligée de le faire étant donné que ta meilleure amie était amoureuse de lui. A la place, tu lui fis un simple sourire avant de murmurer.
-Désolée je dois y aller.
Fuyant son regard, tu attrapas ton plateau mais tu touchas sa main sans le faire exprès. Tu fixais vos mains entrelacées, les yeux pleins de regrets, et tu ne réussis plus à bouger. Tu ne pouvais pas le quitter et tu le savais.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 812
Points : 858
Date d'inscription : 07/02/2015
Age IRL : 25


Carte d'identité
Mon âge: 22 ans
Ma faction d'origine: Fraternels
Mes relations:

Lun 13 Juil - 14:34


Parle-moi...


Soan se demandait vaguement si la belle Lyana allait l'envoyer sur les roses ou le dégager simplement de sa table avec la douceur que le commun des mortels lui connaissait. Il n'en fut rien. Lorsqu'un sourire magnifique illumina son visage, celui de Soan s'éclaira en même temps. Ce sourire et ce visage lui avaient profondément manqué, il s'en rendait compte maintenant. Il lui rendit un sourire doux et heureux. Il voulait juste passer un moment sympa avec elle, rien de plus, rien de moins. Il n'espérait rien en particulier, il avait appris à ne rien attendre des femmes, surtout de celles qu'il ne comprenait pas - un peu toutes en fait.

Et finalement, elle voulait partir ? Ca n'allait pas avec son expression faciale. Son visage exprimait tout sauf une envie de s'en aller maintenant. Et pourtant, c'est ce qu'elle murmura dans un souffle. Le visage de Soan se décomposa. Il ne comprenait décidément rien, mais il n'était pas venu ici pour en rester au même point. Il avait au moins besoin d'explications, de comprendre pourquoi elle le fuyait à ce point là. Car oui, là il avait la confirmation qu'elle le fuyait, et à voir son visage, ce n'était pas spécialement par envie. Soan la comprenait encore moins. Mais il savait que quelque chose clochait, et il était décidé à savoir quoi. Avant qu'il n'ait eu le temps de la retenir, elle effleura sa main. Immédiatement, Soan replia les doigts sur ceux de la jolie blonde, enlaçant ses mains fines et douces. Elle ne bougeait plus. Il n'avait pas l'intention de lâcher sa main et de la laisser partir une seconde fois.

" - Reste, s'il te plaît. "

Le murmure de Soan sonnait comme une prière. Il désirait rarement quelque chose aussi ardemment. Il attira Lyana vers lui par sa main entrelacée et l'invita à s'asseoir à côté de lui. Juste pour discuter. Il en avait besoin.

" - Qu'est-ce qui ne va pas ? Qu'est-ce que je t'ai fait pour que tu me fuies ? "

Soan n'y allait pas par quatre chemins. Jamais. C'était un homme franc et honnête qui détestait tourner autour du pot. Il ne mentait jamais, il n'aimait pas enrober ses paroles de papier vanille. Il avait envie d'aller droit au but, c'était le dialogue le plus efficace qu'il connaissait. Il plongea ses yeux dans ceux de Lyana, redécouvrant leur couleur vive. Il espérait y sonder quelque chose qu'il pourrait comprendre, saisir son état d'esprit, ses envies, ses raisons. Il ferait tout pour obtenir une explication avant qu'elle ne s'en aille encore.




© Never-Utopia par Koalz



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 114
Points : 142
Date d'inscription : 21/01/2015


Mar 21 Juil - 19:39




















 ❝ Parle moi...❞



Vos mains entrelacées semblaient être faite pour se toucher, ce qui fit battre ton coeur un peu plus fort dans ta poitrine. Tu fermes les yeux un instant et soupire, sachant que tu n'as pas le droit de faire ça.

- Reste, s'il te plaît.

Sa voix résonne en toi comme une supplication. Entendre la douce mélodie de sa voix est un supplice pour toi mais c'est tout de même agréable, voire magique. Il te tire vers le bas pour que tu t'assailles à ses côtés et tu te laisses faire, pas assez motivée pour résister à la tentation.

- Qu'est-ce qui ne va pas ? Qu'est-ce que je t'ai fait pour que tu me fuies ?

Tu appuis ton épaule contre la sienne, sans pour autant lâcher sa main rugueuse. Tu te sens bien a ses côtés mais tu es incapable de ne pas penser au malheur d'Emma si elle te voyait en cet instant. Tu soupires de nouveau et lève le regard vers Soan. Il est toujours aussi beau, toujours aussi attirant, toujours aussi musclé et mal rasé. Il est toujours Soan, l'homme qui te plait. L'homme que tu ne peux pas avoir. La seule chose que vous pouvez avoir ce sont ces deux épaules qui se touchent et ses mains qui s'enlacent. Rien de plus, jamais. C'est impossible, tu le sais mais tu continus d'espérer. Tu détestes espérer. Tu détestes l'espoir, c'est la seule chose plus puissante que la peur. L'espoir est une arme a elle seule et elle détruit des vies. Mais tu continues tout de même de rêver.

-Tu n'as rien fait Soan, ce n'est pas toi le problème ou plutôt indirectement. Le problème c'est moi, c'est ma meilleure amie, c'est les actes qui ton conduis dans cette chambre avec elle. Je ne te fuies pas car tu as fait quelque chose de mal. Je te fuies parce que je ne peux pas me permettre de passer du temps avec toi. Tout ça... Tout ce qui se passe entre nous ne peux pas arriver. Je ne veux blesser personne, que ce soit toi ou elle...



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 812
Points : 858
Date d'inscription : 07/02/2015
Age IRL : 25


Carte d'identité
Mon âge: 22 ans
Ma faction d'origine: Fraternels
Mes relations:

Mer 22 Juil - 16:00


Parle-moi...


Contre toute attente, Lyana ne se dégagea pas de l'emprise de Soan. Elle ne semblait pas avoir envie de s'en aller, au fond, et Soan lui caressa la main de ses doigts entremêlés dans les siens. Le geste était machinal, naturel, lui qui n'avait jamais été assez affectueux avec quelqu'un dans sa vie pour lui faire des gestes tendres. Sa respiration se fait calme et s'apaise lorsque la belle pose son épaule contre la sienne. Soan, de son bras libre, enlace la jeune femme, dans un geste spontané, il ne peut pas s'en empêcher. Ca n'est pas dans sa nature mais il ne se pose pas la question. Il ne se demande même pas comment Lyana va réagir, si elle peut mal le prendre. Il ne réfléchit plus à grand chose maintenant qu'il est avec elle. Il va juste essayer de la garder auprès de lui.

Et finalement, lorsque la belle blonde ouvre la bouche pour s'expliquer, le visage de Soan se décompose. Au début, il ne comprend pas. Et puis finalement, il se souvient, de cette matinée pourrie. Il ne se souvient toujours pas de la nuit, non, ce trou noir ne reviendra jamais, et c'est mieux comme ça. Il préfère ne pas avoir de souvenirs, ils ne seraient probablement pas bons. Et puis il commence à comprendre. Oh non, il ne fallait pas que cette énorme connerie éloigne Lyana à tout jamais. Ce serait insupportable. Soan ne se le pardonnerait jamais. Il fallait qu'elle comprenne, que cette chose là ne voulait rien dire, qu'elle n'allait faire de mal à personne, qu'il fallait qu'elle se laisse aller. Mais comment lui faire comprendre un truc pareil ? Soan ignorait que les deux jeunes femmes étaient amies, et à vrai dire elles avaient un caractère tellement différent que cela le surprenait... étrangement, il comprenait cette loyauté amicale. Mais elle était erronée, il fallait que Lyana s'en rende compte. Il n'y avait aucun sentiment dans toute cette histoire. On ne peut pas blesser quelqu'un quand il n'y a pas de sentiment...

Finalement, il la regarda dans les yeux, avec un regard franc et direct, il espérait qu'il serait assez clair pour que la jeune femme comprenne. Il n'était pas très doué pour le dialogue ni pour s'exprimer avec profondeur, il espérait qu'il serait assez bon pour être compris...

" - Lyana... Il n'y a absolument rien entre elle et moi. Ce qui s'est passé ce soir là, c'était une erreur, la preuve c'est qu'on en a aucun souvenir. Tu ne feras de mal à personne, pour nous aujourd'hui c'est comme s'il ne s'était rien passé cette nuit-là. Rien ne peut naître de l'alcool et de l'oubli tu sais. J'ai déjà rayé cette soirée de mon histoire, je suis sûre que tu peux le faire aussi... "

La dernière phrase était dite plus faiblement, d'un ton presque implorant. Il était sûr qu'Emma n'avait aucun sentiment pour lui, vu comment elle s'était comportée avec lui à la fin de cette fameuse nuit. Elle le prenait pour sa chose, pour Soan, c'était quelque chose qu'on ne fait pas avec la personne qu'on aime, par respect. Il avait sûrement fait pareil avec elle dans la nuit d'ailleurs. Pour lui, c'était la preuve qu'aucun des deux ne pouvaient avoir de sentiment pour l'autre. Pour lui, c'était la preuve que c'était de la pure baise pour de la baise, rien de plus. Il était primordial que Lyana comprenne ça...




