AccueilAccueil  FAQFAQ   Aides  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Séduction malsaine - Quatre, Heidi et Tris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité

I am
Invité



Sam 17 Mai - 19:36
Heidi ne dormait déjà plus depuis un moment. Un rêve l’avait réveillé et elle avait été incapable de se rendormir. Ce cauchemar, ce n’était pas la première fois qu’il lui rendait ce genre de visites nocturnes. Il s’agissait en fait d’une série d’image qui montrait ses pires peurs. Pas les peurs qui lui apparaissaient dans son paysage des peurs non, car contrairement à plusieurs, Heidi n’avait naturellement pas trop de mal à contrôler ces peur-là, surtout qu’elle avait l’avantage de se rendre compte qu’elles n’étaient pas réelles, et que tout ce qui la tourmentait appartenait plutôt à une simulation. Bien entendu, les choses qu’elles y retrouvaient étaient plus horribles les unes que les autres, car si elles n’avaient pas été horrifiantes, elle n’en aurait pas eu peur. Mais ce n’était pas comparable aux images de ses cauchemars qui lui semblaient elles, bien réelles. Heidi se voyait échouant au test final des audacieux, elle se voyait devenir une sans-faction. Ou encore on découvrait sa divergence et elle était condamnée à mort. Une succession d’image correspondants à ces situations tournaient et tournaient en boucles dans sa tête jusqu’à la réveiller. Bien entendu, jamais Heidi n’aurait avoué avoir peur d’échouer au test, elle paraissait toujours sûre d’elle et arrogante. En public, elle n’hésitait pas à se vanter de savoir qu’elle avait sa place ici. Bien qu’elle ait plusieurs faiblesses au niveau physique, elle était dans les plus fortes mentalement et émotionnellement et la jeune femme savait que ces parties comptaient le plus pour lui assurer sa place au sein des audacieux.

Après avoir tourné et retourné un long moment dans son lit, elle décida de se lever. N’Étant pas naturellement une lève-tôt, Heidi se levait généralement a l’heure où commençaient les entraînements. La jeune Audacieuse ne savait donc pas quoi faire pour passer le temps. Elle arpenta un moment les couloirs, sans vraiment penser à un endroit précis et laissa dériver ses pensées. Sans s’en rendre compte, sa déambulation la mena vers la salle d’entraînement. N’ayant pas la tête à s’entraîner tout de suite, la jeune brune voulut faire demi-tour, mais un bruit attira son attention. Curieuse, elle s’approcha de l’entrée et glissa un œil à l’intérieur. C’était Quatre, qui s’acharnait sur un sac de frappe. Heidi resta un moment silencieux à observer ses muscles jouer dans son dos. Dans l’angle qu’elle était, elle était presque sûre de ne pas avoir été repérée, surtout avec les bruits des coups sur la cible. En quête de divertissement, elle décida finalement d’entrer dans la salle, sans essayer de cacher sa présence. «Tu sais que tu as un corps de rêve toi ?» Lança simplement la jeune femme sans même laisser le temps à Quatre de se retourner. Quand elle fut enfin face au beau jeune homme, elle lui adressa son plus beau sourire et passa sa main dans ses cheveux dans un geste séduisant. «Tu en fais rêver plus d’une.» Puis son sourire disparut, laissant place à un visage froid et sérieux. «Mais tu as choisis cette petite pète-sec de Tris ! Qu’est-ce que tu lui trouve au juste ?» Et sans vraiment attendre la réponse, elle ajouta «Quand à la place tu aurais une magnifique jeune femme qui te ferait passer des nuits de rêve !» Pas besoin de préciser qu’elle parlait d’elle, évidemment !

