AccueilAccueil  FAQFAQ   Aides  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les jeux sont faits, rien ne va plus. [Ethan ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


avatar
I am
Messages : 731
Points : 741
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Dans une usine de kebabs.
Humeur : Humeur de kebab sans frites.


Carte d'identité
Mon âge: 26 ans
Ma faction d'origine: Altruistes
Mes relations:

Mar 3 Mar - 23:04
Emy s'étire une dernière fois avant de se décider à tirer les rideaux et ouvrir la fenêtre. Elle passe son visage par la lucarne et observe les Altruistes qui se massent dans la ruelle, se saluant et s'entraidant les uns les autres. C'est dans ces moments-là que la jeune femme se demande comment elle a pu hésiter à choisir les Altruistes. C'est sa faction ; elle est bien ici. Plus qu'elle ne voudrait le croire. Tous ces gens en gris qui condamnent la vanité, elle les aime. C'est sa famille. Mais alors qu'elle les observe, en pleine activité, se rendant sur leur lieu de travail ou tout simplement à la recherche d'un aveugle ou d'un infirme à aider, elle se rend compte qu'il lui manque quelque chose. Comme si on s'était approché, qu'on avait pris une part d'elle-même et qu'on s'était enfui à tout jamais. Emy n'aime pas cette sensation, et elle se détourne de la fenêtre pour éviter de trop réfléchir. Elle a décidé de se plier définitivement aux règles de sa faction. Elle s'autorise à aller voir Joshua de temps en temps, mais dans un simple but amical, histoire de prendre des nouvelles. Quand elle le voit, elle baisse les yeux, et elle ne répond que laconiquement à ses questions. Malgré ça, elle se sent mieux. Elle fait des efforts en communauté, et les autres le voient. Elle s'est fait des amis. Bref, sa vie va mieux. Emy va mieux.

La jeune femme décide d'aller prendre une douche pour s'éclaircir les idées. Quelque chose s'obstine à la troubler mais elle ne sait pas quoi. Pour échapper à cette sensation désagréable, elle file sous le jet d'eau froide et met quelques secondes à se laver. C'est comme ça chez les Altruistes ; pas besoin de passer des heures sous la douche, car on en ressort aussi propre qu'après deux ou trois coups de savon. Emy se frotte le visage au robinet, puis se lave les dents, regrettant de ne pas avoir un miroir au-dessus de son lavabo, histoire d'examiner son teint. Elle refoule cette pensée, elle n'a pas le droit. Ce sont les règles de la faction et elle doit les suivre. Elle n'est pas Divergente, elle n'est pas incontrôlable, alors elle préfère rentrer dans une case plutôt que d'en sortir et d'être complètement perdu. Elle ne veut pas qu'on la remarque. Joshua le lui aurait sans doute reproché, mais il a tort. Elle préfère savoir ce qu'elle fait et pour qui elle le fait durant toute sa vie, que de se battre au nom d'une liberté qui n'existe pas. Alors qu'elle se rhabille, une idée lui traverse soudain l'esprit, éclairant son visage d'un sourire serein. Elle a trouvé ce qui lui manquait depuis le réveil. Ethan.

Elle ne l'a pas vu depuis des semaines. Enfin, des semaines, c'est un bien grand mot. Elle ne sait plus trop ce qu'ils se sont dits la dernière fois, mais cela avait fait des années et c'était comme retrouver un fantôme. Elle avait été certaine qu'elle ne l'aimait plus, surtout après ce qu'il lui avait fait, mais tout le monde fait des erreurs. Et Emy est prête à le supplier de lui pardonner sa plus grosse erreur. Ethan lui manque, à tel point qu'elle ne s'en est même pas rendue compte. Toute sa vie, elle a vécu avec la certitude qu'il lui manquait quelque chose au creux du ventre, et maintenant elle semble avoir trouvé. L'espoir rend les traits de son visage plus gracieux, et elle est prête à tout pour voguer à la rencontre d'Ethan. Même si elle vit en Altruiste et qu'Ethan est un Érudit. On ne quitte jamais ce que l'on a toujours été. Ethan est un Altruiste aux yeux d'Emy. C'est un fait.

La jeune femme dévale l'escalier, saisit son sac et sort de chez elle sans même prendre le temps de fermer la porte derrière elle. Déjà essoufflée, elle se force à continuer à la même vitesse, oubliant même les regards surpris des Altruistes qu'elle croise. Emy ne pense plus à rien, si ce n'est à son but suprême. Elle s'arrête un instant à une petite place, celle avec les bancs disposés en carré autour de parterres de fleurs – non pas pour admirer, ce serait une forme d'égoïsme, mais pour combler l'espace vide –, avant de se rendre compte que c'est sur cette même place qu'elle a rencontré Joshua. Elle soupire et reprend sa course, refusant de se remémorer les détails de cette rencontre. Elle ferme les yeux à demi pour échapper au soleil coriace qui chauffe au-dessus de sa tête et continue à marcher rapidement pour sortir du quartier des Altruistes. Sans un seul regret ni regard en arrière, elle se jette à corps perdu dans les rues de la ville, ignorant les refuges de sans-faction qui se dissimulent un peu partout où elle passe.

Elle arrive bientôt au siège des Érudits, grand bâtiment composé de vitres en verre. Elle regarde un instant l'imposante structure avant d'oser s'y aventurer, se demandant soudain si elle risque d'y trouver Ethan ou non. Elle hausse les épaules ; tant pis, personne ne pourra lui reprocher sa présence ici. Même si elle risque d'être vue d'un mauvais œil, elle sait que les Érudits ne sont pas des brutes. Pas comme les Audacieux par exemple. En soupirant, Emy s'approche de l'entrée du bâtiment, lorsqu'un homme la rattrape. Elle croit apercevoir Ethan, mais son esprit lui joue des tours car ce n'est qu'un Érudit qui, l'air mauvais, lui attrape le bras. « Retourne chez papa et maman, Pète-sec. » Emy tente de se libérer mais un deuxième homme arrive et l'empêche de passer la porte du siège des Érudits. La jeune femme veut ouvrir la bouche pour protester mais le premier, le plus costaud des deux, lui retient les bras, ne semblant pas décidé à la laisser passer.


Avatar: Ethan [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Mer 4 Mar - 11:32


« Les jeux sont faits, rien ne va plus. »

Feat : E.M.Y B.R.O.W.N


Assis à son bureau, Ethan était entrain de préparer quelques cours. Le bureau de l'Erudit devait être la partie de sa chambre la moins rangée ; Les livres s'empilaient sur un coin et les feuilles s'accumulaient dans un autre, des notes en tout genres y trainaient également. Mais Ethan arrivait à s'y retrouver. Le reste de sa chambre était tout à fait ordonné, cela faisait partit des vielles habitudes Altruistes qu'il n'avait perdu. Son lit était fait et tout avait sa place. Seul quelques livres sur la table de chevet venaient déroger à cette règle du " tout à sa place ". En parlant d'ancienne habitudes, Ethan en avait garder une autre, celle de ne pas trop se regarder dans un miroir. Il y en avait un dans sa salle de bain mais il était à demi-volée par un grand bout de tissus gris. Le jeune homme ne s'y regardait que très brièvement le matin pour s'y coiffer, Autrement, il ne l'utilisait pas. C'était comme ca, durant 16 années de sa vie il avait du apprendre à tout faire sans miroir, à ne s voir qu'une fois tout les trois mois.