© Never-Utopia par Koalz



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 114
Points : 142
Date d'inscription : 21/01/2015


Lun 27 Juil - 12:01




















 ❝ Parle moi...❞



Sa main glisse contre ta taille, ce qui a pour effet de te faire frissonner. Pour une quelconque raison, Soan est doux avec toi, il cherche peut-être à te montrer qu'il tient à toi? Mais au fond, tu n'y crois pas. Tu sais que tu n'es rien de plus qu'une fille qu'il aimerait se taper. Pourquoi toi? A vrai dire, tu t'en fiches pour l'instant. Tu fermes les yeux, pour te concentrer sur ses caresses, avant de relever la tête vers lui lorsqu'il te fixe d'un regard droit et sincère.

- Lyana... Il n'y a absolument rien entre elle et moi. Ce qui s'est passé ce soir là, c'était une erreur, la preuve c'est qu'on en a aucun souvenir. Tu ne feras de mal à personne, pour nous aujourd'hui c'est comme s'il ne s'était rien passé cette nuit-là. Rien ne peut naître de l'alcool et de l'oubli tu sais. J'ai déjà rayé cette soirée de mon histoire, je suis sûre que tu peux le faire aussi...

Sa voix est de plus en plus faible, et ce n'est plus qu'un murmure lorsqu'il prononce la dernière phrase. Tu souris tristement. Quel naïf! Il croit sincèrement qu'Emma ne ressent rien pour lui? Tu passes ta main libre contre sa joue, avec douceur, tout en le fixant. Tu ne cherches pas à dissimuler tes sentiments. Il te plait et alors? Pourquoi ne devrait-il pas le savoir? Tu lui caresses une dernière fois la joue avant de reposer ta main contre ta cuisse.

-Tu l'as peut-être rayé de ton histoire mais Emma ne l'a pas fait. Tu lui plais, énormément. Et pour elle, cette soirée n'était pas une erreur. Tout ce qu'elle veut, c'est recommencer, mais que cette fois-ci tu sois conscient de tes actes, et que tu éprouves les même sentiments qu'elle. Je ne peux pas oublier son regard lorsqu'elle me parle de toi, je ne peux pas oublier le fait qu'elle te connaissait bien avant que nous, on se rencontre. Je ne peux tout simplement pas oublier que tu l'as tenu dans tes bras alors que je me demandais si je pouvais faire partie de ta vie...

Tu ne souris plus en finissant de parler. Ce sont des larmes qui ont remplacés ce sourire triste. Tu n'as pas l'habitude de pleurer mais là, c'est comme si tu étais obligée. Tu fixes Soan puis vos mains entrelacées et, pour finir, son bras autour de ta taille. C'est peut-être une erreur pour lui mais pour toi, c'est quelque chose qui était sensé arriver. Peut-être qu'il l'aime après tout? Il n'en a peut-être pas conscience pour le moment. Tu ne peux pas te permettre de trahir ta meilleure amie, ils doivent finir ensemble et tu le sais.

-Pourquoi tiens tu réellement à me prouver que ça ne compte pas pour toi Soan?

La question est innocente, tu veux simplement savoir pourquoi il a mis autant de ferveur à te dire qu'il ne l'aime pas...



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 812
Points : 858
Date d'inscription : 07/02/2015
Age IRL : 25


Carte d'identité
Mon âge: 22 ans
Ma faction d'origine: Fraternels
Mes relations:

Lun 27 Juil - 15:32


Parle-moi...


Un bras glissé derrière sa taille, Soan tenait Lyana fermement mais en douceur aussi, comme un trésor qu'il avait peur de perdre d'une seconde à l'autre. Elle le caressa d'une main sur sa joue, pourquoi tant de gestes tendre si c'est pour le rejeter ? Il ne comprend pas. Il ne comprend pas si oui ou non, il lui plaît ou pas. Il a l'impression que oui mais elle lui dit que non. Les filles sont bien trop compliquées pour lui. Dans sa tête, les choses sont beaucoup plus simples : si tu as envie, tu y vas. Peu importe les gens autour, ce qu'ils pensent. Une seule règle : tu ne prends pas les ex de tes meilleurs amis. Mais un ex, c'est quand il y a eu un truc sérieux entre deux personnes. Une nuit de baise, ça ne compte pas. Les filles sont beaucoup plus compliquées, entre elles et avec les hommes. Il l'avait toujours su, mais il avait espérer trouver une fille simple qui lui correspondrait un jour. Au lieu de ça, il tombe raide transi d'une des filles les plus compliquées qu'il lui ait été donné de rencontrer. Et pourtant, c'est elle qu'il veut. Il le sait. Mais il sait aussi qu'ils ne pourront jamais se comprendre, et qu'il y aura toujours ce fossé entre eux, divergences d'opinions, de valeurs morales. Malgré cette certitude, il fera tout pour franchir ces obstacles. Car c'est ce qu'il veut, profondément. Qu'elle apprenne à lui faire confiance, qu'il lui montre qu'il peut la rendre heureuse. Coûte que coûte.

Et alors qu'il se sent prêt à soulever des montagnes pour la jolie blonde, elle repose sa main sur sa cuisse, et il se reçoit une grosse baffe. Une énorme claque dans la gueule, qui l'assomme presque. Il s'attendait à tout, sauf à ce qu'elle lui dit là, tout de suite. Il détourne les yeux, une expression de douleur apparaissant sur son visage. Il essaie de regarder ailleurs, il ne peut plus soutenir ce beau regard. Il ne s'était jamais douté qu'Emma avait le moindre sentiment pour lui. Il s'était furtivement posé la question, mais ça lui paraissait tellement surréaliste qu'il avait rapidement évacué l'idée de ses pensées. Pour lui, c'était un truc carrément inconcevable, d'avoir des sentiments pour quelqu'un après ce qu'ils avaient vécu ensemble - quasiment rien, en fait. Surtout qu'il ne l'avait pas super bien traitée. Il ne comprenait pas, encore, pour changer. Mais c'est là qu'il avait l'impression, plus que jamais, d'avoir foirer. Ca ne lui posait pas trop de problème encore, de baiser avec une meuf d'un soir, si elle n'a pas de sentiment et lui non plus, s'ils prennent leur pied tous les deux avant de passer à autre chose. Mais qu'une fille se mette à avoir des sentiments pour lui à l'issue d'une soirée de baise, c'était la première fois. Et ça le faisait très, très, profondément chier.

Elle le connaissait bien avant qu'il rencontre Lyana ? Non, c'était des conneries ça. Ils avaient peut-être été de la même faction d'origine, mais ils ne s'étaient jamais parlé, ils n'étaient même pas amis, il ne l'avait jamais remarquée dans la foule de hippies défoncés. Lorsqu'il l'avait rencontrée, et cette fameuse nuit, c'était exactement la veille du jour où il avait rencontré la belle Lyana. Et alors, ce jour là, il n'avait pas pensé une seule seconde à la rousse de la veille. Comme si ça n'était jamais arrivé, ça avait tellement peu d'importance pour lui, comparé à... comparé à la rencontre qu'il avait fait le lendemain. Avec elle.

Elle se demandait si elle pouvait faire partie de sa vie ? Ca aussi, c'était une grosse claque dans la gueule. Lui avait plutôt senti qu'elle ne voulait pas de lui. Pouquoi elle s'était posé la question ? Ce n'était pas si compliqué, au fond : soit elle en a envie, soit elle n'en a pas envie. Ce n'est pas une question qui se pose. C'est une réponse qui s'impose naturellement.

Il trouve finalement la force de la regarder de nouveau. Il a le visage marqué par ses révélations. Il ne s'attendait pas à ça, il était profondément choqué. Il détestait aussi voire des larmes couler de ses beaux yeux verts. Il leva une de ses mains pour cueillir une larme cristalline du bout du doigt. Il ne voulait pas la voir pleurer, ça lui faisait mal aussi. Mais finalement, ça lui semblait bien trop surréaliste, qu'Emma ait des sentiments pour lui. Il ne pouvait pas le croire au fond de lui. C'était surfait, elle s'était montée la tête par les souvenirs qui lui étaient revenus, mais au fond c'était un mirage, pour elles deux. Il en était sûr. Il ne pouvait pas croire qu'Emma espérait quoi que ce soit avec lui. Il la voyait un peu plus intelligente que ça - un peu trop intelligente pour espérer quoi que ce soit de ce genre.

Et finalement, il ne pouvait rien répondre à ça. Il ne pouvait pas lui dire que pour lui, c'était évident qu'ils devaient faire partie de la vie l'un de l'autre. Il ne pouvait pas non plus lui dire qu'il ne croyait pas une seule seconde qu'Emma pouvait avoir des sentiments pour lui à l'issue de cette soirée ratée. Elle ne voudrait pas entendre tout ça, il le savait. Il se contenta de répondre à sa question, parce-que c'était beaucoup plus facile. C'était une question extrêmement simple, la réponse coulait de source pour lui. Il répondit simplement, avec une honnêteté et une simplicité non dissimulées.