[Désolée, pas très inspirée pour commencer ^^’ je me reprends au prochain !]
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 137
Points : 137
Date d'inscription : 28/04/2014


Carte d'identité
Mon âge: 20 ans
Ma faction d'origine: Altruiste
Mes relations:

Sam 24 Mai - 0:31
Comme toujours, Quatre se levait tôt. Parfois trop tôt si bien qu’il donnait l’impression de ne jamais dormir. Et pourtant, il dormait, quelques heures, simplement. Il n’avait pas besoin de plus. Du coup, à peine réveillé, le jeune homme faisait assez souvent la même chose : il s’entraînait. Non pas qu’il en avait réellement besoin puisqu’il avait plus d’une fois prouvé sa valeur, mais ça lui permettait de décompresser et de se défouler. Quatre n’était pas du style à extérioriser sur le moment présent, mais plutôt à garder en lui jusqu’à ce que ça explose. Jusqu’à présent, il avait toujours su se maîtriser. Mais il savait bien qu’à un moment ou un autre, ça exploserait. Pour cette raison, avant que tout le monde ne soit levé, soit il partait courir en surface, dans le secteur des Audacieux, ou alors, il se rendait simplement à la salle d’entraînement et s’acharnait légèrement sur le sac de frappe. Par moment, on se demandait comment le sac continuait de résister à ses coups.

Ce matin-là, c’était exactement ça qu’il faisait. Il s’acharnait sur le sac de frappe. Il avait entouré ses mains dans ses bandes afin de protéger sa peau des frottements qui l’irriterait et qui lui laisserait des marques. Il avait conseillé à Tris de faire de même étant donné l’état de ses mains à chaque fois qu’elle s’entrainait sur le sac de frappe. Le faisait-elle depuis ? Il espérait bien que oui. Mais il n’était pas son père et en aucun cas il ne passerait son temps à vérifier qu’elle faisait ce qu’il lui avait conseillé. Quand Quatre se plongeait dans ses entraînements, on pouvait clairement dire que son corps était là, mais son esprit était totalement ailleurs. Ses mouvements étaient mécaniques. A croire que chaque geste qu’il faisait était naturel. Pourtant, il avait été novice, quelques années auparavant et il avait dû apprendre toutes ces techniques. Il s’était donné à fond et aujourd’hui, il en était là. Il aurait pu devenir un des leaders, mais il avait refusé.

Il ne savait pas du tout depuis combien de temps il était là entrain de s’acharner sur le sac de frappe, mais entre le moment où il avait commencé à frapper dans le sac de sable et l’instant présent, il avait retiré son t-shirt, histoire d’avoir moins chaud. Frappant, encore et encore, il manqua d’être réellement surpris quand il entendit une voix derrière lui. Cependant, presque rien ne surprenait Quatre, du coup, il n’eut aucun sursaut, ni rien de ce genre. Automatiquement, il s’arrêta et stabilisa le sac de frappe quand Heidi apparut juste sous ses yeux. Comme à son habitude, il resta assez neutre face aux assauts de la jeune novice. Il ne comprenait pas du tout ce qu’elle pouvait bien avoir avec lui. En règle générale, il ignorait les assauts d’Heidi jusqu’à ce qu’elle se lasse, mais cette fois-ci, elle s’attaqua à un sujet assez sensible. Il arqua légèrement un sourcil quand elle lui demanda ce qu’il trouvait à Tris.

- Tu tiens tant que ça à savoir ? La réponse est plutôt évidente, fit-il en haussant simplement les épaules. Passer des nuits de rêves, comme tu le dis si bien, ne veut absolument rien dire.

[Désolé pour le temps que j'ai mis à répondre, je rattrape progressivement mon regard dans les rps ^^]