Agacés de ne pas réussir à monter un cours en bonne éduforme, Ethan se leva et sortit de la petite pièce, s'engageant dans les couloirs qu'il connaissait comme sa poche. Bientôt, Ethan arriva aux alentours de la porte principales d'entrée du bâtiment. Il n'était pas rare par ici de croiser un membre d'une autre faction de temps à autres. Il s'agissait souvent d'Audacieux, Ethan ne savait pas pourquoi ils se rendaient si souvent ici et pour tout dire, il s'en fichait un peu. Ethan s'apprêtait à se diriger vers la bibliothèque lorsqu'il entendit une voix : « Retourne chez papa et maman, Pète-sec. »   . Ethan ne pu s'empêcher de se tourner pour voir ce qu'il se passait quand il la remarqua. Emy. Elle était la, à l'entrée du bâtiment des Erudits retenue par deux Erudits qui ne semblaient pas enclins à le laisser passer. Ethan s'avança vers eux, ses yeux se posèrent quelques instants sur Emy et un léger sourire s'afficha sur son visage. Cependant, ce sourire disparut lorsqu'Ethan s'adressa au deux autres Erudits :

« Dois-je vous rappeler que tout le monde a le droit de pénétrer dans ce bâtiment, qu'importe sa faction ? »

Les deux hommes se retournèrent, surpris et le premier lâcha Emy avant de déguerpir, rapidement, le second Erudit fit de même, Ethan les suivit du regard quelques instants avant de poser de nouveau ses yeux sur Emy. Un léger sourire était présent sur le visage d'Ethan, il parla d'une voix sereine :

« Emy ! Comment ça va ? Je ne pensais pas te voir par ici. »

Ethan doutait fortement qu'elle soit venu le voir, et si ... et si elle était venu voir un autre Erudit ? Non. Ethan esquiva cette pensées. Elle était peut être envoyée par les Altruistes pour une quelconque raison.

015 © Lunay's invention - Just for Amy
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 731
Points : 741
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Dans une usine de kebabs.
Humeur : Humeur de kebab sans frites.


Carte d'identité
Mon âge: 26 ans
Ma faction d'origine: Altruistes
Mes relations:

Mer 4 Mar - 14:04

Emy s'apprête à abandonner, soudain plus très sûre d'elle. Le fait qu'elle ait été freinée dans son entrain la pousse à voir les choses d'un autre côté, et, rétrospectivement, elle se trouve naïve. Alors qu'elle amorce un demi-tour sévère, une voix l'interpelle et elle se tourne vers la personne qui vient d'arriver. Son cœur se met aussitôt à battre la chamade et elle sent un sourire germer sur ses lèvres. C'est Ethan, Ethan en personne. Les deux Érudits s'éloignent un peu et Emy retrouve enfin sa liberté de mouvement. Elle fixe le jeune homme, n'en revenant toujours pas, et pour la première fois depuis longtemps, elle se laisse aller à le trouver beau. Car après tout, c'est ce qu'il est, elle ne va pas se voiler la face. Elle lui sourit, heureuse de le voir, de l'avoir trouvé aussi rapidement. Elle lui lance un regard reconnaissant avant de baisser légèrement les yeux, se souvenant du but de sa visite. À vrai dire, elle a un peu oublié.

« Ça va mieux depuis que tu es là... Je ne pensais pas te trouver aussi facilement. C'est toi que je cherchais. »

Emy le regarde droit dans les yeux maintenant. Si elle pouvait se cogner la tête contre un mur ou un  arbre, tout de suite, elle le ferait volontiers. Elle voudrai pouvoir s'oublier vraiment. Elle a abandonné les Altruistes au profit de ses propres états d'âme. Elle n'aurait pas dû. Mais Ethan c'est sa bonne étoile, et il est là, devant elle, alors elle ne peut pas se défiler et rentrer chez elle. Si elle est venue c'est qu'elle doit aller au bout des choses. Alors elle lui dira tout ce qu'elle a gardé silencieux en elle. Elle lui sourira, elle le prendra dans ses bras en lui disant qu'elle regrette de s'être comportée comme une conne. Et qu'elle le veut dans sa vie, Érudit ou non. Sauf que ce n'est pas si simple.

« Il faut que... qu'on parle. »

Non, sans blague ? Trop de banalités. Ethan doit la trouver affligeante, sans aucun doute. Involontairement, Emy jette un coup d’œil par-dessus son épaule, comme si ça pouvait l'aider à trouver Joshua... Elle doit le sortir de ses pensées celui-là. Elle est venue pour Ethan et seulement pour lui, alors se lancer des coussins avec un autre Érudit ne changera rien. Emy regarde autour d'elle ; ils manquent cruellement d'intimité ici.


Avatar: Ethan [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Mer 4 Mar - 16:26


« Les jeux sont faits, rien ne va plus. »

Feat : E.M.Y B.R.O.W.N


Ethan détailla Emy, ils s'étaient revus il y a peu mais à chaque fois qu'il la revoyait il avait l'impression de renaître. Emy baissa légèrement les yeux avant de dire :

« Ça va mieux depuis que tu es là... Je ne pensais pas te trouver aussi facilement. C'est toi que je cherchais. »

Ethan sentit son cœur louper un battement. Elle était venu le voir. Lui. Pourquoi ? Lors de leurs dernière rencontre Emy lui avait bien fait comprendre que c'était finit, entre eux. Ethan était perdu, il ne savait comment réagir ni quoi penser. Cela devait d'ailleurs surement se voir dans son regard tandis qu'Emy le fixait. Ethan plongea sont regard dans celui de la jeune femme, cela faisait tellement longtemps qu'ils ne s'étaient pas regarder ainsi.

« Il faut que... qu'on parle. »

Ethan hocha la tête, c'était la meilleure des choses à faire pour le moment. Mais le seul problèmes mineurs du moment, c'est qu'ils se trouvaient actuellement dans le hall principal du bâtiment des Erudits. Ethan regarda autour de lui avant de dire :

« Oui, bien sur ... Viens, allons dans ma chambre nous seront au calme. »

Ethan souris à Emy avant de l'emmener au travers des nombreux couloirs du bâtiment. La marche ne fut pas longues. La chambre d'Ethan ne se trouvait qu'au premier étage du bâtiment. Arrivée devant la porte, Ethan l'ouvrit et laissa Emy passer devant lui, avant d'entrer à son tour et de refermer la porte derrière lui. Il jeta un rapide coup d'oeil à son bureau, toujours autant en désordre :

« Ne fait pas attention au bordel sur mon bureau ! De quoi veux tu parler exactement ... De nous, je suppose. »

Ethan s'adossa au mur derrière lui tout en fixant Emy du regard, ca lui faisait bizarre de la voir ici, dans sa chambre, dans le quartier des Erudits. Cela était assez déstabilisant mais pas déplaisant. Ethan se demandait ce qu'Emy pourrait penser de lui après avoir vu sa chambre. Il avait garder ses anciennes habitudes et elle n'était pas très décorée. La porte entre-ouverte laissait tout de même entre-apercevoir le miroir, à demi recouvert, Ethan la fixa quelques instants avant de reporter son attention sur Emy. 

015 © Lunay's invention - Just for Amy
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 731
Points : 741
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Dans une usine de kebabs.
Humeur : Humeur de kebab sans frites.


