AccueilAccueil  FAQFAQ   Aides  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retour aux Sources [Emma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


avatar
I am
Messages : 812
Points : 858
Date d'inscription : 07/02/2015
Age IRL : 25


Carte d'identité
Mon âge: 22 ans
Ma faction d'origine: Fraternels
Mes relations:

Mer 11 Fév - 1:20


Retour aux Sources


C'était une nouvelle journée de travail qui commençait pour Soan. Il eut du mal à s'extirper du lit de son studio froid et vide, malgré la lumière qui transperçait déjà les fenêtres de la ruche. Il se traîna vers la cafétéria sans prendre le temps de se raser. Il s'assit à sa table habituelle des mauvais jours, celle où il ne fallait pas venir le déranger. Il y avait un brouhaha encore plus important que d'habitude, et en jetant un coup d'oeil rapide autour de lui, So' se rendit compte qu'une nouvelle salve de novices avait envahi la Ruche... Ca expliquait tout. Il tenta d'observer les sourires et les rires, peut-être qu'avec un peu de chance il pourrait absorber la joie de vivre des nouveaux aspirants Audacieux. Soan soupira, son humeur s'améliorait un peu lorsqu'il regardait cette jeunesse débattre sur les qualités de leurs anciennes factions respectives. Le jeune homme fronçait les sourcils, il n'aimait pas quand les novices parlaient de ça, ils n'avaient donc rien compris au fonctionnement de cette société ? Ils avaient encore des choses à apprendre, et il fallait qu'ils se mettent du plomb dans la cervelle rapidement... Cela dit, c'était toujours bien d'avoir du sang neuf, surtout dans la mesure où les Audacieux ne font pas de vieux os... Il faut sans cesse renouveler.

Lorsque Soan eut fini de manger, il se dirigea vers son bureau de la tour de contrôle. Là, il surveilla les gardes de la clôture une partie de la journée et replaça les troupes de temps en temps. Il observait les écrans de contrôle qui servaient à surveiller les menaces extérieures. So' prenait son travail au sérieux même si tout semblait calme... il savait que ça n'allait peut-être pas durer. Il avait une idée de ce qui se trouvait de l'autre côté, les leaders de la faction lui en avaient glissé quelques mots lorsqu'il avait pris ses fonctions. Mais depuis, il n'y avait toujours aucune manifestation, et Soan se demandait toujours à quoi ça pouvait ressembler, à l'extérieur, concrètement...

Sa journée de travail touchait à sa fin, il se leva brusquement de son bureau, faisant sursauter ses collègues. Il avait besoin de prendre l'air. Les paroles des novices de ce matin lui revenaient en boucle dans la tête, lui faisant remonter quelques souvenirs à la mémoire. Des souvenirs de son ancienne faction... Il essayait toujours de garder les bons et non les mauvais, mais c'était bien difficile de faire la part des chose. Il sauta dans le train en sortant du travail, décidé à affronter ses souvenirs. Une fois arrivé à la clôture, il encouragea ses hommes qui le laissèrent passer avec une blague amicale. Il prit soin de se tenir à distance des habitations, qu'il n'avait aucune envie de revoir. Il ne voulait surtout pas recroiser certaines personnes de son ancienne faction... Il s'était fait beaucoup d'ennemis ici. Il se contenta de marcher dans les vergers alors que la lumière du jour déclinait. Les odeurs de fruits l'apaisaient toujours, comme autrefois. Il marchait lentement, laissant son esprit vagabonder. C'était ça, les bons souvenirs qu'il avait de cette faction : le contact avec la nature. Il était heureux d'avoir un poste qui lui permettait de revivre ces petits moments en paix. Il se surprit à sentir un sourire flotter sur son visage : vu comment sa journée avait commencé, ça n'était pas gagné d'avance. Il se promenait face au soleil couchant, son tatouage dépassant de son T-shirt noir. Il était apaisé dans sa solitude, jusqu'à ce qu'un bruissement de feuilles le fit sursauter : il n'était pas seul. Son visage se referma instantanément, car une rencontre avec un Fraternel allait à coup sûr lui gâcher sa journée. Mais lorsqu'il se retourna, il ne vit qu'une Audacieuse qu'il connaissait mal mais dont le visage lui était familier. Il sourit, soulagé de voir quelqu'un de sa faction.

" - Salut. "

Il ne savait pas quoi dire d'autre. Il n'avait jamais été particulièrement loquace, et le silence entre deux personnes ne le gênait nullement. Parfois, les conversations lui venaient naturellement, mais ce n'était pas le cas d'aujourd'hui...



© Never-Utopia par Koalz





Dernière édition par Soan Knight le Mer 1 Avr - 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 760
Points : 796
Date d'inscription : 29/11/2014


Jeu 12 Fév - 0:59















Retour aux sources





De temps à autre,

Emma aimait bien pouvoir s'évader, retourner à quelques choses de plus simple que de conseiller un client sur ce qui lui ira le mieux entre un col en V ou rond et mettrait le mieux son tatouage en valeur, savoir quelle nuance de rouge lui irait mieux au teint ou encore quelle texture pour quel activité: l'escalade ou la course.Le moins qu'on puisse dire c'est que grâce à ce métier, elle connaissait du monde!! Ce qui lui permettait régulièrement de faire le mur et de retourner aux sources.. La nature. Donc aujourd'hui à la pause déjeuner elle alla faire un tour dehors histoire de jauger le temps pour une éventuelle escapade après une dure journée de boulot. Il lui suffit de franchir seulement trois à quatre corridors pour commencer à sentir l'air frais emplir ses poumons. A cette heure là les couloirs sont vides. Ils ont déjà tous finis de manger et sont reparties au travail. Plus qu'une porte à franchir et voilà un joli ciel bleu et un magnifique soleil haut dans le ciel qui s'offre au monde. Parfait, la jolie rousse avait déjà fait ses plans: après le boulot, un petit tour dans les cultures des fraternels s'imposaient!!
Après être rentré pour reprendre son poste, l'après-midi fut tellement longue à ses yeux qu'elle crue s'endormir en entendant le récit d'une de ses congénères qui lui racontait comment elle avait bousillé son dernier jean. Une histoire assez incompréhensible qui parlait d'un train, de sans factions pour en revenir à sa première tyrolienne et terminer sur une simple chute dans la fosse.
Une fois l'heure de la fermeture, c'est avec grande joie qu'elle tirait ce vieux rideau métallique et qu'elle s'élançait pour reprendre le même chemin fait précédemment dans la journée. Par contre, cette fois là, il y avait beaucoup de monde, beaucoup qu'elle connaissait, qui l'interpellait tous les deux mètres pour la saluer et dire deux, trois commodités formelles. Lorsqu'elle arrivait enfin à atteindre l'extérieur, elle remarqua qu'elle n'était pas la seule à s'enfuir de ce souterrain pour profiter du soleil.. ou non. Le train était déjà présent aussi, il ne lui restait plus qu'à courir pour espérer atteindre le dernier wagon avant qu'il ne soit trop loin. Faut bien un peu d'exercice physique de temps en temps, elle n'a pas choisi les Audacieux pour servir de conseillère vestimentaire toute sa vie. Garce aux dernières personnes entrées qui lui tendaient le bras pour lui donner plus de longueur, elle réussie dans mal à se hisser dans la rame. D'un signe de tête, elle remercia son compagnon de route et s'assit les jambes dans le vide dans l'encadrement de la porte. Ce petit sprint avait tout de même réussie à lui refiler un point de côté qu'elle dissimulait sans trop de difficultés.
Plus le train poursuivait son chemin plus il se vidait. La plupart des passagers descendit à la tour d'Hanckok sans grande surprise. C'est arrivé en bout de ligne qu'Emma fit son saut, qu'elle réceptionna comme une chef. Un petit sourire lui échappa "Comme quoi on peut avoir un travail pas très physique mais restait une guerrier" pensa-t-elle. Les personnes l'accompagnant devait être la relèvent puisqu'ils portaient tous l'uniforme de surveillance nocturne. Elle y reconnaissait quelques têtes et les salua poliment.
Elle passa la barrière sans aucun problème. Elle se sentait enfin libre!! La clôture avait bien du être monté pour une raison mais étant une ancienne fraternelle, elle avait passé son enfance derrière et ne craignait en rien ces "monstres".
Après quelques minutes, elle atteignit les vergers. Une fois au niveau des pommiers elle monta assez rapidement aux branches, gestes qu'elle avait fait tellement souvent étant jeune qu'ils reviennent tous seuls. C'était un endroit parfait pour se cacher des fraternels pour grignoter c'est magnifique pomme rouge juteuse qui ne demandaient qu'à être mangé et pour pouvoir voir le soleil couchant. Après une petite razzia dans son perchoir, Joy ferma les yeux jusqu'à entendre des bruits de pas en dessous d'elle. S'en trop bouger, elle ouvra les yeux et remarqua une tâche sombre se poser sous l'arbre à côté du sien. Ça ne pouvait être qu'un Audacieux mais que faisait-il ici? Elle bondi essayant de ne pas faire trop de bruit mais une petite branche sous céda sous son poids. Elle se tordis légèrement la cheville en tombant. Ça surprit tout de même l'homme qui sursauta légèrement.