I stay with her because I choose to, every day that I wake up, every day that we fight or lie to each other or disappoint each other. I choose her over and over again, and she chooses me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Mer 28 Mai - 16:13
Tout d’abord, Quatre sembla insensible aux attaques d’Heidi, comme à son habitude d’ailleurs. Cela mettait toujours la jeune femme hors d’elle, elle détestait le fait de ne pouvoir atteindre le jeune homme, elle aurait aimé le faire réagir plus que ça, peut-être même à la limite le faire sortir de ses gonds, ça aurait été amusant ! Cachant de son mieux sa frustration, l’audacieuse avait continué sur un sujet plus sensible et elle vit qu’elle avait réussi son coup. Le beau jeune homme haussa un sourcil et lui répliqua froidement que c’était évident. Il n’en fallut pas plus que ça à la novice pour grimper aux rideaux. «Évident ?? Non je ne vois pas du tout ce qui est évident là-dedans ! Elle est toute maigrichonne, plate comme une galette, coincée par-dessus le marché ! Tu vas lui prendre la main et elle va partir en courant !? Quatre, tu te rends compte du nombre de filles qui se jetteraient à tes pieds et toi tu la choisis ELLE ? Ou bien tu es aveugle ou tu es stupide !» Ok, elle s’était peut-être emportée et probablement qu’il lui ferait regretter ces mots, mais au moment présent, elle s’en fichait éperdument ! En vrai, Heidi ne savait rien de l’homme qu’elle avait devant lui. Il l’attirait, surtout physiquement mais son comportement mystérieux aussi. Si elle avait su qu’il venait des altruistes lui aussi, peut-être aurait-elle agit différemment ou du moins pesé ses mots !

La jeune femme s’avança vers le jeune homme, réduisant l’Espace qui les séparait. «Ça ne veut rien dire..?» Ajouta-t-elle plus doucement. «Es-tu certain de cela ? Sais-tu au moins ce que tu manques ? Le corps a lui aussi ses exigences, et je te promets qu’après une nuit avec moi tu ne dirais plus de pareilles sottises ! Rien de mieux pour se sentir revigoré que quelques heures en bonne compagnie ! Mais si tu préfères ta petite coincée, c’est toi le pire…» Mais au lieu de tourner les talons pour s’éloigner comme l’aurait présumé cette dernière phrase, Heidi s’avança encore un peu. Progressivement, subtilement, espérant que Quatre ne remarque pas qu’il ne restait qu’une très faible distance entre eux. Heidi n’avait pas peur d’être rejetée par un homme, elle irait s’en chercher un autre. De toute façon, ça ne pouvait être pire qu’en ce moment avec celui-là. Mais Quatre représentait un défi de taille et cela amusait la jeune femme. De plus, le fait de mettre un peu le chaos dans ce couple lui plaisait aussi. Elle n’avait jamais réellement apprécié Tris. Si elle pouvait arracher une seule nuit à Quatre, se retrouver dans ses bras une seule fois, elle serait satisfaite, et si ça continuait, et bien tant mieux, sinon tant pis, la vie continue !

Tentant un peu la chance, Heidi s’approcha encore du jeune homme et posa la main sur sa poitrine nue et encore ruisselante de sueur. Elle s’attendait à ce que le jeune homme se dérobe, mais elle ne croyait pas qu’il lui fasse de mal, après tout elle était une jeune femme, ravissante de surcroît, et encore novice, elle n’était pas réellement menaçante pour lui !

Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 137
Points : 137
Date d'inscription : 28/04/2014


Carte d'identité
Mon âge: 20 ans
Ma faction d'origine: Altruiste
Mes relations:

Sam 7 Juin - 14:22
Retirer son air neutre à Quatre était une mission plus qu’ardue, même impossible. Il fallait vraiment y mettre une très grande volonté, et encore, parfois, même y mettre ses tripes ne servaient à rien puisque son expression ne changeait pas. Pour cette raison, il ne comprenait pas pourquoi Heidi s’évertuait à ce point à vouloir absolument le faire réagir puisque plus têtu que lui, ça ne devait pas exister, ou alors, il n’y avait que très peu de spécimen. Néanmoins, s’il y avait bien un sujet dont il détestait qu’on lui parle de façon négative, c’était de sa relation avec Tris. Tout le monde n’était pas au courant pour eux deux. Certaines personnes l’avaient deviné alors que d’autres ne verraient pas un truc qui se trouverait juste sous leur nez. Quand Heidi lui avait demandé ce qu’il trouvait à la « pète-sec », il avait simplement répondu que c’était évident.