Carte d'identité
Mon âge: 26 ans
Ma faction d'origine: Altruistes
Mes relations:

Jeu 12 Mar - 18:14
Maintenant que Emy se trouvait au pied du mur, elle avait du mal à trouver les mots. Que pourrait-elle trouver à dire à Ethan ? Leur amour était impossible, et ça il l'avait bien compris. Pas elle. Elle continuait d'espérer, et ça se voyait dans son regard. Le cœur battant à tout rompre, elle se sentit presque défaillir. Pourtant, curieusement, ses jambes étaient solidement campées au sol alors qu'elle traversait le hall des Érudits. Ethan la menait à sa chambre. Elle n'était pas sûre que ça doit le meilleur endroit pour parler de leurs sentiments, mais elle ne discuta pas. Traversant la marée d'hommes et de femmes vêtus de bleu, elle sentit sa gorge se nouer et un gros poids de plomb lui alourdir le ventre. Clouée à terre, elle fit quelques pas derrière Ethan avant de s'arrêter. Une bouffée de colère monta en elle et elle repensa à ce jour, où son père était mort sous ses yeux, et aussi aux cauchemars qui continuaient de la hanter. Mais elle se ressaisit, son côté Altruiste tentant de la convaincre que ces gens ne faisaient que leur travail. Ils avaient simplement choisi le mauvais côté à cause de leur ignorance.

Emy rattrapa Ethan et ils arrivèrent bientôt devant sa porte. Il entra et elle le suivit, un peu timide, jetant des regards dans tous les coins. En effet, c'était plutôt mal rangé, mais elle aurait le temps d'y remédier. Elle sourit faiblement avant de se décider à s'asseoir au bord d'un fauteuil. Emy déglutit difficilement et pose ses mains sur ses genoux. Elle avait toujours appris à être réservée et à agir comme si elle était invisible, alors elle n'aimait pas vraiment se retrouver au centre de l'attention. Elle soupire et baisse les yeux vers la moquette. La vie serait tellement plus simple sans Jeanine Matthews...

« Je voulais te dire un truc. »

Ouais, ça Ethan l'avait compris. Autant de banalités était affligeant. Elle se sentait si sotte ! À déverser autant de conneries à la minute, elle finirait par crever. Mais elle détestait devoir parler d'elle comme ça. L'abnégation et les règles des Altruistes l'y avait toujours contrainte. C'est avec maladresse qu'elle se lève et vient planter un baiser sur les lèvres d'Ethan. Un baiser chaste, simple, mais un baiser quand même. Et c'est comme si elle découvrait la sensation. Comme si elle oubliait pour une seconde seulement qu'elle est une Altruiste et que lui est un Érudit. Oublier qu'elle déteste l'aimer comme elle l'aime.

« C'était ça. »

Elle en avait besoin. Emy le fixe, désespérée, et tout se lit dans son regard. Sa détresse, sa peine mais aussi sa joie de le voir ici. Le fait qu'ils soient tous les deux réunis. Elle voudrait lui prendre la main, lui murmurer des mots doux comme ils le faisaient dans les autres factions et comme ils le feraient toujours, mais évidemment son éducation Altruiste l'en empêchait encore. Elle aurait tellement aimé être Érudite, elle aussi ! Rien que pour le plaisir d'avoir Ethan à ses côtés.


Avatar: Ethan [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Ven 13 Mar - 18:48


« Les jeux sont faits, rien ne va plus. »

Feat : E.M.Y B.R.O.W.N


Ethan tourna de nouveau la tête vers Emy, elle s'était assise sur le bord d'un des fauteuils de la chambre. Ethan resta la ou il était, c'est à dire adosser au mur près de la porte d'entrée de la chambre.

« Je voulais te dire un truc. »

Ethan pencha doucement la tête sur le côté, il connaissait assez bien Emy et elle ne parlait presque jamais d'elle, un peu comme tout les Altruistes. Il ne fallait pas être narcissique, et parler en son nom et de ses sentiments était jugé narcissique. Parfois, Ethan était heureux d'être partit mais il le regrettait aussi. Tout aurait pu être plus simple s'il était resté un parfait petit Altruiste. Il avait réfléchie toute une nuit à ce choix et finalement, il était partit, il avait tout laisser derrière lui, il avait tout abandonner, ses amis, sa famille, Emy. Ethan observa Emy se levée maladroitement et se figea entièrement quand cette dernière dépose un baiser sur ses lèvres, si chaste avait-il pu être, Ethan sentit un courant électrique le parcourir entièrement. Il baissa la tête vers Emy, il pouvait y lire la détresse et le désespoir de cette dernière.

« C'était ça. »

Ethan secoua lentement la tête, il ne savait trop comment réagir, toujours il avait rêvé de ce moment, lorsqu'il était plus jeune et puis, il avait grandis, il avait oublié, il avait pensé tourner la page, mais non, il avait tord, sur toute la ligne, jamais il n'avait oublié Emy, jamais il n'aurait pu le faire. Ethan se pencha vers Emy et déposa ses lèvres sur les siennes, les capturant et attirant Emy contre lui, il n'avait pas peur du contact physique, et il n'y avait personne pour les jugés. Lentement, il décolla ses lèvres de celle d'Emy avant de murmure doucement, sans pour autant s'éloigné d'elle :

« Je t'aime Emy, je t'ai toujours aimée ... Ne part pas, ne part pas comme je l'ai fais ... Je suis désolé si seulement tu savais comme je m'en veux aujourd'hui, j'ai compris tout cela il y a peu ... Laisse moi me racheter Emy, je t'en prie. »

015 © Lunay's invention - Just for Amy
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 731
Points : 741
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Dans une usine de kebabs.
Humeur : Humeur de kebab sans frites.


Carte d'identité
Mon âge: 26 ans
Ma faction d'origine: Altruistes
Mes relations:

Mar 17 Mar - 22:57
C'est tout doux. Agréable et sucré à la fois. C'est pas violent, pas sauvage, pas désordonné. C'est à l'image d'Emy. C'est le baiser de l'abnégation. Ce baiser qui restera gravé dans sa mémoire comme leur premier. Celui qui l'a fait souffrir mais qu'elle a dû oublier avant qu'il ne ressurgisse trop brutalement. Tant pis. C'est fait, là, elle vient de l'embrasser, parce que c'était juste ça qu'elle voulait lui dire, qu'elle voulait faire. Et rien d'autre. Pas de je t'aime, de je te veux, mais juste un baiser, un seul. Ce baiser il veut tout dire, il y a des mots, des larmes dedans, de la colère aussi et surtout de l'impuissance. Parce que tous les deux ils n'ont pas le droit. Mais c'est doute pour ça qu'ils s'aiment. Ils défient les conventions. Ils s'aiment parce que ça fait mal à la société. Ils s'aiment au nom d'une liberté qui n'existe pas, au nom des rêves piétinés et massacrés par l'humanité.

« Je ne suis pas venue pour repartir comme une voleuse. »

Emy est un peu blessée par les paroles d'Ethan. Elle n'aime pas qu'il la voie comme ça, comme la lâcheuse qui s'enfuira au moindre ennui. Mais c'est à Ethan l’Érudit qu'elle parle et pas à Ethan l'Altruiste, elle parle à celui qui réfléchit avec sa tête et non avec son cœur. Alors c'est normal. Elle s'adoucit, elle laisse glisser. Elle se contente de sourire un peu. Sa faction lui a appris l'abnégation, lui a appris le règlement, lui a appris à détester la vanité. Mais les Altruistes et sa famille ne lui ont pas appris l'Amour. L'Amour avec un grand A. Mais elle lui sourit. Comme toujours.