- Salut

Sa voix... Elle le connait!! Ses trais fins, son visage, sa posture, ... "Mais bien sûr Soan!!!" se dit-elle. Il était ensemble chez les fraternels, il avait 2 ans de plus qu'elle, il n'a jamais dû la remarquer mais elle, elle l'avait vu!! C'est marrant comme une personne peut vous marquer. C'est vrai que du jour au lendemain il a disparu mais elle ne s'était jamais demandé où il avait bien pu partir. Maintenant qu'elle l'avait reconnue, c'est vrai qu'il est passé à la boutique mais elle n'avait pas fait attention dans le monde qu'elle voit quotidiennement.

- Salut.. Tu veux une pomme?

Que lui dire d'autre... c'est sorti tout seul... elle panique.. elle sent le rouge lui monter aux joues.. Elle se retourne vite pour s'attraper une pomme et en prendre une autre au passage. Suivant la réponse, elle aura prévue. Se souvient-il d'elle? L'avait-il déjà remarqué avant? Essayant de prendre un air détaché, elle s'assit à côté de lui, tête baissée. Elle lui jeta un petit regard attendant sa réponse, relevant une mèche de cheveux et la mettant derrière son oreille, elle remarqua qu'elle s'était mise vraiment proche de lui, du moins c'était son impression. Essayant de se décaler discrètement elle sentie une douleur lui tressaillir la cheville. Se la massant, elle réussie à prendre quelques peu ses distances.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 812
Points : 858
Date d'inscription : 07/02/2015
Age IRL : 25


Carte d'identité
Mon âge: 22 ans
Ma faction d'origine: Fraternels
Mes relations:

Ven 13 Fév - 6:03


Retour aux Sources


Une fois en face, Soan se mit à détailler la personne qui se trouvait devant lui. La jeune femme venait littéralement de tomber du ciel, juste devant son nez, c'était quand même assez inhabituel. Quelque chose le dérangeait, le mettait mal à l'aise, mais à quoi était-ce dû ? Avant qu'il n'ait eu le temps d'y réfléchir plus en détails, la jeune Audacieuse lui proposa une pomme. Il s'efforça de sourire, et de toute façon il était dans un état décontracté, comme à chaque fois qu'il venait ici.

" - Merci. "

Il saisit la pomme qu'elle lui tendait et croqua dedans, un filet de jus lui coula le long du menton. Ces fruits frais et sucrés lui avaient manqué, même s'il n'avait pas à se plaindre des délicieux gâteaux des Audacieux. Après réflexion, il détailla à nouveau la jeune fille à côté de lui, et son observation le dérangea une fois de plus. Elle se massait la cheville, elle avait dû se faire un peu mal en tombant de son arbre, mais il ne fit aucun commentaire : c'était hyper mal vu chez les Audacieux de faire remarquer ce genre de maladresse. Mais d'où la connaissait-il ? Elle avait l'air bien à l'aise ici, à la voir jouer avec les arbres, elle avait un vrai comportement de Fraternelle. Elle était souriante, enjouée et chaleureuse. Toutes les caractéristiques de la faction Amity. Et pourtant, elle était habillée comme une Audacieuse... Soan comprit finalement la raison de son malaise. Mâchouillant sa bouchée de pomme, il se dit que c'était en fait super gênant de se retrouver dans ce verger et d'être surpris par une Audacieuse. C'était aussi une forme de lâcheté de sa part, revenir dans les champs de son ancienne faction comme si les couchers de soleil sur la nature lui manquaient. Oui, il passait pour un lâche, c'était sûr, c'était comme si on l'avait surpris dans un moment de faiblesse, de nostalgie : ce n'était pas acceptable pour un Audacieux... Lui savait pertinemment que son ancienne faction ne lui manquait pas et qu'il avait parfaitement sa place chez les Audacieux, mais qu'allait-elle penser cette jeune fille ? En même temps, n'était-elle pas en train de faire la même chose ? Sauf qu'une fille qui se promène dans un champ, ce n'est pas un signe de faiblesse, c'est juste une âme bohème. Ah, c'est donc pour ça que son visage lui semblait familier ! Elle avait tout d'une Fraternelle... C'était une ancienne Fraternelle elle aussi. Pourquoi avait-il mis autant de temps à comprendre ? En même temps, c'était extrêmement rare les transferts entre ces deux factions. En dix ans, les concernés se comptaient sur les doigts de la main. Il était curieux de comprendre les motivations de la jeune femme... Lui n'avait jamais eu vraiment d'hésitations sur son avenir, il avait beaucoup réfléchi pour être sûr de ne pas commettre d'erreur, mais au fond il avait toujours su que sa place était chez les Audacieux, qu'il était fait pour ça. C'était dans son histoire, dans son destin, il ne l'avait pas vraiment choisi, il était au pied du mur. Mais elle...?

Il n'avait pas remarqué qu'elle s'était assise pas très loin de lui, c'était aussi un de ses rares restes de son passage chez les Fraternels : la proximité physique avec les camarades et collègues ne lui faisaient aucun effet, il ne réagissait même pas tant c'était habituel. Les Fraternels avaient une tendance hyper tactile, et Soan était bien content d'avoir fui ça... il apparentait ce genre de comportement à de l'hypocrisie. Oui, il était hyper dur avec son ancienne faction. Il fallait dire que malgré toute cette gentillesse, personne ne l'avait protégé quand il était gamin... Il avait appris qu'il ne pouvait se fier qu'à lui-même, et c'était ça qu'il appréciait chez les Audacieux : ils apprenaient à se battre eux-mêmes, et à ne dépendre de personne pour leur survie. Il adhérait totalement à cette philosophie là, mais il se demandait ce qu'en pensait la jeune fille. D'ailleurs, pourquoi n'arrivait-il pas à retrouver son nom ? Il avait beau réfléchir de toutes ses forces, si sa tête lui était familière, il était incapable de la replacer. Il passait quand même un moment sympa, il avait la sensation que la jeune femme ne le prenait pas pour un lâche même s'il s'en sentait un, et qu'elle ne le jugeait pas spécialement pour son manque de conversation. Alors, il se détendit et un léger sourire commença à flotter sur son visage, comme les rares fois où il s'abandonnait à l'apaisement amical. Il planta ses yeux dans ceux de la jeune femme, il tenait à la main son trognon de pomme bien entamé.