Bien sur, c’était évident pour lui. Tris n’avait absolument rien à voir avec Heidi. Et c’était ça qui lui avait fait prendre la direction de l’ancienne Altruiste plutôt que l’ancienne Sincère. A sa réponse, la jeune femme ne semblait pas d’accord avec lui et comme d’habitude, depuis qu’elle s’était mise en tête de lui faire « oublier » Tris, Quatre l’écouta déblatérer sans vraiment réagir. Finalement quand elle termina sa petite phrase par « aveugle ou stupide », le jeune homme eut un sourire en coin qui se dessina sur ses lèvres. Mais son regard resta aussi froid que la glace. Il n’aimait pas vraiment quand on haussait le ton avec lui. Ca lui rappelait beaucoup trop de mauvais souvenirs.

- Je ne sais pas où tu te crois, mais chez les Audacieux, on reste à sa place, donc je te prierai de ne pas oublier la tienne ni à qui tu t’adresses, novice, répondit-il froidement. Maintenant, je vais te répondre, peut-être qu’après ça, tu me foutras la paix une bonne fois pour toute : c’est peut-être parce que Tris ne se jetterait pas à mes pieds qui fait la différence. De toute façon, mes choix ne te regardent absolument pas.

Rester calme. C’était ce qu’il n’arrêtait pas de se répéter intérieurement. S’il portait un coup à un novice en dehors des heures d’entraînement, Eric se ferait un malin plaisir à lui tomber dessus. Néanmoins, en cet instant, Quatre donnerait tout pour pouvoir remettre à sa place cette novice qui prenait beaucoup trop de liberté à son goût. Cette Heidi énervait le jeune homme au moins autant qu’Eric, mais sur deux plans totalement différents. Alors qu’elle, elle ne pensait qu’à passer une nuit avec lui, Eric essayait de le mettre hors jeu. Du coup, quand la jeune femme lui assura qu’il passerait une nuit de rêve à ses côtés, il lui répliqua que cela ne voulait absolument rien dire. Passer des nuits de rêves, ça ne voulait rien dire. Il n’y avait pas de définition exacte de « nuit de rêve ». Pour certains, c’était pouvoir dormir 10h d’affilés, pour d’autre ça se résumait à du sexe.

Heidi se trouvait beaucoup trop proche. Il l’avait vu avancer vers lui, mais il n’avait pas bougé. S’il avait fait un pas en arrière, cela aurait été comme battre en retraite et montrer sa faiblesse. Or, Quatre n’était pas un faible et il ne reculerait jamais. Tout du moins, pas face à une fille qui pense plus avec ses attributs féminins plutôt qu’avec ce qui lui sert de tête. Au moins, elle s’adressa à lui de façon un peu plus calme. Ce qui était nettement préférable. Cette fois-ci, Quatre ne prit pas vraiment la peine de lui répondre. Elle avait le droit de penser ce qu’elle voulait, il s’en fichait. Tout ce qu’il souhaitait, c’était qu’elle le laisse tranquille une bonne fois pour toute avec toutes ses propositions et qu’elle aille les faire à quelqu’un d’autre qui serait ravi d’accéder à sa demande. A croire que c’était lui qui attirait tous les cas sociaux !

Encore une fois, elle s’approchait de lui, réduisant la distance qui les séparait. Cette fois, Quatre hésitait vraiment à bouger. Elle commençait à pousser le bouchon un peu trop loin et ça commençait en être de trop pour les nerfs du jeune homme. Quand elle posa une main sur son torse, il ne tarda pas à la lui retirer, sans pour autant bouger de là où il se trouvait. A croire qu’il avait fini par prendre racine !

- Je te conseille fortement d’arrêter, lâcha-t-il.