" - Parce-que c'est la vérité. Je veux être honnête avec toi, comme avec tous les gens auxquels je tiens. Je ne pourrais jamais te mentir ou te laisser dans l'ignorance pour les choses importantes. Car oui, je sais ce qui compte pour moi et ce qui ne compte pas. Je sais que les nuits que j'ai pu passer avec Emma ou d'autres, ce sont des choses qui ne comptent pas, des moments de bestialité pure. Et je sais que toi, tu es différente des autres, et que te rencontrer c'est quelque chose qui compte pour moi. Réellement. Je pense aussi qu'on pourrait effectivement faire partie de la vie l'un de l'autre, si seulement on le voulait. Tous les deux. "

C'était ça, la question : est-ce qu'elle le voulait, ou pas ? Les considérations de sa meilleure amie, il pouvait comprendre que ça l'emmerde, mais pourquoi serait-elle jalouse d'un plan cul avec lequel Soan n'envisage rien de plus, s'il lui dit que c'est elle seule, qu'il veut ? Il ne comprenait pas vraiment cette loyauté à toute épreuve envers son amie, cette solidarité féminine qui pouvait pousser une femme à vivre à l'encontre de ses envies personnelles. Il ne comprenait pas que ce sentiment n'avait rien à voir avec de la jalousie ou autre. Pour lui, les choses étaient bien plus simples. Et il voulait qu'il en soit ainsi.

Il parlait rarement aussi longtemps à quelqu'un, il ne s'était jamais dévoilé autant à une personne d'ailleurs. Il ne se confiait jamais comme ça sur ce qu'il pensait au fond de lui. Il s'était livré sans retenue, c'était inédit pour lui et ça lui avait presque arraché le coeur de sortir tout ça d'un coup. Mais c'est comme s'il n'avait plus le choix : il l'aurait regretté, s'il ne l'avait pas dit. Au moins, il avait tout tenté... C'était cette fille là qu'il voulait et aucune autre, c'était certain. Elle seule avait un caractère qui pouvait coller au sien, pas très ouverte, pas spécialement tactile, peu volubile. C'était tout ça, qui l'attirait, chez elle. Elle était introvertie, comme lui, et il était attiré par cette part d'obscurité qu'il voyait en elle, la même que celle qu'il connaissait en lui-même. Cette part d'obscurité qu'il n'avait vue dans aucune autre fille dans sa vie.




© Never-Utopia par Koalz



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 114
Points : 142
Date d'inscription : 21/01/2015


Lun 27 Juil - 22:32




















 ❝ Parle moi...❞



Pendant un moment, il regarde ailleurs, apparemment  incapable de soutenir ton regard. Mais lorsque tu finis de parler, il te fais face. Son visage est décomposé, le choc y est présent et Soan semble totalement perdu. Les larmes roulent sur tes joues et le jeune homme semble encore plus mal. Il lève une main vers toi et attrape une larme du bout des doigts. Un mince sourire s'étire sur tes lèvres malgré ta tristesse. Il est tellement attentionné, une petite voix au fond de toi te dit que tu ne dois pas le laisser s'échapper. Mais tu ne sais toujours pas si tu lui plais.

- Parce-que c'est la vérité. Je veux être honnête avec toi, comme avec tous les gens auxquels je tiens. Je ne pourrais jamais te mentir ou te laisser dans l'ignorance pour les choses importantes. Car oui, je sais ce qui compte pour moi et ce qui ne compte pas. Je sais que les nuits que j'ai pu passer avec Emma ou d'autres, ce sont des choses qui ne comptent pas, des moments de bestialité pure. Et je sais que toi, tu es différente des autres, et que te rencontrer c'est quelque chose qui compte pour moi. Réellement. Je pense aussi qu'on pourrait effectivement faire partie de la vie l'un de l'autre, si seulement on le voulait. Tous les deux.

Tu le fixes avec incertitude. Vient-il réellement de dire que tu comptes pour lui? Vient-il d'avouer qu'il te veut dans sa vie? Vu sa tête, il a eu du mal à tout te dire d'un coup, mais il n'a pas l'air de regretter. Il semble attendre une réponse. Réponse que tu ne formuleras jamais étant donné que tu n'arrive plus à réfléchir. Tu glisse une main contre sa nuque et t'avance vers lui jusqu'à effleurer ses lèvres. Il en veut surement plus après cette magnifique "déclaration" et pour une fois tu n'es pas réticente. Tu as même envie d'être contre lui, tu veux qu'il t'attrape tout aussi sauvagement qu'il l'a fait avec Emma, tu veux savoir ce qu'elle a ressentit et surtout tu veux savoir ce que ça fait d'être aimée par un homme comme Soan. Tu l'embrasses avec plus d'avidité, te rapprochant encore plus de lui.

-Sers moi contre toi et ne me laisses plus jamais partir!

Réponse simple. Tu aimerais lui dire que tu veux que ça aille plus loin entre vous mais tu n'y arrives pas, comme si les mots ne voulaient pas se former dans ta bouche. Alors tu espères tout simplement qu'il comprendra grâce à tes baisers de plus en plus insistants.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 812
Points : 858
Date d'inscription : 07/02/2015
Age IRL : 25


Carte d'identité
Mon âge: 22 ans
Ma faction d'origine: Fraternels
Mes relations:

Mar 28 Juil - 17:13


Parle-moi...


Soan tenait toujours sa belle dans ses bras, elle ne s'était pas encore retirée, comme si elle était bien ici, à sa place. C'était ça, le début d'une relation, le désir d'être ensemble, simplement, sans forcément faire grand chose, juste sentir la présence de l'autre contre son corps, sentir la chaleur et la douceur... Elle ne répondit pas tout de suite aux explications du jeune Audacieux, il la fixait, attendant une quelconque réaction, il n'attendait rien de spécial de sa part, juste qu'elle accepte de mettre de côté son incartade avec Emma, qui était tellement sans intérêt, pour profiter du temps passer avec lui, pour s'abandonner à lui comme lui était prêt à s'abandonner à elle... Jamais une femme ne lui avait fait un tel effet.

Et finalement, elle s'approcha de lui et reposa ses lèvres doucement sur les siennes. Il savourait le goût sucré de ses lèvres, il n'espérait pas y regoûter de si tôt, un frisson d'envie lui parcourut l'échine et il resserra légèrement ses bras autour d'elle. Son baiser se faisait de plus en plus insistant, il en savourait chaque seconde, il aspirait sa bouche comme si sa vie en dépendait. Il était heureux, en fait, il ne savait pas combien de temps ça allait durer, si elle n'allait pas repartir dans la seconde, alors il la serrait contre lui, comme une femme à aimer, avalant son haleine de fleur. Et puis, finalement, il répondit. Elle ne voulait plus qu'il la laisse partir. Il avait envie de crier victoire. Il s'en souviendrait toujours, de cette phrase. Il ne la laisserait plus jamais partir, il la retiendrait si jamais elle s'éclipsait comme l'autre fois. Il la retiendrait toujours, auprès de lui, même si sa vie en dépendait. Il ne voulait plus se passer d'elle, et il était décidé à obéir à cette phrase, si simple et pleine de sens. Pour longtemps.

" - J'ai pas l'intention de te laisser partir... "

Il serra son corps contre le sien, sentait sa poitrine contre son torse. Il pouvait sentir chacune de ses côtes sous ses doigts tant il la serrait proche de lui. Ils s'embrassaient toujours avec de plus en plus de passion, renouvelant la scène de leur rencontre mais avec encore plus de ferveur, et surtout bien plus de certitudes que la dernière fois. Soan avait envie de bien plus avec elle, il voulait lui prouver à quel point il la voulait, à quel point il la comblerait. Il détacha lentement sa bouche de la sienne pour la porter à son oreille.

" - Viens avec moi... "

Son murmure était grave et doux, il le termina en mordillant doucement le lobe de son oreille. Il l'invitait dans son appartement, le lieu où ils seront bien plus tranquille que dans les dortoirs. C'était le privilège de sa position au sein des Audacieux, il n'avait pas une place extrêmement haute dans la hiérarchie mais suffisamment pour disposer de son intimité. Et il avait l'intention de l'offrir à Lyana, entièrement et sans retenue. Il voulait la faire jouir, la rendre heureuse comme jamais, la combler pour lui prouver tout son amour. Oui, il voulait lui faire l'amour, passionnément et délicatement, avec violence et douceur. Les yeux enflammés, il était prêt à la porter jusqu'à sa chambre au moindre signe d'assentiment de sa part.




© Never-Utopia par Koalz



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 114
Points : 142
Date d'inscription : 21/01/2015


Mar 28 Juil - 19:43




















 ❝ Parle moi...❞



Soan ne tarde pas à répondre à ton baiser, il te tient plus fort contre lui. Un sourire s'étend sur tes lèvres alors que tu l'embrasses avec passion. C'est la première fois que tu te laisses autant toucher, à vrai dire une part de toi est apeurée par la rapidité des choses. Le jeune audacieux ne doit pas connaitre ton histoire. En fait, personne ne la connait, ils te prendraient pour une folle si tu avouais qu'à l'age de 15 tu avais perdue ta virginité dans les bras d'un sans-faction. Après tout, tu n'avais aucune preuve, personne ne te croirait. Tu secoue la tête en te disant que Soan est différent et c'est vrai. Il est différent parce qu'il te plait, parce que tu sais qu'il veut de toi et qu'il fera tout pour te garder à ses côtés. Mais contrairement à toi, il a eu des centaines d'expériences et c'est ça qui te fais peur. Et si tu n'étais pas à la hauteur de ses espérances? Et si après ça il ne voulait plus de toi? Tu serais surement anéantie. Sa voix t'empêche de penser plus longtemps.