" - Tu étais Fraternelle à l'origine n'est-ce pas ? Qu'est-ce qui t'a poussé à changer de faction ? A nous rejoindre ? "

Sa voix était grave et posée, sans intonation particulière. C'était une discussion somme toute bien ordinaire, qu'il espérait pas trop déplacée. Lui n'aimait pas spécialement qu'on lui pose des questions personnelles de ce genre là, quoiqu'il avait appris à y répondre machinalement avec le temps - en donnait les raisons de surface, c'était bien plus facile. Il disait "nous" parce-qu'il se sentait exclusivement Audacieux à présent, ça faisait quand même six ans qu'il vivait parmi eux. Et puis, il détestait admettre en public qu'il avait vécu son enfance ici. Il y avait un fossé entre les hippies d'ici et les gros durs de là-bas, il ne voulait pas souligner la partie faible et sans courage de sa personnalité, celle qu'il avait malgré lui hérité de son ancienne faction.



©️ Never-Utopia par Koalz



Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 760
Points : 796
Date d'inscription : 29/11/2014


Lun 16 Fév - 17:16















Retour aux sources





La chaleur de ses doigts massant sa cheville la soulageait. Emma la lâcha pour entamer sa pomme. Elle se sentait observé, l'était-elle par des fraternels qui les avaient surpris ou bien par Lui? Tournant légèrement la tête, elle sombra dans son regard, ses yeux étaient perçants, comme s'il voulait sonder son âme. Elle n'arrivait pas à décrocher, les couleurs du soleil couchant s'illuminer dans ses yeux. Une vision magnifique qui la troublée.

- Tu étais Fraternelle à l'origine n'est-ce pas ? Qu'est-ce qui t'a poussé à changer de faction ? A nous rejoindre ?

C'était des questions très personnelles qu'il se permettait. Personne n'osait en parler or-mit les sincères.. Mais l'avait-il reconnu ou était-ce seulement le fruit de ses observations? Dérangé, elle détourna le regard pour le porter sur l'horizon.

C'est si flagrant que ça?! Disons qu'on a chacun nos raisons et que je n'y avais pas vraiment ma place! Et toi alors? Nos genres de transferts sont rare. Pour toi aussi la culture des pâquerettes étaient trop dur? Tu préférés les ascensions de buildings?!

Un petit rire lui échappa avant de croquer dans sa pomme. Tout comme lui, le jus sucré lui coulait à la commissures des lèvres. Les quelques gouttes fut rattrapé par sa langue et le reste par sa manche.
Elle n'avait jamais osé lui parler lorsqu'il était encore tout deux dans leur fraction d'origine. Il faisait partie de l'inaccessible pour elle. Joy était une petite fille fragile qui ne s'assumait et ne s'affirmait pas. C'est en prenant son Choix qu'elle décida de devenir qui elle était vraiment au fond d'elle. Abandonner ses parents pour pouvoir montrer qui elle était et non qui elle devait être.
La faction avant les liens du sang. Les audacieux étaient plus qu'une simple faction, ils lui ont offert bien plus que cette faction de droguer.. Parce que oui, ils sont tous drogués! Un jour où elle se cachait, elle avait surpris une conversation parlant de la dose de sérum mis dans les pains. Ça confirma son choix.
Sortant de ses pensées, Em' remarqua que sa posture avait changé, elle se tenait droite, fière, un sourire aux lèvres. Jetant un coup d'oeil à son compagnon, elle remarqua qu'il regardait lui aussi le soleil décliné, réfléchissant surement à sa réponse. Elle allongea ses jambes devant elle et se reposa sur ses bras pour capter les dernières lueurs. Sans lui laisser le temps de répliquer, elle enchaîna en le regardant.

Mais que fais-tu ici? Ce n'est pas vraiment le genre de lieu où j'aurais pensée de voir Soan. Je ne pense pas que ce soit ces marginaux qui t'attirent dans ce lieu. Plutôt un retour aux sources naturelles?! C'est vrai qu'on étouffe un peu dans notre trou!!

Elle recommença à rigoler et s'allongea de tout son long, les bras croisés en dessous de sa tête. Elle était décontractée ici mais le fait qu'elle ne soit pas seule et surtout que se soit Lui, la stressée quelques peu. Cela se voyait-il? Elle ferma les yeux comme pour apprécier cette compagnie inattendu.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 812
Points : 858
Date d'inscription : 07/02/2015
Age IRL : 25


Carte d'identité
Mon âge: 22 ans
Ma faction d'origine: Fraternels
Mes relations:

Mar 17 Fév - 5:57


Retour aux Sources


Soan gardait ses yeux sombres plantés dans ceux de la jeune femme, intrigué par son cas. Les gens qui quittaient les Fraternels pour les Audacieux étaient rares, et cela attisait la curiosité de Soan. Qui sait, s'il trouvait quelqu'un qui avait vécu quelque chose de similaire, peut-être se sentirait-il moins seul en général ? Non pas qu'il souffrait de cette solitude, il n'en avait pas vraiment conscience, mais un peu plus de chaleur humaine dans sa vie adoucirait son côté sombre et mauvais. Mais au lieu de soutenir son regard, la jeune femme détourna les yeux, visiblement gênée. Soan en fit autant et se mit à fixer le soleil couchant, légèrement gêné d'avoir été aussi intrusif dans ses questions. Ca n'était pas dans ses habitudes, il s'était laissé gagner par un élan de curiosité, intrigué par l'histoire de l'une de ses semblables - ils étaient rares. Mais ça ne lui donnait pas le droit pour autant d'être aussi indiscret, et il commençait à le regretter. Parfois, il détestait cette facette d'Erudit qui lui donnait cette curiosité malsaine, le désir de tout comprendre dans ce qui l'entourait. Avant, cela lui procurait un certain plaisir, un intérêt intense pour la vie, mais maintenant il le voyait surtout comme un obstacle dans sa vie quotidienne. Il n'aurait jamais imaginé que sa divergence l'empêcherait de se sentir vraiment Audacieux, même s'il faisait tout pour... Il avait fait son choix et avait l'intention de s'y tenir, mais il ne pouvait aller à l'encontre de sa nature rationnelle. C'était d'ailleurs ce qu'il détestait en lui, entre autres choses, car ça compliquait encore sa relation avec les gens. Beaucoup de personnes percevaient son côté analytique et ça lui enlevait une part d'humanité à chaque fois - comme à l'instant, il venait de mettre mal à l'aise une jeune femme bien mignonne et aimable pour le compte de sa propre satisfaction cognitive. Il fallait vraiment qu'il apprenne à dompter et à tuer cet aspect de sa personnalité, mais il n'y arrivait toujours pas...