« Je t'ai déjà pardonné. C'est ce que je voulais te dire. Je t'ai déjà pardonné. »

Ça lui saute soudain aux yeux, oui c'était ça qu'elle voulait lui dire tout à l'heure. Mot pour mot. Elle le regarde, le détaille de bas en haut et se prend à se faire un film osé mais joli. Elle rougit jusqu'à la racine des cheveux, maudissant le soleil qui l'éclaire et qui monte à tous sa gêne. Enfin, à Ethan. Elle jette de nouveau un regard autour d'eux, se demandant si un brin de ménage l'aiderait à se sentir mieux ici.


Avatar: Ethan [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Ven 20 Mar - 19:38
Suite a une mauvaise manip ( bon j'avoue je suis un gros boulet. ) lors du c/c de mon code, j'ai malencontreusement effacée ce poste de rp. J'en suis désolée :c


Dernière édition par Ethan Jones le Dim 5 Avr - 0:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 731
Points : 741
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Dans une usine de kebabs.
Humeur : Humeur de kebab sans frites.


Carte d'identité
Mon âge: 26 ans
Ma faction d'origine: Altruistes
Mes relations:

Dim 29 Mar - 23:18
Emy se demande au final si c'était une bonne idée de venir, elle aurait préféré rester chez elle, emmaillotée dans sa couverture, les pieds au chaud et non exposée à ses sentiments et à deux d'Ethan surtout. Elle se sent si vulnérable, comme si un simple mot de rejet de la part de l’Érudit pouvait la briser toute entière, comme si une pichenette pouvait la rendre aussi faible qu'un chiot enfermé dans un sac, lui-même au fond d'une rivière. Crispée, la jeune femme a soudain très peur. Mais Ethan secoue simplement la tête. Lève la main, lui frôle la joue. Et détache une mèche de son chignon, qui vient pendouiller contre sa joue. Ce simple contact l'électrise. Elle sourit doucement. Elle aime quand l’Érudit agit ainsi, comme s'ils étaient adolescents et qu'ils avaient toute la vie devant eux. Comme si elle était son trésor le plus précieux, la fleur qu'il devait arroser tous les jours pour qu'elle s'épanouisse. Et c'était un peu ça, au fond. Ce soin mutuel qu'ils s'apportaient à l'autre.

« Comme ça ? »

Illustrant ses paroles, elle vient défaire le chignon entier. Une cascade de boucles châtaines viennent s'abattre sur ses épaules. Ce poids soudain la fait grimacer ; elle n'a pas l'habitude, mais elle reste immobile, ainsi, sans bouger, jusqu'à ce qu'elle se décide à réagir. Elle vient sourire encore une fois avant de s'approcher, réduisant l'espace entre eux. Elle frémit alors que leurs bras se frôlent, et elle vient planter un baiser audacieux sur les lèvres d'Ethan. Ça commence tout doucement, puis ses baisers se sont plus insistants et elle vient même enrouler ses bras autour de son cou. Tout ça n'est pas très Altruiste, mais pour le moment, elle s'en moque, parce que cette chaleur qui lui remonte le long du dos n'est pas si désagréable.


Avatar: Ethan [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Dim 5 Avr - 0:03


« Les jeux sont faits, rien

ne va plus. »

Feat : E.M.Y B.R.O.W.N


C'est comme si le temps c’était arrêté autour d’eux, comme si plus rien de pouvait les séparer. Ethan aurait voulu que ce moment dure éternellement, pourtant, rien n’était eternel, il en était plus que conscient, et surtout plus qu’il ne se l’avouait.

« Comme ça ? »

Ethan fixa de nouveau Emy, elle était entrain de défaire son chignon et ses cheveux tombèrent en cascade sur ses épaules. L’Erudit resta silencieux, l’observant, observant sa beauté certaine. Les cheveux détachés. Parfois, Ethan trouvait certaines règles des Altruistes assez inutiles, celle concernant la coupe de cheveux était en tête de liste. Il savait bien que si les Altruistes faisaient ca, c’était pour s’oublier entièrement. Mais même après toutes ses années, il y avait certaines choses qu’Ethan ne comprenait pas. Emy se rapprocha un peu, réduisant encore l’espace présent entre eux. Puis Emy planta un nouveau baiser sur les lèvres de l’Erudit, il fut d’abord timide, tout comme le premier de cette journée, puis devint de plus en plus osé, de plus en plus agréable, les mains de l’Altruiste glissèrent dans le coup d’Ethan, ce dernier posant doucement ses mains sur les hanches d’Emy, attirant un peu plus la jeune femme contre son corps.

Longtemps Ethan avait attendu ce moment. Il s’était voilé la face, durant plusieurs années, il avait tout fait pour oublier, mais il n’y était pas parvenu, loin de la, 9 ans plus tard ses sentiments étaient plus forts encore qu’auparavant. S’il y avait bien une chose qu’Ethan n’aimait pas, c’était perdre le contrôle, un peu comme il le faisait actuellement, mais, aussi bizarre que cela puisse paraître, ce n’était pas si désagréable en ce moment précis.

Les deux amants finirent par se séparer légèrement, à bout de souffle. Un sourire indélébile était présent sur le visage de l’Erudit, lentement, il vint glisser une mèche de cheveux d’Emy derrière son oreille, caressant doucement sa joue. Tout se bousculait dans sa tête, des questions, des sentiments, des envies, aussi douces puisse-t-elles paraître. Doucement, comme si le moindre son pouvait venir tout gâcher, Ethan murmura :

« Je ne te laisserait plus partir … Plus jamais, je te le promet. »

Ethan planta un nouveau baiser sur les lèvres d’Emy, ses mains remontèrent doucement dans le dos de la jeune femme jusqu’à ce que ces pouces viennent effleurer ses joues. La peau d’Emy était douce, comme celle d’un nouveau né innocent.  

015 © Lunay's invention - Just for Amy
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 731
Points : 741
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Dans une usine de kebabs.
Humeur : Humeur de kebab sans frites.


Carte d'identité
Mon âge: 26 ans
Ma faction d'origine: Altruistes
Mes relations:

Ven 10 Avr - 23:02
Emy a soif de délivrance. Au fond d'elle, elle bouillonne. De toutes les envies idiotes qui l'assaillent, celle où elle aimerait se trouver dans le même lit qu'Ethan reparaît le plus souvent. Car c'est sans doute ce qui va arriver durant les prochaines minutes. Et même si ça lui fait très peur, la jeune femme est avec l'homme qu'elle aime, alors elle pourra surmonter ça. Elle ne sait plus trop où elle en est elle-même. Elle ne sait pas du tout, en fait. Mais par contre elle aime beaucoup les mains de l’Érudit qui remontent le long de son dos jusqu'à ses joues. Ça la fait sourire. En temps normal, elle se serait mise à pleurer, elle se serait débattue, puis enfuie. Mais là, elle est juste amoureuse. Et l'amour ça se contrôle pas. Emy se laisse faire. Elle vient embrasser Ethan encore une fois comme si elle savait exactement ce qu'il faut faire, comme si elle avait fait ça toute sa vie. Évidemment ça ne lui est jamais arrivé. Mais ça doit être une sorte d'instinct primitif.