- J'ai pas l'intention de te laisser partir...

Tu te presses contre lui et ça semble le ravir. Tu sens son torse contre ta poitrine, qui n'arrête pas de se soulever difficilement, ses doigts contre tes côtes et ton nez dans sa nuque. Tu respires sa douce odeur et tu comprends tout d'un coup que, non, il ne te repoussera pas en remarquant que c'est un peu comme ta première fois. Il te veut toi. Toi et personne d'autre. Ce n'est surement pas ça qui va l'arrêter, du moins tu l'espères.

- Viens avec moi...

Son souffle dans ton cou te fait frissonner et lorsqu'il te mordille le lobe d'oreille, tu ne peux contenir ton gémissement. Minuscule et discret, il prouve tout de même l'effet que Soan a sur toi. Tu lèves les yeux vers lui et remarque cette lueur brûlante dans son regard. Tu souris doucement et approuve d'un signe de tête. Tu romps votre étreinte afin de te lever et attrape sa main, chose que tu ne fais jamais. Vous quittez le réfectoire, comme le jour de votre première rencontre, et tu te diriges vers sa chambre. C'est surprenant que tu te souviennes aussi bien du chemin alors que tu n'y est allée qu'une seule fois. Pourtant, vous y arriver rapidement et sans embûches. C'est lorsque tu refermes la porte derrière toi que tu arrêtes de respirer. Tu vas vraiment le faire. Avec Soan. Tu l'attrapes par la nuque et t'avances vers lui pour l'embrasser beaucoup plus sauvagement qu'au réfectoire. Ta seconde main se glisse sous son T-shirt, se posant contre ses abdos. Mon dieu qu'est ce qu'ils sont impressionnants! Tu ne t'attendais pas à toucher quelque chose d'aussi dur à la place d'un ventre normalement constitué. Il avait du s'entrainer de nombreuses heures pour obtenir un résultat aussi parfait. Tu te mis à rire en te rendant compte que tu pensais à ses abdos alors que tu t’apprêtais à coucher avec lui. Tu te sens totalement stupide de rire comme ça mais tu sais qu'il y a une raison. Tu es stressée et, comme toujours, tu ris bêtement pour te calmer.

-Désolée, je m'attendais pas à ce que tu ais des abdos aussi développés

Tu souris, gênée, et l'embrasse avec plus de douceur. Puis tu lui enlève son T-shirt et le laisse tomber à vos pieds sans plus de considération pour ce haut.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 812
Points : 858
Date d'inscription : 07/02/2015
Age IRL : 25


Carte d'identité
Mon âge: 22 ans
Ma faction d'origine: Fraternels
Mes relations:

Mer 29 Juil - 19:20


Parle-moi...


Soan était heureux aujourd'hui. Elle en avait envie, il le voyait dans ses yeux, et il espérait - il avait l'impression - qu'elle n'allait pas se dérober cette fois. De toute façon, il ne la laisserait pas faire aujourd'hui. Non, c'était le jour de sa victoire, le jour où il n'allait faire qu'un avec la femme qu'il voulait depuis le début. Lyana approuvait d'un signe de tête, Soan s'empressa d'admirer son visage alors qu'elle lui faisait face brièvement. Elle avait les traits fins d'une déesse et le teint pâle d'un ange. Il n'allait pas la laisser partir. Jamais. C'était sûr.

Il n'eut pas le temps de la porter qu'elle l'entraîna par la main. Elle se souvenait du chemin de sa chambre, à sa plus grande surprise. Alors qu'elle fermait la porte derrière eux, Soan ferma à clé pour être sûr qu'ils ne seraient pas dérangés. C'était important pour lui, rien ne devait gâcher cet instant. C'était la première fois qu'il allait coucher avec une femme qui avait de l'importance pour lui, c'était la première fois qu'il se souciait plus de son plaisir à elle que du sien. Il voulait tout lui donner, il voulait que ce moment soit inoubliable pour elle et qu'elle comprenne qu'il allait la rendre heureuse, tout simplement. C'était comme s'il faisait l'amour pour la première fois, car oui c'était bien le cas : il avait souvent baisé, mais faire l'amour, ce serait une grande première pour lui.  

Elle commença à jouer avec son corps, comme une petite fille émerveillée elle riait gaiement. C'était la première fois qu'il l'entendait rire, il savoura le son de sa voix en cet instant. Elle devrait rire plus souvent songea-t-elle. Elle avait l'air un peu stressée aussi, mais ça n'allait pas durer, il allait la détendre en un rien de temps. Elle lui retira son t-shirt rapidement, elle avait l'air pressée. Il allait devoir préchauffer le four en un temps record alors. Ca ne lui faisait pas peur, il savait comment s'y prendre. Comme si le contact du corps de la jeune femme lui était inné. Comme s'il savait déjà comment elle fonctionnait de l'intérieur. Le savait-elle elle-même...?

Il ne put s'empêcher de rire doucement à son compliment.

" - Merci mademoiselle, vous avez des formes exquises également. "

Il tenait ses mains sur ses hanches et lui caressait le corps depuis leur arrivée dans la chambre. Ses mains s'étaient baladées un peu partout, presque innocemment pour le moment. Mais il ne pourrait pas réfréner la flamme qui dansait dans ses yeux trop longtemps. Il retira le haut de sa belle, en une fraction de seconde il rejoignit au sol son t-shirt. Il s'attarda alors un peu plus sur les seins de la jolie blonde, les caressant avec le plat de sa main, puis il entreprit de jouer avec ses tétons du bout des doigts. Il les senter pointer à travers le soutien-gorge au fur et à mesure. Il lui semblait que leur température montait aussi. Lorsqu'ils étaient suffisamment chauds, il descendit ses mains plus bas, caressant fermement le postérieur parfaitement musclé de la jeune femme. Puis sa main droite s'avança plus en avant, caressant méthodiquement son entre-jambe. Il fit ensuite remonter sa main gauche vers le haut du pantalon de sa belle, sur le point de le retirer pour lui donner un peu plus de plaisir. Il tira doucement sur sa ceinture, autant pour la retirer que pour rapprocher Lyana du lit.




© Never-Utopia par Koalz



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 114
Points : 142
Date d'inscription : 21/01/2015


Jeu 30 Juil - 14:44




















 ❝ Parle moi...❞



Tu avais peur mais l'envie était plus forte que tout. Une grande première. Les mains de Soan étaient posées sur tes hanches et il te caressait de façon presque innocente mais ça n'allait pas tarder à changer. Avant que les choses aillent plus loin, Soan se mit à rire. Il semblait heureux que tu acceptes enfin d'être avec lui.

- Merci mademoiselle, vous avez des formes exquises également.

Tu lui souris et le fixe avec amusement. Il est adorable quand il est heureux. Il a cette lueur si attirante dans le regard et il est encore plus beau qu'à son habitude. Alors que tu continue de l'observer, lui commence à te déshabiller. Ton t-shirt finit au sol et les mains du jeune audacieux finissent contre ta poitrine. Tu ne fais même pas attention à ce qu'il fait, tu te laisses juste submerger par la vague de chaleur qui monte en toi. Les gestes qu'il fait sont si agréables et Soan est si attentionné envers toi. Tu te sens bien dans ses bras. Le lit se rapproche de toi et ta ceinture s'enlève. Ton regard se pose sur les mains de Soan et une nouvelle vague de plaisir t'enveloppe. Tu pousses le jeune audacieux sur le lit et t'assois à califourchon sur lui. Tu l'embrasses, une main contre le haut de son pantalon. Tes lèvres se posent dans sa nuque puis descendent sur son torse. Sans savoir vraiment ce que tu fais, Soan se retrouve nu contre toi. C'est en te rendant compte de ça que le stresse revient. La panique prend le dessus sur le plaisir et tu t'obliges à respirer pour te calmer. Tu glisses sur le matelas et laisses Soan se retrouver au dessus de toi.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 812
Points : 858
Date d'inscription : 07/02/2015
Age IRL : 25


Carte d'identité
Mon âge: 22 ans
Ma faction d'origine: Fraternels
Mes relations:

Jeu 30 Juil - 18:43
Spoiler:
 




Parle-moi...


La belle Lyana était hyper réceptive à ses caresses et à ses gestes. Soan était aux anges, son pressentiment se confirmait. Il savait comment la faire jouir, comment la rendre heureuse, c'était comme inné, comme s'ils étaient faits pour s'assembler, naturellement. La ceinture de Lyana tomba à terre, son pantalon d'Audacieuse suivit. Soan n'eut le temps de rien faire avant d'être projeté sur le lit. Là, il était aux anges. Il se retrouva nu en un rien de temps, tenue beaucoup plus confortable qui laissait de l'espace à sa chose qui commençait à se dresser sévèrement. Il fallait dire que la jolie blonde savait y faire. Les frottements de son corps sur celui de l'Audacieux étaient divins, son souffle dans sa nuque le faisait frémir. Et surtout, il admirait chaque centimètre carrés de la belle femme qu'il avait devant lui, il était émerveillé d'un si beau corps. Après réflexion, c'était la plus belle femme qu'il avait jamais vue dans cette tenue - sous-vêtements, soutien-gorge et culotte. C'était la chose la plus érotique qu'il n'avait jamais vu. Il se laissait faire, trop heureux de la chance qu'il avait aujourd'hui de disposer enfin du corps que celle qu'il désirait aussi ardemment.