I stay with her because I choose to, every day that I wake up, every day that we fight or lie to each other or disappoint each other. I choose her over and over again, and she chooses me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Mer 27 Aoû - 16:34

Séduction Malsaine



Tris était de nature à s'entraîner sans relâche tous les matins mais aujourd'hui se sentant fatiguer et le stress des tests passé, la jeune femme s'était permise un peu de repos dans la chambre sereine de quatre-là ou elle était certaines que personne ne viendrait l'importuner mais l'absence de Quatre rendait la pièce plus vide qu'autres chose.
Elle enfila ses chaussures et se rendit à la fosse sans le trouver, alors elle pensa à la salle d'entraînement sachant pertinemment que son ancien instructeur ne cessait de s'entraîner et se tenait près à toute éventualité, lorsqu'elle entra elle vit de loin Quatre de dos le reconnaissant parfaitement grâce à son tatouage qui dépassé de son tee-shirt de sa nuque, il avait l'air tendu et pour cause Heidi cette fille qui ne pouvait pas encaisser Tris venait de poser ses sales pâtes sur le torse de Quatre .
Tris comprit que cette dernière tenter encore d'aguicher Quatre à croire que c'est le seul homme chez les Audacieux, c'est vrai à chaque fois que Tris se tenait loin de Quatre une fille essayer de tenter sa chance et ça avait le don d'énerver la jeune femme, d'un pas confiant elle vint les rejoindre se mettant face à Heidi et passant doucement une main sur le bras de Quatre.

« Qu'elle ambiance qu'est-ce que j'ai loupé ?»

Elle regarda Quatre et elle lui décocha un petit sourire qui se voulait rassurant, elle avait une entière confiance en lui et elle ne voulait pas que cela attire l'attention sur eux plus que nécessaire, elle se tourna ensuite vers Heidi .

"Alors qu'est-ce que tu comptes faire aujourd'hui me descendre plus bas que terre ou bien essayer d'ouvrir les yeux de Quatre, crois-moi j'ai déjà essayé moi-même et ça ne marche pas .
Elle fit un petit clin d’œil à Quatre et attendit qu'on lui réponde.
CODE BY .INFINITY
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I am
Invité



Ven 29 Aoû - 2:57
Heidi n’avait jamais eu peur du danger, qu’il soit concret ou non. Elle aimait jouer avec le feu, et c’était exactement ce qu’elle était en train de faire en ce moment. Pour elle, c’était simplement un moyen de distraction, elle prenait du plaisir à ces petites rigolades. Bien qu’elle fut consciente que ceux qu’elle prenait pour cible ne trouvait pas toujours cela très plaisant ! Comme c’était le cas de Quatre en ce moment… L’ancienne sincère se retenait de sourire pour ne pas briser la tension qu’elle avait installée et qui l’amusait tant. Bien sûr, elle n’aurait pas dit non à une petite séance de jambes en l’air, mais elle devait s’avouer qu’elle n’avait jamais été assez effrontée pour croire réellement avoir une chance avec l’instructeur audacieux ! La jeune femme avait juste eu envie d’un petit défi divertissant. Elle se rendit compte que son petit jeu commençait peut-être à aller trop loin lorsque l’Audacieux lui rappela où était sa place. Ok, même si Heidi ne l’avouerait jamais à voix haute, elle avait peut-être été un peu loin et avait presque oublié qu’elle s’adressait à celui qui, pour le moment du moins, était son supérieur… Mais Heidi était tout de même déçue que Quatre n’aie pas au moins remarqué quelques-unes de ses qualités ! Personne ne pouvait nier qu’elle avait du cran pour une femme !