C'est sans doute la première fois aussi que l'Altruiste voudrait être plus proche d'Ethan. Au fond, ils sont dans des factions différentes, séparés par des lois, et puis elle ne sait rien de lui. A-t-il trouvé quelqu'un d'autre pendant son absence ? Qu'a-t-il fait ? Toutes ces questions qu'elle commence à se poser et qui n'en finissent plus de tournoyer dans sa tête. Elle soupire entre deux baisers, laissant ses bras autour d'Ethan, comme si elle ne voulait plus jamais le lâcher. Elle finit par écarter un peu son visage pour respirer, et pose la question la plus difficile qu'elle ait eu à poser depuis le début de cette rencontre :

« Ethan... Jure-moi que tu n'as pas quelqu'un d'autre. »

Elle a besoin d'en être sûre, avant que le mal ne soit fait, avant que des gens souffrent. Elle ne pourrait pas le supporter, non seulement en tant qu'Altruiste, mais aussi en tant qu'humaine. Elle attend la réponse d'Ethan pour, soit se recoller contre lui, soit s'écarter brutalement et aller mettre fin à ses jours dans un endroit tranquille.


Avatar: Ethan [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Ven 17 Avr - 20:31



Les jeux sont

faits, rien ne va

plus.

Cette fois, ce fut Emy qui se pencha de nouveau pour embrasse Ethan, ce dernier répondit au baiser de l'altruiste, il l'aimait, malgré tout ce qu'il s'était foré à croire, malgré tout ce qu'il avait pu faire, penser, c'est elle qu'il aimait et personne d'autre. Emy passa ses mains dans le coup d'Ethan pour enrouler ses bras autour de sa nuque. l'Erudit eut un petit sourire. Cette situation était étonnante aux premiers abords mais qu'est ce qu'elle était agréable. Ici, loin de tout et pourtant si près de la réalité, une sorte d'entre monde, une bulle, un univers rêvé par les deux amants.

« Ethan... Jure-moi que tu n'as pas quelqu'un d'autre. »


Ethan fut légèrement contrarié de cette question, mais, au fond, Emy ne pouvait savoir. Plusieurs aventures avaient eues lieu pendant 9 années, après tout, Ethan restait un homme. Mais il n'y avait jamais rien eu ne sérieux, le jeune Erudit n'avait jamais eu le courage de renoncer complétement à sa belle, à son idylle, elle était restée la, de longues et douloureuses années. Ethan vint doucement caresser la joue d'Emy, sa peau était si douce ... Il aurait pu la caresser toute la journée.

« Emy, tu a toujours hantée mes esprits, jamais je n'aurait pu imaginer avoir quelqu'un d'autre, pas même un instant, j'ai vue danser l'ombre parmi nos souvenirs ... »


Un faible sourire s'afficha sur les lèvres d'Ethan, cela aurait pu être une déclaration, mais il ne voyait pas cela comme ca, non, il voyait plus ses paroles comme une confidence, quelque chose qu'il n'avait révélé à personne auparavant et qu'il ne s'était pas vu révélé à quelqu'un d'autre qu'Emy. Elle était celle qui faisait battre son cœur, et personne ne pouvait y remédier. Ethan était malade, de la plus douce maladie qui soit, l'amour.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 731
Points : 741
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Dans une usine de kebabs.
Humeur : Humeur de kebab sans frites.


Carte d'identité
Mon âge: 26 ans
Ma faction d'origine: Altruistes
Mes relations:

Sam 2 Mai - 18:48
C'est triste tout ça. Et si Emy apprend qu'il y a quelqu'un d'autre ? Une femme beaucoup plus méritante qu'elle, pauvre Altruiste qu'elle est. Pas de chance. Mais il n'a pas la réaction à laquelle elle s'attendait, au contraire, un sourire s'affich sur ses lèvres et elle prend peur. Elle attend venir le choc, la surprise, l'émotion, mais rien ne vient, juste une déclaration, juste quelques mots, qui apaisent l'ouragan. Emy se sent tellement mieux après ça qu'elle pousse un soupir de soulagement, comment a-t-elle pu douter d'Ethan à ce point ? Elle est tombée bien bas, se dit-elle. Il suffit de la voir complètement aveuglée par l'amour dans les bras de son chéri, puis de se braquer en demandant si elles ne sont pas deux dans le cœur de l'homme. Elle se mord la lèvre, elle s'en veut vraiment, mais elle décide de noyer les remords dans la passion et elle embrasse furieusement Ethan, comme elle ne l'a jamais embrassé auparavant. Elle est tellement bien avec lui qu'elle en oublie tout le reste, Joshua même, il n'a plus sa place ici et il est de son devoir de l'oublier.

Emy bascule sur le lit, Ethan au-dessus d'elle ; elle hésite à enlever ses habits tout de suite, c'est précipité, elle a envie de lui mais elle ne sait pas ce qu'il compte faire, ni ses intentions. Elle reste un peu en suspens, à l'embrasser, à lui sourire, mais elle sait que ça ne va pas durer longtemps et qu'il va falloir prendre une décision. Elle est Altruiste, elle n'est pas mariée et elle n'a pas vraiment le droit de faire ça ici, avec un Érudit en plus, mais elle en meurt d'envie et à ce jour personne n'a pu résister à l'amour. Elle se laisse guider par son instinct, elle fait confiance à Ethan, il le faut, plus que jamais. Elle finit par lâcher prise, pourquoi se soucier du reste quand elle est vivante, là, dans les bras de l'homme qu'elle aime ?
En parlant de vie, elle se dit parfois qu'elle aurait mieux fait de mourir. Ni Ethan ni Joshua n'auraient pu la désirer.
Ça aurait fait... comme un interrupteur. Clic, Emy est là. Clic, Emy n'est plus là. Un interrupteur à usage unique. Pas de clic, Emy re-là.
Emy plus jamais là.
Plus jamais.


Avatar: Ethan [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Mer 6 Mai - 12:56



Les jeux sont

faits, rien ne va

plus.

Parfois tout va si vite, qu'on ne se rend même pas compte de ce qu'il se passe réellement, l'adrénaline qui parcours le corps nous donne des ailes, nous fait faire des choses interdites qui sont, soit dit en passant, plus agréables encore. Mais qu'est ce qui est qualifié d'agréable ? Tout, peut l'être, d'une brise chaude en été, en passant par la danse charnelle de deux corps.

Le silence régnait, Ethan était allongé, tenant Emy dans ses bras, son torse contre le dos de sa douce, le visage dans le creux de son coup. Il aurait pu rester ainsi éternellement, dans un demi-sommeil si agréable. Pourtant, dans un coin de son esprit, il savait que ce n'était pas possible, que, tôt ou tard, quelque chose allait venir perturber tout cela.

Quelque chose poussa Ethan à se lever, un je-ne-sais-quoi qui nous pousse a toujours faire des trucs qu'on a pas envie de faire, lentement, pour ne pas réveiller Emy, l'Erudit se leva donc et enfila un boxer et un jeans, puis se rendit dans la salle de bain, parfois, il se demandait comment il faisait pour de pas avoir de cernes en se couchant tout les soirs tard en raison de ses cours et en se levant tôt, trop tôt à son gout.

Pour finir, Ethan vint réveiller Emy, déposant des baisers au creux de son cou, quand il la sentit s'agiter, il murmura doucement :

« Bonjour belle demoiselle »



Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 731
Points : 741
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Dans une usine de kebabs.
Humeur : Humeur de kebab sans frites.