Elle se figea finalement, glissa sur le matelas et Soan se retrouva sur elle. Elle avait la respiration saccadée mais Soan prit ça pour de l'excitation et rien d'autre... Il avait profité un maximum de ses caresses et de ses initiatives à elle, maintenant c'était à lui de jouer et de lui faire plaisir. D'un coup de main expert, il dégrapha son soutien-gorge à la vitesse de la lumière. Il ne lui enleva pas sa culotte tout de suite, il attendait qu'elle le fasse pour son propre confort à elle - c'était une chose intime qu'il ne voulait pas précipiter, la suggestion étant encore plus excitante que la vue directe. Il frottait son torse contre son corps pâle et svelte. Il faisait courir son souffle chaud sur son ventre, de son cou à son nombril. Il remonta ensuite sur ses seins qu'il mordilla doucement en l'arrosant de sa salive - le contraste de la chaleur du pincement et de la fraîcheur du liquide à l'air libre. Cette poitrine était tellement exquise... Il joua également avec sa langue sur le nombril de la jeune femme, histoire de préparer son bas-ventre à l'action. Il voulait atteindre cette détente extrême nécessaire à la femme pour l'orgasme. Et il savait que cela demandait une bonne préparation. Il glissa ses doigts à travers la dentelle et joua avec cette belle petite fleur qu'on nomme le clitoris. Il le trouva facilement et le massait d'une main experte. Il attendait de voir si sa belle était réceptive à son fin doigté avant de descendre le long du corps de Lyana et de continuer le massage de cette jolie fleur avec sa langue...




© Never-Utopia par Koalz



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 114
Points : 142
Date d'inscription : 21/01/2015


Jeu 30 Juil - 19:23




















 ❝ Parle moi...❞



Soan fut sur toi en un instant, il avait l'air serein comme si tes baisers pourtant maladroits l'avaient totalement détendu. Il devait avoir énormément envie de toi pour réagir si vite à tes caresses mais tu n'allais pas t'en plaindre, au moins il était satisfait de la première partie et c'était ton tour de profiter. Il dégrafa ton soutien-gorge en une fraction de seconde et tu te sentis soudain apaisée. Après tout, ton corps réagissait rapidement sous les mains expertes de Soan et le bien-être qui t'envahissait petit à petit chassait par la même occasion la peur qui te serrait la poitrine. Bientôt, tu oublias même où tu étais et ce que tu faisais, tout ce qui était important pour toi était la langue de Soan contre ton nombril. Sa main glissa doucement dans ta culotte et commença à masser ton clitoris. Il avait du faire ça des centaines de fois, à des centaines de femmes mais là tu t'en foutais totalement. La seule chose à laquelle tu pensais était le bonheur qui t'englobait. Tu te mordis la lèvre inférieur, attrapant le drap pour t'empêcher de gémir. Tu ne savais pas vraiment si réagir comme ça était normal mais là tu ne pouvais pas faire autrement. Alors que Soan semblait hésiter à continuer, tu fis glisser ta culotte le long de tes jambes, l'incitant à poursuivre. Tu voulais la suite, tu voulais sentir cette vague de plaisir revenir. Pour la première fois depuis longtemps, tu te sentais bien dans les bras d'un homme et tu ne voulais pas que ça se termine avant des heures. Mais même si tu adorais ce que Soan était en train de faire avec sa langue, tu voulais passer aux choses sérieuses. Tu ne voulais pas te précipiter mais en même temps tu ne voulais pas attendre. Soan était mieux placé pour choisir, étant donné qu'il avait couché avec de nombreuses personnes avant toi. Tu le laissais donc faire, ne pouvant réprimer tes gémissements de plaisir qui étaient de plus en plus fréquent vu l'évolution des choses.

Soudain, tu l'attrapas par les cheveux, essayant de ne pas lui faire mal, et le fis remonter vers toi. Posant tes lèvres contre les siennes, tu le retournas et te retrouvas de nouveau sur lui. Tu pris ses mains et les posa contre tes hanches sans cesser de l'embrasser. Tu étais prête, tu le savais au fond de toi et tu ne voulais plus attendre.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 812
Points : 858
Date d'inscription : 07/02/2015
Age IRL : 25


Carte d'identité
Mon âge: 22 ans
Ma faction d'origine: Fraternels
Mes relations:

Ven 31 Juil - 18:59


Parle-moi...


Lyana était toujours très réceptive, et en l'observant Soan était encore plus heureux. Il pouvait sentir son plaisir par sa respiration accélérée et par sa transpiration légère. Le massage était apprécié apparemment, ses doigts étaient largements mouillés et il se redressa un instant pour déposer un baiser tendre sur les lèvres de Lyana. C'était le moment de profiter de ses lèvres esquises, car ça n'allait pas durer. Une fois le baiser fiévreux terminé, il redescendit vers sa latitude de prédilection et s'adonna à son loisir préféré. Il jouait avec sa langue sur la petite fleur de Lyana et rapidement il sentit ce goût caractéristique qu'il adorait. Ce goût qui lui disait si son jeu était apprécié ou non, et aujourd'hui, il l'était, beaucoup même, il était heureux. Jamais il n'avait donné du plaisir à une femme aussi rapidement. C'était significatif, ils étaient faits pour s'assembler, se compléter, s'aimer. Il sentait que la jolie blonde était prête, qu'il allait pouvoir la combler de bonheur, il n'attendait que ça.

C'est là que Lyana prit les devant, elle parvint à l'attraper par le peu de cheveux qu'il avait sur la tête et le remonta pour prendre le dessus. Elle l'embrassa chaudement, goûtant au passage le goût de sa propre flore personnelle. Et elle se retrouva sur lui. Une vague d'excitation traversa Soan, il adorait que cette femme forte au caractère de feu impose sa volonté ainsi. C'était une vraie Audacieuse, et cela l'excitait à mort. Il fit tomber le dernier morceau de dentelle qui recouvrait Lyana - et qui avait déjà bien glissé - et posa ses mains sur les hanches de sa belle, doucement mais fermement. Il se redressa pour avoir un peu plus de liberté de mouvement, mais Lyana était toujours sur lui et pour le moment c'était elle qui décidait. Soan approcha son bassin du sien et leur danse commune commença. Il y allait très doucement pour commencer, fixant Lyana dans les yeux. Il voulait lire en elle, voir ses peurs et ses envies, il voulait tout faire pour la combler et il savait que ces yeux sauraient le guider vers son plaisir. Il tenait toujours les hanches de sa belle fermement et déplaçait son bassin dans un va et vient qui accélérait doucement. Il sentait la facilité et la décontraction de Lyana, il avait la confirmation que les préliminaires avaient été efficaces. Il se redressa encore, le plaisir montait en lui mais il le contenait efficacement, c'était d'abord celui de Lyana qu'il voulait voir exploser. En position presque assise, Lyana avait encore plus de liberté d'action et Soan souleva légèrement ses hanches dans les airs, cela faisait ressortir sa poitrine et elle pouvait ainsi mieux sentir les choses. Ils étaient à présent dans une position d'égal à égal, chacun pouvait mener le jeu comme il l'entendait. Soan accélérait le rythme en cadence, suivant le plaisir de Lyana. Il ne lâchait toujours pas son regard vert des yeux, envoûté par la magie de l'instant.  




© Never-Utopia par Koalz



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 114
Points : 142
Date d'inscription : 21/01/2015


Sam 1 Aoû - 15:17




















 ❝ Parle moi...❞



Le jeune audacieux sembla apprécier le fait que tu prennes les commandes. Il avait l'air de t'adorer, tu voyais dans ses yeux que ce qui se passait entre vous était une grande première pour lui et tu sentais dans ses gestes que tu étais importante pour lui. Tu étais heureuse qu'il te place au dessus de tout, comme si tu étais la chose la plus magnifique à ses yeux. Il souleva son bassin vers le tien et votre va et vient débuta. Il était doux, il ne voulait apparemment pas te brusquer. Il te regardait, attendant de voir si ce qu'il faisait te plaisait. Et c'était le cas! Tu adorais son regard brûlant, ses douces caresses et son lent va et vient. Tout en lui te hurlait qu'il voulait que ton plaisir soit incandescent et brûlant. Que tu l'exprimes. En position d'égal à égal, Soan pouvait mener le jeu tout comme tu pouvais le faire. Mais tu ne le souhaitais pas, tu avais beaucoup trop peur de faire quelque chose de mal. Apparemment il n'avait pas encore compris que c'était une première pour toi et tu ne voulais surtout pas qu'il le sache. Tu serais obligée de lui parler de ton passé, et ça, c'était inconcevable. Tu le fixais toi aussi, déposant des baisers dans sa nuque.