Ignorant les avertissements, elle fit une dernière tentative, mais son geste resta en suspens sous l’avertissement de Quatre. C’est dans cette position que les trouva Tris qui venait d’arriver sans qu’Heidi ne l’ait entendu arriver. Quoique ça ne change pas grand-chose car l’ancienne sincère n’aurait pas agi différemment. Tris demanda ce qu’elle avait manqué et Heidi ne put s’empêcher de répondre. «Rien du tout en fait, nous ne faisions que discuter amicalement. » Lança-t-elle presque sarcastiquement en regardant Quatre droit dans les yeux. «A bien y penser, je ne suis même pas sûre qu’il en vaille la peine…» L’ancienne altruiste continua en lui demandant ce qu’elle comptait faire aujourd’hui. «En réalité, je ne pense pas avoir assez de temps à perdre avec vous deux… A moins que tu ne veuilles tenter de me prouver que tu vaux mieux que je ne le pense ?» Lança Heidi sans dissimuler le défi. Elle était assez forte en combat physique, ce qui n’avait pas toujours été le cas de Tris qui avait commencé la première étape de l’entraînement dans les dernières classées. Heidi était consciente que l’autre devait s’être entraîné depuis, mais elle était certaine d’avoir de bonnes chances de la battre, si cette dernière avait le cran de relever le défi bien entendu !

[Ouff, pas terrible, désolée je ne suis pas très inspirée =S]


Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 137
Points : 137
Date d'inscription : 28/04/2014


Carte d'identité
Mon âge: 20 ans
Ma faction d'origine: Altruiste
Mes relations:

Mar 16 Sep - 21:47
Quatre détestait être pris au dépourvu et c’était précisément ce qu’Heidi venait de faire. Pour une novice, il trouvait qu’elle poussait les choses un peu trop loin, oubliant où était sa place et surtout qu’à tout moment, elle pouvait se retrouver sans faction. Cependant, il ne pouvait pas oublier que Tris avait eu plus ou moins le même comportement en oubliant où était sa place, mais jamais elle ne lui avait fait du rentre dedans comme Heidi. C’était ce qui rendait son comportement encore plus irritable aux yeux du jeune homme qui n’était nullement intéressé par les avances qu’Heidi pouvait lui faire. Il ignorait comment elle avait fait pour découvrir qu’il y avait quelque chose en Tris et lui, mais il ne lui demanderait rien. Certaines personnes étaient plus loquaces que d’autres, cela ne s’expliquait pas vraiment. Mais tant qu’Eric n’était pas au courant, il se moquait du reste.

Lui rappeler sa place sembla avoir fait son effet, mais pas assez apparemment puisque cela n’empêcha pas réellement Heidi de continuer à vouloir pousser le vice un peu plus loin. Si Quatre avait été cruel, il n’aurait pas hésité à la jeter dans un des nombreux cratères qui se trouvaient dans le repère des Audacieux. Tout le monde penserait que, soit elle s’était suicidée, soit elle était une divergente. Et personne ne chercherait de coupable. Et personne ne le soupçonnerait lui, non plus. Aux yeux de tous, Quatre était un homme droit et qui obéissait aux ordres comme le bon petit soldat qu’il était. Mais il ne jetterait pas Heidi dans un cratère. Il ne tuerait personne, sauf en cas d’extrême urgence. Il refoula donc cette envie et avertie la jeune femme une nouvelle fois lorsqu’elle leva la main pour la poser sur lui.

Ce fut dans cette position que Tris arriva pour se poster à ses côtés et poser une main sur son bras. Etrangement, le contact de sa main contre son bras permis à Quatre de se calmer un peu. Heidi répondit à sa camarade novice tout en continuant de fixer le jeune homme. Celui-ci la fixa tout autant, mais de son regard le plus glacial. Ce petit jeu commençait sincèrement à l’ennuyer et s’il ne prenait pas fin très vite, il ne répondrait plus de lui-même. Il se retint de lever les yeux au ciel lorsqu’Heidi lui affirma qu’il n’en valait pas la peine. Si cela était censé le blesser, et bien, c’était raté. Quatre ne prendrait certainement pas la mouche pour une telle sottise. De ce qu’Heidi pensait de lui, il n’en avait rien à faire. Et cela valait bien sur pour les autres. Il était lui, et c’était tout ce qui importait.