Carte d'identité
Mon âge: 26 ans
Ma faction d'origine: Altruistes
Mes relations:

Mer 13 Mai - 13:51
C'est après une nuit bien agitée qu'Emy sombre dans un sommeil sans rêve. Elle en a bien besoin, après tout, parce qu'elle ne sait pas toutes les heures sombres, conséquences de cette nuit à deux, qui vont se dérouler dans sa vie bientôt. Elle devrait se ménager, se dire qu'une bonne nouvelle va bientôt apparaître. Mais Emy ignore ce qui l'attend, tout comme Ethan. Ethan. Son beau cavalier qui va sans doute la réveiller tout à l'heure, innocent et ignorant surtout.

Emy s'agite un peu lorsqu'elle sent des baisers dans son cou. Elle sourit doucement, se réveillant peu à peu, par à-coup, comme si on lui frappait la tête avec des coups de pelle mais que c'était aussi agréable qu'une brise d'été. Elle ouvre les yeux, savourant chacun des mots du jeune homme, se remémorant intégralement la nuit qu'ils sont passé dans ce lit. Ça a été... étrange. Ethan est le premier. Et bizarrement, l'Altruiste – plus très pure maintenant – a envie de recommencer. Peut-être pour un autre jour. Peut-être demain, ou le jour d'après. Emy est comme ça maintenant. Elle goûte à quelque chose et elle ne peut plus s'en passer. Après avoir planté un baiser sur les lèvres d'Ethan, Emy se redresse, balayant la chambre du regard. Elle rougit en apercevant ses vêtements sur le sol, à un mètre à peine. Ce n'était donc pas un rêve.

« Tu as bien dormi ? »

Elle lui sourit, heureuse. Elle va peut-être pouvoir se construire un avenir avec Ethan, qu'ils soient séparés ou non. Lui un Érudit, elle une Altruiste. Un amour impossible ? L'amour ne l'est jamais. Tout est une question de point de vue. Et pour le moment, tout va bien. Emy aimerait que ça dure comme ça éternellement, qu'elle reçoive les sourires d'Ethan par millier, que leurs nuits se prolongent, que ça ne s'arrête jamais...


Avatar: Ethan [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Lun 18 Mai - 20:47



Les jeux sont

faits, rien ne va

plus.

Ethan souris doucement quand Emy remua avant d'ouvrir lentement les yeux, un sourire sur les lèvres. L'Erudit souris aussi, après tout, que faire après ce qu'il s'est passer ? A part peut être laisser éclater sa joie et son amour d'une autre manière, il ne voyait pas vraiment, alors un sourire suffisait, il avait appris à communiquer ainsi, chez les Altruiste, on ne parle pas beaucoup. Emy embrassa Ethan qui lui rendit son baiser.

« Tu as bien dormi ? »


Un autre sourire. Dormir n'était pas le mot exact pour décrire une nuit comme celle ci mais il comprenait qu'Emy soit 'timide' sur se sujet plus que tabou chez les Altruistes. C'était vrais après tout, les Altruistes ne faisaient pas l'amour pour le plaisir, mais plus pour faire des enfants, et afin s'assurer une descendance. Il était très rare de parler de cela avec ses parents. Encore une partie de la culture Altruiste qu'Ethan avait laissé tomber, quelque chose dont il ne comprenait pas réellement le sens.

« Très bien, dormis, et toi ? »


Ethan n'attendis pas réellement de réponse, il la connaissait déjà, tout comme Emy connaissait déjà la réponse de l'Erudit avant de lui avoir poser la question. Il s'assit entièrement sur le lit et pris quelques secondes Emy dans ses bras, en la tenant contre son torse, il l'embrassa délicatement dans la nuque :

« Tu peux aller dans la salle de bain pour t'habiller, j'ai couvert le miroir ... »


Il laissa sa phrase en suspens quelques instants. Qu'allait dire Emy en voyant le bout de tissus gris par dessus le miroir ? Ce n'était pas n'importe qu'elle bout de tissus, au fond, c'était un bout de tissus venant tout droit de chez ses parents, Ethan avait pris soin de l'emporter avant de partir pour le cérémonie du choix.

« ... Et n'hésite pas à m'appeler si tu veux quelque chose »


Il l'embrassa une dernière fois dans le cou avant de libéré son étreinte autour de la jeune femme

Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 731
Points : 741
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Dans une usine de kebabs.
Humeur : Humeur de kebab sans frites.


Carte d'identité
Mon âge: 26 ans
Ma faction d'origine: Altruistes
Mes relations:

Sam 13 Juin - 18:05
Emy se demande si elle va se réveiller d'un doux rêve où si elle a réellement passé la nuit dans le lit d'Ethan à faire autre chose que dormir. Elle se sent un peu mal à l'aise, comme si une force invisible l'empêchait de parler de ça, mais qu'Ethan pouvait ouvrir la bouche à tout moment. Ça la rend un peu nerveuse, et elle se sent obligée de répondre à sa question. « Oui, ça va. » Elle n'ose pas dire qu'elle manque de sommeil, ce qui en soit se révèle être plutôt normal après la nuit qu'ils ont passé, mais voilà Emy est trop pudique, et elle a affreusement honte. C'est un Érudit. Elle est une Altruiste. C'était impossible depuis le début. Et pourtant elle a tellement envie de continuer ça, de se taire en public, quitte à rester vieille fille aux yeux de tous, mais en regardant Ethan par-dessus son épaule les soirs dans les rues surchauffées. Elle l'aime, elle ne veut pas le quitter sous prétexte qu'ils n'appartiennent pas à la même communauté. Elle l'aime parce qu'il est beau, qu'il est grand, qu'il lui a tendu la main pour la relever une fois de plus, même si elle a les mains en sang et le cœur vilainement écorché. Tant pis. Tant pis, société de merde, société de tarés. Emy aime Ethan. Et voilà. « Merci. » Emy dit en ce simple mot tout ce qu'elle ne peut pas dire en vrai, au grand jour. Elle hoche la tête et se dirige vers la salle de bain en ramassant ses habits au passage. Elle ferme doucement la porte, pas comme une invitation à la rejoindre, mais comme une Altruiste respectueuse qui a besoin de calme pour se vider la tête. La jeune femme se passe un peu d'eau sur le visage avant de s'habiller tout en réfléchissant à leur situation. Elle sait qu'elle est venue ici sur un coup de tête la veille, mais elle n'a pas envie de partir tout de suite. Elle retourne dans la chambre d'Ethan et soupire doucement. Elle sait qu'ils ne pourront pas rester comme ça éternellement. Emy s'assoit sur le lit et joue nerveusement avec l'ourlet de sa jupe. « Qu'est-ce qu'on va faire ? Mentir à nos deux factions jusqu'à la fin de notre vie ? » Elle secoue la tête. En tant qu'Altruiste, c'est impossible. Et encore si ça avait été Sincère...


Avatar: Ethan [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Mar 16 Juin - 18:34



Les jeux sont

faits, rien ne va

plus.

Il la regarda se levée et partir vers la salle de bain. Le silence s'installa, laissant l'Érudit seul avec ses pensées. Ce n'était pas bien, jamais ils n'auraient du mais ca avait été comme une libération, il aurait garder Emy près de lui toute la vie s'il le pouvait, mais c'était impossible, il le savait, elle le savait aussi surement, il était partit, et ca avait tout foutut en l'air, pour toujours, jamais plus ils ne pourraient être ensemble. Il passa sa mains dans ses cheveux. La jeune femme ressortit de la salle de bain quelques minutes plus tard et vint s'assoir sur le bord du lit.