Il sourit à la réaction de la jeune femme. Sa réponse était fraîche et amusante, d'ailleurs elle ne lui laissa pas le loisir de répondre à ses premières questions car elle continua sur sa lancée pour en poser d'autres. Soan se mit à rire, cette fraîcheur et cette spontanéité étaient agréables et avaient le don de le détendre. Il songea aussi avec amusement que si lui avait quelques aptitudes pour les Erudits, la jeune femme devait en avoir pour les Sincères : elle était plus ou moins en train de déverser tout ce qui lui passait par la tête avec une franchise manifeste, elle n'avait visiblement pas l'habitude de prendre des pincettes pour parler aux gens, ce qui était plus caractéristique des Sincères que des Audacieux qui gardaient beaucoup plus de distance dans les conversations. Soan soupira, et songea que chaque être humain, au fond, devait avoir les caractéristiques de plusieurs factions en lui, même si c'était plus ou moins marqué en fonction des gens. Et cette division de la société donnait à chacun un sens à sa vie, ce qui n'était pas si mal ! Ca compensait largement le fait de devoir se fondre dans un moule et d'y mettre toute son énergie. Enfin, il le pensait pour le moment...

Soan se mordit la lèvre inférieure d'un air gêné. Elle venait de l'appeler par son prénom, et ça l'avait mis hyper mal à l'aise, car lui avait beau se creuser la cervelle, il n'avait aucune idée de son prénom. Et lui demander directement serait aussi délicat, il ne voulait pas non plus la vexer ou paraître rude - ce qu'il était en réalité. Bref, il ne savait même pas ce qu'il allait répondre à ce flot de paroles, il n'était en vérité pas du tout dans son élément quand il s'agissait d'une conversation aussi fournie - dont il avait assez peu participé pour l'instant. Heureusement, la jeune femme ne semblait pas lui en tenir rigueur puisqu'elle s'allongea d'un air décontracté. Il y avait au moins l'un des deux qui était à l'aise, c'était positif. C'était pas mal puisque ça lui permettait de réfléchir à ce qu'il allait répondre à tout ça. En fait, plus il réfléchissait, et moins il savait quoi dire puisqu'il oubliait au fur et à mesure tout ce que la jeune femme lui avait demandé... Il n'était vraiment pas doué pour écouter les femmes.

Ah si ! Elle lui avait demandé ce qu'il faisait ici. Il se mordit à nouveau la lèvre inférieure. Il n'allait quand même pas avouer à une inconnue qu'il avait fréquemment la faiblesse de revenir dans ces champs qui lui rappelaient la nature, le seul bon souvenir qu'il avait de son enfance. Ni que c'était précisément la raison pour laquelle il avait choisi ce métier au sein de la faction. Non, il n'était pas prêt à dire ça à qui que ce soit, ça n'allait pas commencer ce soir...

" - Non, j'aime bien la fosse. "

C'était vrai, en fait. Il avait fini par apprécier cet endroit aux murs de roche brute, qui dégageait une impression de puissance. Là-bas, il avait appris que tout était possible et qu'il était capable de repousser ses limites, physiques et mentales. La fosse avait fait de lui un Homme, il aimait bien cet endroit, même si parfois, il avait besoin d'autre chose.

" - Je suis responsable de la clôture, je suis venu voir mes hommes pour vérifier que tout allait bien. Et puis de là-haut le coucher de soleil s'annonçait sympa, alors je me suis permis de traîner un peu. "

C'était vrai aussi, c'était comme ça que ça c'était passé. Ses yeux étaient toujours rivés sur le soleil couchant qui déclinait de plus en plus. Son esprit était plutôt vide, il ne pensait pas à grand-chose. Soudainement, il songea que cette conversation était particulièrement étrange : aucun des deux n'avait répondu aux questions de l'autre, au fond. Il éclata de rire à cette idée, ce qui devait sembler étrange pour la jeune femme qui devait se demander ce qui le faisait marrer comme ça. Le pire c'est qu'il ne s'en sentait nullement gêné, alors que ça n'était ni dans ses habitudes ni dans sa nature de rigoler, encore moins sans raison apparente. Il fallait croire qu'il était profondément apaisé par cet endroit, et par la compagnie ?

" - Tu ne m'as pas dit ton prénom, d'ailleurs. "

Il se permit enfin de reposer son regard dans celui de la jeune femme. Il espérait que cette question n'était pas trop personnelle et qu'elle y répondrait sans gêne. En même temps, c'était lui qui devrait être gêné d'avoir à le demander, mais comment pourrait-il le deviner ? Il fallait juste espérer qu'elle ne serait pas trop susceptible et qu'elle ne se sentirait pas trop offensée par sa question... car il ne s'agissait même pas d'un oubli, Soan n'avait à peu près jamais su comment cette jeune femme s'appelait, il la connaissait uniquement de vue.




© Never-Utopia par Koalz



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 760
Points : 796
Date d'inscription : 29/11/2014


Mar 17 Fév - 16:40















Retour aux sources





Emma était toujours allongé, détendu mais elle ne pouvait s'empêcher de Le regarder. Soan était là, à quelque mètre d'elle, rien que d'y penser, elle frémissait. Il travaillait donc à la clôture, un métier assez ennuyeux à ce qu'elle avait entendu dire. Il n'avait pas vraiment répondu à ses questions! S'en était-il rendu compte et était-ce pour cela qu'il éclata de rire? Il finit tout de même par lui demander son prénom, c'était peut-être pour cela qu'il riait, parce qu'il venait de s'apercevoir qu'il discutait avec une parfaite inconnue. A cette pensé, Em' eu un pincement au coeur. Il ne la reconnaissait pas, elle n'avait jamais réussi à attirer son regard pour qu'il se demandait qui elle était.. C'est triste de se dire qu'on est si facilement invisible que même auprès des personnes qui nous intéressent, nous disparaissons. Elle ne pouvait pas lui en vouloir, il n'y avait pas de raison. Un rire lui échappa.

- Emma. Moi c'est Emma. J'travail à la boutique de vêtements dans la fosse. C'est pas vraiment un boulot type d'Audacieux mais faut bien que quelqu'un vous habille!

Il la fixait droit dans les yeux de nouveau. Ses yeux étaient sombre mais avec un sourire aux lèvres, ils étaient attendrissant. Elle était déstabilisée. Comment ne pas l'être. Elle n'avait pas pour habitude d'être le centre de l'attention, mais quand c'est une conversation à deux l'un est forcement le centre de l'attention de l'autre et vis versa. En se redressant, elle lui tendit la main pour finaliser la présentation. Il l'attrapa et d'un mouvement ferme, ils échangèrent un signe de tête. Il a les mains rêches de quelqu'un qui s'entraîne. Pas étonnant pour un Audacieux. Les siennes étaient plus douces. Ce qui ne voulait pas dire qu'elle s'entraînait pas régulièrement en cas de soulèvement des sans factions. Elle pouvait être appelé à tout moment, elle devait pouvoir être prête. Un autre rire lui échappa. Un rire ou un gloussement.. Elle ne voulait surtout pas paraître pour la petite niaise accro au garçon qu'elle a connu plus jeune. Et puis elle n'était pas accro, ce n'est pas comme si elle le suivait et savait tout sur sa vie.
Voyant le soleil caresser la ligne d'horizon, elle songea à sa soirée. Elle n'avait rien prévus. Et lui? Rentreraient-ils chacun de leurs côtés? Et lui, voyait-il quelqu'un ou était-il un adepte du bar d'Hanckok? En faite, elle ne le connaissait pas. C'était juste un charmant jeune homme qui l'avait enjôlé dans ses jeunes années.
Tout à coup, des voix non loin d'eux se fit entendre. Les pas venaient dans leur direction. Elle aimait venir ici mais pas pour eux. Simplement pour le calme et la fraîcheur de la nature.