Il ne fut pas réellement surpris d’apprendre qu’Heidi menait la vie dure à Tris. Beaucoup lui menait la vie dure. Du coup, Quatre se faisait presque un devoir de rendre sa petite amie encore meilleure que les autres. Il n’avait aucun doute quant à sa capacité à passer les tests avec brio et à ne pas se retrouver sans faction. Cependant, il ne savait pas du tout ce que Tris voulait dire par « ouvrir les yeux de Quatre ». Non, il ne voyait pas du tout, mais il ne dirait strictement rien. Le jeune homme savait se taire quand il fallait. En fait, Quatre avait aussi l’avantage de ne pas parler beaucoup en temps normal donc se taire ne représentait pas vraiment une grande difficulté. Les choses commençaient à aller un eu trop loin, et le l’instituteur des novices ne pouvait pas vraiment être témoin d’une telle chose sans s’en mêler. C’était son devoir après tout.

- N’écoutes pas Tris, elle n’en vaut pas la peine, fit-il.


I stay with her because I choose to, every day that I wake up, every day that we fight or lie to each other or disappoint each other. I choose her over and over again, and she chooses me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



Mer 1 Oct - 16:49

Séduction Malsaine



Rien ne l'a surprenait plus venant d'Heidi, elle qui depuis le début faisait partie de ses gens qui l'a juger trop faible pour rester parmi les Audacieux plus d'une fois elle lui avait prouver le contraire tous comme aux autres et si Quatre n'était pas intervenu peut être y aurait-il eu un duel à nouveau .
Elle regarda se dernier et comprit qu'il faisait cela dans l'unique but de la protéger et peut être aussi pour sauver les apparences, mais jusqu'à présent personne ne l'avait défendu et elle s'était toujours débrouillé par ses propres moyens et l'envie d'en faire de même encore aujourd'hui la démanger, elle se tourna vers Heidi et d'un air dédaigneux elle lui dit, "Parce que tu crois vraiment que tu es plus importante que d'autres, n'oublie jamais une chose Heidi, je ne suis plus la petite altruiste qui ne sait pas se défendre et ça depuis quelques semaine déjà et rien n'y personne ne m'empêcherais de coller la raclée du siècle alors ne me cherche pas trop car même Quatre ne pourra m'arrêter."
Elle se calma légèrement en restant tout de même bien sur ses gardes on ne sait jamais beaucoup de ceux avec qui la jeune femme partage son dortoir aime donner des coups dans le dos et depuis le temps elle avait toujours pris soin de rester sur ses gardes, elle regarda Quatre à nouveau ce qui la détendit et hocha la tête à ce qu'il venait de lui dire. "Oui, tu n'en fais pas, je ne comptais pas me salir les doigts pour ça."
Elle se rapprocha de lui jusqu'à entrelacer ses doigts à celui du jeune homme, au diable le secret et qu'importe ce que les autres en penseraient, de toute manière tout se sait un jour ou l'autre.
"Tu vient-on y va ?"

CODE BY .INFINITY
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Messages : 168
Points : 233
Date d'inscription : 24/02/2014
Age IRL : 26
Localisation : Dans les rues de Chicago


Sam 9 Mai - 16:03

ARCHIVAGE DES RPS


Ce sujet n'a pas reçu de message depuis PLUS d'un mois et malgré les relances, il n'y a eu aucune réponse, il est donc ARCHIVÉ.

RP ABANDONNÉ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://faction-divergent.forumactif.org


I am
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 

Séduction malsaine - Quatre, Heidi et Tris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» YON TI KOZE ! PITA PI TRIS ! PREVAL PA PI SOT KE SA !
» Sam et Frodo ou une amitié malsaine ?
» Quatre Chemins, Trois Chatons [PV Petite Perle et Petit Courage]
» Quatre lune ?
» Mensonges et Séduction

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Edge of Future :: Rps Abandonnés-