« Qu'est-ce qu'on va faire ? Mentir à nos deux factions jusqu'à la fin de notre vie ? »


Il haussa vaguement les épaules. Il ne savait pas. C'était tout ce qu'il y avait à faire, mentir ne le dérangeait pas, mais il savait qu'Emy pouvait réagir autrement face à ca. Il vint s'assoir près d'elle et l'embrassa sur la tempe :

« Je pense pas qu'on ai d'autre choix ...  »



|| C'est pas top désolée :c J'ai un peu de mal en ce moment :c ||
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 731
Points : 741
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Dans une usine de kebabs.
Humeur : Humeur de kebab sans frites.


Carte d'identité
Mon âge: 26 ans
Ma faction d'origine: Altruistes
Mes relations:

Mer 8 Juil - 11:54
Emy est bien consciente qu'il font une grosse bêtise depuis le début. Tout le monde fait des erreurs, sauf que cette fois ça n'en est pas une. La jeune femme est certaine d'aimer Ethan, comme au premier jour d'ailleurs, au fond elle l'a toujours aimé pour ce qu'il était, qu'il soit un Altruiste ou un Érudit. Elle lui sourit doucement, même si on peut lire la douleur dans ses yeux. Elle n'aime pas mentir, encore moins à sa faction, respectable et qui représente aussi tout ce qu'elle a. Ils ne peuvent pas s'improviser couple sérieux s'ils ne sont pas de la même faction, et c'est sans doute le plus gros problème. Emy ne veut pas se cacher, elle ne veut pas retrouver Ethan en secret et avoir toujours peur de se faire prendre, elle veut le prendre par la main dans la rue et pouvoir courir au milieu des champs en chantant à tue-tête le nom de celui qu'elle aime. Et Jeanine, elle se mettra dans une colère folle si elle l'apprend. On ne discute pas avec elle. C'est aussi pour cette raison que l'Altruiste n'a pas envie de vivre dans l'ombre, de se faire petite, de changer de sujet dès qu'on lui parle d'hommes. Elle aura la réputation de vieille fille alors que son cœur lui hurlera de les emmerder tous, de leur dire qui est l'homme qu'elle aime. Alors elle secoue la tête. Elle est courageuse, elle ne veut pas se cacher. Elle pense aux autres, pas qu'à eux deux. « On va bien trouver une solution. Je ne veux pas me cacher, même si c'est nécessaire. » Alors comment faire ? Emy ne sait rien. Dans sa tête c'est Bagdad, et elle savait depuis le début qu'elle ne pourrait pas se soustraire à ce genre de soucis.


Avatar: Ethan [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Sam 11 Juil - 22:17



Les jeux sont

faits, rien ne va

plus.

Non, ils n'avaient pas le choix. Ils n'avaient pas ce putain de choix qui ne devrait même pas en être un. Mais c'est ainsi. Il ne voulait pas se cacher, s'enfuir comme un voleur à chaque moment ou ils risquaient d'être surpris, il ne voulait pas se restreindre à mentir. Mais la société n'était pas de cet avis. Jeanine n'était pas de cet avis. Il le savait. Ils avaient tout deux fait une erreur, mais on n'arrête pas l'amour, c'est ce qui nous porte, ce qui nous encourage à voir la vie du bon côté. Il voulait voir la vie du bon côté. Il ne pouvait pas.

« On va bien trouver une solution. Je ne veux pas me cacher, même si c'est nécessaire. »


C'était de sa faute, tout était de sa faute. Il se surpris à imaginer une vie dans laquelle il était toujours un Altruiste, dans ses habits gris presque trop grand, que seraient-ils devenu ? Ils seraient peut être mariés, qui sait. Mais ce n'état pas possible, il l'avait embrasser, puis il était partit. Sa faute.

« Je ne veux pas me cacher non plus Emy. Je ne veux pas me restreindre à quelques rares moment, mais on à pas le choix, on vit dans cette société, je suis partit, c'est de ma faute ... »


Sa voix trembla. Elle ne tremblait pas d'habitude. Sa faute. Rien que la sienne.

« ... On aurait pu être mariés ... Mais je suis partit, c'est de ma faute, tout est de ma faute, je suis trop con ... »


Il se faisait du mal. Il ne méritait même pas de se trouver dans la même pièce qu'Emy. Il ne la méritait pas, il ne méritait pas son amour. Et pour la première fois depuis longtemps, une larme roula le long de sa joue. Ethan l'essuya d'un revers de la main et baisse la tête comme un enfant que l'on gronde, honteux. Sa faute. Et uniquement la sienne.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 731
Points : 741
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Dans une usine de kebabs.
Humeur : Humeur de kebab sans frites.


Carte d'identité
Mon âge: 26 ans
Ma faction d'origine: Altruistes
Mes relations:

Sam 1 Aoû - 12:45
Non, Emy ne veut pas se cacher. Non, Emy ne veut pas avoir à mentir à sa propre faction. Mais oui, Emy veut garder Ethan auprès d'elle, et ce pour toujours. Alors il faut bien trouver une solution, elle ne peut pas prendre le chemin le plus facile tout le temps. Quelque chose va bien se passer, forcément, pour leur permettre de vivre leur conte de fée. Sur toute la ville, personne ne pensera jamais à changer le système ? Il faut agir. Sauf qu'Emy, elle a pas passé sa vie à ça, alors elle s'embrouille, elle s'énerve, et au final ça sert à rien, juste à faire pleurer Ethan. Enfin, c'est une façon de parler car c'est plutôt sa voix qui tremble et ses yeux qui laissent transparaître son émotion. Et ça secoue un peu l'Altruiste. Elle n'a pas fait tout ce chemin, elle n'a pas passé la nuit chez lui pour simplement repartir sans un mot ni une promesse le lendemain. Elle ne peut pas l'abandonner comme il l'a fait, lui. Il ne le mérite pas. Alors Emy fait la seule chose qu'elle est encore capable de faire : le prendre dans ses bras, tout doucement, et lui caresser les cheveux, les yeux fermés. Elle voudrait rester comme ça toute la journée, à respirer l'odeur d'Ethan, le menton posé sur son épaule, si détendue, alors que le monde dehors les attend pour les dévorer... Emy prend la parole d'une voix douce et sans faille, comme on lui a appris à faire. « Rien n'est de ta faute. On fait des erreurs dans une vie, et il faut bien les commettre trois ou quatre fois avant de comprendre la leçon. On va faire comme on aurait dû faire depuis longtemps. On va se cacher et on va mentir, mais on sera heureux quand même et c'est ce qui compte, d'accord ? » Et elle le serre un peu plus fort dans ses bras, inconsciente encore de tout ce qui va basculer dans le futur, c'est-à-dire la vie, enfin les vies, qui commencent à grandir en elle.


Avatar: Ethan [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Lun 10 Aoû - 20:30



Les jeux sont

faits, rien ne va

plus.