C'est lorsqu'il accéléra le mouvement que tu sentis le plaisir te submerger. Tes ongles rentrèrent dans la peau de son dos sans que tu puisses t'en empêcher et un cri t'échappa. Tu te sentis honteuse pendant quelques instants puis tu te rendis compte que ce comportement était normal. Faire l'amour était censé te faire réagir et, là, tu montrais à Soan que tu adorais ce qu'il faisait. Mais ce que tu voulais pas dessus tout, c'est qu'il te domine. C'était comme si tu voulais qu'il montre sa puissance et qu'il te montre qu'il était meilleur que tout le monde. Après l'avoir embrassé fiévreusement de nouveau, tu te laissas tomber en arrière et t'allongeas contre le matelas. Soan était au dessus de toi et tu ne pus t'empêcher de lui caresser le front et de lui décoller les quelques cheveux assez longs pour se coller à cause de la transpiration. Même comme ça il était magnifiquement beau. Ton autre main était contre son coccyx et tu relevais un peu plus le bassin pour que vos hanches se touchent et que vous continuiez votre va et vient de plus en plus rapide. Tu fixais le bel audacieux de façon émerveillée puis tu l'embrassas. Tout en descendant doucement vers son cou, une idée te vint à l'esprit. Tu voulais marquer ton territoire et le meilleur moyen de le faire était le suçon. Du moins, c'est ce que tu pensais. L'embrassant sur la clavicule, tu entrouvris les lèvre et gouttas à sa sueur. Tu n'en avais rien à faire, trop préoccupée à laisser ton empreinte sur son cou. Après quelques secondes, une marque rouge apparut et un sourire se dessina sur tes lèvres. Il était à toi, et personne d'autres n'avaient à l'approcher.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 812
Points : 858
Date d'inscription : 07/02/2015
Age IRL : 25


Carte d'identité
Mon âge: 22 ans
Ma faction d'origine: Fraternels
Mes relations:

Sam 1 Aoû - 17:56


Parle-moi...


La danse s'accélérait lentement alors que Lyana commençait à émettre des petits cris de plaisir. Soan était heureux, il sentait que sa belle était avec lui, à 100% elle aimait ce qu'il faisait et c'était parfait de son côté. Elle était assez timide et n'osait pas prendre les devants comme elle l'avait fait pendant les préliminaires, peut-être qu'elle ne voulait pas briser l'instant parfait qui se déroulait entre eux en ce moment. Sûrement voulait-elle voir l'ampleur des talents de Soan aussi, ce n'était qu'en laissant faire le mec qu'on peut vraiment savoir à quel point il est doué... Il allait donner tout ce qu'il avait, elle n'allait pas être déçue. Elle l'embrassa fougueusement et bascula en arrière, c'était ça qui allait être bon pour elle, dans cette position elle sentirait toute l'ampleur de la chose de façon décuplée. Elle devait être bien décontractée pour se mettre comme ça, et c'était un signal pour Soan qui lui disait d'y aller à fond. Il savait y aller graduellement, doucement au début pour ne pas brusquer sa belle, puis sauvagement pour la faire jouir définitivement jusqu'à ce qu'elle n'en puisse plus. Oui, c'était ça qu'il voulait, la terrasser de plaisir, qu'elle lui hurle d'arrêter tellement son corps sera convulsé par l'orgasme. C'était ça qu'il allait faire.

C'est alors qu'elle se redressa pour coller ses lèvres sur le cou de Soan. Il ferma les yeux un instant, savourant le souffle chaud de la jolie blonde sur sa peau. Un instant de douceur avant de commencer son marathon, c'était toujours apprécié. Il sentit la morsure brûlante et la caresse de ses lèvres en même temps dans le creux de son cou. Un suçon qui lui décupla encore l'envie de la faire jouir comme jamais. Il aurait une marque très peu discrète, mais cela ne l'inquiétait pas le moins du monde. Ainsi, tout le monde saurait qu'il est trop tard pour l'approcher, que son coeur est pris et disponible pour personne d'autre. Il ne voulait qu'elle et c'était un bon moyen pour le montrer au monde entier - à la ville entière, déjà...

Soan avait bien savouré l'instant, c'est alors que la bête sauvage se réveilla. Il avait des flammes dans les yeux et son lit pourrait s'embraser rien que sous son regard. Il rattrapa les hanches de Lyana qu'il avait lâché un moment pour le suçon et la prit sauvagement. Il se redressa sur les genoux, à demi-debout sur le lit, la belle avait les épaules sur le lit et le bassin en plein air. Elle ne pouvait plus bouger que le haut de son corps, sa tête, ses bras et ses épaules, tout le reste était tenu par Soan. En position de puissance par-dessus elle, il la regardait d'en haut, telle une jolie fleur prête à éclore. Il accélérait encore le rythme, il pilonnait en elle avec la fureur du lion. Il lâcha sa hanche d'une main pour la faire courir sur son ventre, alors qu'il soutenait le bassin de Lyana en l'air d'une seule main. De sa main libre, il atteignit son téton qu'il pinça avec une légère torsion. Il revint ensuite près de sa flore et tandis qu'il maintenait toujours la même cadence de guerrier, il glissa ses doigts autour de l'antre pour masser le clitoris extérieur en même temps. Ses muscles saillaient sous l'effort et il sentait le souffle de la jolie blonde s'accélérer au même rythme que son va et vient incessant. Il sentait qu'elle était au bord de la rupture, et il n'attendait qu'une seule chose : le frisson de l'orgasme, le moment où il sentait que le corps entier de la fille était paralysé dans un tremblement généralisé, celui où il sentait sa flore intérieure en ébullition pour broyer son engin de l'intérieur. Il n'attendait que ça, ce moment qui comble la fille de bonheur en même temps qu'il la vidait de toute son énergie. Il sentait que ce moment approchait...



© Never-Utopia par Koalz



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 114
Points : 142
Date d'inscription : 21/01/2015


Sam 1 Aoû - 19:14




















 ❝ Parle moi...❞



L'instinct sauvage de Soan venait de se réveiller et tu sentis la chaleur monter d'un cran dans la pièce. Il allait te montrer à quel point il était fort, tu étais fier que cet homme t'appartiennes. Il était à toi, cet audacieux fort et puissant qui n'avait pas peur de montrer sa supériorité. Il se mit sur les genoux, saisissant tes hanches pour te redresser et te prendre plus sauvagement qu'avant. Tu serras les draps entre tes doigts, tu ne pouvais plus bouger que le haut du corps et la douleur qui te saisissait le bas-ventre te donna simplement envie de crier. Mais la douleur n'était pas aussi forte que le plaisir que te procurait Soan et tu voulais qu'il continue. Une de ses mains quitta tes hanches pour venir pincer un de tes tétons, se contorsionnant pour l'atteindre. Puis il revint vers le bas de ton corps pour masser ton clitoris. Tu n'arrivait même plus à bouger, ton corps tendu le plus possible. Soan te fixait, heureux de te voir à ton point de rupture. Tous tes sens étaient en éveille et tu sentis un long frisson arriver. Alors que Soan continuait son va et vient rapide et puissant, tu sentis que ton corps ne suivait plus. Tu étais saisi d'un long frisson, tu ne pouvais plus bouger et tu sentais tes forces t'abandonner. Tu murmuras le prénom de Soan, faiblement mais avec passion. Tu étais exténuer, il fallait qu'il le sache. Tu espérais ne pas le frustrer, l'arrêter alors que lui même n'avait pas eu sa part de plaisir.

-J'en peux plus, c'était parfait mais là...

Tu le regardais, te disant sans arrêt qu'il était parfait et qu'il était à toi. Tu murmuras de nouveau son prénom, fière de lui appartenir.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 812
Points : 858
Date d'inscription : 07/02/2015
Age IRL : 25


Carte d'identité
Mon âge: 22 ans
Ma faction d'origine: Fraternels
Mes relations:

Dim 2 Aoû - 19:57


Parle-moi...


Soan sentait Lyana bouillir sous lui, elle était réceptive, plus que réceptive, elle était là pleinement avec lui, elle recevait à 200% tout ce qu'il lui envoyait, sa force, son envie, sa puissance, son amour... Et l'explosion arriva enfin. Soan sentit le corps entier de sa belle se raidir et convulser sous son emprise, cette tension qu'il attendait, elle était là... Elle gémissait, elle murmurait son nom, jamais il n'aurait imaginé une réaction aussi adorable de la part de la jeune femme en plein orgasme. C'était la première fois qu'on répétait son nom aussi souvent pendant l'orgasme, c'était ça la compatibilité entre deux êtres...

Et il ne pensait à rien, il profitait pleinement de l'instant, le bonheur de sa blonde faisait monter le plaisir en lui en flèche, il montait si rapidement que bientôt il ne parviendrait plus à se contrôler, tout comme Lyana avait perdu le contrôle de son corps, assourdi de plaisir. Et finalement, elle lui demanda d'arrêter, au même instant Soan ne pouvait plus retenir son propre plaisir devant celui évident de Lyana c'était bien trop pour lui, faire jouir une femme à ce point... il jouit au même instant et la valse s'arrêta dans une explosion de plaisir partagé.