- Oh non pas eux, j'ai absolument pas envie de les voir. Suis moi, j'ai une idée.

Elle se leva et lui attrapa la main. Elle se mit a courir. Le seul endroit qu'elle connaissait, où jamais personne ne m'était les pieds, c'était bien le cabanon d'épuration des eaux de la ville. Un endroit bruyant et sombre. Le genre de lieux que les fraternels n'apprécient guère mais qui n'a jamais dérangé la jeune rousse. C'est pour cela qu'il était isolé et au milieu des cultures. Il n'était pas très loin, juste quelques rangs à passer et ils y seront.
En courant elle s'aperçut de ce qu'elle venait de faire. Elle lui tenait la main. Les factions d'origines sont vraiment difficiles à oublier, d'autant plus dur pour elle puisqu'elle les utilisait encore pour son métier comme pour replacer des vêtements sur les clients ou juste paraître sympathique pour inciter à la vente. En continuant de courir elle lui lâcha, ça ne servait plus à rien de toute façon, il venait d'arriver son niveau. Elle courait vite mais lui aussi. Elle espérait ne pas l'avoir dérangé ou gêné avec ce geste.
Arrivant à la cabane, elle passa la poste en premier, s'engouffrant dans cette pièce noire et le posa contre la première chose qu'elle sentie, surement un mur. Elle était à peine essoufflé. La suivant, il se précipita à l'intérieur et ferma la porte.

J'crois pas qu'on est était repéré!









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 812
Points : 858
Date d'inscription : 07/02/2015
Age IRL : 25


Carte d'identité
Mon âge: 22 ans
Ma faction d'origine: Fraternels
Mes relations:

Mer 18 Fév - 5:44


Retour aux Sources


Lorsque Soan lui demanda son prénom, Emma se mit à rire légèrement. Il se demanda furtivement si c'était un rire amusé ou frustré, en soi il n'en savait rien. Il songea qu'il serait bon d'apprendre à décoder le langage féminin, car il se rendait compte qu'il n'y connaissait vraiment rien. La psychologie féminine était pour lui un des plus grands mystères de l'univers, et il ne s'y était jamais penché particulièrement. Ce n'était en effet pas le mystère qui attisait le plus sa curiosité, pas qu'il n'en avait rien à faire, mais il n'en voyait pas encore l'intérêt. Il avait bien quelques connaissances féminines mais aucune amie proche du sexe opposé qui aurait pu lui apprendre quelques petites choses... Au fond, il n'en ressentait nullement le besoin, ses relations avec les filles lui convenaient. Il n'avait jamais beaucoup discuté avec elles, généralement son attrait était plus physique que mental. Ces derniers temps, il rencontrait des filles plus intéressantes qu'à l'ordinaire, et il se mettait à avoir envie de devenir plus sociable avec elles. Mais quand on sait pas s'y prendre avec les filles, ça ne vient pas du jour au lendemain... Alors il agissait à l'instinct, comme la plupart du temps. Il se trouvait qu'en ce moment, avec Emma, son instinct ne lui disait rien du tout. Etait-ce bon ou mauvais signe ? Lui pensait que c'était juste parce-qu'il était décontracté : dans les moments de "sécurité", son instinct se met un peu en veilleuse, pour une fois.

Soan sourit à la remarque d'Emma. C'était donc pour ça que son visage lui était familier ! Il avait dû la croiser pas mal de fois, chez les Fraternels ou dans les magasins des Audacieux. Cela dit, il ne s'achetait pas si souvent des habits - après réflexion, il ne s'était rien acheté de neuf depuis son entrée officielle chez les Audacieux à la fin de son initiation, qui remontait à... six ans. Ah, c'était donc pour ça que certains de ses vêtements étaient troués ou déchirés. Cela dit, il était à l'aise dans ses fringues, et c'était la seule chose qui comptait à ses yeux. Si ça lui donnait un air négligé, il n'en avait absolument pas conscience car il n'en avait rien à faire de l'image qu'il dégageait d'un point de vue vestimentaire. Il devait bien avouer qu'en effet, le boulot d'Emma n'était pas hyper Audacieux, en même temps comme elle le disait il en fallait bien des gens qui fassent ce métier. Il se demanda furtivement quel plaisir elle retirait de son travail : est-ce qu'elle appréciait le côté relationnel, ou est-ce que ça lui permettait de faire vivre son côté fashion victim ? Au fond, il ne savait même pas si elle avait cette facette là en elle, il ne la connaissait pas assez pour le dire. Il se fiait seulement à certains clichés qu'il avait parfois des filles, bien qu'il avait l'impression que les Audacieuses répondaient rarement à ces clichés - moins que les Fraternelles en tout cas...

Elle lui tendit la main, Soan la saisit avec un air faussement solennel et lui serra fermement - ni trop fort, ni pas assez. Il faut dire que ça ne se fait pas d'écraser la main d'une femme... avec les hommes, il prenait beaucoup moins de gant. Il ne nota d'ailleurs pas grand-chose de la poignée d'Emma, elle devait avoir l'habitude de ce genre de salutation. Elle laissa échapper un petit rire, que Soan ne sut absolument pas interpréter. Il se demanda vaguement si c'était un gloussement de gêne, de timidité ou de quoi que ce soit d'autre. En réalité, il n'en savait rien, et cela lui importait peu : il n'était pas prêt à décoder le langage complexe féminin, l'exercice restait trop ardu pour lui à cet instant. Il préférait fixer l'Astre du jour qui allait bientôt disparaître derrière les terres inconnues, au-delà des champs Fraternels.

Malheureusement, ce moment de détente fut de courte durée. Des voix se firent entendre, et lorsque Soan détourna la tête, il aperçut des uniformes jaunes et rouges qui s'approchaient dans sa direction. Il soupira lourdement : il n'avait aucune envie de croiser quelqu'un de son ancienne faction, encore moins de leur parler. Heureusement, Emma semblait partager cette aversion de la rencontre puisqu'elle entraîna Soan à travers les champs. Lorsqu'elle lui prit la main, il ressentit comme une décharge électrique : de l'adrénaline mêlée à un sentiment répulsif important, il avait horreur des contacts physiques caractéristiques des Fraternels, c'était une chose qu'il n'avait jamais pu supporter et ça n'avait pas changé. Cela dit, il était curieux de savoir ce qu'Emma la farfelue allait mijoter, alors il la suivit en courant, presque amusé. Il se sentit soulagé lorsqu'elle décida de lui lâcher la main, les foulées de Soan étaient amples et souples, il la suivait aisément sans s'essouffler. Et finalement, elle s'enferma dans un cagibi assez sombre avec lui. Il se mit à rire lorsqu'elle affirma qu'ils n'étaient pas repérés.