Est ce que c'est vraiment de ta faute ? Non, bien sur que non, mais tu te voile la face, tu est incapable de te dire que tu n'y est pour rien, toute ses années ... neuf. Elles ont passée vite, si vite, mais ces dernières semaines semblent être passée si lentement ... Et tout t'es revenu, tu a douté, trop, réellement trop, mais c'est comme ca. Tu t'en veux, alors que tu n'a pas à t'en vouloir. Au fond, tu es encore un Altruiste, jamais tu n'a été Erudit autrement que part cet appellation, tu t'en rend compte maintenant, tu a toujours été un Altruiste dans ton cœur. Et tu n'a rien d'autre à faire que de t'en vouloir comme un Altruiste. Alors tu t'accroche, tu t'accroche à Emy qui te prend doucement dans ses bras, Emy qui caresse doucement tes cheveux, comme une mère le ferais à son enfant, comme une Altruiste sait le faire. Et tu ferme les yeux un court instant, tu t'accroche à ce sentiment de bien être qui t'anime, tu le laisse prendre possession de ton corps un moment, comme tu a pris possession du sien, mais tout est différent, la douceur dont elle fait part se repend lentement, t'apaise. « Rien n'est de ta faute. On fait des erreurs dans une vie, et il faut bien les commettre trois ou quatre fois avant de comprendre la leçon. On va faire comme on aurait dû faire depuis longtemps. On va se cacher et on va mentir, mais on sera heureux quand même et c'est ce qui compte, d'accord ? » Mentir. Il n'y plus que cela à faire, tu le sais, tu en es conscient, tu l'a toujours été d'ailleurs. C'est peut être ca qui t'a empêcher de retourner voir Emy, de t'excuser. Mais malgré toute ses erreurs, elle t'a pardonné, et malgré tout, elle t'aime, autant que tu l'aime. Tu relève la tête, lentement, ta main viens se poser sur sa joue, tu caresse la peau douce, tu l'effleure de tes doigts avant de venir l'embrasser lentement, comme le fait un adolescent peut sur de lui. C'est un peu ce que tu redeviens avec Emy. Et lentement, tu viens poser ton front contre le sien, caressant toujours sa peau douce avec ta main. Et enfin quelques mots parviennent à s'échapper de ta gorge, dans un souffle, dans un murmure, comme si briser ce silence allait tout briser, tout changer, alors tu te contente de ce murmure « Je t'aime Emy, n'en doute jamais ... » Et c'est à ton tour de la prendre dans tes bras, caressant doucement son dos.

HRP : Je suis désolée d'avoir changée de personne comme ca en plein milieu du rp mais je n'y arrive vraiment plus à la troisième personne :v
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 731
Points : 741
Date d'inscription : 03/06/2014
Localisation : Dans une usine de kebabs.
Humeur : Humeur de kebab sans frites.


Carte d'identité
Mon âge: 26 ans
Ma faction d'origine: Altruistes
Mes relations:

Ven 11 Sep - 19:37
Ces romances qu'Emy méprisait autrefois, ces histoires d'amour sans lendemain qu'elle se jurait de ne jamais vivre, de peur d'avoir mal, de souffrir, et de ce fait, de penser trop a elle pendant un instant. Elle ne veut que le bonheur des autres avant le sien et cela lui a souvent porté préjudice, alors elle estime que changer un peu la roue du destin, affronter le danger de face, elle le mérite, après tout ce qu'elle a fait et les façons dont elle a pu souffrir. Elle n'effacerait pour rien au monde la nuit qu'elle vient de passer avec Ethan, ce fut tellement magique pour une première fois. Emy se fiche du mariage, des enfants, tant qu'elle arrive a être heureuse sans elle n'a besoin de rien d'autre que les bras d'Ethan. Elle sourit doucement alors qu'il la prend a son tour dans ses bras, elle hésite a répondre, pour dire quoi ? Tout passe dans ses gestes a elle, sa tendresse, son amour, le jeune homme doit les voir et pourtant elle ne retient pas ces mots : « Moi aussi je t'aime. » Elle ne devrait pas avoir besoin de le dire, de matérialiser des sentiments aussi forts que les siens, mais elle le fait quand même parce qu'elle ne veut pas qu'Ethan pense mal, qu'elle le perde pour une histoire de silence. Elle pousse un soupir et recule un peu, elle le regarde d'un air désolé. « Alors on continuera de se voir ? J'ai besoin de toi, Ethan. » Elle n'a pas l'air suppliante ni désespérée, juste attentionnée et douce, comme toujours, comme ce qui lui est propre. Elle n'est pas une Altruiste pour rien, même si le test a donné Fraternelle elle est arrivée à se conformer a un mode de pensée précis, qu'elle suit depuis vingt-cinq ans, pour le meilleur et pour le pire.


Avatar: Ethan [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Mar 22 Sep - 19:27
Les jeux sont faits,
rien ne va plus.
Ethan & Emy
My asylum , my asylum. Is in your arms. When the world gives heavy burdens. I can bare a thousand tons. On your shoulder, on your shoulder. I can reach an endless sky. Feels like paradise. ▬ ZARA LARSSON

Et parce que l'on souhaite que le moment soit éternel, baigné dans une douce candeur semblable à celle de notre enfance, celle que l'on ne veux jamais quitter. Mais rien n'est éternel, et encore moins les cours moment de tendresse que la vie daigne parfois nous offrir, mais c'est sans doute cette limite temporelle qui les rend encore plus forts, encore plus puissant, profiter de celle que l'on aime tant qu'on le peux, tant que la vie nous offre ce répits, cette chance, ce cours instant. Le temps de fermer les yeux, une fraction de seconde, qui peut être semblable à plusieurs longues heures et inversement. Le temps. L'unité qui permets à notre existence d'être quelque chose. « Moi aussi je t'aime. » Douce émanation de cette chaleur rassurante, celle qui anime un être tout entier et le fait changer, celle qui lui permet de braver les interdits, l'amour, tout simplement, tu ferme un instant les yeux, comme pour éloigner la violente réalité qui se ramène peu à peu à ton esprit. « Alors on continuera de se voir ? J'ai besoin de toi, Ethan. » Et encore une fois cela sonne comme une violente révélation. j'ai besoin de toi. Et tu t'empêches de te rejeter une nouvelle fois la faute dessus, un ado, tu n'étais qu'un ado parmi d'autre, en quête de sa propre personnalité. « Oui, c'est promis. J'ai aussi besoin de toi Emy ... j'ai besoin de toi comme un cœur a besoin d'un battement, besoin de te voir, de savoir que tout va bien, que tu vas bien. » Tu caresses doucement sa joue et dépose un baiser sur son front, tu as besoin de savoir qu'elle vas bien, parce que tu te rends maintenant compte que tu n'as jamais réussis à penser à une autre femme qu'elle, parce qu'elle n'a jamais quittée tes pensées, ton cœur, ton être tout entier, animé par un sentiment, l'amour, l'amour sincère d'un ado qui se cherche, l'amour, la plus belle des maladies qui existe dans ce ridicule monde.


© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 2082
Points : 2205
Date d'inscription : 11/07/2014
Age IRL : 22
Localisation : Pas simple de me croiser !
Humeur : Toujours bonne !


Carte d'identité
Mon âge: 23 ans
Ma faction d'origine: Audacieux
Mes relations:

Mer 24 Aoû - 22:31

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
ARCHIVAGE DES RPS


Ce sujet n'a pas reçu de réponse depuis 1 MOIS.

Vous êtes prié de contacter le membre concerné afin de le relancer.

Si aucune réponse n'est apporté à ce sujet dans 15 JOURS, il sera archivé




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/


I am
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 

Les jeux sont faits, rien ne va plus. [Ethan ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Edge of Future :: Chicago Life :: Old Downtown :: Quartier des Érudits-