Soan était vidé. Lyana semblait encore plus exténuée que lui. D'habitude, c'était plutôt le contraire, le jeune homme était surpris. Il n'imaginait pas un instant le passé de Lyana et son rapport au sexe. Il était juste totalement envoûté par cette femme, elle l'avait happée dès le premier jour, il ne voulait plus jamais se détacher d'elle. Il s'allongea auprès d'elle et la prit dans ses bras d'un geste protecteur. Il lui glissa dans l'oreille dans un murmure :

" - Je t'aime Lyana..."

Non ce n'était pas la déclaration d'amour post-sexe, il l'avait toujours pensé. Sa démonstration de puissance lui avait juste donné le courage de l'exprimer... Une de ses mains enlaçait la jeune femme d'un geste protecteur, l'autre courait dans son dos en une caresse. Il pouvait passer du temps ainsi, à se reposer avec elle, il aimait aussi ces moments de tendresse après l'acte. Il avait rarement aimé ça... C'était la première fois qu'il en avait vraiment envie, voire besoin. Et qu'il ne le faisait pas juste pour faire plaisir à la fille... Il aurait pu rester des heures à faire des câlins à celle qu'il aime, juste comme ça, tant il était sur un petit nuage en cet instant.



© Never-Utopia par Koalz



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 114
Points : 142
Date d'inscription : 21/01/2015


Dim 2 Aoû - 22:50




















 ❝ Parle moi...❞



Soan se mit à jouir juste au moment où tu lui disais que tu n'en pouvais plus. Tu t'en voulais de le brimer, peut-être voulait-il continuer et toi, tu l'empêcher de jouir plus longtemps. Pourtant Soan ne semblait pas triste. Il s'allongea à tes côtés et te prit dans ses bras. Son étreinte avait l'air protectrice, voire possessive, comme si il avait peur de te perdre. Il faisait bien de te tenir comme ça car tu risquais de faire une bêtise sinon. Une bêtise comme t'affoler et quitter la chambre sans rien lui dire. Tu fermas les yeux, savourant les derniers instants de plaisir qui t'électrisais. C'est le souffle de Soan qui te fit ouvrir les paupières.

- Je t'aime Lyana...

Tu sentis une de ses mains se resserrer autour de toi et une autre caresser ton dos. Tu frémissais à chaque caresse, te sentant de plus en plus mal. Pourquoi fallait-il que tu réagisses ainsi ? Il t'aimait, il venait de te le dire et d'une façon adorable en plus! Mais non toi, tu paniquais et la seule chose à laquelle tu pensais c'était la douche que tu souhaitais prendre. Tu te haïssais tellement, pourquoi tu ne pouvais pas simplement dire à Soan que tu l'aimais? Tu acquiesças d'un signe de tête les paroles de Soan, sans savoir quoi répondre. Tu attrapas la main qu'il avait laissé autour de ta taille et la serra, comme pour lui faire comprendre que toi aussi. Mais tu n'arriverais pas à prononcer les mots.

Tu fermas les yeux et c'est là que tu fus saisis par la terreur. Tu savais que ce n'était que le fruit de ton imagination mais la vision que tu eus était insoutenable. Tu te voyais, à 15 ans dans cette ruelle sombre, et le sans-faction t'arrachait tes vêtements. Mais ce n'était plus un sans-faction, c'était Soan qui te collait contre le mur pour abuser de toi. Tu te redressas subitement, sortant de ton demi sommeil et lachant Soan. Tu ne pouvais plus le regarder et tu ne voulais plus qu'il te touche. Dans un murmure mal assuré, tu te levas et quittas le lit.

-Excuse moi, il faut... je dois... Une douche...

Tu n'arrivais même plus à parler. Tu te glissas dans la pièce qui ressemblait plus à une salle de bain et fis couler l'eau. La peur te saisissait le ventre et l'eau t'aidait à éliminer la terreur. Soan devait être tellement déçu que tu ais réagis de cette façon. Tu devrais lui expliquer, lui faire comprendre que ce n'était pas sa faute mais simplement toi qui n'allait pas bien.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 812
Points : 858
Date d'inscription : 07/02/2015
Age IRL : 25


Carte d'identité
Mon âge: 22 ans
Ma faction d'origine: Fraternels
Mes relations:

Lun 3 Aoû - 22:39


Parle-moi...


Soan flottait comme par-dessus les nuages. Il était apaisé, son esprit était rarement en paix à ce point, son corps non plus d'ailleurs. Il était juste heureux, calme, posé, il était amoureux. Le truc tellement improbable pour lui. Il n'était pas fait pour aimer, encore moins pour être aimé d'ailleurs, et il était content que Lyana ne réponde pas à sa déclaration. Ca l'aurait fait flipper, à coup sûr. Une part de lui savait qu'il ne méritait aucun amour, qu'il était une sorte de monstre après avoir été souillé aussi jeune. Mais elle serait sa main en réponse, et Soan était touché qu'elle soit aussi réceptive à tout, depuis le début. Etrangement, elle ne semblait pas aussi calme ni apaisée que lui, il ne comprenait pas vraiment pourquoi mais il ne cherchait pas plus loin. Il savait qu'il pouvait se passer beaucoup de choses dans la tête d'une fille, particulièrement après - ou avant - un rapport sexuel. Au moins, il avait eu l'impression qu'il avait réussi à lui vider la tête pendant, et c'était déjà une belle victoire. C'était ça, le plus dur, pour donner un orgasme à une fille - lui faire lâcher prise de sa vie et de ses soucis. C'était ça qui empêchait l'orgasme chez une femme en général... le fonctionnement du cerveau. Chez Lyana, il avait l'air de repartir assez violemment là. Mais Soan ne s'en formalisait pas, se contentant de câliner doucemnt sa belle.

Jusqu'à ce qu'elle s'échappe dans un mouvement brusque, presque affolé. Soan était surpris et haussa les sourcils, mais il n'eut pas vraiment eu le temps de réagir, elle était partie sous la douche. Il était bien réveillé à présent, par cette réaction brusque, et se rassit sur son lit. Après tout, on était en plein milieu de la journée c'était pas le moment de faire une sieste... Il entendait l'eau couler dans la salle de bain. Pour l'instant, tout était normal. Il savait que les femmes avaient souvent envie d'une douche après l'acte. Lui aussi, en général. Dès qu'il avait fini son numéro de tendresse post-sexe. Mais comme aujourd'hui, c'était sincère et pas juste un numéro, il avait juste zappé la douche. Ah les femmes, éternellement plus propres que les hommes... Il songea qu'il pourrait être sympa de la rejoindre sous la douche et un instant, son engin se durcit à cette pensée. Mais il refoula l'idée - il venait de faire sa première fois avec Lyana, elle avait peut-être besoin de se recentrer sur elle et de se réapproprier son propre corps. Il s'était rendu compte que lorsqu'une femme s'offre entièrement à un homme, elle a besoin de se retrouver elle-même après et c'était normal.

Sauf que d'habitude, ça ne durait pas aussi longtemps... Ca faisait une éternité que Soan entendait l'eau couler. Mais il n'entendait pas Lyana. Pas de bruits de pas, de serviette... juste de l'eau qui coule, toute seule. Il commençait à s'inquiéter. Et si elle s'était noyée sous la douche ? Plus sérieusement, il ne voulait pas qu'elle se fasse mal sur le carrelage dur et glissant. Quoiqu'il en soit, il sentait que quelque chose clochait, mais il ne savait pas quoi. Les douches post-sexes n'étaient jamais aussi longues... Il enfila un boxer en vitesse et marcha vers la salle de bain. Il entrouvrit la porte, cherchant Lyana des yeux, inquiet.

" - Est-ce que tout va bien ? "

Il ne voulait pas la brusquer, il voulait respecter son moment d'intimité mais il ne supportait pas l'idée que quelque chose n'allait pas pour elle.



© Never-Utopia par Koalz



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 114
Points : 142
Date d'inscription : 21/01/2015


Mar 4 Aoû - 13:55




















 ❝ Parle moi...❞



L'eau brûlante commençait a piquer ta peau, agressée par ce changement radical de température. Tu te tenais droite, un poing contre le mur de la douche, pour avoir plus de stabilité.  Tes yeux étaient grands ouvert malgré l'eau qui coulait dessus et tes cheveux s'imbibaient peu a peu, pesant sur tes épaules. A chaque fois que tu fermais tes yeux, tu revoyais Soan t'arracher tes vêtements et cette vision était insoutenable. Même si tu savais que c'était faux, tu avais tout de même peur.  Tu finis par t'assoir dans la douche, l'eau continuant de couler et trempant tes cheveux. C'est alors que des larmes apparurent au coin de tes yeux et tu ne pu les retenir.  Sans faire de bruit, tu te mis a pleurer, comme la petite fille de 15 ans que tu avais été.

- Est-ce que tout va bien ?

Soan venait d'entrer dans la pièce, il avait l'air inquiet et tu te rendis compte que sa déclaration était bien réel. Il t'aimait, et la, il avait peur pour toi. Tu reniflas, ravalant les larmes comme tu pouvais et parla d'une voix mal assurée.

-Oui ne t'inquiète pas....