" - Tu crois ça ? "

C'était assez ironique comme situation, deux jeunes gens qui courent comme des dératés au milieu des vergers, ça ne passe pas inaperçu en général. C'est alors que Soan se mit à observer l'endroit où il se trouvait. Le cabanon était étroit et obscur, il sentait le moisi renfermé. L'espace était si exigu que Soan et Emma étaient bien trop proches l'un de l'autre. Les yeux du jeune homme avaient beau s'habituer à l'obscurité, son cœur commençait à accélérer inexorablement. L'obscurité, l'odeur de renfermé, la sensation de ne pas pouvoir s'éloigner de la personne en face de lui, comme s'il était condamné à être sa victime... La panique commençait à s'emparer de lui et sa respiration se faisait saccadée. Les deux jeunes gens étaient si proches qu'Emma était obligée d'entendre la respiration haletante de So'. Il se maudissait intérieurement, il n'allait pas paniquer ici, il ne pouvait pas se permettre de craquer devant une pure inconnue qui était censée voir en lui un Audacieux fort et courageux. Mais il sentait un voile tomber devant ses yeux et il n'arrivait ni à maîtriser sa respiration, ni sa fréquence cardiaque. Non ! Il n'allait pas la laisser le replonger dans sa plus grande peur ! Mais comment en était-il arrivé là ? Comment avait-il pu la suivre dans cette blague stupide ? Il ne pouvait pas la laisser apercevoir sa plus grande faiblesse, il en était hors de question. Il ne laisserait jamais personne voir ça, encore moins une inconnue. La rage commençait à naître de sa peur, et ce mélange de panique et de colère lui fit sortir les phrases suivantes d'une manière plus forte et plus agressive qu'il ne l'aurait voulu. Mais à choisir entre la cruauté et la faiblesse de la peur, il préférait largement se tourner vers la cruauté : c'était ainsi qu'il s'était toujours protégé, ça n'allait pas changer de sitôt.

" - Putain mais qu'est-ce qu'on fout là ! T'es pas une Audacieuse, c'est pas possible !! On va pas rester planqués dans ce trou à rats comme des gamins froussards ! "

Rouge de panique et de fureur, il se leva brusquement et poussa la porte d'un geste violent, arrachant presque les gonds du cabanon. Arrivé là, il aspira un grand bol d'air frais, malgré tout la colère ne quittait plus son visage. A ce stade-là, il n'en avait plus rien à foutre de ce qu'Emma allait penser de lui ou des gens qu'ils pourraient rencontrer. Il était hors de lui, c'était bien la première fois qu'un membre de sa propre faction, celle qui était devenue sa nouvelle famille, l'avait salement piégé dans ses souvenirs de la sorte - même si elle ne l'avait évidemment pas fait exprès. Il n'avait aucun doute, il n'y avait que les Fraternels qui pouvaient faire des trucs stupides comme ça. Il songea qu'Emma avait gardé beaucoup trop de caractéristiques de son ancienne faction, et qu'il allait avoir du mal à passer par-dessus ça... Comment oublier d'où tu viens quand la personne en face de toi te le fais revivre par sa simple personnalité ?



© Never-Utopia par Koalz



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 760
Points : 796
Date d'inscription : 29/11/2014


Mer 25 Fév - 16:29















Retour aux sources





Emma avait beau être claustrophobe, elle avait pris pour habitude de venir se réfugier ici pour éviter les travaux de champs. Après pourquoi s'être enfermé ici dans un endroit aussi exigu avec un inconnu.. C'était surtout sous le coup de pression. Cela restait tout de même de la fuite.. Elle en était pas fière. Tout à coup elle commençais à entendre la respiration de son compagnon, ils étaient trop proches pour ne pas qu'elle l'entende. Il ne reprenait pas son souffle, s'était autre chose. Peut être était-il lui aussi claustro.. Dans un mouvement un projeta la porte et s'échappa de sa prison.

- Putain mais qu'est-ce qu'on fout là ! T'es pas une Audacieuse, c'est pas possible !! On va pas rester planqués dans ce trou à rats comme des gamins froussards!

Alors que ses yeux s'habituaient enfin à l'obscurité, les tous derniers rayons de soleil revenaient l'aveugler. Ses autres sens à l'affut, la jeune Audacieuse ne pouvait pas ignorer les mots proféraient par So'. Certes d'extérieur elle n'en avait pas l'air mais elle faisait bien partie de la faction des soldats. Le fait qu'on lui rappelle son apparence de frat' la révulsait. Et puis il pouvait toujours dire qu'ils se planquaient, il l'avait tout de même suivit jusqu'ici donc lui aussi les fuyait. Il avait un problème avec leur ancienne faction, il n'y avait aucun doute. Les habitudes d'Em avaient dû lui rappeler de mauvais souvenirs. Mais il n'en restait pas moins qu'il n'avait aucun droit de lui parler sur ce ton. Dans un élan de colère, elle s'élança de la cabane, toujours à moitié aveugle, pour atterrir sur son provocateur, avec l'élan, ils tombèrent au sol. Se retrouvant a califourchon sur lui. Le poing partir tout seul, s'arrêtant à quelques centimètres de sa pommette. Elle était rapide et furtive. Les gens avaient beaucoup de mal à envisager ses attaques. Ca devait être le cas de son adversaire qui avait beau être à l'attaque dans ses paroles, il ne l'a pas vue venir. Il ne devait même pas l'imaginer pourvoir être capable de faire ça.
Deux voix résonnaient dans sa tête. Que fais-tu? Il n'est pas ton ennemi! Il n'a aucun droit de te dire ça! FRAPPE FRAPPE!! Tu te souviens de l'avoir observé en cachette pendant qu'il faisait quelques travaux dans les champs, son corps luisant de sueur, il te faisait rêver, pourquoi lui vouloir du mal? Il t'a insulté, il t'a provoquer! Il t'a dit ne pas être une Audacieuse, c'est comme te traiter de lâche, d'incapable. Mais tu en es capable! FRAPPE! Tu as passé l'initiation, tu as fait tes preuves, tu as fait ta place. Il affirme le contraire FRAPPE!


- Retire! Retire ce que t'as dit ou je te le fais regretter! Tu n'sais pas ce que j'ai vécus, tu n'sais pas qu'ils m'ont fait! Je ne me cache pas comme une gamine, j'évite un bain de sang. T'avait l'air du même avis avant ta crise de nerf..

Sa voix était calme mais ses mots sortaient avait difficulté. L'Audacieuse n'a pas pour habitude de parler des problèmes qui ont provoqué sa défaction. Elle desserra son poing, posa la main à côté et se laissa glisser sur le côté relâchant ses prises et desserrant ses jambes qui compressaient les cotes et bloqué un bras à de l'agitateur. Elle soupira, croisa les bras se leva et fis trois pas pour regarder l'horizon, les couleurs des nuages qui viraient entre l'orange et le violet.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 812
Points : 858
Date d'inscription : 07/02/2015
Age IRL : 25


Carte d'identité
Mon âge: 22 ans
Ma faction d'origine: Fraternels
Mes relations:

Jeu 26 Fév - 7:17


Retour aux Sources


Soan était dans une fureur noire. Pire que ça, une telle colère ne l'avait pas habité depuis longtemps. Il n'y avait que cette maudite fraction Amity qui était capable de le mettre dans un pareil état. Ici, il avait l'impression de redevenir le gamin mal dans sa peau qui s'emporte pour un rien : en somme, un gars fragile... Il détestait ça. Ca l'énervait encore plus d'être dans cet état, alors sa respiration ne se calmait pas, et sa colère s'alimentait d'elle-même. Mais il n'eut même pas le temps de se demander s'il avait envie de se calmer ou pas, car Emma lui sauta dessus avec une telle rapidité qu'il n'eut pas le temps de réagir : il se retrouva à terre, empoigné par cette jeune femme qui n'allait pas tarder à lui refaire le portrait. Malgré la surprise, la rage de Soan ne s'était pas calmée et il bouillait intérieurement. Il envisagea de se relever d'un balayage de l'avant-bras et de plaquer Emma au sol pour se dégager de son emprise, mais à quoi bon ? Qu'avait-elle fait pour mériter un combat, au juste ? Alors que la réflexion commençait tout juste à faire retomber la colère du jeune homme, il dirigea cette fureur vers lui-même. Oui, il était désespéré par son caractère de merde. Une fois de plus, il allait arriver à se mettre à dos une personne sympa et sûrement pleine de qualités, parce-qu'il n'avait pas réussi à garder son calme. Il sortait des mots qui sonnaient comme des insultes sans même avoir conscience de la portée de ses paroles, et il faisait ça depuis toujours, il n'avait jamais changé : la colère lui faisait dire n'importe quoi, et sa colère naissait de la peur, qui était malheureusement encore bien trop présente dans sa vie. C'était ça qu'il essayait de combattre sans relâche, mais comment peut-on combattre une partie de soi-même ? Oui, il était énervé. Quand allait-il enfin réussir à se libérer de ses démons ? Quand allait-il enfin accepter son passé et vivre avec, sans ressasser toujours les mêmes souvenirs ? C'était ça, en particulier, qui le mettait dans un tel état lorsqu'il avait affaire à son ancienne faction : soit lorsqu'il était sur les lieux, soit lorsqu'il en rencontrait un ancien membre. Aujourd'hui, il avait les deux à la fois, ça l'avait mis en rogne deux fois plus vite. Et il se sentait con deux fois plus tôt que d'habitude. Oui, lorsqu'il pétait son câble de cette façon, il avait un peu honte de ne pas savoir se tenir en société, et s'énervait de sa nature totalement associable. Parfois, il aimerait bien être un type normal, mais à chaque fois qu'il l'était vraiment, ce n'était que pour une courte durée... Comme ce soir. Finalement, Soan décida de rester passif à cette attaque : il n'allait tout de même pas frapper sur une fille qui ne lui avait rien fait, ça serait le comble de la connerie, et il estima qu'il en avait fait assez pour la journée - ce qui ne l'empêchera évidemment pas d'en faire d'autres, il était plutôt doué pour ça. Il commença à serrer les dents, prêt à encaisser un coup violent à la mâchoire, car il savait qu'une fille en colère avec des mains fines ça peut frapper très fort, avec l'impulsion et la dureté des jointures... Mais au lieu de ça, la tension autour de ses flancs diminua jusqu'à s'estomper. Soan mit un temps avant de comprendre que l'Audacieuse s'était relevée avant de le frapper pour de bon, et qu'elle regardait les dernières lumières du jour disparaître à l'horizon en une multitude de couleurs. Le jeune homme ne pouvait s'empêcher de garder les dents serrées, même lorsqu'il se releva lentement pour s'épousseter d'un geste machinal - et inutile, puisque son jean déchiré était de toute façon irrécupérable depuis longtemps. Il ne savait plus où poser son regard, il n'arrivait pas à vraiment chasser la colère de son esprit, comme s'il lui était insupportable de rester dans ces champs de pommes plus longtemps. Il avait l'impression d'être attaqué et envahi par cette apparente beauté, lui ne voyait plus que de la noirceur dans ces paysages. Il était pourtant capable de les apprécier quelques minutes plus tôt, mais maintenant que ses souvenirs étaient revenus, c'était peine perdue. Il allait rester d'une sale humeur toute la soirée, jusqu'à son retour dans sa chère faction d'accueil. Les yeux toujours aussi noirs, il fixa le dos d'Emma, pas encore prêt à lui faire face.

" - T'aurais dû frapper tu sais. "

Il le pensait sincèrement. N'importe quel Audacieux devrait frapper quelqu'un qui lui dit un truc pareil. Lui en tout cas, à sa place, il l'aurait fait depuis longtemps, et il ne se serait pas arrêté de si tôt. Il admirait beaucoup le self-control de la jeune femme, au fond. Et ça ne l'aurait pas dérangé de se prendre une droite : ça ne serait pas la première, et ça lui aurait peut-être remis les idées en place, ou du moins la douleur lui aurait fait penser à autre chose. Et puis, il n'était pas rancunier pour les accès de violence : il en avait tellement usé qu'elle lui semblait presque anodine dans les rapports d'amitié. C'étaient les mots qui étaient capables de vraiment le blesser, et il était conscient que les siens avaient pu faire du mal à Emma également. Mais il n'avait pas l'intention de les retirer : même s'il ne connaissait pas la jeune femme, il les pensait. C'est juste pas le genre de pensée qu'on exprime à haute voix en général... Lui, à sa place, il aurait frappé, sans hésitation. Si on lui avait dit un truc pareil, ça aurait été la pire insulte qu'il ait jamais eu à essuyer. Heureusement pour lui, personne ne s'y était encore risqué pour le moment. Emma était mal tombée, avec lui. Il réalisa qu'il avait réussi à se faire une ennemie supplémentaire en moins de deux, en usant de la pire insulte possible, sans même s'en rendre compte sur le moment. Il n'était décidément pas fait pour se faire des amis, ou pour avoir une vie sociale.

" - Je te connais pas c'est sûr. Mais t'as l'air tellement à l'aise ici... Je sais pas comment tu fais. "

C'était une constatation neutre, sans jugement ni arrière-pensée. Sa voix était basse et rauque, comme fatiguée. Il ne saisissait vraiment pas le caractère d'Emma. Elle pouvait être en même temps enjouée et imprévisible. Mais surtout, elle ne réagissait pas du tout comme lui, est-ce qu'il ne la comprenait pas juste parce-qu'il n'avait jamais rien compris aux femmes, ou était-ce plus que ça ? Il était clair que de son incompréhension totale naissait un respect intact. Dans un certain sens, il aurait aimé être aussi à l'aise qu'elle dans cette faction, et être capable de l'accepter comme une partie de lui-même... d'y vagabonder comme autrefois en laissant de côté les mauvais souvenirs. Mais il en était incapable, alors qu'elle semblait y arriver remarquablement bien. Comment s'y prenait-elle ? Soan songea qu'il aurait sûrement beaucoup à apprendre de cette jeune femme. Il soupira lentement : il avait perdu tout espoir d'apprendre quoi que ce soit d'elle, après le comportement qu'il venait d'avoir. Mais, étrangement, il ne regrettait même pas son comportement. Il était tellement habitué à se mettre des gens à dos, particulièrement des femmes d'ailleurs, que ça ne le touchait plus vraiment : il avait pris l'habitude de rester seul et de ne compter que sur lui-même. Il lui importait assez peu d'avoir blessé une jeune femme en étant honnête avec elle, même s'il l'avait fait d'une manière totalement incorrecte. C'était ça, le plus inquiétant : comme s'il lui manquait une part d'humanité, quelque part.

Soan risqua un regard dérobé aux alentours. Les vergers avaient retrouvé leur silence, les étrangers de tout à l'heure semblaient avoir passé leur chemin. C'était une bonne nouvelle, il n'avait pas envie d'avoir à faire à un problème supplémentaire.