Tu te relevais et éteignais l'eau pour sortir de la douche. Tu attrapais une serviette et t'enroulais dedans avant de t'avancer vers la porte, et donc vers Soan. En le voyant, tu ne pus t'empêcher de te remettre a pleurer. Comment pouvait il être amoureux d'une fille aussi nulle que toi? Tu n'étais qu'une épave, une personne vide de sentiments. Tu te blottis dans ses bras, essayant de calmer tes sanglots.

-En fait non ça ne va pas ! Il faut que je te parle d'un truc Soan mais tu dois me promettre de ne jamais le dire parce que personne n'est au courant et je veux que ca reste ainsi...

Tu le serrais dans tes bras, tenant ta serviette d'une main et caressant le dos nu de Soan de l'autre.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 812
Points : 858
Date d'inscription : 07/02/2015
Age IRL : 25


Carte d'identité
Mon âge: 22 ans
Ma faction d'origine: Fraternels
Mes relations:

Mar 4 Aoû - 14:42


Parle-moi...


Soan était soucieux. Il entra discrètement et eut rapidement la confirmation qu'il avait eu raison de s'inquiéter. C'était la première fois qu'il avait une bonne intuition en la matière, signe qu'il se passait vraiment quelque chose de fort entre Lyana et lui. Sa première réponse positive, avec une voix mal assurée, montrait clairement qu'il y avait effectivement un problème. Soan était inquiet, il espérait qu'il n'avait pas fait de connerie, qu'il ne lui avait pas fait mal sans s'en rendre compte par exemple... Il voyait sa silhouette floutée à travers les parois de la douche, elle était assise et se releva. Elle s'enroula d'une serviette en sortant et vint se blottir dans les bras de Soan. Le jeune homme était bouleversé, c'était la première fois qu'il voyait aussi nettement la sensibilité et la fagilité de Lyana. Et ça le touchait beaucoup, qu'elle lui fasse suffisamment confiance pour se dévoiler à lui de cette façon. Après tout ils ne se connaissaient pas depuis longtemps, mais elle était prête à se confier à lui. Soan l'entoura de ses bras forts et protecteurs et lui caressait la tête d'une main d'un geste tendre et rassurant. Il la protégerait de tout et tout le monde. Il répondit en chuchotant calmement, sûr de lui.

" - Je te le promets Lyana. Tu sais que tu peux me faire confiance... "

Il donnerait tout pour elle, c'était une évidence. Il tenait à ce qu'elle en soit convaincue elle aussi. Il l'enlaçait dans ses bras et la tenait tout contre lui, jamais il ne la laisserait partir, jamais il ne laisserait qui que ce soit lui faire du mal. Sa tête était proche de la sienne et envoyait son souffle chaud sur ses cheveux blonds et mouillés. Il était prêt à l'écouter, il était pendu à ses lèvres comme lors de leur rencontre du midi. Il s'apprétait à boire ses paroles sérieusement, c'était important pour lui qu'elle puisse se confier à lui et il ne trahirait jamais cette confiance. Il se souviendrait toute sa vie de ce qu'elle allait lui dire sans jamais en parler à personne. Il savait très bien garder les lourds secrets, c'était une chose qu'il connaissait très bien et qu'il exerçait depuis très longtemps. C'était un professionnel du secret...



© Never-Utopia par Koalz



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 114
Points : 142
Date d'inscription : 21/01/2015


Mar 4 Aoû - 17:13




















 ❝ Parle moi...❞



Il te serra a son tour contre lui, tu eus la sensation qu'il pourrait te protéger de tout et qu'il ne te laisserait jamais tomber. Tu espérais que ton impression était la bonne car si il t'abandonnait après que tu lui ai confier ton secret ce serait une terrible chose. Mais tu savais qu'il ne le ferai pas, il était amoureux de toi et il ne partirait pas.

- Je te le promets Lyana. Tu sais que tu peux me faire confiance...

Ce n'était qu'un murmure mais pour toi c'était une véritable promesse, une parole très importante. Tu sentis son souffle près de ton visage et tu compris qu'il était sincère, il ne te ferai jamais souffrir en utilisant ton secret contre toi. Tu fermais les yeux quelques secondes puis le saisit par la main pour le ramener dans sa chambre. Tu le fis s'asseoir a tes côtés sur le lit, sans lâcher sa main. Tu le fixais, soucieuse de voir sa réaction.

-Il y a cinq ans, je me suis faite agressée par un sans faction. C'était pendant la nuit et j'étais seule, il en a profité pour...

Tu t'arrêtais, n'arrivant pas a formuler la vérité. Et si après il ne supportait pas tes paroles et qu'il disait qu'il ne voulait plus de toi? Peut être que de savoir que tu avais perdue ta virginité a l'âge de quinze ans avec un sans faction le dégouterait au point de te jeter dehors. Mais tu ne pourrais jamais savoir si tu ne le disais pas. Prenant ton courage a deux mains tu réussis a murmurer la fin de ta phrase.

- Il en a profité pour me violer... Depuis ça, j'ai énormément de mal avec les contacts et plus particulièrement avec les hommes. Soan, tu es la première personne avec qui je couche en étant totalement consentante  ...

Tu savais que votre relation allait changer après cette révélation, tu espérais simplement que ce serait en bien et non en mal.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 812
Points : 858
Date d'inscription : 07/02/2015
Age IRL : 25


Carte d'identité
Mon âge: 22 ans
Ma faction d'origine: Fraternels
Mes relations:

Mar 4 Aoû - 19:25


Parle-moi...


Soan berçait Lyana doucement dans ses bras, il voyait bien qu'elle était bouleversée et il ne voulait pas la brusquer. Elle l'emmena par la main et il s'assit sur le lit à côté d'elle. Il caressait sa main au fil de ses paroles, il voulait la rassurer il savait que c'était très difficile de parler quand on garde quelque chose pour soi depuis très longtemps. D'ailleurs il était très impressionné par son courage, lui ne serait pas capable de se confier comme elle s'apprêtait à le faire. Il n'avait pas encore ce courage là, ni la force d'affronter ses secrets. Oui, cette femme l'impressionnait beaucoup, pour son courage, c'était aussi pour ça qu'il l'aimait. Elle était plus forte que lui, et ça l'attirait irrésistiblement.

Il plongea ses yeux dans les siens, comme happé par l'importance de sa confession. Il pouvait noyer ses yeux dans le vert des siens tant il était avec elle. Et ce qu'elle lui confia finalement, c'était ce qu'il redoutait le plus. C'était la pire chose qu'on pouvait faire à une femme, et il en était révolté. S'il avait ce sans faction devant lui aujourd'hui, il pourrait le tuer sur place, lui planter un couteau dans le coeur sans aucun remord. Ces hommes sont profondément inhumains, c'était l'arme la plus puissante qu'ils avaient et ils s'en servaient pour détruire les personnes. Car oui, Soan savait trop bien que le sexe détruit, lorsqu'il n'est pas consenti. C'est la pire destruction morale qui soit, et certains ne s'en relevaient jamais. Ces gens là ne devaient même pas avoir le droit de vivre selon lui. Il était en même temps révolté et bouleversé qu'un homme ait pu faire ça à une femme aussi parfaite que Lyana, à ses yeux. Et en y réfléchissant, il songea que ça expliquait aussi beaucoup de choses. Sa froideur avec les gens, son aversion des contacts physiques... C'était pour ça qu'il était aussi attiré par elle, aussi, ils avaient un passé similaire, bien que très différent, mais l'essence de leur aversion pour les gens venait de la même chose... C'est pour ça qu'il se sentait aussi bien auprès d'elle. Cela marquait une évidence supplémentaire, il comprit qu'ils étaient effectivement faits l'un pour l'autre, liés par la saleté humaine, et que ce lien était indestructible.

Il la caressait doucement, de la tendresse plein les yeux. Oui il l'aimait, et à présent il savait que ça ne changerait jamais. Il prendrait soin d'elle pour toujours. Il était profondément ému, et ne pouvait s'adresser à Lyana que dans un murmure.

" - Merci pour ta confiance Lyana... Je te jure que je ne te ferai jamais de mal. Et que je ne laisserai plus jamais personne te toucher. Jamais... "

Ca c'était une certitude. Le premier crétin qui oserait la toucher, il lui casserait la gueule de bon coeur. De là à lui péter la mâchoire s'il le faut, ou à lui arracher le coeur en fonction de la motivation de cet abruti. Non, il n'avait jamais été possessif avec une femme. Mais il ne tolérerait jamais ce mal qui ronge cette ville, celui qui détruisait tant de chose - l'enfance, la famille, l'innocence... Et il le tolérerait encore moins s'il s'attaquait à la femme qu'il aime. Oh non, ça n'arriverait jamais. Soan était si ému qu'il avait les yeux humides. Jamais il n'avait tant montré ses émotions en présence de quelqu'un.



© Never-Utopia par Koalz



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 

Parle moi... [Lyana] /!\ HOT /!\ INTERDIT aux -18 ans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Interdit aux moins de 18 ans
» Texte qui parle d'un scandale autour du colloque de Montreal VRAI OU FAUX!!!
» Haiti en Marche parle du voyage de Preval dans le Centre
» Pensionnat Interdit
» Il fallait bien qu'on en parle [Livre I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Edge of Future :: Rps terminés-