© Never-Utopia par Koalz



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 760
Points : 796
Date d'inscription : 29/11/2014


Jeu 5 Mar - 22:22















Retour aux sources





Emma était calme, le paysage était relaxant. Elle n'avait pas de regret, elle avait fait le bon choix. Cogner n'était pas chose facile pour elle mais quand il le fallait ça la soulageait bien!!

- T'aurais dû frapper tu sais. Je te connais pas c'est sûr. Mais t'as l'air tellement à l'aise ici... Je sais pas comment tu fais.

Elle non plus ne savait pas comment elle faisait pour rester ici! Peut être faisait-elle abstraction de son passé pour profiter juste de l'air frais et pur, des décors multicolores et apaisants qu'elle ne trouvait qu'ici. Il lui suffisait de d'oublier cette population de droguée et de profiter seulement de l'environnement.
Emma se retourna et le regarda droit dans les yeux. Soan fuyait son regard. Regrettait-il ses mots? Il n'avait pas l'ai d'avoir mal pris le fait qu'elle lui est sauté dessus. Dans un autre contexte ça aurait pu être excitant. A cette pensé, un sourire lui échappa.

- J'ai beau être une audacieuse, je n'aime pas frapper ma famille.. Encore moins sur un.. Laisse tomber..

Elle ne savait même pas ce qu'il représentait pour elle. Elle le connaissait sans le connaitre, il était Fraternel et est maintenant Audacieux tout comme elle, elle l'avait déjà remarqué depuis longtemps mais pas lui. Étaient-ils amis, connaissances, frères de faction ou bien juste des inconnus l'un pour l'autre. Cette pensée la fît frémir. Ils étaient tout cela à la fois.
"Je te connais pas c'est sûr." Ça la rendait triste et confuse. Elle espérait au moins avoir réussi à se faire remarquer de lui au lieu d'être simplement la petite fraternelle effacée que personne ne repère parmi la masse hippies.

- Je sais pas toi mais moi j'ai bien besoin d'un verre là. Tu viens trinquer avec moi ou tu préfères rester avec les marginaux?

Sans attendre vraiment sa réponse, la jolie rousse replaça correctement sa veste et se dirigea vers la clôture et non vers le portail par lequel elle était arrivée. Elle n'avait pas envie de croiser l'équipe de nuit, il était moins agréable que l'équipe de jour et posait trop de questions. Alors que dirait-il s'il croisait deux Audacieux, ancien Frat', revenant d'une petite balade, la nuit tombant. Pire que l'un des deux individus est justement leur responsable.. Ça jaserait à coup sûr!








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 812
Points : 858
Date d'inscription : 07/02/2015
Age IRL : 25


Carte d'identité
Mon âge: 22 ans
Ma faction d'origine: Fraternels
Mes relations:

Ven 20 Mar - 22:35


Retour aux Sources


Soan n'arrivait vraiment pas à comprendre la réaction d'Emma. Ou plutôt, il l'enviait, car il aurait bien aimé lui aussi avoir autant de répartie. Ne pas frapper sa famille ? Soan n'avait jamais vraiment connu de famille. S'il se sentait chez lui chez les Audacieux, il n'avait pas été suffisamment habitué à ce concept pour avoir ces valeurs ancrées en lui. Comme si la déchirure de sa propre famille de naissance lui avait enlevé un peu de son humanité. Il n'avait jamais hésité à frapper un Fraternel quand il en était un, et il avait aussi frappé des Audacieux. A chaque fois, il estimait qu'ils l'avaient cherché, mais au fond il savait bien que ses accès de colère étaient rarement justifiés, et il le regrettait souvent. Il ne comprenait pas comment Emma pouvait reprendre son calme et même son enthousiasme aussi rapidement ! "Encore moins un" quoi ? Il n'avait jamais su lire dans les pensées des filles, il était particulièrement nul à ce jeu-là. Alors oui, il laissa tomber assez rapidement, songeant que ce qui leur passe par la tête est parfois plutôt spécial. Il soupira de lassitude : au fond, il ne savait plus ce qu'il faisait là, dans ce verger, il laissait errer son regard autour de lui, sur la terre et l'herbe grillés, sur le jour qui descendait, et il songeait que cette sortie, sensée lui changer les idées, ne lui avait absolument servi à rien. Enfin, si, il avait fait la connaissance d'une fille sympa, mais très spéciale qu'il n'arrivait pas à cerner. Pourtant, cette complexité attisait sa curiosité, mais il ne voyait pas ce qu'il allait gagner là-dedans. Elle devait de toute façon le haïr à présent, alors à quoi bon ?

Il fut d'autant plus surpris quand elle lui proposa d'aller boire un verre en ville. Est-ce que ça arrivait à beaucoup de gens d'inviter boire un verre à quelqu'un qui les insulte sans raison ? C'était assez étrange comme concept. Soan, dérouté, ne réagit pas tout de suite, puis finit par hausser les épaules d'un air indifférent.

" - Ouais, pourquoi pas. "

Il ne savait pas si ça allait lui servir à quelque chose ou pas, mais quitte à ne rien faire d'utile dans sa soirée, autant y aller à fond. Noyer la connerie dans l'alcool, ça peut pas faire de mal. Il ne comprenait pas vraiment ce qu'Emma entendait par "marginal", il ne se sentait pas tant marginal que ça puisqu'il avait quand même une faction à laquelle il s'identifiait totalement. Cependant, il savait que son comportement, et ce depuis l'enfance, inspirait des dénominations assez variées à son sujet aux gens qui l'entouraient, sûrement qu'il était trop spécial pour ne pas recevoir de surnoms bizarres. Les deux Audacieux partirent vers la clôture, la patrouille de nuit venait de commencer et Soan savait que la rotation était un moment assez chiant dans lequel il s'arrangeait pour ne pas passer devant ses hommes : ils n'avaient pas besoin de gens dans leurs pattes, et ils connaissaient leur boulot.

Arrivé au pied de la clôture, Soan se hissa souplement sur les poutrelles de fer qui soutenaient la structure de bois. Il escalada le mur en quelques secondes, mû par l'habitude. Il tendit une main à Emma pour l'aider à se hisser tout en haut, avant de redescendre en désescalade. Ils arrivèrent non loin des rails et ils arrivèrent à un timing parfait : le train venait de ralentir à leur hauteur lorsqu'ils se hissèrent aisément à bord, l'habitude rendant l'exercice facile. Quelques kilomètres passèrent avant qu'ils sortirent à la tour Hangcoke qui surplombait la ville. Soan, vide de toute humeur, bonne ou mauvaise, sortit d'un bon souple du train, songeant qu'il avait bien envie de boire comme un trou ce soir, après tout il n'avait rien de mieux à faire.



© Never-Utopia par Koalz




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
I am
Messages : 168
Points : 233
Date d'inscription : 24/02/2014
Age IRL : 27
Localisation : Dans les rues de Chicago


Sam 9 Mai - 16:12

ARCHIVAGE DES RPS


Votre RP est terminé, il est donc ARCHIVÉ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://faction-divergent.forumactif.org


I am
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 

Retour aux Sources [Emma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [FB 1623] Retour aux sources du savoir
» Retour aux sources ou comme s'éclypser en toute discrétion ?
» Nathou et Syb,retour aux sources{Choupinet'
» Petit retour aux sources [Terminé]
» Retour aux Sources et aux Champs [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Edge of Future :: Rps terminés-